AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exterminate


avatar

Maliae
Messages : 1877
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (13)   Dim 24 Mai - 12:44

Fandom : Supernatural
Prompt : J'en peux plus, je vais exploser.
Note : la même chose que le chapitre précédent, pov Dean.

***

Dean détestait l’école. Il n’avait pas aimé à six ans, à dix il trouvait ça pire. Il se demandait si plus il allait grandir, plus l’école allait devenir chiante et insupportable. Il n’était pas totalement contre le fait d’apprendre, mais il ne voyait pas en quoi savoir ce qu’était un COD allait bien pouvoir l’aider à survivre dans ce monde ? Il aurait plutôt voulu qu’on leur apprenne à se battre, à se défendre contre les crasses de la vie, il aurait voulu qu’on leur dise comment se faire aimer quand on ne méritait même pas d’être aimé. Il aurait bien voulu savoir comment protéger efficacement son petit frère, l’empêcher de souffrir. Mais le maître préférait lui raconter comment résoudre une équation et toutes ces conneries sur l’histoire et les sciences. Le cul sur une chaise toute la journée à regarder les heures… Les secondes tourner, Dean se demandait bien ce qu’il pouvait foutre ici, à se dire parfois qu’il n’en pouvait plus, qu’il allait finir par exploser si le temps n’accélérait pas sa course. Il n’y avait bien qu’en sport qu’il s’épanouissait un peu, parce qu’il pouvait bouger, se dégourdir les pattes, parce qu’il était doué et fort et que les filles l’admiraient. Les garçons aussi.
Le maître ne l’aimait pas, c’était réciproque. Dean oubliait toujours ses affaires, ne faisait pas la moitié de son travail, ses cahiers étaient assez peu entretenus, il ne faisait que rarement ses devoirs le soir, ne savait pas ses leçons, passait son temps à dire des gros mots. Il se battait avec ceux qui l’emmerdaient, posait ses pieds sur sa table et croisait les bras « pas envie de travailler », était imperméable aux punitions.
Dean regrettait que l’école soit coupée en deux, les effectifs étant trop grands. Il ne pouvait pas voir son frère, pas même durant les pauses. Même à la cantine c’était la galère pour aller le voir. Son frère qui adorait l’école, la cantine, sa maîtresse. Sam était tellement intelligent, était tellement mignon. Dean n’était pas étonné de savoir que son petit frère aimait l’école et que la maîtresse était gentille avec lui. Dean était tellement fier de lui, tellement fier de ce môme qui en savait plus que toutes l’école réunis sur la vie, mais qui était encore prêt à écouter, à apprendre, à donner de soi-même. Son petit frère était la meilleure personne qu’il connaissait, et il espérait que Sam l’avait compris, que Sam le savait et ne pensait plus qu’il était un monstre. Parce que ça c’était des grosses conneries. Et ce petit frère là, Dean ne pouvait pas le rejoindre dans la journée, parce que l’école était mal foutue. C’était pourri. Comment veiller sur Sam ainsi ?
- Dean ! Tes pieds sur la table ! Gronda le maître le coupant dans ses réfléxions.
- Oui c’est là qu’ils sont, répondit Dean du tac au tac.
- Je te demande de les enlever ! Arrête de faire le malin avec moi.
Dean regarda le maître, le pauvre vieux. Lui qui devait rêver d’avoir une carrière tranquille, rentrer des données inutiles dans la tête vide de pleins de gosses abrutis, puis rentrer chez lui pour profiter de sa jolie petite famille, voilà qu’il tombait sur un petit emmerdeur de première qui lui en faisait baver. Dean eut presque pitié de lui et enleva ses jambes de la table, se redressa sur sa chaise et se pencha sur son cahier pour essayer de résoudre le problème de maths qu’on lui avait donné.
Dean n’était pas con, quand il aimait un truc, il était prêt à faire des efforts. Il y avait pleins de sujets qui l’intéressaient : la musique, le cinéma, la mécanique, les voitures. Mais l’école paraissait totalement hermétique à ses passions. Et là ? Il ne voyait pas l’utilité du travail qu’on lui demandait. En plus il trouvait les chaises inconfortables, il regrettait l’absence de son petit frère et ne voyait pas en quoi résoudre le dilemme de Marie, qui se demandait en un an combien elle allait dépenser si elle achetait des yaourts chaque semaine, allait l’aider dans la vie.
- Franchement Marie achète plutôt des tartes, t’y perdra pas au change, marmonna Dean en résolvant le problème vite fait.
Une fois qu’il eut fait ce que le maître voulait (c’était si rare), Dean fit tourner son stylo sur sa table à attendre qu’on les libère.

xxx

Durant une de leur fugue, Dean et Sam avaient rencontré un SDF qui avait été prof.
- Vous seriez mieux à l’école non ? Au moins là bas il fait chaud et vous pouvez dormir confortablement sur votre table.
- Je dors pas sur ma table ! Avait répondu Sam presque choqué.
- Moi si, mais je trouve pas ça confortable, avait renchérit Dean.
- Puis d’abord vous étiez prof, faut pas nous dire de dormir à l’école ! Avait insisté Sam.
L’homme avait sourit.
- Aller à l’école n’empêche pas de finir à la rue, alors autant rendre cela intéressant.
- Ah ouais et comment ? Demanda Dean. Parce que l’école c’est super chiant.
Sam pinça les lèvres agacé, lui il n’était pas du tout d’accord. L’homme leur apprit des petits jeux pour passer le temps pendant les cours.
- Vous étiez vraiment prof ? Demanda Dean méfiant. Vous en avez pas l’air.
- Oui. Je l’étais.
- Ben putain on dirait pas. J’aimerais mieux vous avoir comme maître plutôt que mon maître !
L’homme s’était contenté de sourire. N’osant pas lui dire qu’il avait sûrement été un maître comme l’était son maître, avant que sa vie ne bascule.

xxx

Maintenant quand Dean était à l’école et qu’il s’ennuyait, il faisait les jeux que l’homme lui avait appris. Un capuchon, un élastique, parfait pour faire une mini catapulte. Avec un trombone il pouvait construire une figure, avec plusieurs il pouvait construire une meilleure figure. Dean était doué pour inventer des choses, pour construire, il s’occupait les doigts, ne travaillait pas beaucoup plus mais comme il était plus sage, le maître l’embêtait moins. En contrepartie, Dean essayait de faire un minimum du travail demandé, répondait à quelques questions, faisait lire à Sam les livres demandés et laissait son frère lui raconter pour qu’il puisse en parler pendant la classe. Et si jamais le livre existait en film, Dean ne se gênait pas pour aller le voir et retenir les dialogues, qu’il ressortait tragiquement ensuite en classe.
- Ce n’est pas dans le livre ! Faisait remarquer le maître.
- Ouais mais c’est de le film, et il déchire mec !
Seulement ce n’était pas le livre, ce n’était pas satisfaisant, Dean faisait tout de travers n’est ce pas ? Il se retrouvait puni et devenait insultant.
- Fais chier quoi, un film ça vaut aussi bien qu’un putain de bouquin ! Ronchonnait-il dans la chambre qu’il partageait avec Sam. T’es d’accord avec moi hein frangin ?
Sam hochait la tête. Bien sûr. Pourquoi une œuvre vaudrait-elle moins qu’une autre ? Ca aurait été comme dire que la musique valait moins que la peinture.
- J’aime mieux lire et tu aimes mieux regarder les films. Ce qui compte c’est ce qu’on aime.
- Ouais exactement. Comme Sammy et sa souris.
- Ah bon ? Demanda Sam se rapprochant de son frère pour écouter les aventures de Sammy le chat et Didi la souris.
- Ouais, Sammy et sa souris ont des goûts très très différents. Sammy il aime mieux monté en haut des murs et sur les branches des arbres alors que sa souris elle préfère les trous dans les murs et le creux des arbres. Et alors ? Ca les empêche pas de s’aimer hein ! Ca les empêche pas de vivre, ni d’être heureux, et personne leur dit quoi faire ! Personne !
Sam vint faire un câlin à son frère.
- Ca fait trop longtemps qu’on est là Sammy, ça te dirait pas d’aller voir ce qu’il se passe ailleurs ?
- Mais l’école…
Dean hocha la tête.
- Laisse tomber. On ne va pas rater l’école, tu as raison.
Sam s’en voulait un peu, il voyait bien que son frère avait besoin de s’en aller. Il aurait voulu lui dire « d’accord on s’en va », mais pas tout de suite, pas maintenant. Demain il allait apprendre un nouveau truc et il voulait être là, il ne voulait pas rater ça. Peut-être plus tard.
- Tu crois que parfois Sammy le chat est égoïste et force sa souris à monter sur le mur avec lui ?
- Ouais, mais sa souris l’aime alors elle veut bien. T’inquiète pas Sammy.
Et Dean décoiffa son petit frère, lui sourit puis lui tendit un livre :
- Tu veux bien le lire pour moi ?
- D’accord.

xxx

Puis des fois, les chats à trop grimper sur les murs ou les branches d’arbres, ils dégringolent. Alors Sammy le chat rejoignait sa souris.
Et ils partaient ensemble là où la souris voulait aller.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1006
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (13)   Lun 25 Mai - 11:39

Jadooooore les histoires de Sammy le chat et Didi la souris... j'te l'ai déjà dit mais je le répète, je trouve ca troooop attendrissant <333

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (13)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Supernatural - pas de spoil il me semble] Mash-up
» [Supernatural - pas de spoil] Echo
» [SPOIL] Nouveaux chapeaux de paille, après les deux ans !
» [Supernatural - pas trop de spoil] Je suis là.
» J'aime deux choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: