AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1881
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (4)   Dim 18 Jan - 21:07

Fandom : Supernatural
Prompt : Qui aurait pu savoir ce que pouvait dire un seul mot ?
Note : la suiiiiite, tragique :p

***

Le flic avait l’impression d’une redite. Dean assit sur le banc du commissariat, Sam dans ses bras. Ils étaient sales et puants, mais s’en fichaient et se tenaient l’un contre l’autre. Après un jour de recherches, on les avait finalement retrouvés cachés dans une poubelle.
Sam avait accepté la sucette qu’on lui avait donnée au commissariat, Dean non. Il ne voulait pas pactiser avec l’ennemi.
Les « parents » de Sam arrivèrent au bout d’un moment et le flic apperçu Sam se raidir contre son frère. Les « parents » évidemment ne remarquèrent rien :
- Sam, mon chéri, on a eu tellement peur. S’exclama la femme.
Dean fronça les sourcils et resserra son bras autour de son frère.
- Viens ici Sam, on rentre à la maison, ordonna l’homme.
Sam ne bougea pas.
- Viens ! Insista l’homme en élevant la voix.
- Didi peu vien ?
- Bien sûr que non ! S’énerva l’homme.
Sam resta collé contre son frère.
- Viens mon chéri, demanda gentiment la femme, à la maison on va te faire un bon chocolat chaud.
Dean assistait à l’échange, silencieux. Sam secoua la tête :
- Veu pas socola.
Impatient, l’homme s’approcha et attrapa le bras de Sam pour le tirer vers lui. Dean se leva et se jeta sur lui :
- Touche pas à mon frère salopard !
Le flic dût intervenir, à contre cœur. Il se disait que l’homme avait bien mérité de se prendre quelques coups de la part d’un môme de sept ans. La femme en profita pour soulever Sam dans ses bras.
Dean ressentit tout à coup un désespoir tellement profond qu’il abandonna le combat tout de suite. A quoi bon ? On allait encore lui retirer son frère. Les adultes décidaient toujours de leur vie à leur place.
- Didi ! Cria Sam alors que la femme s’éloignait avec lui.
- Sammy, murmura Dean.
Qui aurait pu savoir tout ce que signifiait ce mot a lui tout seul ? C’était comme si on les entendait sans jamais les écouter.
Le flic sentit son cœur s’arrêter de battre de voir tellement d’abattement sur le visage d’un môme d’à peine sept ans. Comment un gamin si petit pouvait-il éprouver autant de tristesse ?
- Attendez, s’entendit-il dire.
- Quoi ? Demanda l’homme énervé.
- J’ai des papiers à vous faire signer avant que vous partiez ! Affabula-t-il.
- Et bien, vite, on n’a pas que ça à faire ?
Le flic sentit la moutarde lui monter au nez :
- Vous l’avez adopté cet enfant alors je suis sûr que vous aurez le temps pour lui.
L’homme pinça les lèvres mais ne trouva rien à redire. La femme reposa Sam par terre, celui-ci se jeta dans les bras de son frère qui le serra contre lui.
- Didi, Sam veu pas pati.
Dean ne dit rien, mais la façon dont il tenait son frère comme on se cramponne à une bouée, en disait suffisamment.
- Venez, les papiers sont dans une autre salle.
Le flic savait qu’il faisait une bêtise. Que Dean n’avait que sept ans, que Sam n’avait que trois ans, il savait que le commissariat était presque vide. Mais c’était plus fort que lui, il n’avait pas supporté voir le regard horriblement triste de Dean. Il ne voulait pas qu’on sépare ces deux frères.
Les parents le suivirent. Quand ils revinrent dans l’entrée, Dean et Sam avaient disparu. Encore.

xxx

Le flic se demandait s’il vivait une drôle de journée sans fin. Dean et Sam, assis tous les deux sur le banc. Il vint s’asseoir à côté d’eux :
- On vous a encore retrouvé.
Dean lui jeta un regard plein de haine.
- Dormir dans une voiture abandonnée c’était une bonne idée. Enfin… Si elle avait été vraiment abandonnée évidemment.
- Ta gueule le vieux. S’énerva Dean.
Le flic tapota l’épaule de Dean :
- T’en connais pleins de gros mots.
- Ouais pleins.
- Moi aussi j’en connais.
Dean le défia du regard et le flic sourit :
- Emmerdeur par exemple.
Sam éclata soudain de dire.
- Qu’est ce qu’il y a Sam ? Demanda Dean.
- Le mosieu il a di un gomo !
Dean caressa ses cheveux de manière protectrice puis se tourna vers le flic :
- Connard.
- Péteux
- Merde
- Bordel
- Enculé
- Saloperie
- Con
- Tête de cul
Dean s’arrêta, cherchant un nouveau gros mot. Le flic reprit :
- Troufignon, enfoiré, saligaud…
Sam riait aux éclats maintenant et le flic tira la langue à Dean :
- J’ai gagné !
Dean haussa les épaules.
- Je croyais que les adultes devaient pas dire de gros mots.
- Et bien il y a des adultes qui font des exceptions.
- Enco ! Enco ! Réclama Sam.
- Non Sammy, c’est pas bien les gros mots.
Sam fit les gros yeux et lâcha :
- Cona !
Dean prit ses deux joues entre ses pouces et les étira :
- C’est pas bien Sammy, pas de gros mot !
Sam tapa sur les mains de son frère pour qu’il le lâche puis prit l’air boudeur.
- On boude pas Sam !
- Méchant Didi.
- Je suis pas méchant. Crois moi Sammy, t’as pas envie de devenir comme moi.
- Pouquoi ?
- Parce que tu es un gentil garçon trop mignon. Toi tu mérites qu’on t’aime, alors ne changes pas ça.
Sam hocha la tête :
- Daco Didi.
- C’est bien.
Sam se serra dans les bras de Dean et le flic dit à l’aîné :
- Tu mérites aussi qu’on t’aime.
Dean resta silencieux.

Bien entendu les « parents » de Sam vinrent le rechercher. Dean serra son frère dans ses bras fort, très fort.
- Je viendrai te chercher Sammy, je te le promets.
Sam pleura.
- Vien Didi, viens.
- Je ne peux pas, pas maintenant, mais je te jure que je viendrai. Ne pleure pas d’accord ? Je viendrai.
Le petit pleura quand même. Le flic demanda aux parents d’attendre et quand le père voulu faire une remarque, il le rabroua :
- Vous avez adopté un enfant, pas un meuble. Vous l’avez séparé de son frère, alors respecté au moins qu’ils se disent au revoir !
Sam et Dean se firent un long câlin, très long. Trop long pour l’homme qui s’impatientait vraiment. Finalement Dean relâcha Sam, et se força à sourire :
- Ca va aller Sammy. Sois un gentil garçon.
Sam hocha la tête puis la femme vint le porter dans ses bras. Dean attendit que Sam soit partit pour se mettre à pleurer.
Le flic ne trouva rien à dire. Il pose une main sur son épaule.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1011
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (4)   Dim 18 Jan - 22:39

MAAAAAAAAAAAAAIS EUUUUH !!

Punaise, c'est décidé, tu veux nous tuer :'( C'est beaucoup trop triste, ça va pas du tout !
Tu m'as brisée le coeur, pauvre Sammy, pauvre Dean...

Ça me retourne l'estomac, j'ai mal au ventre :'(

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (4)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG
» Queer as folk Brian/justin+ les bleus Yann/Kevin-Deux amis...deux freres
» Supernatural/Deux frères et un ange/Dean-Sam-Castiel/G
» dictée
» Les deux frères Olympus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: