AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1881
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (8)   Dim 3 Juin - 11:22

Prompt : Méfie-toi des apparences.
Note : Jonty, pas relu. Ça tourne n'importe comment.

***

8. Ennemis

Laïla avait été heureuse de voir que certaines personnes la croyaient quand elle racontait les transformations de Jasper sur son blog. Peut-être après tout ne devait-elle pas être folle, peut-être que ce qu’elle voyait était vrai. Un homme un peu plus virulent que les autres, n’arrêtait pas de lui demander des détails, toujours plus de détails, et lui racontait des histoires effrayantes sur les monstres qui peuplaient notre planète à la vue de tout le monde, sans qu’on ne le sache. Laïla adorait lui parler, et quand elle apercevait quelque chose d’étrange chez Jasper, elle se dépêchait de lui raconter. Afin de lui faire plaisir, elle en faisait un peu trop, racontait la bave au coin des lèvres, l’air féroce et dangereux, la haine qui se dégageait de lui et de ses griffes mortellement dangereuses, mais tout ça c’était faux. Jasper était en fait plutôt gentil, malgré ses blagues, et un peu exubérant, mais il ne bavait pas, et n’avait pas l’air violent.  Laïla se prenait juste au jeu. Elle ne pensait pas que l’homme tiendrait à venir voir le phénomène de lui-même.
Et s’il découvrait qu’elle en avait rajouté ? Et surtout, si jamais il découvrait qu’il n’y avait rien et qu’elle hallucinait complètement ? Il la prendrait pour une folle.
C’est donc très stressée qu’elle lui indiqua son adresse et qu’ils se donnèrent rendez-vous.

xxx

Jasper chante, il chante et se donne à fond, il transpire et danse et chante encore, tandis que Monty gratte à côté de lui, et que Raven met tout son cœur à la batterie. Les spectateurs étaient tranquilles au début de leur performance, mais au fur et à mesure, ils ont commencé à se lever et à bouger. Jasper en parait ravie, et l’enthousiasme gagne même Monty qui petit à petit commence à danser lui aussi, se rapprochant du micro de Jasper pour faire les chœurs avec lui. Ce n’est qu’une seule chanson, mais le public est conquis, et Jasper et Monty se regardent en pensant à la même chose. Ils vont gagner des cœurs, beaucoup de cœurs, ce soir. Quiconque les regarde à cet instant, est persuadé que les deux garçons sont les meilleurs amis du monde, sans se douter qu’ils sont en vérité plutôt ennemis. Ou en tout cas, ils l’étaient.
Quelque chose à un peu changer entre.
Depuis le concert. Ou bien avant.
Lorsque Monty voyant que Jasper galèrait durant l’interro de maths, a échangé leurs copies. Mentant et trichant pour que le démon ne soit pas collé et puisse participer au concert. Monty se disait que le démon avait de plus en plus une mauvaise influence sur lui, mais en même temps, il avait de plus en plus de mal à le détester. C’est un démon, juste un démon, se répétait-il sans cesse, mais ça fonctionnait de moins en moins. C’était pareil pour Jasper, certes Monty était un ange, mais c’était agréable d’être avec lui, d’une certaine façon.

Les applaudissements sont sincères à la fin de la chanson. Raven sort de derrière sa batterie et Jasper attrape son épaule d’un bras, puis celle de Monty avec l’autre. Et ils saluent la foule en délire. Ils sont excités, transpirants, fou de joie. Sortir de scène leur est vraiment difficile. Ils s’agrippent l’un à l’autre tous les trois et quand ils retournent finalement dans les coulisses, Finn qui attendait sa petite amie la prend dans ses bras et la soulève du sol en la félicitant. Jasper et Monty se tiennent toujours les bras autour des épaules. Monty finit par s’éloigner du démon, il s’est laissé surprendre par l’ambiance et n’a pas repoussé Jasper. Monty sait, il sent, que quelque chose ne tourne pas rond chez lui. Avant, jamais il n’aurait fait ça avec un démon, chanter, s’amuser et tricher et mentir pour lui. Il est en train de changer, est-ce que c’est la Terre qui le change, ou bien la présence de Jasper, il n’en est pas sûr.
D’autres groupes passent, pas forcément de musique. Les gens ont d’autres talents. Tour de magie, danse, ou même mime, aucune prestation ne chauffe le public comme l’ont fait le trio Monty, Jasper et Raven.
Ils sont les grands gagnants du concours de talents. Ils repassent sur scène, serrent des mains, gagnent un cadeau, et sont félicités. Jasper a des étoiles dans les yeux tellement il est content et Monty lui sourit, tout aussi heureux que lui. Bellamy est venu les voir, et les félicite. De temps à autre, l’humain a l’impression d’avoir adopté des mignons petits frères, et ce soir alors qu’il est si fier d’eux, cette sensation est pire encore.
Mais la sensation de bonheur s’estompe chez Monty, quand ils rentrent et que Murphy est là, assis sur la table, à les attendre. Immédiatement l’ange se tient sur ses gardes. Le frère de Jasper est dangereux, il le sait. Bellamy, lui-même, se crispe à ses côtés. Jasper, lui, continue de sourire et salue son frère avec une certaine joie.  Le score affiché a beaucoup augmenté, ils sont presque à cinq cent tous les deux désormais, mais ils sont toujours à égalité.
- Tu as vu Murphy, on a réussi à séduire beaucoup de gens en très peu de temps.
Murphy ne sourit pas, ne félicite pas son petit frère. Il a l’air sombre. Il fixe ses yeux rouges sur Monty, et donne l’impression d’être un fauve à la chasse qui vient de trouver sa proie. Instinctivement, Jasper se met devant l’ange.
- Qu’est-ce que tu fabriques Jasper ? Demande Murphy d’une voix qui paraît calme mais ne l’est pas vraiment.
- J’aide l’ange à avoir un bon score, répond honnêtement le démon.
Murphy donne un coup de pied à une chaise qui va s’écraser contre le mur, et se plante devant son petit frère :
- Tu dois gagner contre lui, tu l’as oublié ? On n’aide pas les anges, les anges sont nos ennemis.
Jasper hausse les épaules, pas du tout effrayé par Murphy et sa crise de colère.
- Monty n’est pas mon ennemi, dit-il, et puis on s’est bien amusé.
Murphy se transforme en démon, sa fureur se sent dans toute la pièce. Bellamy se met à trembler et Monty n’en mène pas large non plus. Jasper grince des dents, mais il est le seul à ne pas avoir peur.
- Calme-toi, dit-il à Murphy. Ça sert à rien de s’énerver. Je m’en fiche de perdre. Tout l’Enfer se fiche de ce concours, pourquoi ça devient important tout à coup ?
- Et les feux d’artifices ? Demande Murphy.
- Je trouverai un autre moyen d’en avoir. Je suis un démon après tout, j’ai plus d’un tour dans mon sac.
Les petites cornes de Jasper poussent sur sa tête alors qu’il a un sourire en coin, qu’il a volé à Murphy. Le démon se calme un peu, et pose sa main sur le crâne de son petit frère :
- Je me fais du souci pour toi.
- Je sais.
- Ne traine pas trop avec l’ange, quoi que tu en dises, il est ton ennemi. Notre ennemi. Méfie-toi des apparences.
Jasper hoche la tête pour faire plaisir à son frère.
Murphy tourne ses yeux de démons vers Bellamy et crache d’une voix menaçante :
- Prends soin de lui ou tu auras de mes nouvelles.
- J’ai compris, murmure Bellamy qui n’en mène pas large.
Murphy jette un œil dégoûté à Monty, puis après avoir dit au revoir à son petit frère, il disparaît. Bellamy souffle de soulagement. Il se demande si le démon va réapparaitre dans sa chambre cette nuit après cette scène, il se demande s’il en a envie ou pas du tout. Un peu des deux. Quelque chose de l’ordre de l’interdit et du désir souhaite revoir Murphy, mais la peur de cet être imprévisible lui donne plutôt envie de fuir vite et loin.
Et pourtant. Quand arrive la nuit, il l’attend, et Murphy ne revient pas.

Jasper a entraîné Monty dehors alors qu’il fait sombre. Il dit qu’il veut fêter leur réussite. Ils se sont fait discrets pour pas que Bellamy les entende et les retienne. Jasper déploie immédiatement ses ailes pour s’envoler sur l’arbre dans le jardin. Monty reste en bas.
- En quoi on va fêter quoi que ce soit en montant sur un arbre ? Demande-t-il. T’avais juste envie de faire le mur.
Jasper rit et tourbillonne en volant, il ne fait pas attention où il va, il s’amuse c’est tout. C’est parce qu’il ne regarde pas ce qu’il fait, que son aile se coince entre deux branches et qu’il finit pendu au-dessus du vide. Monty le regarde et pense que Jasper va s’en sortir tout seul. Mais le démon, en essayant de se décrocher, déchire son aile et pousse un petit cri. Il tombe, et cherche à se raccrocher à une branche en vain.
Monty réagit immédiatement, il ne prend même pas la peine de réfléchir. Alors qu’il voit Jasper tomber le nez en premier vers le sol, Monty déploie ses ailes, ses grandes ailes blanches, déchirant ses vêtements, il s’envole vers Jasper et le rattrape. Il le sert dans ses bras pour le tenir, et Jasper s’accroche à lui. Monty atterrit doucement sur le sol et relâche le démon, qui le regarde avec de grands yeux.
- Merci, dit-il.
L’ange hausse les épaules. Dans la nuit, ses ailes blanches brillent. Jasper en attrape une entre ses mains et les câlines :
- Tes ailes sont magnifiques, elles sont super fluffy en plus et toutes douces ! Pourquoi tu les montres jamais ?
Monty ne répond pas, Jasper frotte sa joue contre l’aile qu’il tient, et l’ange se sent bizarre. Personne n’a jamais touché ses ailes, au Paradis les anges se touchent assez peu, il y a toujours une certaine distance, un espace personnel, et même si bon nombre d’ange aiment vivre quasi nu, les ailes déployées, ils ont une certaine pudeur, il n’y a personne qui touchent leurs ailes.
Mais Jasper n’a pas ces notions, il touche, il caresse, il approche, il élimine toutes les distances, et le sentir ainsi contre son aile est une expérience étrange.
Jasper finit par se reculer tout sourire, et Monty replie ses ailes, se sentant encore un peu secoué.
L’aile de Jasper est déchirée et l’ange lui demande si ça fait mal, pour ne plus penser au démon s’accrochant à lui :
- Ça va, mais je vais devoir attendre un moment avant de pouvoir voler à nouveau.
Monty hoche la tête.
- On ferait mieux de rentrer, dit-il, je vais mettre du désinfectant sur ton aile.
Jasper acquiesce.

Toucher l’aile du démon pour la désinfecter est étrange également, pas aussi étrange que de sentir Jasper câliner son aile, mais étrange quand même. Monty se rend compte qu’il ne les a jamais touchés.
- Ça te fait mal ?
- Non vas-y.
Monty essaye d’être doux et Jasper a l’air confiant. Un démon qui fait confiance à un ange, n’ont-ils pas mal tourné tous les deux ?
- Tu m’as sauvé la vie, s’amuse Jasper.
- Tu aurais sans doute survécu à cette chute, nuance Monty.
- Ou peut-être pas.
Monty ne répond rien et Jasper souffle :
- Tu as sauvé un démon.
L’estomac de l’ange se tord.
- Un ange qui sauve un démon, continue Jasper.
Ils savent ce que ça veut dire, ils savent tous les deux que ce n’est pas normal, que c’est sans doute du jamais vu, ils savent que ce simple geste, quelque part, change tout.
- Jasper…
- Oui ?
- Tout à l’heure, tu as dit à Murphy qu’on n’était pas ennemis.
- Ben… Je le pense. On n’est pas ennemis.
- On est quoi alors ?
Jasper se tourne vers Monty pour le regarder, et leurs yeux se trouvent et le silence s’installe entre eux.

Ils sont quoi alors ?

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (8)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enfer ou le paradis
» Paradis... ou enfer? (Final)
» [Meyer, Stephenie & autres auteurs] Nuits d'enfer au paradis
» Quel personnage d'Enfer et Paradis es tu ?
» Enfer et Paradis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Marathon des Fanfictions :: Les Fanfictions :: Fanfics de Maliae :: Dimanche-
Sauter vers: