AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (24)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exterminate


avatar

Maliae
Messages : 1877
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (24)   Dim 23 Aoû - 21:04

Fandom : Supernatural
Prompts :Pardonner n'est pas oublier.
Tout tourne en rond

Note : ahaha vous allez adorer Cas.

***

Dean avait regardé son frère quitter la maison en sentant son cœur se briser. Il avait l’impression que Sam l’abandonnait, et tout ça pourquoi ? Parce que môsieur avait un peu froid ? Dean ruminait, il en voulait à Sam. Son frère s’adaptait trop bien, il semblait s’en sortir, avoir une vie presque normale, tandis que lui stagnait. Il avait encore parfois l’impression de voir Lilith, même quand elle n’apparaissait pas dans ses cauchemars, il repensait à Jill et Jim, à tous les abandons subit, il ne savait plus où se placer. Il ne savait pas comment Sam faisait, il l’enviait, il aurait voulu être comme lui, capable de mettre tout ça de côté et de profiter de la vie, de rentrer au foyer où il ferait bien chaud sans se sentir humilié. Dean continua de ruminer dans son coin, se pela toute la nuit, et il dormit très mal. Sam avait raison mais ça le faisait chier de le reconnaître alors il ne rentra pas au foyer, il traîna dans la rue. S’ennuya. D’habitude ils étaient toujours ensemble avec son frère, être seul, n’avoir personne à rejoindre, lui faisait bizarre, le laissait vide.
Il ricana, finalement tout le monde avait raison, les souris et les chats ne sont pas faits pour vivre ensemble.

Dean marcha sans savoir quoi faire, sans savoir où aller, il finit par s’échouer dans un bar, et se mit à discuter avec des filles trop âgées pour lui qui lui achetèrent de l’alcool parce qu’il était mignon – et faisait peut-être plus que son âge - et de fil en aiguille, lui qui n’avait jamais vraiment bu finit assez vite bourré. C’est aussi peut-être pour ça qu’il accepta le joint qu’on lui tendit et le fuma et avala la fumée, tant pis pour tout ce qu’il toussait. Ensuite… Les choses ont commencé à devenir très bizarres, et il s’était retrouvé il ne savait pas comment à rigoler tout seul dans la rue la nuit. A s’en foutre de tout. Mélange d’alcool et de drogue, ce n’était pas si mal, il se demandait pourquoi il n’y avait pas pensé plus tôt putain. Il n’arrivait plus à marcher tellement le monde tournait mais ça le faisait marrer, ses jambes étaient tellement bizarres, trop longues et noueuses, il se traina sur le sol et ça le fit rire aux éclats, c’était la chose la plus drôle du monde, il ne sentait même pas le froid.
Puis tout à coup quelqu’un de très lumineux apparu devant lui, wouaouh un putain d’ange quoi, peut-être qu’il était mort alors ! L’autre lui parla, il ne comprit pas trop, les mots étaient comme des sifflements aigues.
- Eh salut ! Rigola Dean. Est-ce que t’es l’ange des poubelles ?
L’autre s’approcha très près, il était toujours lumineux, surtout ses yeux bleus. Bleus brillants comme des lampions. Dean aurait voulu les attraper.
- T’es complètement pété toi !
- J’ai pas pété, fit Dean en continuant de rire bêtement.
L’ange lui sourit :
- C’était de la bonne ?
- Y avait une fille bonne dans ce bar, c’est vrai.
- J’en prendrais bien avec toi mais je crois que là tu as besoin d’aide.
- T’es un marrant toi, fit Dean.
L’ange passa ses bras autour de lui et le souleva du sol. Dean éclata encore plus de rire et cria :
- Je voooole !
Le monde se mit à tanguer, tout tournait en rond et Dean eut le réflexe de s’accrocher à l’ange.
- On va au paradis ?
- Ca n’existe pas cet endroit.
- Oh alors en enfer ?
- On y est déjà.
Dean rit, glissa sa joue sur l’épaule de l’ange :
- C’est bien vrai ça.
Puis il ne sut plus trop ce qu’il se passait, à part tout pleins d’éclats de couleurs et de bruits et de choses tournantes et sifflantes. Il sentit simplement qu’à un moment l’ange le posait quelque part et Dean se mit encore à rire, sans raison aucune, le rire sortait de sa gorge tout seul, ce n’était pas désagréable. De rire sans raison.

xxx

Quand Dean se réveilla, il avait juste une atroce envie de vomir et très très mal au crâne. Il ne savait pas où il était. Il ne savait plus ce qu’il avait fait. Il avait un vague souvenir d’un ange des poubelles. Il se leva pour chercher des toilettes, il fallait vraiment qu’il dégueule.
- Si t’es malade les toilettes sont par là.
Il ne remercia pas le gars qui lui dit ça et se dirigea plutôt à l’endroit qu’il lui montrait et vomit. Pas grand-chose, vu qu’il avait l’estomac vide. De l’alcool, des glaires. Ca lui fit un peu de bien quand même. Le gars l’avait suivit et pas dégoûté pour deux sous et attendait tranquillement qu’il ait fini avant de lui tendre des carrés de chocolat.
- Tiens mange ça, ça te fera du bien.
Dean cette fois-ci le remercia et mis un des carrés dans sa bouche en sortant des toilettes pour aller s’asseoir sur une chaise dans ce qui semblait être une cuisine. L’autre le regardait et Dean se sentait con.
- On est où ?
- Chez moi.
- Ah. D’accord.
- Je m’appelle Castiel et toi ?
- Dean.
- Et bien Dean, si tu veux boire et te droguer tu ne devrais pas le faire tout seul.
- Pigé.
Castiel posa sa main sur la tête de Dean :
- T’es encore tout petit, tu as quel âge ?
- Quatorze ans et je suis pas petit.
Le gars pencha la tête sur le côté.
- T’as quel âge toi le vieux ? S’énerva Dean en s’enfilant un autre bout de chocolat.
- Dix-huit ans.
Dean haussa les épaules.
- C’est toi m’a ramené ici ? Demanda-t-il.
- Oui.
C’était donc bien ce Castiel l’ange des poubelles.
- J’ai pas d’argent, fit Dean.
- Je ne compte pas te demander ton argent.
- D’accord, alors je me casse.
- Et pour aller où ?
- J’en sais rien, j’ai l’habitude d’être à la rue, je me débrouillerai.
- Tout seul ?
Dean avala sa salive de travers. Sam lui manquait, mais il ne pouvait pas s’abaisser à aller le chercher, ce serait humiliant.
- Ca ira, fit-il.
- Tu peux rester ici, manger quelque chose, te doucher.
Mais depuis tout à l’heure la douche coulait et Castiel sourit :
- Enfin pas tout de suite parce que mon frère y est.
Dean fronça les sourcils.
- Tu as un frère ?
- Quatre. Mais celui là est le plus sympa.
- J’ai un frère aussi, lâcha Dean.
- Et où est-il ?
- Je sais pas, sans doute à l’abris.
Son ton était un brin amer et Castiel prit une chaise et s’assit en face de lui. Ils restèrent silencieux quelques minutes et Dean continuait de croquer son chocolat. Jusqu’à ce qu’il n’ait plus rien. Castiel lui dit alors :
- Tu peux rester ici, on peut s’amuser ensemble. Tu verras c’est beaucoup plus sympa que tout seul.
- S’amuser comment ?
Cas sourit, sortit un joint de sa poche et l’alluma, tira une bouché. Dean grimaça :
- Est-ce que tu me pousses à me droguer là ?
- Non. Fit Cas en lui tendant le joint.
Dean avança la main vers celui-ci mais quelqu’un fut plus rapide que lui et l’attrapa pour le porter à sa bouche. Dean regarda l’homme qui se tenait près d’eux, habillé d’une simple serviette autour de la taille.
- Ecoute pas mon frère gamin, il essaie totalement de te droguer, il cherche des compagnons de jeu.
Castiel rit :
- C’est toi qui dis ça Gabriel.
Le dit Gabriel à moitié nu rendit le joint à Castiel.
- On n’enrôle pas les mômes Castiel.
Dean se renfrogna :
- Je suis pas un môme.
- Tu sors à peine des jupes de ta mère. Lui jeta Gabriel.
Dean le fusilla des yeux :
- J’ai pas de mère alors ta gueule !
Castiel se leva pour calmer le jeu entre les deux :
- Tu veux un café Dean ?
Dean hocha la tête
- Et toi Gabriel ?
- Ouais je veux bien.
Castiel alla en préparer. Gabriel scruta Dean quelques secondes, avec un sourire en coin, puis fit demi tour et disparu dans une autre pièce.
Dean attendit, assit sur sa chaise, pas très à l’aise, se demandant dans quel piège il venait de tomber. Se demandant si l’ange des poubelles était vraiment un ange. Castiel alla apporter sa tasse à son frère, puis il finit par revenir et tendit à Dean une tasse de café chaud, avec une tartine de nutella.
- Merci, marmonna Dean.
- De rien Dean.
Dean porta la tasse à ses lèvres, et Castiel, le joint toujours en bouche, déboucha une bouteille de liqueur, pour en verser dans sa propre tasse.
- Tu en veux ?
- Est-ce que tu cherches un compagnon de jeu ? Demanda Dean.
- N’écoute pas ce que dit mon frère, j’ai déjà des compagnons de jeu. D’un autre genre de jeu.
- Quel genre de jeu ?
Castiel eut un sourire, sans répondre, continua de montrer la bouteille ouverte. Dean finit par tendre sa tasse et Castiel versa une bonne rasade d’alcool dedans. Dean la reporta à ses lèvres. Cela lui brûla un peu le gosier, lui donna chaud, et peut-être la tête qui tourne. Mais ce n’était pas désagréable.
- Alors tu te sens mieux ? Demanda Castiel.
- Oui. Répondit Dean.

xxx

Castiel était bizarre, mais pas méchant. Il emmena Dean dans des endroits louches, mais il ne le laissait jamais seul. Il y avait un endroit où tout le monde se touchait et s’embrassait, sans complexe. Castiel participa, embrassa des femmes, des hommes, caressa, se laissa caresser. Dean n’était pas très à l’aise et se cachait derrière lui, espérant que personne ne fasse attention à lui.
- Laisse toi aller Dean, lui conseilla Castiel.
Mais Dean ne suivit pas son conseil, et il fut assez content quand ils sortirent de là. Ensuite ils rencontrèrent un dealer qui vendit du cannabis à Castiel et des cachets.
- Des amphétamines, expliqua-t-il à Dean.
Finalement ils allèrent dans un bar et Castiel lui paya sa consommation. Dean bu.
- Pourquoi tu fais ça Cas ?
- Cas ? Tiens c’est mignon ça.
- Alors ?
- Pour m’amuser. C’est important de s’amuser Dean. Tu devrais t’amuser, te lâcher un peu.
Dean l’écouta et continua de boire. S’amuser hein ? Il n’était même pas sûr de savoir ce que c’était. Il savait juste qu’hier il avait rit, beaucoup rit. Et que ça lui avait fait du bien. Beaucoup de bien.

xxx

Il avait continué de suivre Cas les jours suivants. Il s’était retrouvé tous les deux à se saouler assis contre un mur dans une rue quelconque, tandis que Dean racontait son passé en rigolant.
- Maintenant que j’y pense cette Lilith était vraiment bien roulé, j’aurai dû en profiter plus.
- Exactement Dean.
Dean n’en pensait pas un mot bien sûr, mais c’était marrant. Marrant. Alors bon.
- Au moins maintenant je suis plus obligé de m’emmerder avec mon frère.
Cas éclata de rire :
- Pourquoi s’emmerder avec nos frères hein ?
- Ouais pourquoi ? En plus ce petit con a déjà appelé un putain de flic une fois, pour qu’il nous ramène de ce putain de foyer.
- Je vois. Il flirte avec la police.
- Oui. Je lui ai pardonné depuis. Mais bon.
- Pardonner n’est pas oublier, Dean.
- C’est vrai.
La conversation continua, jusqu’au moment où une vision de Sam apparu. Sauf que ce n’était pas une vision c’était Sam. Le vrai. Son petit frère tout inquiet, tout désolé, qui venait de le retrouver. Dean se montra un peu brutal avec lui et eut besoin d’un instant de réflexion quand Sam lui demanda de rester avec lui. Est-ce qu’il voulait emmener Sam dans le monde où il était entrain de tomber ? Il n’était pas sûr. Mais en même temps, il ne pouvait pas rejeter son petit frère. Il accepta qu’il reste. Il pointa Cas.
- Je te présente Cas, c’est l’ange des poubelles.
Et prit la bouteille que Cas lui tendait pour la mettre à la bouche.
- Je vis chez lui, et son frère.
Sam se taisait, sourcils froncés.
- Y a de la place pour mon frère chez toi Cas ?
- Y a de la place pour tout le monde chez moi.
Dean sourit :
- Alors c’est bon Sam, tu vois. On va vivre là bas maintenant.
Sam se mordit les lèvres. Dean se tourna vers Cas :
- Interdit de donner de la drogue ou de l’alcool à mon frère.
- D’accord.
- Je suis sérieux Cas.
- D’accord. Promis. Pas touche au petit frère.
Sam resta silencieux, sombre. Et Dean savait pourquoi, mais il s’en moquait. Il voulait rester ? Et bien qu’il reste. Et il but une nouvelle gorgée.
Qu’il reste.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sois maudit, Perry l'ornithorynque !


avatar

Percylove
Messages : 2609
Date d'inscription : 18/06/2015

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (24)   Dim 23 Aoû - 22:02

Roh ça me fait bizarre voir Castiel dans le rôle du méchant XDD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (24)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: