AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (10)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exterminate


avatar

Maliae
Messages : 1877
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (10)   Dim 12 Avr - 11:51

Fandom : Supernatural
Prompt : Y a comme un malaise.
Note : Hm ce chapitre est assez malsain.

***

Dean et Sam arrivèrent avec de la méfiance dans leurs bagages. Sur leur garde. Ils entrèrent dans la maison sur le pointe des pieds, presque à reculons. Ils se tenaient la main, accrochés l’un à l’autre, comme ils s’accrocheraient à un rocher pendant un ouragan. L’éducatrice était gentille, elle les laissait prendre leur temps, mais l’éducatrice voulait quand même qu’ils aillent vivre chez ces gens. On leur avait dit que tout irait bien, que cette fois-ci ça se passerait bien. Mais comment avoir confiance quand tout était allé mal tant de fois ?
- Ca va Sammy ? Demanda Dean à son frère qui serrait plus fort sa main et sa souris.
- Hm.
Sam se demandait si ici aussi on le traiterait de monstre, si ici aussi il détruirait tout. Peut-être que ce n’était pas à lui de se méfier, mais à cette famille d’accueil d’avoir peur de lui. Dean ébouriffa ses cheveux :
- T’inquiète Sammy, je vais te protéger.
Mais qui protégerait cette famille de lui ?
- Moi aussi Dean je vais te protéger ! Fit Sam en le regardant sérieusement.
Il pouvait au moins faire ça. Pour son frère.
L’homme et la femme vinrent les accueillir. C’était un homme petit, moustachu, des cheveux blancs et un grand sourire. Un nez pointu. Sa femme portait une robe à fleur, avait des bigoudis dans des cheveux blonds. Ils avaient un énorme chien qui vint se jeter dans les jambes des deux enfants. Ils paraissaient ravis de les voir, Sam et Dean les observèrent sans savoir quoi penser. Ils s’appelaient Jill et Jim, mais les deux frères ne comprirent pas bien qui était l’un, qui était l’autre. Ils n’étaient pas sûrs de vouloir rester, sauf peut-être pour le gros chien qui semblait vraiment affectueux. Sam posa sa souris sur son sac et caressa la tête de la bête qui remua la queue de bonheur. C’était un labrador noir qui s’appelait Bartholoméo, Barth c’était plus court.
Les enfants eurent droit à des cookies tout juste sorties du four, du jus d’orange, l’éducatrice discutait avec Jill et Jim pendant que Sam et Dean mangeaient en se regardant, sans trop savoir quoi penser de tout ça.
On leur fit visiter leur chambre.
- On nous a dis que vous aimez bien être ensemble alors on vous as préparé qu’une chambre, mais si vous en voulez deux, on a de la place ! Dit Jill ou Jim.
La chambre était assez grande, il y avait deux lits, deux bureaux, et deux placards. Sam et Dean y mirent leurs affaires, ils en avaient peu alors ce fut rapide. Ils n’avaient guère parlé depuis qu’ils étaient là. Quand Jill et Jim leur montrèrent la salle de jeux, ils se contentèrent de dire merci, sans trop bien savoir pourquoi.
Ils ne se sentaient ni à l’aise, ni à leur place, ils restaient collés l’un contre l’autre, Sam avait récupéré sa souris. Ils n’avaient pas vraiment envie de vivre ici, même si la maison était belle, même s’il y avait un grand jardin et une balançoire, même si Jill et Jim étaient gentils, même s’il y avait un chien. Ils ne se sentaient pas heureux d’avoir tout ça tout à coup, parce que pour eux ça n’avait pas de sens, parce qu’ils ne savaient pas s’ils le méritaient. Ils avaient simplement l’impression d’être pris dans une toile d’araignée.
Ils n’étaient pas ingrats, ils n’arrivaient tout simplement pas à se sentir en confiance. Peut-être que si on les avait emmené ici avant, quand ils avaient encore un semblant d’innocence, ils auraient souris, ils auraient été contents. Maintenant, ils attendaient simplement le prochain coup.
L’éducatrice finit par partir. Ils se retrouvèrent seuls avec Jill et Jim et se demandèrent à quelle sauce ils allaient être mangé. S’attendant presque à les voir se transformer en ogre. Mais l’homme et la femme restèrent tels qu’ils étaient. Aimables, pleins de compassion. Ils purent aller jouer. Sam demanda pour téléphoner à Céleste, et il eut le droit de le faire. Ils purent mettre les dessins animés sur la télé. Puis ils mangèrent de la purée avec un steak haché pour le dîner, avec du coca.
Jill et Jim leur racontèrent une histoire pour dormir. Sam attendit qu’ils soient partis pour venir se mettre dans le lit de son frère.
- T’en pense quoi Sammy ? Ils ont l’air gentils.
- On verra.

xxx

Les jours passèrent. Quand Dean allait à l’école et l’homme au boulot, sa femme restait avec Sam. Elle l’emmenait en course, ils allaient se balader au parc, elle le laissait jouer dans le jardin, ou bien jouait avec lui à un des jeux. Barth les suivait partout, et quand ils se mettaient devant la télé, il se couchait au pied de Sam, s’endormait et ronflait fort. Quand Dean revenait de l’école et l’homme du boulot, Jill et Jim l’aidaient pour ses devoirs. Sam prenait un livre pendant que son frère se battait avec les leçons à apprendre.
- Putain ça me fait chier !
- Ce n’est pas en disant des gros mots que ça sera plus facile ! Le réprimanda Jill.
Dean lança le cahier contre le mur :
- C’est nul j’en ai marre !
- D’accord on va faire une pause.
Sam et Dean pouvaient alors manger des cookies avec un grand verre de lait. Puis Dean de meilleure humeur reprenait les leçons. Ensuite ils allaient jouer ensemble ou regarder la télé. Ils devaient se laver aussi. Des fois ils prenaient leur bain ensemble, des fois non. Puis venait l’heure du dîner et de l’histoire du soir.
Il arrivait que Barth vienne dormir dans leur chambre ce qui faisait râler Dean :
- Il ronfle trop fort !
Mais qui ne l’empêchait pas de dormir.
Des fois Sam et Dean faisaient des cauchemars et hurlaient au milieu de la nuit, mais Jill et Jim ne les disputaient jamais. Ils arrivaient avec un verre d’eau, ou quelque chose à grignoter, puis les bordaient pour les aider à se rendormir. C’était tout.
C’était paisible, c’était une vie simple et normale. C’était presque trop beau pour être vrai.

xxx

Un week-end, Jill et Jim décidèrent d’emmener les enfants dans un parc d’attraction. Ni Dean, ni Sam n’étaient allés dans un parc d’attraction. Ils s’ennuyèrent vite des petits manèges qui n’allaient pas vites, et dès qu’ils le pouvaient, ils demandaient pour aller dans des attractions plus rapides. Sam était souvent trop petit et boudait :
- C’est pas juste !
Mais dans quelques grand huit il pouvait y aller, et après dix-huit tour, il ressortait tout décoiffé avec son frère et un sourire jusqu’aux oreilles. Ils se gavèrent de barbe à papa et de cochonneries à manger, ils firent des photos avec les peluches géantes du parc, n’eurent même pas peur dans la maison de l’horreur – bon peut-être un peu pour Sam. Ils passèrent une journée géniale, rentrèrent en parlant sans arrêt de tout ce qu’ils avaient fait et en se coupant la parole, comme si Jill et Jim n’avaient pas été là avec eux, et vécu les mêmes choses.
Peut-être que c’était pas si mal finalement de vivre dans cette famille.

Un autre week-end ils allèrent à la piscine. Pas une piscine banale juste pour nager, mais plutôt un parc aquatique avec pleins de toboggans partout, et des jets, des piscines à vagues et des trucs à bulles. Dean emmenait Sam partout avec lui, le forçant à porter ses brassards et s’assurant qu’il ne se noie pas. Jill et Jim n’étaient jamais loin. S’amusant à soulever les mômes et les jeter à la flotte. L’homme les faisait également monter sur ses épaules puis faisait le sous marin. Après la piscine, Jill et Jim leur achetèrent une glace. Ce fut encore une très bonne journée. Dean et Sam étaient content, avec des grands sourires, un peu moins de méfiance.

Ils purent même retourner au foyer pour fêter l’anniversaire de Céleste. Jill et Jim leur avait permis d’acheter à deux un jeu vidéo pour leur amie et ils lui offrirent, persuadé qu’elle serait contente. Elle fut contente en effet, contente surtout de les voir.
- Je vois que vous êtes devenu riche mais que vous m’avez pas oublié ! Leur dit-elle
- On n’est pas riche n’importe quoi ! Fit Sam.
- C’est Jill et Jim qui sont riches, nuança Dean.
- Et vous vivez chez eux, c’est vos parents maintenant.
- Non, c’est pas nos parents, râla Dean.
Céleste poussa un deuxième bout de tarte vers lui pour lui faire retrouver le sourire. Sam n’avait toujours pas fini la sienne. Ils racontèrent ce qu’ils faisaient avec Jill et Jim.
- La prochaine fois on demandera si tu peux viendre avec nous ! Dit Sam.
- Mouais m’en fout moi de tout ça, je voudrais mieux aller dans un magasin de jeu vidéo.
- On demandera pour aller là si tu veux !
- Merci Sam.
Ils chantèrent ensuite joyeux anniversaire à s’en briser les cordes vocales. Et serrèrent Céleste dans leur bras quand il fut l’heure de partir.

xxx

Et puis…
Et puis les choses bien ne durèrent pas.
Non pas que Jill et Jim devinrent méchants avec eux, ou ne les emmenèrent plus s’amuser. Ils continuèrent. Mais les choses devinrent un peu bizarres par moment, sans que Dean ou Sam ne puissent dire exactement quoi, ni pourquoi. Mais tous les deux avaient une impression de malaise grandissante vis-à-vis de Jill et Jim et de cette maison.

Sam et Dean étaient assis sur le canapé et regardaient un documentaire à la télé. Dean râlait parce qu’il aurait préféré des dessins animés mais Sam avait insisté :
- C’est intéressant Dean, c’est sur la vie des animaux.
- C’est nul ! Grognait Dean.
Ils étaient chacun d’un côté de canapé. Sam assit avec sa souris à côté de lui, Dean affalé, ses pieds sur les genoux de son frère. Et il avait beau se plaindre, il ne forçait pas Sam à changer de chaîne. Ils étaient bien tranquilles quand la femme vint passer sa main dans les cheveux de Sam :
- Alors mes poussins, comment ça se passe ?
Sam et Dean détestaient quand on les appelait comme ça, mais comme Jill et Jim étaient sympa, ils ne disaient trop rien.
- On regarde les animaux à la télé, fit Sam.
Il pensait que ça suffirait et que la femme reprendrait ses activités mais elle garda sa main dans ses cheveux et Sam dut secouer la tête pour qu’elle arrête. Elle posa sa main sur son épaule :
- C’est bien mes petits. Vous êtes sages.
Elle vint s’asseoir à côté d’eux, et Dean fut obligé de se redresser pour laisser de la place. Elle regarda la télé avec eux, les enfants arrêtèrent de parler. Sam en avait marre qu’elle lui touche les cheveux mais il ne savait pas comment le dire. Puis elle le prit dans ses bras pour un câlin avant de les laisser tranquille. Sam et Dean se regardèrent, sans trop savoir quoi se dire. Rien n’avait changé, tout avait changé. Il ne savait pas.

Jill et Jim étaient de plus en plus… Affectueux. Peut-être un peu trop. Ils leur faisait des câlins, caressaient leur cheveux, embrassaient leur joue. Au début aussi ils faisaient ça et ce n’était pas bizarre, mais maintenant c’était un peu trop et Dean et Sam se sentaient étouffer, sans trop savoir pourquoi. Ils n’avaient plus envie d’aller faire des trucs le week-end parce qu’après Jill et Jim voulait une récompense, ils demandaient que Sam et Dean leur fasse des bisous sur la joue, trois bisous, dix bisous. C’était… Chiant.
Quand Dean faisait ses devoirs, Jill et Jim se montraient toujours aussi patients, mais s’il voulait faire une pause fallait le demander gentiment. Un câlin suffisait, au début. Un câlin et un bisou, ensuite. Dean faisait ses devoirs sans se plaindre, sans demander de pause, parce qu’il devenait mal à l’aise avec tous ces câlins et tous ces bisous.
Peut-être que c’était parce que lui et Sam n’avaient plus l’habitude de la tendresse, n’avait plus l’habitude qu’on soit aussi affectueux avec eux, mais ils n’aimaient pas ça.

Parfois Jill et Jim voulait que ce soit Sam et Dean qui se fassent des câlins et des bisous :
- Vous êtes frères et vous vous entendez si bien, c’est tellement mignon.
Ils les prenaient en photo, les filmait. Sam et Dean étaient proches mais là c’était comme si on les forçait et ils n’avaient pas envie, ils en avaient marre. Ils ne savaient pas à qui en parler, ni comment l’expliquer. Ils avaient peur que personne ne les écoutes ou bien qu’on leur dise qu’ils n’avaient pas à se plaindre. Que pour une fois ils avaient une famille qui les aimait.

La nuit Sam restait blottit contre Dean. Une fois Dean le sentit trembler contre lui :
- Qu’est ce qu’il y a Sammy ?
Mais son frère ne lui répondit pas.

Quand Dean devait partir à l’école, Sam s’accrochait à son bras, ne voulait pas le laisser partir, ne voulait pas rester seul avec la femme.
- Voyons Sam, ne soit pas bête, Dean doit aller à l’école.
Dean voyait la peur dans les yeux de son frère alors que l’homme le poussait jusqu’à la sortie pour l’emmener à l’école.

Ce soir là Dean sentit son frère pleurer contre lui. Il se passait quelque chose, il ne savait pas quoi et Sam ne voulait pas lui parler.

Sam évitait le chien, alors qu’avant il l’aimait plutôt bien, il serrait les dents quand on lui demandait des câlins. Il avait envie de hurler, il ne voulait plus de câlins ni de bisous. Il voulait qu’on le laisse tranquille. Dean aussi d’ailleurs. Dean en avait marre de cette situation, il en avait marre de pas savoir ce qu’il se passait, de pas comprendre. Un jour il fit l’école buissonnière et rentra en cachette jusqu’à la maison.
La femme faisait des câlins à Sam, caressait son dos, embrassait sa joue. Et son cou. Et ses cheveux. Elle lui demandait de toucher les siens aussi. Sam voulait se débattre et dire qu’il en avait marre mais elle ne le laissait pas faire.
- Tu es tellement mignon, j’ai envie de te croquer !
Sam avait envie de hurler et de la frapper. Mais il ne voulait pas être un monstre, il ne voulait pas tout briser. Peut-être que tout ça c’était normal, peut-être que tout allait bien et que c’était chez lui que ça n’allait pas.
Dean entra dans la pièce et Sam repoussa la femme pour aller se mettre derrière son frère. La femme fit la morale à Dean parce qu’il avait séché l’école. Mais à part ça elle fit comme si tout était normal, comme si Sam n’était pas entrain de trembler caché dans le dos de Dean. Elle leur prépara à manger pour le midi. Elle les laissa devant la télé l’après-midi. Elle leur réclama des bisous, trop près de la bouche à leur goût.
Ce n’était plus bien, c’était nul, nul, nul !

Quand l’homme arriva dans leur chambre au beau milieu de la nuit, Dean et Sam restèrent cramponnés l’un à l’autre. Il s’assit sur le lit, caressa leur dos, passant ses doigts sous leur pyjama. Dean avait envie de vomir, Dean avait la trouille et serrait plus fort Sam. Quand il finit par enfin partir après les avoir embrassé sur le front, Dean se releva. Il avait prit sa décision. Il ne pouvait pas laisser son frère chez ces pervers.

Le lendemain quand Jill et Jim vinrent chercher Sam et Dean dans leur chambre, les deux enfants n’étaient plus là.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Es-tu le dieu des marteaux ?!


avatar

Yuuki
Messages : 13480
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (10)   Mar 19 Mai - 12:18

Glauque comme chapitre. Pauvre Dean et Sam. Tout était tellement parfait, et en fait... eurk. Le pire c'est qu'ils font comme si c'était normal. C'est glauque et creepy, bwouah !

_________________

Sujet inquisition : 158/200


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1006
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (10)   Lun 25 Mai - 11:15

Brrrrr !!
J'avais raison de me méfier ! J'avais aussi déjà lu ce chapitre sur ma tablette et c'est toujours la même impression de malaise que je finis ma lecture :S

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (10)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (10)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Supernatural - pas de spoil il me semble] Mash-up
» [Supernatural - pas de spoil] Echo
» [SPOIL] Nouveaux chapeaux de paille, après les deux ans !
» [Supernatural - pas trop de spoil] Je suis là.
» J'aime deux choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: