AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pudding \o/


avatar

Maeve
Messages : 951
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil   Dim 19 Aoû - 19:37

Titre : Trois Compliments.

Fandom : Naruto.

Couple : SasuNaruSasu.

Prompt : Tu me dis que je suis gentil comme si tu m'insultais

Note 1 : ...Je ne pensais pas que je réécrirais un jour une histoire (plus ou moins) sérieuse sur Naruto, mais voilà. :'D

Note 2 : Deux gros mots plus ou moins se baladent, pour l'effet stylistique (ou pas)... >.>

Merci à Maliae pour le titre. Cette histoire t'est dédiée, chère Lasurvolte, ma grande amie. Very Happy

Bonne lecture.^^




- Trois Compliments -

.

Kakashi soupira, peut-être pour la trentième fois de la journée. Il avait bien dit à Hokage-sama qu'il n'était pas fait pour s'occuper d'une équipe de genins, mais le vieil homme avait fait la sourde oreille à ses protestations, et Kakashi n'avait pas eu le coeur de plus discuter. Qui aurait pu savoir que la technique des yeux de chiot larmoyants, sur un visage ridé, était aussi efficace?

Le Troisième Hokage avait ressemblé à un sharpei, et Kakashi avait dit oui. Voilà. Fichue faiblesse canine.

- Bâtard, tu veux mon poing dans la figure?? Je vois bien qu'tu m'cherches, depuis tout à l'heure!

- Oooh, tu as compris ça tout seul rien qu'avec tes deux petits neurones?

- ...Espèce de-

...Hum. Mais quand même, lui refourguer Sasuke Uchiwa et Naruto Uzumaki dans la même équipe? Le Troisième Hokage était un sharpei sadique.

Kakashi se glissa promptement entre les deux garçons pour les empêcher de s'étriper, une main sur chaque crâne. Encore.

Kakashi soupira. Trente-et-unième fois.

Sakura lui jeta un regard impuissant. D'ordinaire, elle était toujours prête à prendre la défense de Sasuke quand ce dernier et Naruto se disputaient (de manière très injuste vis-à-vis de Naruto, d'ailleurs. Une dispute se faisait à deux, et le parfait Sasuke-kun de Sakura, clairement, entretenait la flamme de ses querelles avec Naruto), mais là, même elle était forcée de reconnaître que le garçon brun dépassait les bornes.

Les deux jeunes hommes avaient été intenables toute la journée. Un miracle qu'ils eussent réussi à remplir leur dernière mission de rang D, la tortue secourue bien à l'abri entre les bras de Sakura, la tête rentrée dans sa carapace (comment une tortue s'était retrouvée au sommet d'un arbre, cela, cela demeurait un mystère).

Kakashi eut soudain une furieuse envie de lire son dernier Icha Icha Paradise, mais ses deux mains étaient prises.

Oh. Il avait une idée.

D'un mouvement leste, il ôta sa main droite du crâne de Naruto, et le retint d'un pied contre son thorax avant de le voir s'écraser au sol. Naruto battit des bras, cherchant à retrouver son équilibre et se dégager, mais Kakashi enfonça simplement un peu plus son pied dans sa poitrine, solide. De sa main désormais libre, il brandit son livre et l'ouvrit à la page où il en était, son coude appuyé sur sa jambe tendue contre Naruto.

Sasuke émit un reniflement méprisant en l'observant. Kakashi resserra un peu plus sa main gauche sur ses cheveux noirs jusqu'à le voir tressaillir.

- Bon. Ca y est? Vous avez fini, les garçons?

Naruto tremblait de rage, le souffle coupé par son pied; mais c'était Sasuke qu'il dardait d'un regard furieux en se contorsionnant, éclairs bleus presque électriques, poings resserrés. Sasuke, quant à lui, faisait de même sous ses cheveux emmêlés, un éclat particulièrement vivant au fond de ses pupilles noires.

Kakashi soupira pour la trente-deuxième fois.

Apparemment, non, ils n'avaient pas fini.

Kakashi se téléporta dans un "pouf!". Les deux garçons, brusquement déséquilibrés, manquèrent se cogner violemment contre le crâne l'un de l'autre. Sasuke ne réussit qu'in extremis à esquiver son coéquipier en roulant sur le sol. Se redressant aussitôt, il s'épousseta avec une nonchalance terriblement factice, les tremblements d'adrénaline parcourant ses muscles bien visibles aux yeux de Kakashi.

Naruto, lui, s'écrasa par terre.

S'asseyant pour masser son crâne endolori, il pointa Sasuke du doigt, furibond :

- TU L'AS FAIT EXPRES!

Sasuke haussa un unique sourcil. Comme s'il assistait à un spectacle, Kakashi se tourna automatiquement vers Sakura pour voir sa réaction; c'était une mimique de Sasuke qu'elle aimait particulièrement. La jeune fille, elle, l'observait lui, furieuse, et Kakashi déchiffra aisément son expression : "Kakashi-sensei, faites quelque chose!"

Ok, ok.

Les lèvres de Sasuke s'étirèrent avec peut-être plus d'amusement que ce qu'il aurait voulu, ses yeux rétrécis :

- C'est Kakashi qui s'est téléporté brusquement. C'est sa faute à lui, pas la mienne.

Naruto hurla de dépit.

- J'EN PEUX PLUS! JE VAIS-

- Tu ne vas rien du tout, Naruto.

Kakashi s'avança entre les deux garçons pour fixer le blond. Dans son dos, Sasuke ricana, et Kakashi le fusilla également du regard :

- Et c'est pareil pour toi, Sasuke.

Un silence. Kakashi prit bien soin de laisser sa colère et son énervement s'échapper de sa posture, de son aura. Une pincée d'envie meurtrière et ses trois étudiants se figèrent brutalement, l'air lourd autour d'eux, la forêt soudain tue.

Bien. Kakashi leur avait expliqué il y a peu que c'était très important de savoir lire les auras de leurs ennemis; que cela leur serve donc de leçon. Kakashi devait être pris au sérieux.

Il se tourna vers Sakura, toujours un peu en retrait, la tortue dans les bras :

- Sakura.

La jeune fille parvint presque à cacher son sursaut. Kakashi sourit légèrement sous son masque :

- Beau travail, aujourd'hui. Tu es bien la seule à avoir su garder la tête sur les épaules...

Deux regards d'une intensité terriblement similaire se vrillèrent aussitôt sur son crâne, mais Kakashi les ignora et poursuivit :

- Puisque tes deux coéquipiers n'ont pas réussi à faire preuve de la même maturité que toi, c'est toi qui vas toucher la totalité de la récompense pour cette mission.

Naruto bondit sur ses pieds. Il fit un pas vers lui, et c'était amusant, comme Sasuke effectua le même mouvement au même instant, les deux garçons se rapprochant inconsciemment l'un de l'autre.

- Mais-

- Mais Kakashi-sensei, c'est injuste !

- Non.

Kakashi se tourna vers eux, son oeil en demi-lune un faible barrage à sa furie :

- Vous nous avez cassé les pieds tout le long de cette mission. Si elle avait été d'un rang plus important, vous auriez pu nous faire tuer.

Les deux garçons frémirent, s'immobilisant. Kakashi ressentit une pointe de culpabilité. Sasuke et Naruto n'avaient aucune famille et se comportaient comme s'ils étaient chacun seuls au monde.

Parfois, ils donnaient l'impression de n'arriver à exister que quand l'autre les regardait; et c'était justement ce qu'ils devaient comprendre. Ils n'étaient pas seuls.

Ils étaient, chacun, la personne idéale pour comprendre l'autre.

Les lèvres de Sasuke se plissèrent :

- Si la mission avait été de rang plus important, on aurait été plus sérieux.

Naruto se tourna vers son coéquipier, mais le garçon l'ignora. Kakashi l'étudia également, et Sasuke rencontra son regard sans ciller, déterminé et sûr de lui. Kakashi repensa à ce qui s'était produit au Pays des Vagues, et soupira. Encore.

Le jounin persista :

- Il n'empêche que vous ne vous êtes pas comportés comme des ninjas, mission de rand D ou pas.

Sasuke inclina la tête, lui accordant ce point. Une voix murmura dans la tête de Kakashi, "mais ils se sont comportés comme des enfants de treize ans".

Naruto observait toujours Sasuke, un éclat particulier dans ses iris.

Kakashi se tourna vers Sakura :

- Je n'en démords pas. Sakura mérite d'avoir toute la récompense.

Sasuke ferma les paupières et ne protesta pas plus. Naruto fronça ses sourcils, comme troublé, et fixa ses chaussures.

Sakura se mordit les lèvres :

- Vous êtes sûr, Kakashi-sensei...?

Kakashi lui sourit :

- Oui. Ramène cette tortue à la maison, prends la récompense, et rentre chez toi. Ces deux-là vont rester encore un peu avec moi.

Sakura hocha la tête à contrecoeur, et disparut entre les arbres.

xxx

xxx

Sakura partie, Kakashi se tourna vers ses deux genins restants en frappant dans ses mains, un grand sourire sous son visage masqué :

- Bon! Les enfants...

Sasuke se renfrogna aussitôt à son ton condescendant, mécontent, et Kakashi ne fit que sourire plus en réponse.

Hey, il s'amusait comme il pouvait.

Il les toisa avec une joie sadique, ses mains sur les hanches :

- On ne quittera pas cette clairière avant d'avoir réalisé un petit exercice, tous les trois.

Naruto grogna, frustré. Sasuke resta impassible, ayant probablement deviné depuis le début qu'il préparait quelque chose.

Il plissa les paupières avec suspicion, cependant, et Kakashi lui montra ses mains vides devant lui avec une innocence parfaite.

Le ventre de Naruto gargouilla brusquement. Naruto le tapota avec une moue chagrinée qui rappela à Kakashi que lui comme Sasuke ne pouvaient compter que sur eux-mêmes pour subvenir à leurs besoins. Et Kakashi venait de les priver de récompense.

Le jounin se frotta l'arrière du crâne avec une pointe de culpabilité.

Décidé, il s'adoucit. Avec un sourire un instant plus vrai, il ébouriffa les cheveux du garçon blond :

- Et comme vous n'avez pas reçu d'argent pour cette mission-ci, après, c'est moi qui régale.

Le visage de Naruto s'illumina; c'était tellement simple, de lui faire plaisir. Le regard de Sasuke se porta sur son coéquipier, indéchiffrable, mais pas hostile.

Les yeux de Naruto brillèrent :

- ...Des râmens?

Le sourire de Kakashi s'élargit, indulgent :

- Bien sûr, si tu veux.

- Youpi!

Naruto sauta sur place, ses bras en l'air. Sasuke se détourna prestement sur un "Tch'!", mais sa posture était un peu plus détendue qu'auparavant et Kakashi comprit qu'il approuvait.

xxx

xxx

- Kakashi, c'est quoi, ton exercice?

Sasuke Uchiwa n'aimait pas tourner autour du pot.

L'oeil de Kakashi se recourba en demi-lune :

- Ma, ma, Sasuke. Tu es pressé? Ton ventre gargouille aussi?

Kakashi crut un instant qu'il allait lui envoyer un katon, mais c'était tellement drôle, d'essayer de le faire sortir de ses gonds. Pas étonnant, finalement, que Naruto s'y essayât à longueur de journée.

Naruto se rapprocha d'eux :

- On doit travailler en équipe et récupérer une clochette?

Cela aurait pu, cela aurait pu. Kakashi lui répondit :

- Non, mais c'est effectivement un exercice pour renforcer le lien entre vous deux.

Les yeux de Sasuke se plissèrent jusqu'à devenir deux fentes.

Oho. Il avait remarqué sa formulation, alors.

Naruto répéta à voix haute :

- Le lien entre...

Il regarda Sasuke. Fixement.

Une veine battit en réponse contre la tempe du garçon brun :

- Quoi?

- Rien.

Naruto marqua une pause, puis, comme réalisant qu'il oubliait quelque chose, il ajouta :

- Bâtard.

Les veines se multiplièrent, et Kakashi décida d'intervenir avant de voir les choses dégénérer :

- Voilà, c'est ça. Vous devez travailler ensemble, mais vous n'arrêtez pas de vous disputer. Vous ne voyez que les défauts de l'autre, et vous vous insultez en permanence.

Le visage de Naruto se contracta en une moue outrée; il pointa un doigt en direction de l'Uchiwa :

- Hey! "Bâtard", c'est rien du tout! Il m'a traité de bien pire!

Il se tourna vers Sasuke, le désignant de haut en bas :

- Et puis, et puis... Qu'est-ce que je pourrais dire d'autre??? C'est le bâtard. C'est tout. Le bâtard.

Le front de Sasuke se plia en une mimique à la fois blasée et presque boudeuse. A part cela, il ne réagit pas d'un poil.

Kakashi les observa l'un et l'autre, puis comprit :

- Naruto. Tu veux dire que c'est ton surnom pour Sasuke?

Il se passa alors une chose étrange : brusquement, sans crier gare, le teint de Naruto vira au rouge écrevisse, depuis sa nuque jusqu'à la racine de ses cheveux. Il entoura son corps de ses bras dans un geste protecteur, bafouillant fébrilement, yeux bleus encore plus vifs que d'habitude :

- N'im-n'im-n'im-N'IMPORTEQUOISENSEI! Vous venez de dire un truc trop bizarre! C'est le bâtard, c'est tout!

Son regard, en accrochant celui de Kakashi, était presque suppliant. Il essaya de se tourner vers Sasuke mais ne réussit pas, fixant ses chaussures à la place, son ton étrangement bas :

- ...C'est tout...

Mais Kakashi suivit le cheminement de sa pensée. Sasuke lui camoufla son expression avant qu'il ne pût la déchiffrer, mais ce n'était pas grave, il poursuivit :

- Et toi, alors? Ne traites-tu pas toujours Naruto d'idiot? "Naruto-idiot". Je suis sûr que je t'ai déjà entendu le dire. Ca pourrait être considéré comme un surnom aussi, tu le sais, Sasuke?

Sasuke se figea, comme s'il recevait une décharge électrique. Il se tourna résolument sur le côté, fuyant les yeux de Kakashi.

- ...Sasuke?

- ...

Kakashi se tourna vers Naruto : il parlait tout seul à voix basse, son visage toujours aussi enflammé enfoui dans ses mains. Kakashi regarda Sasuke et il était aussi immobile qu'une statue, l'ignorant en regardant ailleurs.

Lentement, Kakashi sourit.

Ce serait peut-être plus facile que prévu.

xxx

xxx

- Cela m'est égal, que vous vous donniez des... pas-surnoms.

Kakashi fit un geste désinvolte de la main. Cela ne suffit pas et Naruto rougit de nouveau, maugréant "Pas un surnom" dans sa moustache inexistante. Sasuke, quant à lui, regardait toujours ailleurs comme si c'était suffisant pour le rendre invisible, et Kakashi étaient tenté de lui frapper le crâne pour le pousser à se retourner.

Kakashi toussa :

- Ce qui m'embête, c'est plutôt le fait de se disputer tout le temps et de ne voir que les défauts de l'autre.

Naruto redressa la tête en gémissant, résigné :

- Vous voulez qu'on fasse quoi, alors??

Sasuke daigna enfin se tourner vers eux et Kakashi répondit, très fier de lui :

- Vous ne quitterez pas cette clairière avant d'avoir fait trois compliments à l'autre.

Il y eut un blanc.

Naruto se récria aussitôt, presque plus indigné qu'avec le surnom :

- Mais ça va pas ! C'est mon rival ! Je dois pas lui faire des compliments, je dois prouver que je suis meilleur que lui! C'est comme... C'est contre le Règlement Des Rivals.

Sasuke émit un "tch" dédaigneux :

- On dit "rivaux", crétin.

Kakashi sourit :

- Ah. J'avais oublié ce surnom, aussi : "crétin".

Cela les calma direct.

Fatigué, et assez excédé, l'expression de Kakashi se durcit :

- Si vous ne faites pas trois compliments à l'autre, vous ne sortez pas d'ici. C'est tout. Choisissez.

Les deux garçons se jetèrent un regard en coin. Naruto se tourna vers Kakashi, avec espoir :

- ...On peut vraiment pas essayer d'attraper une clochette?

Kakashi vit, dans sa tête, une image du Troisième Hokage en train de rire de lui.

Il soupira pour la trente-quatrième fois.

xxx

xxx

- C'est donc Sasuke qui va commencer.

Surpris, Naruto observa Sasuke du coin de l'oeil; ce dernier croisa les bras sur sa poitrine en se renfrognant, mécontent :

- Et pourquoi ce serait à moi de commencer?

Le sourire de Kakashi devint acide :

- Parce que je déteste quand on m'ignore.

Les yeux de Sasuke s'écarquillèrent un bref instant. Par réflexe, il essaya de se détourner puis se ravisa au dernier moment, ses yeux tombant sur le sol, presque penaud.

Naruto ricana, puis se tut brutalement en croisant le regard de Sasuke par inadvertance.

Treize ans. C'était vrai, ils avaient treize ans.

Kakashi se passa une main sur le visage. Il était tenté de sortir son Icha Icha, mais il avait le sentiment que s'il le faisait, ils y passeraient la nuit.

- C'est comme retirer un pansement, Sasuke. Plus vite c'est fait, moins douloureux c'est.

Il enleva sa main. Sasuke le fixait avec insistance comme pour demander quelque chose sans avoir à le faire, et quand Kakashi comprit ce qu'il voulait, il se demanda s'il n'était pas un peu sadique, lui aussi :

- Tu n'as pas besoin de regarder Naruto; tu peux me regarder moi.

Sasuke déglutit. Il hocha la tête avec reconnaissance, de manière quasi imperceptible, puis il prit une grande inspiration; Naruto ne le quittait pas des yeux :

- Naruto est-

Le garçon s'immobilisa, bouche ouverte. Il cherchait visiblement quoi dire.

- Il est...

Sa bouche se plissa, comme si on le forçait à manger une tomate avariée :

- ...Il est "gentil".

Naruto réagit au quart de tour :

- Il dit "gentil" comme s'il m'insultait!

Kakashi répondit avec calme :

- Mais "gentil" reste un compliment.

- Mais il y croit pas!

Sasuke intervint :

- Oh, si, je...

Il grimaça de nouveau, comme s'il sentait une odeur nauséabonde :

- J'y crois.

Naruto le pointa du doigt :

- DANS SA BOUCHE, C'EST PAS UN COMPLIMENT!

- Mais techniquement, ça l'est, alors ça compte.

- RAAAAAHHH!!

Bon. Un de fait.

xxx

xxx

Kakashi regarda Sasuke :

- Allez, Sasuke, plus que deux.

Il s'était assis sur une pierre, plus confortable. Sasuke lui jeta un regard torve, puis soupira, résigné :

- Naruto est têtu.

Bon. Cela semblait plus facile la deuxième fois. Mais...

Kakashi fronça les sourcils :

- Ce n'est pas vraiment considéré comme un compliment, ça.

Le front de Sasuke se plissa avec mauvaise humeur. Naruto le fixa, avant de regarder Kakashi, puis de se tourner vers son coéquipier de nouveau.

Sasuke réessaya :

- ...Il est borné, alors.

- C'est pareil, Sasuke. Pas vraiment un compliment, et ça veut dire la même chose.

- Buté?

- ...

- Obstiné?

- ...

- C'est une tête de mule.

- Sasuke, UN PETIT EFFORT, S'IL TE PLAIT.

Kakashi perdait patience. Il se massa le crâne des deux mains, ignorant les regards surpris et légèrement apeurés de ses deux élèves à son haussement de ton.

Sasuke toussa.

- Il, hum...

Sa posture changea. Il se pencha légèrement en avant, voilant son visage sous ses mèches. Sa voix n'était plus qu'un filet :

- ...Il n'abandonne jamais.

- Ah.

Kakashi sourit sincèrement, prunelle adoucie. Il se tourna vers Naruto :

- Voilà. c'est un compliment.

Les yeux de Naruto brillaient comme des pierres précieuses. Sasuke l'aperçut et se détourna, sa nuque se teintant d'aube.

xxx

xxx

- Allez, Sasuke! Plus qu'un!

Sasuke fusilla Kakashi du regard, mais l'intensité de sa colère était dépassée par sa gêne. Il faisait tout pour ne pas regarder Naruto, tandis que ce dernier, au contraire, ne semblait plus réussir à détacher ses yeux de lui, étrangement calme et silencieux.

Kakashi sourit sous son masque :

- Le dernier était très bien. Fais pareil.

A ses côtés, Naruto hocha doucement la tête. Il paraissait fasciné.

Sasuke se passa une main sur le visage.

- Naruto est mon-

Il s'interrompit. Il déglutit, réessaya :

- C'est... C'est mon seul a-

Il redressa brusquement la tête, le souffle court. Frémissant. Il se tenait pétrifié, son expression quasi terrorisée et ébahie, comme si le ciel lui tombait sur la tête.

Ou plutôt, comme s'il réalisait quelque chose qui changeait tout.

Naruto tressaillit. En réponse à Sasuke, comme par réflexe, quelque chose le traversa, comme un frisson, le faisant avancer d'un pas vers le deuxième garçon; il tendit la main vers lui, comme par instinct, prunelles larges et terrifiées, et en même temps, une chaleur sans nom peuplait ses iris. En même temps, un sentiment sans nom l'habitait, et Kakashi eut la certitude qu'il était là le témoin de quelque chose qui n'était pas pour lui, et ne fut pas étonné quand Sasuke ferma les paupières sous l'assaut de ces yeux trop honnêtes.

Sasuke se tourna vers Kakashi, ses barrières de nouveau érigées, et Kakashi reconnut qu'il méritait son regard de haine :

- Il est. Plus fort qu'il en a l'air.

Naruto baissa sa main; et pourtant, loin de se décourager, lui qui était celui qui n'abandonnait jamais sourit, presque secret, comme s'il venait de gagner quelque chose.

xxx

xxx

Cela avait été une mauvaise idée. Kakashi réalisait à présent qu'il n'aurait pas dû forcer les garçons à se mettre ainsi dans une position vulnérable face à l'autre, qu'il n'avait pas le droit d'exiger d'eux une chose pareille, et il jurait de s'expliquer avec ses étudiants une fois que tout serait fini. S'ils ne lui pardonnaient pas (particulièrement Sasuke), il l'accepterait.

En attendant, Sasuke s'était assis, épuisé, et quand il refusa violemment tout geste de réconfort de sa part, Kakashi l'accepta aussi; il le lui devait.

Le jounin se tourna vers Naruto en essayant de camoufler son trouble et sa lassitude :

- Naruto, à toi.

Sourcils froncés de détermination, Naruto se redressa; bien droit, ses yeux rivés sur Sasuke :

- T'es hautain!

Sasuke se figea. Il se tourna légèrement, pour pouvoir observer Naruto du coin de l'oeil.

Cela ne fit que l'encourager :

- T'es arrogant. Et moqueur.

Kakashi fronça les sourcils :

-Naruto, c'est pas vraiment des compli-

Naruto se tourna brusquement vers lui, ses poings serrés :

- Ce que je veux dire, c'est que Sasuke est fier!

Kakashi s'interrompit; Naruto ne vacilla pas :

- Il est fier. Il a confiance, il doute jamais de lui. Et c'est-

Naruto fixa le dos de l'Uchiwa, final :

- C'est quelque chose que j'admire. Bâtard.

Les yeux de Kakashi s'écarquillèrent; les mots étaient simples et directs, assénés comme des coups de pied. Et pourtant, ils suffirent.

Ils suffirent.

Comme dans un miracle, Sasuke redressa la tête. Et se retourna.

xxx

xxx

Maintenant qu'il avait à nouveau l'attention de Sasuke, Naruto avait plus de mal :

- Le deuxième compliment, Naruto.

- Je sais! Il... Il arrive!

Sasuke soupira. Naruto le fusilla des yeux :

- Sasuke est b-

Il se détourna brusquement, le visage en feu, fixant Kakashi :

- Il est b-!

Kakashi cligna des yeux. Il pencha la tête sur le côté :

- ...Bête?

Sasuke émit distinctement des ondes meurtrières dans sa direction.

- NON!

Surpris par sa véhémence, Kakashi et Sasuke se concentrèrent de nouveau sur le ninja blond.

Naruto était étrangement essoufflé, ses poings serrés de frustration, ses joues foncées. Son regard n'arrivait pas à rester sur Sasuke alors il fixait Kakashi presque avec hargne, résolu et intense.

- Les filles. Elles aiment bien Sasuke, parce qu'il est b-. Il est b-.

Naruto se dégonfla légèrement, iris écarquillés comme s'il réalisait quelque chose d'important :

- C'est stupide, en plus. Parce qu'il est pas que ça.

...Oh.

Oh.

Naruto secoua la tête :

- Mais ça change pas le fait qu'il soit b-.

La peau de Sasuke prit, délicatement, la couleur des fleurs de cérisier tandis qu'il comprenait aussi. Naruto, lui, se changea de nouveau en écrevisse, de bas en haut. Il croisa le regard de Kakashi, penaud et frustré :

- J'arrive pas à le dire, je crois, Kakashi-sensei...

Sans lâcher le blond de son oeil, Kakashi se pencha vers Sasuke :

- Tu as compris comme moi, alors je vais l'accepter. Ok?

Sasuke hocha la tête mécaniquement sur un "Hum" sourd. Kakashi risqua un coup d'oeil dans sa direction.

Il n'avait jamais vu ses yeux noirs aussi larges depuis qu'il le connaissait.

xxx

xxx

- Bon, Naruto, dernier compliment!

Naruto redressa la tête vers lui, blasé :

- Il est facile, celui-là, Kakashi-sensei. Sasuke est fort. Voilà.

...Ah. Tout simplement?

Kakashi cligna des paupières. A côté de lui, Sasuke fixait le sol; l'héritier Uchiwa donnait l'impression que le moindre souffle de vent pouvait le faire s'envoler, et Kakashi n'était pas certain que ce fût un bon signe.

Kakashi se retourna vers Naruto, son oeil recourbé :

- Tu arrives à le dire facilement, dis donc.

- Bah. Bien sûr.

Naruto haussa les épaules et se frotta le crâne, légèrement gêné :

- Sasuke est le meilleur de notre génération. Je l'aurais pas choisi comme mon rival, sinon. C'est, genre, évident.

...Purée.

Le souffle de Sasuke se coinça dans sa gorge; Kakashi l'examina avec inquiétude.

Cette confiance que Naruto avait en Sasuke, il n'y avait pas de mots pour l'exprimer; il ne fallait pas qu'elle devînt un poids pour les épaules du jeune Uchiwa, mais en même temps, en même temps...

En même temps, quel putain de cadeau, pour un orphelin isolé.

Sasuke semblait avoir pris un coup auquel il ne s'attendait pas; Kakashi réalisa que le jeune homme comprenait parfaitement la valeur de la déclaration qui venait de lui être faite. Sa simplicité apparente n'en était que plus efficace.

Devant leur manque de réaction explicite, Naruto piétina, roula des yeux, et finit par poursuivre :

- Et, hum. C'est pas un compliment, mais Sasuke est seul, et. Du coup, il sourit pas.

Toi, tu es seul, et tu souris tout le temps. Mais ce sont des faux sourires, pas vrai?

Le visage de Sasuke s'assombrit, et Kakashi s'aperçut qu'il pensait la même chose.

Naruto s'exclama, nouant ses bras derrière sa nuque :

- Mais du coup, les rares fois où il sourit, ça n'en est que plus b- plus mieux!

Oh. Oh, bon sang.

Le visage de Sasuke était vide d'expression, mais ses poings étaient serrés à saigner. Sa voix bouillonnait d'un mélange d'émerveillement, de peur et de rage que Kakashi savait dirigée contre lui :

- Kakashi. Il ne s'arrête plus.

Kakashi avait remarqué. Naruto était lancé et ne s'arrêtait plus, continuait même avec enthousiasme, et Sasuke le tenait clairement lui, Kakashi, pour unique responsable.

Naruto pointa le doigt sur son désigné "rival" :

- Et ces sourires, ils sont bien, Sasuke! J'aimerais que tu souries plus souvent!

Naruto s'arrêta un instant, contemplatif :

- ...En fait. C'est moi. J'aimerais être celui qui-

Il redressa la tête pour observer Sasuke, à moitié terrifié; et puis, lentement son expression se lissa. Et la détermination brilla encore plus dans ses yeux bleus :

- J'aimerais réussir à te faire sourire plus souvent...

Et voilà : Sasuke changea de couleur, sa peau se teintant résolument de rouge soleil. Naruto lui sourit de toutes ses dents, et la peau de l'Uchiwa fonça encore plus, sa respiration bruyante.

- Tu es fort, et intelligent. Et les moments avec toi sont... Excitants. Et drôles.

Naruto étudia ses propres mains, les refermant.

- Ils sont les meilleurs. Les jours où je peux te voir, c'est ceux que je préfère.

Sasuke hoqueta. Kakashi avait la nette impression d'être devenu invisible.

Naruto redressa la tête, son regard clair comme le ciel :

- Je veux rester à tes côtés. Si on est tous les deux, on sera plus seuls!

Impitoyable. Le garçon blond était impitoyable dans son honnêteté désarmante; il était une tornade balayant les défenses du jeune Uchiwa les unes après les autres.

Kakashi l'avait clairement sous-estimé.

Le jounin rit; brusque, sans souffle, une bouffée comme un soulagement dans sa poitrine. Sasuke ne lui accorda pas même un regard, hypnotisé par Naruto qui avançait vers lui, mais Kakashi s'adressa tout de même au garçon brun à voix basse :

- Je sais que tu as essayé de lutter, et que tu continueras d'essayer... Je sais que tu t'isoles exprès pour une vengeance que tu estimes plus importante que toi. Mais, franchement? Si tu abandonnes maintenant ta quête de solitude, Sasuke, tu t'épargneras bien des tourments.

Après tout, il l'avait dit lui-même : Naruto n'abandonnait jamais.

Naruto s'agenouilla devant son rival; il prit doucement ses mains entre les siennes, soudain presque timide :

- Est-ce que je peux rester à tes côtés? Est-ce que tu veux bien de moi?

Ses yeux bleus battaient, fervents. Ses joues plus foncées que d'habitude n'enlevaient rien de l'intensité de sa demande.

Sasuke déglutit; tremblant, perdu. Il referma ses paupières.

Il prit à son tour une main de Naruto dans la sienne; et mêla ses doigts aux siens.

xxx

xxx

A la fin de l'exercice, ils se relevèrent tous, et Kakashi se tourna vers eux avec un grand sourire fier de lui comme s'il ne venait pas de semer le chaos :

- Ah! Cela fait du bien, de voir des coéquipiers qui s'entendent bien!

Il tapota des deux mains Naruto et Sasuke sur la tête, comme s'ils étaient des chiens qui s'étaient bien comportés.

Sasuke avait envie de le tuer.

Naruto n'arrêtait pas de lancer des petits regards à l'Uchiwa qu'il pensait discrets en n'osant plus rien dire (tant mieux). Sasuke, quant à lui, n'avait qu'une envie : rentrer et dormir.

Sasuke ne s'était jamais senti aussi confus de toute sa vie; de l'adrénaline le parcourait toujours, et il ne savait pas si c'était de la peur ou de la joie. Son coeur demeurait sourd à ses remontrances, battant un rythme effréné comme s'il était attaqué.

Il avait fallu un petit sourire joyeux de Naruto pour que Sasule réalisât qu'il tenait toujours sa main; il l'avait aussitôt relâchée, et essayait depuis tout à l'heure de ne pas s'en sentir coupable vu que cela avait aussi fait disparaître le sourire des lèvres de l'Idiot.

Voir Naruto heureux ne le rendait pas heureux. Pas du tout.

J'aimerais que tu souries plus souvent!

...Bon sang. Après une bonne nuit de sommeil, les déclarations de Naruto deviendraient moins vivaces, pas vrai?

Kakashi frappa dans ses mains, tirant Sasuke de ses pensées :

- Bon! J'ai faim. Rejoignez-moi à Ichiraku dans trois minutes.

Et, il disparut.

Comme cela, comme le sans-gêne qu'il était, beaucoup trop insouciant pour quelqu'un responsable du bordel qui régnait à présent dans la tête de Sasuke.

Il le paierait. D'une manière ou d'une autre, Sasuke lui ferait payer.

- ...Bâtard. Cette aura meurtrière, c'est pour Kakashi, pas vrai?

Sasuke se tourna brusquement vers Naruto, le faisant se reculer, ses yeux rétrécis avec agressivité.

Et ce crétin. Est-ce qu'il comprenait l'impact ne serait-ce que d'une seule de ces déclarations-bombes qu'il avait faites??

- Idiot. Toi aussi, tu vas devoir prendre tes responsabilités.

- Hein?

Naruto le fixa sans comprendre. Sasuke soupira, se passant une main fatiguée sur les yeux.

Il allait le faire. Il allait lui expliquer, pas vrai?

- Naruto. Est-ce que tu as bien compris tous les mots qui sont sortis de ta bouche ces dernières minutes?

Deux secondes passèrent. Naruto cligna des paupières.

Et puis, la colère l'anima, une vieille colère familière qui fit naturellement suite à sa confusion, et que Sasuke connaissait par coeur :

- C'était une insulte, pas vrai? Tu essaies de dire que je comprends rien à ce que je raconte???

Ce n'était pas une insulte, mais Sasuke était fatigué, à vif, et ne savait pas comment s'exprimer autrement; cet amas d'émotions qui nouait son abdomen ressemblait toujours trop à de la joie pour qu'il se sentît tranquille.

Les jours où je peux te voir, c'est ceux que je préfère.

Je veux rester à tes côtés.

Car après tout, Sasuke... se souvenait de ses parents. Et ces déclarations, il en avait déjà entendu des semblables : un "Rester à tes côtés jusqu'au bout, c'est tout ce que je souhaite", de son père, bas et pudique, en baissant la tête humblement en direction de sa mère. Un "Evite de rester la nuit au travail, s'il te plaît. Les jours où tu rentres sont les plus beaux" de sa mère à son père, un peu désapprobateur et d'une franchise aimante, son sourire lumineux malgré sa tristesse.

Oui. Sasuke n'avait que treize ans, et n'était pas doué avec ces choses-là, mais la lueur qui avait éclairé les yeux de Naruto ces dernières minutes en le regardant, il la connaissait bien; c'était la même, quand ses parents se regardaient. Plus discrète, et plus feu de cheminée que brasier, peut-être, mais la même. La même chaleur.

Est-ce que Naruto le réalisait? Est-ce qu'il réalisait la portée de-

Sasuke baissa la tête, iris noirs voilés sous ses mèches, et serra les mâchoires :

- C'était. Pas une insulte.

- Oh.

Quelque chose se détendit aussitôt dans la posture de Naruto, et un sourire naquit de nouveau sur son visage. Tellement, tellement simple.

- Mais alors, qu'est-ce que tu veux dire?

Sasuke l'étudia; les yeux droits, du bleu le plus magnifique que Sasuke connaissait (Sasuke est b- Vraiment? Naruto avait-il vu son regard à lui, quand quelque chose lui tenait à coeur?). L'absence de méfiance dans le langage corporel, alors qu'il se tenait aux côtés de son supposé "rival" (Je veux rester à tes côtés). La douceur terrible de son expression en l'observant lui aussi, attendant patiemment sa réponse (Naruto n'était pas patient mais Naruto n'abandonnait jamais).

La gorge de Sasuke était sèche; sa voix, cassée :

- Les mots... ont tous des conséquences. Idiot.

C'était un surnom. C'était totalement un surnom.

Sasuke ferma les yeux :

- Il va falloir que tu réfléchisses à la portée de tout ce que tu as dit ces dernières minutes. Parce que c'est important.

Important pour qui?

Sasuke rouvrit brusquement les paupières, stupéfait par sa propre pensée; mais il n'eut pas le temps de plus y songer.

Naruto venait de se rapprocher, très, trop près. Assez pour poser une main sur sa joue sans qu'il ne le vît venir, sans agressivité aucune, la faisant descendre doucement pour arriver à son cou. Là où, il y avait encore peu de temps, au Pays des Vagues, des aiguilles pointaient.

Yeux mi-clos, sérieux comme il le montrait rarement, Naruto souffla :

- Ces conséquences... Est-ce que, que tu m'autorises à rester à tes côtés, c'est une conséquence possible?

Il fixa Sasuke, inflexible.

...Quand Naruto lui avait fait sa dernière déclaration, demandant si Sasuke l'acceptait à ses côtés, le jeune Uchiwa avait pris sa main mais n'avait pas répondu. Sasuke ne pensait pas qu'il l'aurait remarqué.

Sasuke déglutit, s'efforçant de rester impassible même si son coeur, traître qu'il était, ne l'écoutait pas et tonnait. Il autorisa encore trois secondes de contact, puis se recula.

Comme si on avait appuyé sur un interrupteur, Naruto lui sourit de toutes ses dents, glissant ses mains derrière sa nuque, son sérieux précédent en apparence envolé :

- C'est vrai, peut-être que je comprends pas tout ce que je ressens... Mais ça veut pas dire que c'est pas sincère, Bâtard, ou que tu dois pas y réfléchir toi non plus. J'attendrai ta réponse.

Sasuke se détourna prestement sur un "Tch!". Etrangement, cela fit rire Naruto, et les joues de l'Uchiwa foncèrent au son.

Sasuke avait encore perdu.

...Attendez.

Sasuke se tourna vers le ninja blond :

- D'accord. Je l'avoue, tu as gagné l'exercice. Tu as donné plus de trois compliments, après tout.

Bizarrement, Naruto couina, comme embarrassé soudain (juste maintenant?). Il changea enfin de teint à son tour, et se cacha le visage dans les mains.

Sasuke haussa un sourcil blasé.

Sans lui laisser le temps de se remettre, il s'avança vers lui.

Naruto se mit à se reculer aussitôt.

- Sasuke. Sasuke, qu'est-ce que tu fais?

Sasuke ne répondit pas, continuant à avancer. De l'appréhension pouvait se lire sur les traits du ninja blond, ce qui le fit sourire. Le dos de Naruto finit par rencontrer un arbre, et les lèvres du jeune Uchiwa achevèrent de s'étirer en un rictus fier :

- Je gagne cette partie-là.

Il se pencha, et embrassa sa joue.

Lentement. Doucement, avec soin, comme si la joue de Naruto était une tomate. Il l'embrassa, contact trop long pour ne pas être délibéré, glissa une main dans ses cheveux.

Et puis, il se recula.

Naruto dégringola sur le sol, le visage en feu. Il le pointa du doigt en tremblant, iris bleus éclatés et magnifiques :

- Tu. Tu tu tu tu tu???

Sasuke sentait ses propres joues chauffer, mais ce n'était pas grave, vu l'état de Naruto. Il prit une grande inspiration et se redressa, sourcils froncés par sa propre détermination :

- "Conséquences", Crétin! Je vais y réfléchir sérieusement, et si tu fais pas de même, je ne te pardonnerai pas!

Sur ces mots, il se détourna, avançant en direction d'Ichiraku, s'autorisant juste à apercevoir le début de joie pure dans les yeux bleus avant que-

- SASUKE!

Naruto sauta sur lui, entourant ses épaules de ses bras. Et Sasuke-

Sasuke le laissa faire.

XXX

FIN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1015
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil   Dim 19 Aoû - 20:06

OMG OMG OMG OMG OMG OMG

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1899
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil   Dim 19 Aoû - 20:07

Oh ben punaise cette histoire rebooste carrément, j'en suis toute émoustillée, d'un coup j'ai envie de pleins de sasunaru du même acabit, parce que bordel tu les fait tellement biens et ils sont siiiiiiii mignons ohlalalala. Naruto se lâche carrément et du coup Sasuke aussi.
Et puis qu'"est ce que j'ai ris, j'ai ris ris, j'ai ris gloussé, puis j'ai ris parce que putain c'était trooooooop mignon. Comme je te l'ai dis je me suis répandu sur le sol, et mon coeur a bondit et ohlalalala c'était super bien, super émouvant en même temps.
Ils sont fait pour rester l'un avec l'autre ces deux là =D <3
LE baiser de Sasuke, je m'en remettrai jamais.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1015
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil   Dim 19 Aoû - 20:09

J'EN VEUX ENCORE  !!!!!!
C’ÉTAIT TROP BIEN ET C’ÉTAIT PAS ASSEZ ET J'EN VEUX ENCORE !!!!

Punaiiiiiiiise *trépigne* c'était vraiment trop trop trop eux tu les fais trop bien et j'adoooore comment ils se complimentent et ils sont trop cons et mignons à la fois et j'en veux encoooooooore snif.



Merci pour le chef d’œuvre T.T

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pudding \o/


avatar

Maeve
Messages : 951
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil   Dim 19 Aoû - 20:17

@Maliae et Swato : Merci à vous. TT Je vous aime.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1899
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil   Lun 20 Aoû - 7:49

BOUAHAHAHHHAHHHHAHH TELLEMENT JUBILATOIRE (oui je relis)

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trois Compliments - Naruto, SasuNaruSasu, pas de spoil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chapitre 485
» Sondage de prénoms [Spoiler: Tome 3]
» [SPOIL] Combat Sasuke/Naruto dans la next gen
» Naruto spoil 360
» trois idiotes chez Naruto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Marathon des Fanfictions :: Les Fanfictions :: Fanfics de Maeve :: Dimanche-
Sauter vers: