AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (14)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1881
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (14)   Dim 24 Mai - 19:08

Fandom : Supernatural
Prompt : Seul contre le monde.
Note : Suite, un genre de prélude sans être un prélude, en tout cas chapitre court.

***

Etre flic n’était jamais de tout repos. Mais depuis un an, être flic lui semblait bizarre. Il avait l’impression de passer son temps à courir après deux abrutis de gamins incapables de tenir en place, rois de la fugue et des cachettes. Des petits chapardeurs fouteurs de merde qui pensaient pouvoir se débrouiller sans l’aide de personne. Qui pensaient n’avoir besoin de personne, que d’eux même. Qui avaient cessé de donner leur confiance. Parce que la vie leur avait trop souvent tapé dessus et qu’ils voulaient faire un pied de nez à la vie, la vivre librement, comme ils le souhaitaient, quitte à ce que ce soit bien la merde.
Ils n’avaient pourtant que dix et six ans ces deux gosses. Et le flic se souvenait les avoir retrouvé dans toutes sortes de situations. Dans le froid, la neige, entrain de se geler, essayant de se partager un bout de couverture. Crevant de faim, le nez dans les poubelles, à chercher un truc potable. Leur vie menacée par des sales types bizarres qui avaient envie de faire du mal à des proies faciles. Dans de meilleures situations. Entrain de se rassasier dans un supermarché, entrain de se faufiler dans un parc d’attraction, entrain de dormir à l’arrière d’une voiture – l’homme à qui elle appartenait avait eut une drôle de surprise en trouvant les deux petits couchés sur la banquette arrière, enroulé dans les bras l’un de l’autre.
Le flic ou d’autres personnes les retrouvaient, on les ramenait au commissariat. Le flic leur donnait des trucs à boire et à manger, leur parlait. Une fois il accepta même de recoudre Didi la souris qui avait un accro ce qui rendait Sam inconsolable. Des sales gosses tellement attachants.
Il avait même commencé à leur apprendre à jouer aux dames et aux échecs, il avait même accepté de les emmener jouer au baseball au parc un jour avant de les ramener au foyer.
Le flic lui-même n’avait pas d’enfant et s’il en avait eut il n’aurait pas aimé les savoir perdu dans la rue comme ça, sans pouvoir rien faire. Il n’aimait pas savoir Dean et Sam perdus dans la rue, en danger, seuls face au monde. Il redonna plusieurs fois son numéro de téléphone sans que les enfants ne l’appellent jamais.
Il avait peur un jour de ne plus les retrouver, que Dean et Sam finissent morts dans un fossé sans que personne ne se soucie d’eux, ou bien qu’ils trouvent enfin un endroit où il pourrait être caché définitivement. Il savait que ces deux petiots lui manqueraient. Leur insolence comme leur gentillesse qu’ils essayaient de dissimuler.

Mais ils finissaient toujours par être retrouvé, par finir dans son commissariat. Sam et Dean n’acceptaient alors de ne parler qu’à lui. Cette fois-là encore, ils étaient assis sur le banc et attendaient. Le flic s’approcha d’eux et Sam les larmes aux yeux lui tendit Didi.
- Tu peux encore la recousu ?
- Recoudre Sam. Le corrigea Dean.
- La recoudre. S’il te plait Bobby.
Bobby, il n’y avait que Sam et Dean qui pouvaient bien l’appeler comme ça aussi affectueusement. Il n’y avait sans doute qu’eux deux qui en avaient envie sois dit en passant, parce que le flic avait sale caractère.
- Je vais te la recoudre môme ! Ta souris elle doit en avoir marre de la rue.
- Ma souris en a marre de rien du tout !
- Tu n’as rien compris Bobby, fit Dean.
- Ah bon et qu’est ce que j’ai pas compris hein ?
- L’important c’est d’être ensemble. Alors les blessures font moins mal ! Expliqua Sam. Didi est forte.
- Hmmm. Et vous aussi sans doute ?
Sam et Dean hochèrent la tête et se prirent par la main.
Bobby connaissait bien cette histoire. Celle de Sammy le chat et de Didi sa souris. Les deux seuls contre le monde qui ne voulait pas d’eux. Dean et Sam lui en avaient déjà parlé.
- Et si un jour Sammy le chat perds sa souris, qu’est ce qu’il se passera hein ? Ils devraient rester en sécurité !
Dean et Sam se regardèrent puis Sam baissa les yeux :
- Faut pas que Sammy perde sa souris. Sinon Sammy y va mourir !
Et il releva de nouveau les yeux et il y avait trop de volonté dans son regard, une volonté de ne pas survivre s’il n’était plus avec son frère. Dean lui donna une pichenette :
- N’importe quoi. Sammy est fort, sa souris voudra qu’il soit heureux, même sans lui.
- Ben c’est pas possible !
Dean voulu ajouter quelque chose mais Sam le stoppa :
- Didi la souris pourrait vivre sans son chat ?
Dean ferma la bouche et regarda Bobby :
- On fera attention, dit-il.
Le flic soupira.
- Pourquoi ne pas rester au foyer ? Vous serez ensemble, vous ne risquerez pas de vous perdre, ni d’avoir froid, ni d’avoir faim, on s’occupera de vous.
- Mouais, fit Dean. On a déjà essayé de nous séparer.
- Ca n’arrivera sûrement plus.
Dean et Sam haussèrent les épaules. Sam montra sa souris :
- Tu vas me la réparer ?
Bobby finit par acquiescer :
- Ouais môme, je vais te la réparer va !
Il alla chercher un nécessaire à couture rangé dans un placard au commissariat et entrepris de recoudre la souris. Puis il la rendit à Sam.
- Merci Bobby.
- Est-ce que vous allez réfléchir ? Et rester au foyer ? En sécurité ?
Les deux enfants ne répondirent rien, Sam serra Didi dans ses bras et posa sa joue sur l’épaule de son frère. Le flic soupira.
- Faites pas les cons va, vous êtes trop petits pour affronter le monde comme ça. Le monde il va vous manger si vous laissez personne vous venir en aide.
- Tu veux dire qu’il va nous manger si on se laisse faire surtout ! Ricana Dean.
- Sale gosse.
- Sale flic !
Bobby griffonna encore son numéro sur un papier et le donna à Dean :
- Si jamais…
- Ouais ouais je sais, on t’appelle si besoin.
Et Dean fourra le papier dans sa poche.
Peut-être bien qu’un jour ils appelleraient si on insistait, si on leur montrait qu’on était là, fidèle, au poste. Que certaine personne ne leur voulait pas du mal, que certaine personne pensait à eux, s’inquiétait pour eux.
Les aimait même, peut-être bien.

Mais les mômes de dix et six ans n’écoutèrent pas les bons conseils de Bobby, et fuguèrent encore.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1011
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (14)   Lun 25 Mai - 11:45

Quelle bande de sale gosses alors !
Bon... c'est quand que Bobby se décide à les adopter ? Ce serait trop coooool *lance un regard suppliant*.

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (14)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Supernatural - pas de spoil il me semble] Mash-up
» [Supernatural - pas de spoil] Echo
» [SPOIL] Nouveaux chapeaux de paille, après les deux ans !
» [Supernatural - pas trop de spoil] Je suis là.
» J'aime deux choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: