AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (25)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1899
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (25)   Sam 3 Oct - 12:51

Fandom : Supernatural
Prompt : Un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé.
Note : Chapitre bizarre

***

Sam était assis contre le mur. Y avait pas de place ailleurs toute façon. Il regardait son frère et Cas embrasser des filles, en vidant des bouteilles d’alcool. Y avait un joins qui tournait, mais Dean le refusait. Peut-être parce que Dean avait longtemps vu les dégâts de la drogue dans la rue, et qu’il s’en souvenait, et qu’il préférait ne pas abuser. Peut-être pour autre chose. Sam n’en savait rien. Sam aurait bien prit le joins jusqu’à se décolorer le cerveau pour ne plus assister à toute cette merde. Mais tout le monde connaissait les règles ici, pas de drogue ou d’alcool pour le petit frère.
Un homme s’assit à côté de lui :
- Oh p’tit Sammy on dirait que t’assiste à un enterrement, détends toi, profite. Embrasse une fille.
Sam roula des yeux.
- T’es un bébé tout mignon, je suis sûre qu’il y en a plus d’une qui rêve de te dépuceler.
- Va te faire dépuceler toi-même Gabriel.
Gabriel rit. Sam se renfrogna. Castiel poussa Dean à emmener une fille dans une des chambres. Et Dean le fit, en souriant.
Sam avait juste envie de casser la figure de Castiel.

xxx

Un mois qu’ils étaient là. Un mois que Sam était obligé de supporter des soirées alcoolisées où son frère perdait le sens des réalités. Et ce soir Cas avait trouvé amusant d’inviter toutes ces filles. Et de pousser Dean dans leurs bras. De pousser Dean de coucher avec. Sam détestait Castiel, il le haïssait. Lui et Gabriel il les détestait, il voulait partir d’ici, mais chaque fois qu’il en avait parlé à son frère, ce dernier lui avait dit de partir sans lui.
Sam était resté, il ne pouvait pas abandonner Dean. Pas comme ça, pas ici. Mais il était malheureux. Dean lui parlait presque pas, il passait son temps avec Castiel. Il le regardait comme si Castiel était le soleil, et il ne s’en rendait même pas compte.
Castiel ne le faisait pas toujours boire heureusement, il y avait des périodes sans tout ça, Dean et lui discutaient devant une émission de télé et Dean devait expliquer pleins de références à Castiel qui ne comprenait pas tout. Peut-être parce que les joins qu’il fumait et les médocs qu’il prennait, lui avait troué le cerveau. Gabriel prenait soin d’eux la plupart du temps, il ramenait à manger, les forçait à aller se coucher quand il considérait qu’il était trop tard, empêchait son frère de fumer trop. Pour autant, Sam ne l’aimait pas non plus, parce qu’il faisait partie de cette prison et ne faisait rien pour l’aider à sauver Dean. Et puis il avait un humour bidon. Il faisait des blagues pas drôles et ça le faisait marrer. Gabriel pensait que faire apparaître des trucs derrières les gens étaient hyper marrant, mais sérieusement, Sam en avait marre qu’il vienne chercher des légumes derrière ses oreilles, ou n’importe quoi d’autre.

Voir son frère disparaître avec une fille avait poussé Sam à se lever et à aller se coucher. Il avait trouvé des filles entrain de fumer dans la chambre qu’il occupait avec son frère normalement, et il les avait viré. Une d’elle avait essayé de l’embrasser « j’adore les enfants », il l’avais frappé, elle était parti en s’énervant.
Sam s’était allongé, incapable de dormir. C’était pire que tout, pire qu’avant, pire que la rue. Il avait l’impression d’être pris dans une boucle infernale, il avait l’impression de ne pas pouvoir sauver son frère. Il ne savait pas quoi faire.

xxx

Sam était retourné au foyer au bout de quelques mois, pour aller récupérer sa souris et des affaires. On lui avait demandé où il était parti, ou était Dean, il n’avait pas répondu et il était reparti dès qu’il l’avait pu. « Et l’école ? » avait demandé quelqu’un avant qu’il ne fasse une nouvelle fugue. Sam était arrivé à l’appartement de Gabriel et Castiel avec l’envie de pleurer au fond du ventre et des yeux.

xxx

Chaque soirée avec des filles, Dean couchait, s’amusait, buvait. Castiel l’entraînait. Dean était accroché à lui, comme il se serait accroché à une bouée au milieu de l’océan, mais la bouée était franchement percée et Sam et voyait son frère couler.
Ce soir là il avait sa souris bien collée contre lui. Il avait à nouveau besoin d’elle puisque Dean lui parlait à peine. Il la serrait fort, fort. Le chat était malheureux, tellement malheureux.
Gabriel vint vers lui et le décoiffa :
- Allez au lit morveux.
- Pour quoi faire ? C’est pas comme si j’allais aller à l’école demain.
- L’école te manque ? T’es un martien ?
- Ta gueule Gabriel. Je te déteste.
Gabriel avait rit :
- C’est ça énerve toi contre la main qui te nourrit.
- La main qui me nourrit et aussi celle qui rend mon frère alcoolique.
- Non ça c’est mon petit frère.
- C’est pareil si tu le laisses faire. C’est pareil !
Gabriel avait haussé les épaules, avait pris une bouteille de bière, l’avait ouverte et tendu à Sam.
- Tiens. Détends toi.
Sam avait prit la bouteille, s’était levé, avait avancé tout droit et il l’avait vidé sur la tête de Castiel en train de fumer un joint en discutant avec Dean.
- Qu’est ce que tu fous Sam ? Avait crié Dean.
- Dans l’histoire de Sammy le chat et de sa souris, y a pas d’oiseau. Y a pas d’oiseau ! Avait répondu Sam les larmes aux yeux, les retenant de toutes ses forces.
Puis il avait jeté la bouteille et était parti se coucher.

xxx

Est-ce que ça aurait pu être plus horrible ? Sam en doutait et pourtant. Et pourtant. Sam avait finit par appeler Bobby. Il ne lui avait pas dit où ils étaient, il voulait juste l’entendre. Entendre quelqu’un sur qui il pouvait compter, parce qu’il pouvait compter sur Bobby. Bobby l’avait assez prouvé.
- Où êtes-vous putain ?
- Nulle part. En enfer. Avait répondu Sam.
Bobby avait cherché à en savoir plus mais Sam était resté silencieux à ce sujet. Ils avaient parlé d’autres choses, de pas grand-chose. Y avait rien à dire parce que Sam ne pouvait rien dire. Il avait raccroché.

Le soir en mangeant en silence la salade que Gabriel lui avait ramené, il avait regardé son frère et Castiel partager une pizza devant la télé. Puis il l’avait lâché fort, et haut :
- J’ai appelé Bobby aujourd’hui.
Le regard que son frère lui avait lancé alors était comme un coup de poignard.
- Tu n’es qu’un traître Sammy, comme toujours, on ne peut pas compter sur toi. Jamais.
Sam s’était enfuit de l’appartement.
xxx

Sam avait fini par revenir. Il avait trop peur pour Dean, il voulait garder un œil sur lui. Gabriel l’avait accueilli, mais Dean ne l’avait même pas regardé. Castiel avait voulu lui parler, mais Sam le détestait trop pour l’écouter.

Il y eut une nouvelle soirée, pleins d’alcool et de filles. Sam n’y pouvait rien.
Une fille tripota l’amulette de Dean, que Sam lui avait offert pour son anniversaire. Il l’avait toujours. C’était plutôt bon signe. Sam se raccrochait à ça. Dean l’aimait toujours, même si ça n’allait pas trop entre eux en ce moment. Dean avait empêché la fille d’y toucher. Sam avait serré sa souris un peu plus fort, Dean l’aimait toujours.
Puis Castiel y avait touché aussi :
- Ca sert à quoi ce truc ?
Dean avait haussé les épaules.
- Aucune idée. A chercher Dieu peut-être.
Castiel avait rigolé :
- T’as pas besoin de Dieu, t’as déjà un ange !
Dean avait sourit. Castiel avait enlevé l’amulette de son cou et l’avait regardé puis l’avait secoué dans tous les sens :
- Dieuuuu apparaît nous.
Il était complètement défoncé, se dit Sam, mais il voulait qu’il lâche l’amulette, la rende à Dean, et il vint le frapper. Sam était assez fort et surtout Castiel même s’il était plus fort que lui, ne se défendit pas. Il tomba à la renverse. Lâcha l’amulette. Dean la récupéra.
- Elle ne sert à rien cette amulette, Dieu n’existe pas, la chance non plus.
Dean s’était levé, et l’avait jeté à la poubelle. Sous les yeux de Sam.

C’était comme si on lui avait arraché le cœur.

Dean avait claqué la porte de l’appartement ensuite, mettant un terme à la soirée. Il ne restait que Castiel et Sam dans le salon. Sam n’avait toujours pas bougé, tandis que Castiel était allé fouiller la poubelle pour récupérer l’amulette.
- C’est ta faute, avait lâché Sam. C’est ta faute, tout est de te faute !
Il avait fondu en larme. Mais pas comme on pleure, plutôt comme on sombre. Il s’était laissé tomber sur le canapé et avait fait une crise de nerfs, tout lâchait, tout pétait. Il voulait mourir. Il ne voulait plus respirer. Il ne voulait pas continuer, pas sans son frère.
La souris avait choisi l’oiseau.

Ce foutu oiseau.

Il sentit un poids contre lui. Castiel s’était assis à côté et collé à lui.
- Dégage, je te hais, tout est de ta faute, tout. Tu fais du mal à mon frère et maintenant il me déteste !
Ses mots sortaient entre deux crises de larmes. Et Castiel, posa ses mains sur ses deux joues.
- Chuuut Sammy, chuuut.
- Ne m’appelle pas comme ça !!
Ses cheveux lui tombaient dans les yeux, il s’en foutait. Castiel vint pourtant les mettre en arrières et y accrocher des pinces que des filles avaient sûrement oubliées. Sam n’avait même pas la force de le repousser, il se mit juste à pleurer plus fort.
- Je suis désolé Sam. Je ne savais pas que ce collier comptait pour toi.
- Je lui avais offert… C’était… Je lui avais offert, répéta-t-il.
- D’accord. Je suis désolé.
- Ca sert à rien d’être désolé. Tu rends fou mon frère, tu le fais boire et tout. Tu es une ordure !
Castiel colla son front contre celui de Sam.
- Oui. Tu as raison.
- Pourquoi tu fais ça ?
- Je ne sais pas trop. Je voulais un ami.
- T’appelles ça de l’amitié ?
- C’est quoi l’amitié ?
Sam hurla :
- Pas ça en tout cas ! Pas ça !
Castiel le prit dans ses bras et Sam essaya de se défaire de l’étreinte de toutes ses forces.
- Je suis désolé.
Sam s’en fichait de ses excuses, ça ne servait à rien, c’était trop tard. Mais Castiel ne le relâcha pas. Il vint accrocher l’amulette à son cou.
- Garde là, quand il sera calmé il voudra sûrement la récupérer !
- Il me déteste maintenant, hurla Sam.
- Non. Il ne te déteste pas.
Castiel embrassa la joue de Sam.
- Tu fais quoi ?
- Je te console. Ce n’est pas comme ça que l’on fait ?
Sam le repoussa de toutes ses forces et cette fois-ci Cas le relâcha.
- J’ai pas besoin que toi tu me consoles ! Je vais chercher mon frère !
Il sortit de l’appartement en claquant la porte lui aussi. Mais il n’était pas sorti de l’immeuble que Gabriel rentrait en tenant Dean par le bras.
- J’ai ramené ton fugueur de grand frère, j’aurai le droit à un sourire pour ce tour de magie ?
Dean et Sam le fusillèrent des yeux, puis Dean le força à le lâcher, retourna dans l’appartement, en bousculant Sam, pas parce qu’il ne marchait pas droit, mais par colère. Sam sentit les larmes recouler de ses yeux et Gabriel vint le soulever du sol.
- Lâche moi, je suis trop lourd pour toi.
- Carrément asticot. Tu devrais songer à manger plus, tu vas t’envoler.
Puis Gabriel le ramena dans l’appartement et l’allongea sur son lit. Dean n’était pas dans leur chambre. Il devait être allé dormir dans celle de Castiel.
- On va régler ça gamin.
- Pour quoi faire hein ? Vous aimez faire la fête.
- Parce que j’aime pas les mômes qui chialent, après ça fait des problèmes.
Sam n’avait même pas eu le courage de protester. Il avait serré sa souris contre lui en s’enroulant sous les couverture.
- C’est quoi cette histoire de chat, de souris et d’oiseau ? Demanda Gabriel.
- Normalement c’est pas celui qui doit dormir qui raconte les histoires, répondit Sam de mauvaise humeur qui n’avait pas envie de lui raconter l’histoire de Sammy le chat et de sa souris.
Gabriel haussa les épaules.
- D’accord. Il était une fois un magicien trop génial qui faisait des tours de magies trop géniaux et qui avait un spectacle super avec des filles presque pas habillées.
- Elle est nulle ton histoire.
- Alors raconte moi la tienne.
- Sammy le chat est tombé amoureux d’une souris, c’est interdit pour les chats et les souris de s’aimer alors ils ont toujours dû vivre seuls et se cacher. Mais tant qu’ils étaient ensemble tout allait bien.
- Sammy et la souris c’est ton frère et toi ?
- Non. Parce que nous on est frère et on n’est pas amoureux. Mais nous aussi, tant que nous étions ensemble, tout allait bien.
- Et ?
- Pleins de chats et de souris et de méchants animaux ont essayé de séparer Sammy et Didi sa souris mais ils n’ont jamais réussi. Jusqu’à l’arrivé de l’oiseau.
- L’oiseau c’est Castiel ?
Sam hocha la tête.
- Il n’y avait pas d’oiseau dans l’histoire. Mais maintenant … Castiel a séparé Sammy et Didi pour toujours.
- Et que va faire le chat ?
Sam soupira.
- Sammy le chat ne peut pas vivre sans sa souris. Sammy il va se mettre sur un mur, et attendre qu’elle revienne.
- Et si elle ne revient pas ?
Sam ferma les yeux :
- Alors il ferait mieux de mourir.
Gabriel râla :
- Elle est pas joyeuse ton histoire, la mienne était mieux et il y avait des filles nues dedans.
Sam eut un petit rire qui lui échappa malgré lui.
- T’es bête.
- Oui. Allez dors chaton, on va la récupérer ta souris, d’accord ?
Sam ne répondit pas. Gabriel le laissa seul dans la chambre.

xxx

Dean s’était allongé sur le lit de Castiel, et celui-ci sans se gêner s’était mis à côté de lui et l’avait serré dans ses bras.
- Dégage je suis pas pédé.
Cas avait rit :
- Ca peut s’arranger.
Et il avait embrassé sa bouche.
Dean l’avait repoussé, et avait fait signe qu’il allait vomir. Cas haussa les épaules :
- Les anges n’ont pas de sexe.
- T’es pas un ange, ni un oiseau d’ailleurs !
- Pourquoi ton frère croit que je suis un oiseau ?
Dean avait haussé les épaules.
- J’imagine que c’est parce que les chats mangent les oiseaux. Ou bien peut-être parce que tes yeux lui font penser au ciel. Va savoir. C’est des conneries de toute façon. C’est juste une histoire.
- Quelle histoire ?
- Sammy le chat amoureux d’une souris. C’est des conneries. Je lui racontais ça quand il était bébé pour le rassurer. Et après c’est devenu une habitude. Mais c’était des conneries.
Cas casa sa joue contre l’épaule de Dean.
- Non. Je crois pas. Si tu lui racontais des histoires quand il était bébé pour le rassurer, si tu as été avec lui tout ce temps, ça pouvait pas être des conneries.
- Mouais.
- Ton frère a vraiment pleuré fort, je ne pensais pas qu’il était aussi triste.
- Et alors ?
- Alors, tu as vraiment envie que ton frère reste triste ?
Dean n’avait rien répondu. Cas avait dit :
- Ce que je t’ai dis un jour, sur pardonner n’est pas oublier, sur les frères dont on n’a pas besoin. Ca c’était des bêtises.
Dean avait bougonné un truc incompréhensible et Cas avait relevé la tête pour regarder Dean :
- Alors si je lui fais fumer un joint ça ira.
Dean lui avait mis une baffe et Cas avait rit, enfouissant son nez dans le cou de Dean.
- Tu adores ton frère au final.
Dean avait soupiré :
- Si je te prends dans mes bras tu te la fermes ?
- Je suis déjà dans tes bras ! Mais d’accord je me tais. J’ai mieux à faire.
- Comme quoi ?
Cas avait embrassé son cou et Dean l’avait tellement repoussé fort que Cas était tombé du lit en riant. Dean s’était levé :
- Je vais dormir sur le canapé. Bonne nuit.

Il avait laissé Cas seul, et s’était laissé tomber sur le canapé. Il avait attrapé une bouteille de bière qui traînait et l’avait bu.
Ca lui faisait même plus rien l’alcool. Même plus délirer.
Simplement il voulait boire.
Pour remplir quelque chose. L’absence, le manque.
Sammy était toujours là et pourtant c’était comme s’il était loin, comme s’ils n’arrivaient plus à communiquer. Dean posa sa main sur son cou pour attraper l’amulette, mais il l’avait jeté. Merde quel con. Il ferma les yeux.
« Alors, tu as vraiment envie que ton frère reste triste ? »
La ferme Cas. Bien sûr que non.
Bien sûr que non.

A suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1015
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (25)   Dim 4 Oct - 22:05

(jviens dme rendre compte que jtavais pas laissé de commentaire sur le chap 23 et 24 alors que jles ai lu, ce qui veut forcément dire que jl'ai lu sur ma tablette... bref, j'avais adoré l'arrivée de Cas, même s'il est carrément stone et un peu flippant et qu'il pousse Dean a faire des trucs pas très catholique XD Et jme souviens avoir flippé quand il a tendu le joint à Dean genre "NOOOOOON" et paf Gabriel le prenait juste à temps ouuuuuf)

J'adore ton Gabriel, surtout quand il interagit avec Sammy, il me fait trop délirer avec ses histoires de femmes nues XD 'mon histoire est mieux, ya des filles presque pas habillé dedans au moins "! mdrrrr Quel pervers alors !

Et j'ai eut le coeur hyper serré quand Sammy a fait sa crise de larme :'( pauvre doudou, Dean est carrément méchant avec lui, j'espère que ça va s'arranger entre eux et que l'oiseau trouvera sa place !

<3 J'ai kiffééééé

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (25)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG
» Queer as folk Brian/justin+ les bleus Yann/Kevin-Deux amis...deux freres
» Supernatural/Deux frères et un ange/Dean-Sam-Castiel/G
» dictée
» Les deux frères Olympus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: