AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (29)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exterminate


avatar

Maliae
Messages : 1877
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (29)   Sam 14 Nov - 16:21

Fandom : Supernatural
Prompt : J'ai l'humour le plus bidon du monde, je sais.
Note : voila voila très mignon.

***

Dean eut quinze ans et les fêta à l’hôpital avec Cas et Sam. Ce n’était pas trop son truc de fêter son anniversaire, mais ce n’était pas si mal de le faire finalement. D’autant plus que lui et Sam réussirent à taquiner Cas en lui faisant croire que pour les anniversaires il fallait se dessiner des moustaches et se coller des confettis sur la tronche. La tête de Cas méritait toutes les photos du monde.
- Et vous ? Vous ne le faites pas ? Demanda Cas.
Sam et Dean éclatèrent de rire, et Cas compris qu’il s’était fait avoir. Mais bizarrement il ne se sentit pas vexé, il rit avec eux.
- Vous avez l’humour le plus bidon du monde, vous savez ?
- On sait, répondirent-ils en cœur.
C’était ça rire, s’amuser.
Dean et Sam étaient des enfants. Cas n’était pas beaucoup plus grand. Certes ils avaient tous les trois grandis trop vite, ils avaient été confrontés à l’enfer de la vie, mais ici, là, dans cette chambre, ils n’étaient plus que des enfants. Sans le reste autour. Et ils lancèrent des confettis, des serpentins et Dean mangea une énorme part de tartes. Sam offrit un cd à son frère, Cas n’avait rien alors il embrassa sa joue. Dean rougit. Sam lui dit. Dean ronchonna que c’était parce qu’il faisait foutrement chaud dans cette chambre, et alla ouvrir la fenêtre. La refermant assez vite, parce que dehors, il neigeait.
Sam et Dean restèrent tard et les médecins durent les jeter dehors, parce qu’ils étaient encore là alors que les horaires de visites étaient passés depuis longtemps. On râla aussi sur Castiel, à cause de tout le bordel qu’ils avaient laissé dans la chambre, et Cas accepta de tout nettoyer, il s’en fichait. Il accrocha un serpentin autour de la souris pour garder un souvenir de cette journée.

xxx

Pour l’anniversaire de Sam, Cas était sortit de l’hôpital depuis quelques jours et se portait beaucoup mieux. Gabriel accepta que les garçons viennent fêter l’anniversaire de Sam chez eux. Sam voulu inviter Charlie avec qui ils étaient restés en contact. Mais pas seulement. Il voulait aussi Bobby, Ellen, même Jo. C’était une vraie fête d’anniversaire, quelque chose qui plu énormément à Sam.
Il eut le droit à des cadeaux, mais ce ne fut pas ce qui lui fit le plus plaisir. C’était simplement d’être là, entouré. Cas avait la souris avec lui – il ne la quittait jamais, tout comme Sam l’avait toujours traîné partout – mais elle avait changé. Elle avait des pinces, un serpentin accroché autour du cou, Cas y avait aussi collé sur une oreille l’étiquette qu’il portait à l’hôpital. Charlie y accrocha un énorme ruban – que Gabriel avait mis partout dans l’appartement pour décorer – à la patte. Gabriel, s’était déguisé, mais pas en clown. Sam avait toujours peur des clowns. Il s’était déguisé en magicien et ça l’éclatait de sortir un lapin en peluche d’un chapeau, ou de faire apparaître des fleurs avec sa baguette. Il était un gosse parmi les gosses.
Charlie confia à Sam qu’elle le trouvait complètement taré, mais amusant. Charlie dont la mère ne s’était jamais réveillée, mais qui était heureuse dans sa famille d’accueil. Et qui avait toujours son caractère bien trempé, et sa passion pour l’informatique et les jeux vidéo.
Jo réussit très bien à s’intégrer, elle parlait facilement, elle était drôle, sympa, dévorait Dean avec des yeux de merlan frit, même si Dean dévorait plutôt Cas des yeux de son côté. Ellen essayait de calmer Gabriel, et c’était drôle de le voir courber l’échine devant elle. La femme embrassa Sam et Dean, et les deux garçons sourirent, content. L’alcool était prohibé et tout le monde buvait du jus d’orange. Bobby servait les morceaux de gâteaux, il était assez silencieux et un peu bourru, mais il était là et sa présence suffisait.
Et puis bien sûr il y avait son frère. Dean. La première personne au monde dont Sam se souvenait. Il avait oublié son père et sa mère. Mais Dean était tout ça pour lui. En plus d’être son frère, son meilleur ami, sa souris. La personne la plus importante pour Sam.
Dean tourna sa tête vers lui comme s’il entendait ses pensés et lui sourit. Et Sam était sans doute la personne la plus importante pour Dean.
Sam fêta son onzième anniversaire en étant sûr de quelque chose. Ce jour là, il eut l’impression d’avoir une famille, une vraie famille. Qu’il s’était choisi lui-même, qu’il avait construit avec Dean. Pas des gens qu’on lui avait imposé, pas des personnes qui se fichaient d’eux. Non. Des personnes qui comptaient vraiment, pour qui lui et Dean comptaient vraiment. Et il voulait que ça dure.

Alors le soir il ne le dit pas à Dean, mais il pria de toutes ses forces, pour que ça dure, pour que toute sa famille qu’il s’était choisi soit unie pour toujours.

xxx

Dean avait le même sentiment que Sam. Il aimait Bobby, Ellen, Jo. Il aimait Charlie. Gabriel l’énervait un peu, mais bon il l’appréciait aussi. Et puis Cas.
Il ne s’en était pas rendu compte tout de suite, il lui fallut quelques semaines, et il en prit conscience alors qu’il s’emmerdait au collège. Il y avait une fille, qui, depuis dix minutes, essayait d’attirer son attention, et Dean s’amusait à la faire mijoter alors qu’il savait qu’il irait sans doute l’embrasser derrière le gymnase à la récré. Il ne l’aimait pas vraiment, c’était juste une fille, c’était bien d’embrasser les filles. Mais franchement, c’était juste comme ça, parce qu’embrasser c’était chouette. Qu’il aimait bien. Et qu’elle avait son âge. C’était pour s’amuser, c’est tout. Et puis là, il eut la révélation la plus stupide de la planète. Non il n’aimait pas cette fille, il ne l’appréciait même pas, et il le savait parce qu’il y avait des gens qu’il aimait. Sam évidemment, c’était son frère, sa vie. Mais d’autres aussi.
Bobby. Oh oui, ce con de flic, il l’aimait, putain, parce qu’il était présent pour lui et son frère. Il avait été là depuis le début, depuis toujours.
Ellen. Parce que la psy l’avait aidé pour retrouver son frère quand plus jeune on le lui avait arraché. Elle ne le jugeait pas, elle avait réussir à sortir tout le mal qu’il avait en lui, tout ce qui lui donnait envie de pleurer. En fait elle l’avait écouté voilà tout.
Jo, ben c’était une gamine cool, il ne la connaissait pas tant que ça, mais elle avait essayé de l’aider elle aussi, il s’en souvenait.
Charlie. Bien sûr Charlie. Céleste était la première amie de Sam, première véritable amie, sa première véritable amie à lui aussi, quand il y pensait.
Gabriel. Bon Gabriel non, il n’en parlerait pas, ce type était bien trop énervant.
Et puis Cas. Mais Dean n’avait rien à dire sur Cas. Cas c’était Cas. Voilà tout.
Mais tous il les aimait, à sa façon, à sa manière. Ils faisaient partie de sa vie. Il en prit conscience tellement brusquement qu’il se mit à crier en plein milieu du cours, sans tout à fait en avoir conscience « j’ai trouvé une famille putain de merde ! J’ai une famille ».

xxx

Sam et Dean avaient une famille. Et ils y tenaient.

xxx

Un soir, Bobby les invita au restaurant parce qu’il avait un truc à leur annoncer. Ca ressemblait à ce genre de trucs où les gens vous annoncent « on va se marier » ou bien « nous allons avoir un bébé ». Sauf que Bobby était tout seul alors bon. Ca ne devait pas être ça.
Sam tenta quand même.
- Tu vas te marier avec Ellen ?
Bobby s’étouffa avec le morceau de viande qu’il était en train de manger. Sam attendit sa réponse, Dean aussi d’ailleurs.
- Mais non, pourquoi tu demandes ça ?
Sam haussa les épaules, c’est Dean qui répondit pour lui :
- Ben parce qu’on a bien vu comment vous vous entendiez bien c’est tout !
Bobby ronchonna un truc incompréhensible puis repris :
- On n’est pas là pour ça.
- Alors tu vas nous dire quoi ? Demanda Sam.
Bobby soupira et découpa sa viande.
- Me dis pas que t’attends le dessert pour nous le dire, c’est trop cliché ! On voit ça dans tous les films ! Râla Dean.
- Ta gueule sale môme !
Bobby se gratta la joue, il s’était rasé pour l’occasion, et ces deux sales gosses lui cassaient son coup. Si. Il attendait le dessert. Mais c’était foutu, tant pis.
- Bon. Voilà.
Les deux enfants ouvrirent grand leurs yeux et leurs oreilles, attendant la nouvelle. Est-ce que Bobby allait leur dire qu’il les emmenait en voyage ? A Disneyland ? Est-ce qu’ils allaient prendre l’avion ? Est-ce que finalement il voulait vraiment leur dire qu’il allait se marier avec Ellen ? Est-ce qu’il voulait leur annoncer qu’il allait devenir commissaire ?
Et bien non.
C’était bien mieux que ça. Mieux que tout ça réuni.
- Je vais vous adopter. Tous les deux.
Sam et Dean se regardèrent, regardèrent Bobby, puis Sam demanda :
- C’est vrai ?
Et Dean renchérit :
- T’es sérieux ?
- Tu ne mens pas ?
- Tu vas vraiment le faire ?
- Dean et moi ?
- Moi et Sam ?
- Tous les deux ?
- Ensemble ?
- Quand ?
- Bientôt ?
- On peut venir chez toi dès maintenant ?
Bobby les coupa.
- Non pas maintenant mais bientôt, et oui c’est la vérité, tous les deux, ensemble, je vais vous adopter.
Les frères ouvrirent la bouche, mais n’eurent rien d’autres à dire. Ils se levèrent et se jetèrent sur Bobby en criant de joie.
- Woah ça veut dire qu’on doit t’appeler papa ? Demanda Dean.
- Papa Bobby ? C’est bizarre non ? Interrogea Sam.
- T’es encore pas mon père et t’es déjà mon connard de père, c’est trop drôle ! Ricana Dean.
- Dean, ne lui parle pas comme ça, il va être notre père maintenant ! Le reprit Sam.
Bobby soupira, et serra dans ses bras les deux tornades.
- Vous pouvez m’appelez comme vous voulez. Mais pas « connard de père »
- D’accord enfoiré ! Sourit Dean.
Bobby pinça gentiment sa nuque, et éclata de rire.
- Merci Bobby, dit Sam.
Et Dean renchérit.
- Merci Bobby.
Bobby était sans doute aussi heureux que les deux morveux. Ils allaient former une vraie famille, officiellement.
- Et tu vas te marier avec Ellen alors ? Murmura Sam.
- Comme ça on aura un père et une mère en même temps, et même une frangine ! S’excita Dean.
Bobby roula des yeux et les décoiffa.
- Faites pas des plans sur la commette sale gamin. On verra ça plus tard. On verra.
Ils rirent tout le reste de la soirée, et ce fut le meilleur repas de toute leur vie.

A suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1006
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (29)   Sam 21 Nov - 12:11

Muhahahha Bobby n'a pas dit nooon quand ils lui ont demandé s'il allait épouser Ellen ! XD

J'adore,enfin, ENFIN ils sont heureux <3 ils le méritent tous !

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (29)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: