AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (6)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1899
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (6)   Ven 11 Mai - 19:31

Note : hmmm, pas relu. Je ne sais psa ce qu'il se passe dans ce chapitre tant il se passe rien.

***

5. Transformation.

Bellamy, Jasper et Monty font le ménage tout en se parlant.
- Pourquoi tu fais pas ce qu’il te dit ? Tu utilises ton pouvoir là et tu gagnes ?
- Parce que c’est de la triche, grommelle Monty, et au-delà de ça, je ne veux pas manipuler les humains à mes propres fins !
- Moi je le ferais, dit Jasper.
- Mais c’est mal !
- Et alors ? Si ça te fait gagner !
- Je ne peux pas.
- Et d’abord, ça consiste en quoi ce pouvoir ?
Bellamy reste silencieux et les laisse parler, il ramasser les objets les plus lourds, comme l’armoire qui s’est ramassé sur le sol. Monty, ne répond pas à Jasper et vient aider l’humain tout de suite et Jasper insiste :
- Montre-moi !
- Non.
- Allez, montre-moi. On a un humain sous la main. Montre-moi !
- Je tiens à préciser que je ne suis pas un cobaye, fit remarquer Bellamy.
- Exactement, ajoute Monty.
Jasper tourne en rond dans la chambre en dépliant ses ailes et en volant. Il insiste tant et si bien que c’est Bellamy, épuisé, qui demande à Monty de montrer son pouvoir.
- C’est mal de l’utiliser pour rien.
- Là ça calmerait mes nerfs, marmonne Bellamy. Je vais finir par étrangler cet enfant.
Monty soupire :
- Jasper descend de là, je vais te montrer.
Jasper atterrit tout content de lui, comme un gosse à qui on vient d’accorder son caprice. Monty s’approche de Bellamy, pose sa main sur son bras et ses yeux changent, deviennent presque blanc, il regarde Bellamy et murmure doucement d’une voix quasi chantante :
- C’est bon, tout va bien.
Aussitôt Bellamy a l’impression de se sentir envahis par la douceur, comme s’il nageait dans de la ouate, il se sent apaisé et regarde Monty en souriant doucement. Si Monty lui disait n’importe quoi à cet instant, il le ferait. Mais l’ange n’abuse pas de son pouvoir et redevient normal. Il relâche Bellamy et se tourne vers Jasper :
- Satisfait ?
- Hmmm bof ! J’ai pas compris.
- Comment tu te sens Bellamy ? Demande Monty.
- Carrément apaisé.
- Tu vois ? Dit Monty à Jasper.
- Et c’est avec ça que tu peux séduire les gens ?
- Je peux les convaincre de m’aimer oui. Si je veux.
- Alors c’est trop chouette, utilise-le !
- Non.
- Mais pourquoiiii ? Ce serait super facile !
- Non je te l’ai dit, je refuse de manipuler les gens pour mon profit. Ce n’est pas digne d’un ange. Ce n’est pas digne de moi !
- Alors comment tu vas faire ? Demande Jasper.
Monty soupir et va s’asseoir sur son lit, la tête entre ses mains :
- Je n’en sais rien. Je pensais que ce serait facile. Au Paradis tout le monde m’admire parce que je suis un bon élève, mais ici c’est beaucoup plus compliqué de séduire les gens.
Jasper vient s’asseoir à côté de lui :
- Je sais pas comment ça fonctionne chez les anges, mais je sais comment ça fonctionne en Enfer.
- J’ai pas besoin de ton aide, je te signale qu’on est à égalité.
- Donc si tu m’écoutes tu peux avoir deux fois plus de points. Non ?
Monty regarde Jasper. Il ne peut pas se fier à un démon, il ne peut pas…
Mais en même temps Jaha est un ange et il vient de lui demander de transgresser tout ce en quoi il croit pour gagner un stupide concours.
Alors que Jasper lui propose de l’aide.
- Pourquoi tu ferais ça ? Pourquoi tu m’aiderais ?
Jasper répond :
- Parce que c’est trop triste d’être banni de chez soi.
- On n’est pas amis ! S’exclame Monty.
Jasper grimace :
- Beurk non, on n’est pas amis.
- Mais tu veux m’aider quand même ?
- Oui, sourit Jasper. Je vais t’aider, puisque tu veux pas utiliser ton pouvoir ultra cool.
Bellamy sourit en les voyant discuter, peut-être que finalement quelque chose de bien allait arriver, grâce à la venue de Jaha.
- Je vais t’aider aussi, lance-t-il à l’intention de l’ange.
Monty finit par se laisser convaincre et accepte leur aide.

Il regrette d’avoir laissé le démon et l’humain l’aider quand Jasper s’en prend à ses cheveux et commence à les décoiffer.
- En quoi cela va-t-il m’aider ?
- Tu es trop sérieux Monty, il faut te laisser aller, explique Jasper, je vais te faire une coiffure… Plus cool !
- Bellamy, dit lui que mes cheveux sont très biens.
Mais Bellamy se met du côté du démon :
- Je pense que tu devrais le laisser faire.
Monty ronchonne.
Lorsque le démon lui passe des bagues aux doigts, Monty s’agace de plus belle :
- Je ne vois pas en quoi on va m’aimer avec ça.
- C’est pour l’apparence extérieur, explique Jasper, c’est la première chose que les gens regardent, et toi tu as plutôt l’air d’un raté. Moi je suis le type cool.
- Tu es un démon, ce n’est pas cool du tout.
- Qui a séduit les gens le premier, toi ou moi ?
Monty répond à contrecœur :
- Toi.
- Alors tu vois ? Fais-moi confiance.
- Hors de question que je fasse confiance à un démon.
Jasper lève les yeux au ciel.

Après l’apparence, le démon et l’humain lui conseille de se lâcher un peu quand il marche.
- On dirait que t’as un balai dans le cul, soupir Jasper en le regardant défiler.
- Je n’ai rien de tel, s’offusque Monty en rougissant.
Bellamy intervient :
- C’est une façon de dire que tu marches en étant trop sérieux, détend toi.
Jasper lui montre comment faire, il a l’air léger quand il marche, presque comme s’il allait s’envoler. Monty essaye de l’imiter mais sa démarche est lourde, crispée. Jasper perd patience et prend ses mains dans les siennes pour l’entrainer avec lui.
- Allez fais un effort, t’es trop coincé !
Monty relâche les mains du démon, mais il essaie de s’améliorer, il fait des grands pas, il bouge beaucoup les bras, il désespère Bellamy et Jasper. Quand il doit sourire de façon dragueuse et faire un clin d’œil, c’est pire. Il est figé, crispé, on dirait un caillou. Jasper perd patience. Bellamy a une idée et met la musique. Pas du classique doux et tranquille, non les musiques qu’écoutent le démon sans arrêt, du rock, du métal.
- Bouge là-dessus Monty, dit-il.
Jasper se déhanche immédiatement mais l’ange peine. Il a envie de se boucher les oreilles, pas de danser. Le démon attrape une nouvelle fois ses mains et le force à bouger dans tous les sens :
- Lâche toi un peu Monty ! Pas la peine d’être toujours aussi sérieux.
- Facile à dire, pour toi rien n’est sérieux.
- Et pour toi, tout l’est un peu trop !
Monty se renfrogne et Jasper le lâche pour se rapprocher de lui :
- Si je fais un truc sérieux, tu fais un truc pas sérieux, okay ? Propose Jasper.
Monty hoche la tête.
Jasper essaye de coiffer ses cheveux et de les aplatir sur sa tête, en vain. Puis il fronce les sourcils, fait la gueule et marche comme un hippopotame ou un éléphant, en tapant fort le sol :
- Je suis pas content, la musique est trop forte.
- C’est censé être sérieux ça ? Demande Monty.
- Oui. Ça te ressemble.
Monty se vexe et commence à tourbillonner dans la pièce en battant des bras :
- J’aime faire n’importe quoi et avoir l’air stupide !
Jasper tape plus fort des pieds :
- J’aime avoir l’air sérieux ce qui me donne l’air idiot.
Monty continue son manège en traitant Jasper de débile, et Jasper fait pareil en insultant Monty de con. Bellamy les regarde faire en se disant qu’ils font la paire tous les deux. Ils sont peut-être très différents mais à la fois très semblable et malgré leur dispute, Monty se lâche un peu, ce qui était le but de l’exercice. Il finit debout sur la table à se dandiner en insultant Jasper et Jasper s’arrête pour le regarder faire et éclate de rire. Monty se stoppe d’un coup, rougit de honte et descend de la table :
- C’était juste pour t’imiter, marmonne-t-il.
- C’était génial ! Assure Jasper. Tu t’es vraiment lâché pour une fois.
Jasper continue de rire et devant le ridicule de la situation, Monty finit par sourire. Il n’a jamais été aussi peu sérieux, il n’était jamais monté ainsi sur une table en dansant. Il n’a même jamais dansé, en fait. Jasper se tient les côtes et le ventre, jusqu’à ce que Monty se mette à rire aussi, avec lui. Touché par son rire communicateur.
L’ange et le démon se marrent tous les deux.
Bellamy admire en silence la scène et sourit.
Les anges et les démons ne sont peut-être pas fait pour être toujours ennemis.

Après plusieurs jours d’entraînement, Monty se rend au collège avec les cheveux enduit de gel, en pétard, des bagues aux doigts, une chaîne autour du cou. Il ne se sent pas très à l’aise, pas du tout même, mais s’il fait ça c’est pour montrer à Jaha qu’il peut gagner des cœurs sans utiliser ses pouvoirs. Il essaye de marcher d’une démarche moins sérieuse, plus légère. Jasper marche loin derrière lui et l’observe d’un œil critique. Ça fait bizarre de voir Monty comme ça, ça ne sonne pas naturel, mais Jasper est sûr qu’il va faire craquer les gens. Surtout s’il emploie le sourire qui tue et le clin d’œil fatal.
Monty est peut-être pas à l’aise, n’empêche qu’il est consciencieux. Il a beaucoup travaillé avec Jasper et Bellamy pour en arriver là, donc il va se donner à fond et faire ce qu’il a appris. Arrivé au collège, il prend une démarche qui se veut plus légère, puis devant la première fille qu’il voit, une sixième, il sort son sourire charmeur, dit « bonjour », et lui fait un clin d’œil. La petite le regarde ébahis une ou deux secondes avant de se mettre à sourire. Monty croit qu’il a réussi jusqu’à ce que la sixième éclate franchement de rire et le traite de ringard. C’est la seule réaction qu’il obtient, le rire des gens. Quand il tente la chose sur Harper, elle a une telle crise de fou rire qu’elle ne peut pas entrer en classe immédiatement et doit se calmer dehors. Monty se demande si Jasper s’est moqué de lui, mais le démon fait une tête terriblement déçu et désappointé et l’ange pense qu’il n’a pas cherché à le tromper.
Ce qui est étrange pour un démon, mais peut-être pas pour un démon comme Jasper.

Monty tente encore deux ou trois fois le coup, mais quand Finn lui dit d’abandonner parce qu’il a l’air vraiment bizarre, Monty soupire et laisse tomber.
- Je comprends pas ce que tu cherches à faire, dit Harper.
- Séduire des gens, répond honnêtement Monty.
- Et pour quoi faire ? Tu nous as déjà nous. Tu m’as moi.
Comme il ne peut pas expliquer la vérité, Monty se contente de hocher la tête :
- C’est vrai, je vous ai déjà vous.
Mais ça ne l’aide pas, parce que ceux qu’il a déjà séduit ne s’ajoute pas au résultat. À un moment de la journée, Jasper s’approche de lui et le regarde de bas en haut puis de haut en bas, avant de lui balancer un :
- Tu crains à mort !
Puis il s’en va. Harper marmonne :
- Celui qui craint, c’est plutôt lui.
Monty reste silencieux et Harper insiste :
- Ce style, ça lui convient mieux à lui, pas à toi. Pourquoi l’imiter ?
- Je l’imite pas, dit Monty sérieusement.
- Tu es mieux comme tu es d’habitude, je te préfère au naturel.
- Merci.
Elle sourit et ajoute :
- Tu es mignon, ne change pas.
Mais s’il ne change pas, il risque de perdre et d’être banni du Paradis. Il soupire mais hoche la tête pour lui faire plaisir.

Le soir Bellamy et Jasper lui disent la même chose :
- En fait tu es peut-être mieux au naturel.
- Alors pourquoi on a fait tout ça ? S’agace Monty.
- Parce que je suis tellement génial, dit Jasper, que je pensais que si tu me ressemblais un peu plus tout le monde te tomberait dans les bras. Ce qui de toute évidence n’est pas le cas.
Monty enlève les bagues et la chaîne qu’il porte. Jasper aplatit ses cheveux avec ses mains :
- Je peux le faire tout seul, râle Monty qui en a marre de la proximité du démon.
Bellamy leur prépare un chocolat chaud pour les motiver. Monty est un peu déprimé, il s’est beaucoup entrainé, pour rien au final. Il n’a même pas obtenu un seul point de plus et se trouve toujours à égalité avec Jasper.
- On va trouver lui dit le démon. Il y a bien quelque chose que tu peux faire pour séduire tout un tas de petit humain, même si tu es un peu un ange minable.
Monty lui met un coup de pied sous la table et boit le chocolat chaud de Bellamy. Leur réflexion s’étale sur un nouveau mois. Les chiffres augmentent doucement des deux côtés. Jasper ne fait plus rien pour séduire personne mais il séduit quand même, malgré lui. Monty tente de séduire tout le monde mais Harper lui met des bâtons dans les roues en l’empêchant de sortir du groupe. Elle considère qu’il n’a pas besoin de nouveaux amis et Monty ne peut pas lui expliquer pourquoi elle se trompe.
Au final, c’est Jasper qui trouve une nouvelle solution.
Il revient un soir avec une affiche dans les mains et la colle sous le nez de Monty :
- Tu veux séduire le plus de gens possibles ? On va faire ça !

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (6)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enfer ou le paradis
» Paradis... ou enfer? (Final)
» [Meyer, Stephenie & autres auteurs] Nuits d'enfer au paradis
» Quel personnage d'Enfer et Paradis es tu ?
» Enfer et Paradis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The 100 / Un paradis d'enfer-
Sauter vers: