AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1881
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (5)   Mer 9 Mai - 7:53

Note : pas relu, chapitre nyanyan.

***

4. Être gentil.


Jasper est intrigué par la technique de Monty pour avoir un meilleur score que lui. Il est bien décidé à l’observer et à lui voler sa méthode. Il le regarde être gentil. Monty ramasse la gomme de Harper par exemple. Il fait un sourire à un élève. Il explique à un autre quelque chose. Au self, il rattrape le plateau de quelqu’un qui est tombé. À la sortie du collège il dit au revoir à un prof. Sur le chemin du retour, il aide un monsieur aveugle à traverser la rue. À la maison, il rend service à Bellamy et Jasper se demande quel en est l’intérêt. Il ne va pas obtenir un meilleur score en étant gentil avec Bellamy. Et en observant mieux Jasper se rend compte que le score de Monty n’augmente pas forcément malgré tous ses actes gentils au cours d’une journée. Peut-être ne fait-il pas ça pour gagner, mais simplement parce que les anges sont naturellement gentils ?
Pourtant avec lui, Monty est loin d’être gentil. Il l’engueule quand il met la musique trop fort, il le fusille des yeux, il lui a déjà lancé un crayon en pleins cours en lui demandant de se taire, si Jasper s’approche trop de lui il lui parle d’espace personnel, si Jasper le touche, Monty a tendance à vouloir le frapper. Donc, la gentillesse de Monty n’est pas naturelle et n’est définitivement pas donné à tout le monde à part égal, alors à quoi sert-elle ?
Quand il regarde Monty, Jasper se dit qu’il ne ferait pas du tout comme lui, il s’amuse beaucoup plus que lui. D’abord, il aurait fait explosé la gomme, il aurait fait une grimace plutôt qu’un sourire, il aurait gribouillé dans les cahiers. Si quelqu’un tombe au self, c’est parce qu’il lui aurait fait un croche-pied. Il préfère faire des fucks aux profs, et pousser l’aveugle sur la route. Quand à aider Bellamy dans les tâches ménagères ? Disons plutôt que Jasper est responsable de quatre-vingt pourcent du bordel dans la maison.
Jasper se tient les jambes sur son lit, la tête à l’envers, Rammstein résonne à fond dans toute la maison et le petit démon réfléchit. Quand Monty arrive l’air énervé, il débranche le poste et crie sur Jasper :
- Tu peux arrêter de toujours mettre la musique aussi fort ?
Jasper saute du lit et s’approche si près de Monty que leur nez se touche. L’ange le repousse.
- Pourquoi es-tu gentil ? Demande Jasper. Ça sert à rien. Ce n’est même pas amusant. Et ton score n’augmente pas tant que ça.
- Pourquoi ne l’es-tu pas ? Demande Monty en contrepartie. Tu embêtes les gens, ça ne fait pas augmenté ton score non plus, et ce n’est drôle que pour toi.
Ils se regardent un moment, c’est la première fois qu’ils mettent leurs différents et leurs préjugés de côté pour essayer de se comprendre.
- Tu es juste un sale démon, c’est normal que tu ne sois pas gentil.
Jasper se sent rougir, gonfle les joues et fait la moue. Il déploie ses ailes et s’écrie :
- Et toi t’es juste un sale ange, c’est normal que tu ne sois qu’un abruti.
Ils se fusillent du regard. Ils ont du mal à aller au-delà de leur statut. Jasper sort de la pièce, furieux. Il voulait juste savoir, il voulait juste comprendre. Il est curieux c’est tout, mais les anges ne sont que des crétins, des crétins, des crétins idiots et prétentieux.

Monty soupir et s’assoit sur son lit. Est-ce qu’il est allé trop loin ? Mais Jasper est un démon et les démons sont vicieux, méchants, ils font du mal aux autres. Monty se recroqueville sur lui-même. Quand a-t-il vu Jasper faire du mal à qui que ce soit ? Il fait des blagues stupides, peut-être parfois un peu imprudentes, pas toujours très recommandables, mais jamais il n’a blessé quelqu’un, jamais il n’a fait du mal à quelqu’un, jamais il ne s’est montré réellement vicieux. Peut-être parfois un peu méchant. Jamais aussi dangereux que l’avait été Murphy. Est-ce qu’il se trompe ? Toute sa vie on lui a présenté les démons comme la pire espèce, immoral et cruel, et si Jasper est loin d’être parfait, il est loin de ressembler à cette description. Il peut même se montrer maladroit, quand par accident il montre ses attributs de démons, il est boudeur et joueur, il aime un peu trop la musique forte et les farces idiotes. Monty pousse du pied un pantalon à Jasper qui traine même sur son lit et ajoute en pensé : et il est bordélique.
Finalement, la seule véritable chose qui le fait ressembler à un vrai démon, c’est son apparence de démon.
Monty secoue la tête, non, non et non, Jasper est un vrai démon, il ne peut pas se laisser berner parce qu’il a l’air un peu différent de ce qu’il imaginait. C’est comme ça que fonctionne les démons, ils bernent les autres. Monty ne peut pas se laisser avoir, ce serait la honte pour un ange. Surtout pour lui.

Monty est perdu dans ses pensées quand il entend un bruit d’aile. Il se rend alors compte qu’un ange vient d’arriver dans la chambre. Il a la peau noire, il est grand, le visage ovale et de la barbe. Il se tient droit, les mains croisées devant lui. Il ne porte qu’un pantalon et ses ailes blanches prennent de la place dans la chambre tant elles sont immenses. À le regarder, Monty se dit qu’il a au moins mille ans, peut-être même plus. Avec respect, il se lève de son lit, et se tient debout avec humilité devant cet ange.
- Bonjour Monty.
- Bonjour, est-ce Dieu qui vous envoie ? Demande Monty.
L’ange fait doucement non avec la tête :
- C’est ta mère qui m’a demandé de venir.
Monty se crispe, il pense au score affiché dans le salon. Onze contre onze. Au Paradis, sa mère doit être furieuse d’un score aussi minable pour son fils, pour un ange, contre un démon.
- Je m’appelle Jaha, se présente l’Ange.
C’est l’un des conseillers directs de Dieu, autant dire une star au Paradis. Si Monty ne l’avait jamais vu, en entendant son nom, il s’agenouille direct. L’homme a un petit rire qui sonne gentiment :
- Allons, mon enfant, relève-toi. Je suis venu pour t’aider, inutile d’être si cérémonieux.
Monty se relève et regarde l’ange dans les yeux. Jaha est venu l’aider. Il sourit. C’est incroyable qu’un ange aussi important vienne pour lui. Sa mère a vraiment déployé les gros moyens pour qu’il réussisse, il ne peut pas se permettre de la décevoir plus longtemps.

C’est étrange de voir Jaha à la table de la cuisine. Monty a du mal à manger sous ses airs scrutateurs, d’autant plus que l’ange ne mange pas, lui. Jaha s’est montré poli et aimable aussi bien avec l’humain qu’avec le démon, ce qui a dû être difficile pour lui. Jaha a participé à de nombreuses guerres, il a vu les démons décimer des familles, il a perdu des amis à cause de ces monstres, et pourtant il reste là, humble et doux et Monty l’admire.
Jasper se montre moins insolent que d’habitude, il doit sentir l’autorité qui se dégage de l’ange. Il fait tourner sa fourchette dans son plat de pâtes en silence. Bellamy se sent mal à l’aise également. L’ange n’a pas rabattu ses ailes, il se tient droit sur sa chaise, il les regarde en silence avec un sourire qui se veut bienveillant.
- Mangez mes enfants, n’ayez crainte, je voulais simplement vérifier que Monty vit dans de bonnes conditions. Ce qui m’a parfaitement l’air d’être le cas.
Bellamy reste silencieux fasse à cette remarque. Il regarde Monty qui fixe l’ange avec beaucoup de considération et s’inquiète. Monty est un jeune ange inexpérimenté, porter trop d’admiration à une personne que ce soit un vieil ange ou n’importe qui, n’est jamais bon. Et puis il ne le sent pas ce type incapable de replier ses ailes même à table, comme s’il voulait souligner à tous qui est le maître ici. Son air amical pue et Bellamy sent ses instincts protecteurs se réveiller. À choisir, il préfère avoir Murphy dans sa cuisine, au moins il ne se cache pas derrière un air hypocrite de ses véritables penchants et intentions. Et puis Bellamy se méfie d’un ange qui sourit à un démon et le traite avec affabilité, c’est trop suspect pour être vrai.
Bellamy ignore ce que Jaha veut à Monty, mais s’il peut lui mettre des bâtons dans les roues, c’est ce qu’il fera.
- Monty, tu as fini ? Demande Jaha.
- Oui.
- Bien, dans ce cas veux-tu me suivre dans la chambre, maintenant que j’ai vu que tu étais bien traité, j’ai à te parler.
Monty se lève mais prend le temps de débarrasser son assiette et de remercier Bellamy pour le repas. L’humain remarque que ce temps pris alors qu’il lui a ordonné quelque chose, fait tiquer Jaha, ce qui le conforte dans sa méfiance.
- Monty, insiste Jaha.
- Je viens.
L’enfant suit l’adulte dans la chambre et Jasper gratte sa fourchette dans l’assiette :
- Je me demande ce que ce vieux pequenaud veut à Monty, ronchonne-t-il
Bellamy se le demande aussi. Jasper a soudain un petit sourire vicieux, ses cornes poussent sur sa tête et ses yeux deviennent rouges.
- Je peux t’emprunter un verre ? Demande-t-il.
Bellamy devine ce qu’il veut faire, il devrait dire non. Pas question. Il devrait l’empêcher d’écouter aux portes parce que c’est malpoli. Mais il lui tend même le verre propre et Jasper le colle discrètement sur le mur pour écouter la conversation.

- Monty, tu te doutes que je suis là pour te conseiller. Fait Jaha.
- Bien sûr.
- Alors voilà ce que tu vas faire très exactement.
Monty ouvre grand les yeux et écoute avec attention, persuadé que les conseils seront bons et lui viendront en aide pour séduire les humains.
- Tu vas utiliser tes pouvoirs de manipulation.
L’adolescent a l’impression de se recevoir une douche glacée.
- Pardon ?
- Je sais que tu es très bon là-dedans.
- Oui.
- Alors utilise tes pouvoirs.
- Mais ces pouvoirs ne doivent être utilisé que pour des bonnes raisons, fait Monty. Comme aider une âme humaine à se calmer quand elle découvre qu’elle est morte.
- Et ? Gagner le concours est une bonne raison.
- Avec tout le respect que je vous dois, séduire un humain avec mes pouvoirs c’est de la manipulation, c’est de la triche, c’est abject et ce n’est pas digne d’un ange.
Jaha se tait un instant, puis il s’approche de Monty, s’accroupit pour être à sa taille et attrape son menton entre ses doigts :
- Écoute-moi petit ange, si je te dis de faire quelque chose, tu te contentes de hocher la tête et de m’obéir. Parce qu’ici je suis celui qui décide.
- Est-ce vraiment ce que Dieu veut ? Que j’utilise mes pouvoirs ainsi ?
Monty ne peut s’empêcher de ne voir tout ceci que comme un test. Jaha va se reculer et rire un bon coup, puis il va le féliciter, et lui dire qu’il a résisté à la tentation, ce qui fait de lui un très bon ange. Mais Jaha ne se recule pas, sa prise s’affirme et il lui fait mal, sa peau se met à briller et sa voix devient caverneuse :
- C’est ce que ta mère demande. Ce qu’on attend de toi là-haut. Tu dois gagner ce concours peu importe les moyens, où tu sais ce qu’il t’attend.
- Le bannissement, murmure Monty.
- Exactement.
- Alors vas-tu faire ce que je te dis ?
Monty a peur, pourtant malgré cela il murmure :
- Non, je ne peux pas.
La fureur de l’ange s’entend jusque dans l’orage qui tonne alors autour de la maison.
- C’est ce démon, c’est ça ? Il t’a perverti et voilà que tu désobéis aux ordres de tes supérieurs.
- Cela n’a rien à voir avec Jasper, dit courageusement Monty, c’est ma faute, je ne peux pas utiliser une méthode comme celle-ci pour séduire les humains, je suis désolé.
- Tu me déçois Monty, et avec moi c’est tous les anges que tu déçois.
Monty sent les larmes lui monter aux yeux, blessé par ces paroles. Lui qui a toujours tout fait pour être un bon ange, pour être respecté et aimé, voilà qu’on lui dit que les choix qu’il fait son mauvais.
- Je suis désolé, murmure-t-il d’une voix chagrine. Je suis vraiment désolé.
- Si tu es désolé, tu feras ce qu’il faut, je le sais, aboie Jaha.
Monty reste silencieux. L’ange lui fait vraiment peur, il pourrait l’écraser d’une pichenette tant il est fort et vieux. Monty ne fait pas le poids à côté de lui, et il commence à se rendre compte d’à quel point il est faible. Faible face aux démons, faible face aux anges plus âgé. Lui qui s’était cru capable de rentrer dans l’armée de la générale Lexa commence à en douter. Il pourrait peut-être se battre contre des démons comme Jasper, mais la guerre, il l’espère n’est pas composé d’adolescents ou d’enfants, mais d’adultes dangereux et puissants. N’est-ce pas ?

Jaha se calme et se radoucit, il caresse la joue de Monty et l’entoure de ses ailes :
- Tu es un ange très doué Monty, nous savons que tu feras le bon choix, ta mère croit en toi, tout le monde compte sur toi.
Monty déglutit. La douceur de Jaha est une menace pire que sa colère. Ses mots sont du poison. Monty se sent vulnérable comme un tout petit enfant qui se fait réprimander. Il pensait que malgré ses difficultés, on lui faisait confiance là-haut, on croyait en lui. Après tout, même si le début a été difficile, il a réussi à remonter son score et à rattraper Jasper. Rien ne dit qu’il va perdre. Le concours dure un an, et cela ne fait qu’un mois et demi, il a largement le temps encore de faire ses preuves. Sans tricher.
Il se contente de doucement hocher la tête :
- Je ferai le bon choix, dit-il sûr de lui.
Jaha lui sourit.
- C’est bien Monty. Je suis fier de toi. Je savais que tu prendrais la bonne décision.
- Je n’utiliserai pas mes pouvoirs de manipulation pour séduire des humains. Je ferai les choses à ma manière.
La colère de Jaha est telle que le vent souffle dans la chambre, emportant les affaires de Monty et de Jasper dans un tourbillon déchainé.
- Tu le regretteras Monty !
Puis l’ange disparu d’un coup, laissant son bordel derrière lui.
Monty souffle, se rendant compte qu’il a cessé de respirer, et se laisse tomber par terre. Aussitôt Jasper et Bellamy entrent dans la chambre et ce n’est pas l’humain qui vient vers lui et demande :
- Ça va ?
Mais le démon.
Monty regarde les yeux rouges et les cornes de Jasper, le verre qu’il tient dans la main, et ne trouve rien d’autre à dire que :
- Désolé pour le bazar.
Jasper hausse les épaules, reprends forme humaine et de toutes les choses qu’il aurait pu demander, il choisit celle-ci :
- Tu vas être banni du Paradis si tu perds ?
- Oui.
- Banni de chez toi ?
- Oui.
Jasper ne réfléchit pas quand il dit :
- Alors il faut que tu gagnes.
Monty lève un sourcil étonné :
- Et toi ?
- Je ne serai pas banni si je perds, je n’aurai juste pas les feux d’artifices. Je trouverai un autre moyen d’en avoir.
Monty ne comprend pas. Jasper est un démon, il ne devrait pas raisonner comme ça, il devrait ne penser qu’à lui-même et à sa victoire. Il demande, l’air épuisé :
- C’est un piège ?
Jasper fait la moue :
- Crétin d’ange, marmonne-t-il.
Monty le retient par le poignet avant que Jasper ne laisse pousser ses ailes et s’en aille bouder plus loin.
- Merci, murmure-t-il. Tu vois. C’est ça être gentil.
Jasper en tombe sur le cul, mais plutôt que de s’énerver, il sourit.
- Okay, dit-il. Je vois.

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - UA] Un paradis d'enfer (5)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enfer ou le paradis
» Paradis... ou enfer? (Final)
» [Meyer, Stephenie & autres auteurs] Nuits d'enfer au paradis
» Quel personnage d'Enfer et Paradis es tu ?
» Enfer et Paradis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The 100 / Un paradis d'enfer-
Sauter vers: