AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1834
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (8)   Sam 21 Mar - 19:34

Fandom : Supernatural
Prompt : Tu veux un câlin?
Note : UA, suite, un chapitre un peu triste avec Sammy.

***

Sam allait voir la même psychologue que Dean. Les éducateurs avaient pensé que ça pourrait être une bonne idée pour Sam, que ça l’aiderait à s’ouvrir à nouveau, à être moins en colère.
Sam n’avait pas trop voulu parler au début.
- Je veux pas aller voir la dame ! Ronchonnait-il quand on l’emmenait.
Dean finit par lui parler. Lui dire que « la dame » était quelqu’un de gentille. Dean le pensait vraiment, elle l’avait bien plus aidé que d’autres. Elle l’écoutait vraiment, elle ne se contentait pas de le faire parler. Dean pensait qu’on pouvait lui faire confiance et que si son petit frère n’allait pas trop bien, il pouvait lui dire ce qui n’allait pas. Il expliqua tout ça à Sam, et Sam accepta plus facilement d’aller voir la psychologue.
Il emmenait sa souris et c’était au travers de sa souris qu’il parla.
- Sammy n’a pas envie de parler.
Sam était déjà aller voir un psychologue pour enfant une fois, il s’en rappelait. C’était un monsieur et il l’avait laissé parler avec sa souris au début. Sam testait. Pour savoir si cette dame était vraiment gentille.
- Pourquoi est-ce que Sam n’a pas envie de parler ? Demanda-t-elle comme si elle parlait à la souris.
- Parce qu’il est en colère.
- Sam est en colère ?
- Oui.
- Pourquoi ?
Sam prit les bras de la souris et fit comme si elle haussait les épaules.
- Je ne sais pas. C’est peut-être parce que Sammy est un monstre.
- Sam n’est pas un monstre.
- Si, si, si, si !
- Sam tu n’es pas un monstre.
L’enfant posa ses mains sur ses oreilles et hurla :
- Menteuse, tu es une sale menteuse. Sammy est un monstre. Sammy est un monstre, Sammy est un monstre.
Même quand on était psychologue, des fois les mômes vous filaient des coups au cœur, sans le faire exprès. La psychologue avait envie de prendre ce petiot dans ses bras et de le serrer contre elle. « Mais non Sam, tu n’es pas un monstre. Tu es juste un enfant qui a vécu trop de trucs en trop peu de temps. »
Elle attendit qu’il se calme, mais ensuite Sam refusa de lui parler, même avec sa souris.

xxx

- Dean je veux pu voir la dame.
- Pourquoi ?
- Parce que c’est une menteuse.
Sam boudait, sa souris dans ses mains. Toute la soirée il avait été grognon, avait mis un coup de pieds à un éducateur qu’il trouvait trop embêtant, puis avait suivit Dean partout en le tenant par sa chemise. Comme ça il ressemblait vraiment à un poussin accrocher à sa mère. Maintenant assit sur le lit de Dean, Sam expliquait ce qu’il s’était passé.
- Qu’est ce qu’elle t’a dit ?
Sam baissa les yeux et serra plus fort sa souris. Il ne devait pas dire à Dean qu’il était un monstre, sinon Dean ne l’aimerait plus.
- Quelque chose.
Dean décoiffa son petit frère et le prit contre lui.
- Okay, tu veux pas en parler.
Sam secoua la tête.
- Je veux pu aller chez la dame.
- Laisse lui une autre chance Sammy, elle pourrait t’aider.
- Pffffff.
- Allez Sammy. Une seule. D’accord ?
Sam finit par accepter.

xxx

- Sammy veut pas parler aujourd’hui non plus.
- Sam est toujours en colère ? Demanda la psychologue.
- Oui.
- D’accord, alors on va parler avec toi. Comment tu t’appelles ?
- Didi.
- Comme Dean ?
Sam haussa les épaules.
- Didi la souris c’est Didi la souris. Dit-il sans faire parler sa souris.
- Et c’est quoi l’histoire de Didi la souris ?
Sam continua de parler :
- Didi la souris c’est la copine de Sammy le chat. Ils sont tous seuls et personne ne les aimes parce qu’ils sont un chat et une souris qui s’aiment, mais comme ils sont tous les deux, ils sont quand même heureux.
Pour la psychologue, il était clair que Didi la souris était un substitut de Dean pour Sam. Il s’était accroché à elle quand il avait été séparé de son frère, et maintenant l’avoir était devenu une habitude.
- C’est une histoire un peu triste.
- Mais ils sont ensemble alors c’est pas triste, dit Sam.
- Comme toi et ton frère.
- Oui.
Puis Sam ferma sa bouche, se rendant compte qu’il était entrain de parler et montra Didi et fit la voix de la souris :
- Sammy veut plus parler maintenant.
- D’accord, alors Didi tu veux bien me parler toi ?
- Peut-être. Si tu dis plus de mensonge.
- Didi, tu aimes Sam ?
- Oui.
- Alors pourquoi est-ce que tu crois que c’est un monstre ?
Sam fronça très fort les sourcils et serra Didi contre lui, comme pour se protéger.
- Tu n’es pas obligé d’en parler. Tu peux parler d’autre chose. De quoi veux-tu parler ?
- Je sais pas.
- Est-ce que ça se passe bien au foyer ? Demanda la psychologue.
Sam hésita, puis finalement refit parler Didi :
- Didi peut pas toujours rester avec Sammy, alors c’est pas drôle.
- Et pour Sam, comment ça se passe ?
- Sammy est content parce qu’il est avec son frère. Mais il faut pas que Dean apprenne la vérité. Sinon Dean l’aimera pu.
- Tu crois ?
- Oui. Dean aime pas les monstres.
- Mais Dean aime Sam.
- Oui. Alors madame y faut rien dire à Dean. C’est un secret.
La psychologue hocha la tête :
- Bien sûr, je ne dirai rien.

xxx

Il fallut quelques séances avant que Sam commence à faire confiance à la psychologue. Avant qu’il pose Didi à côté de lui et parle moins avec elle. La psychologue jouait le jeu et demandait parfois comment allait Didi. Cela aidait Sam, cela lui montrait qu’on s’intéressait à lui et à sa souris.
Une fois il arriva très grognon dans le bureau. Du coup il refusa de parler et s’adressa à la psychologue au travers de Didi. Un pas en avant, dix en arrière. Mais au moins Sam se confiait à elle.
- Sammy est vraiment pas content aujourd’hui.
- Quelque chose ne va pas ?
- Dean est parti dehors sans Sammy et Sammy a dût venir ici.
- Pourquoi Dean est parti dehors ?
- Parce qu’il allait faire des courses avec ses copains et les éducateurs. Mais Sammy pouvait pas venir avec lui. Dean a pas voulu, il a dit qu’il voulait être avec ses copains.
- Je comprends.
Sam serra sa souris fort contre lui.
- C’est parce que Sammy est un monstre.
- Je pense que Dean voulait simplement passer un moment avec ses copains.
Sam secoua la tête.
- Dean m’aime plus. Il veut plus que je vienne avec lui. Il m’a dit que j’étais collant.
- Dean était peut-être énervé.
- Parce qu’il a compris. Que j’étais un monstre.
- Pourquoi est-ce que tu penses ça Sam ?
Sam se tut un moment. Il joua avec les bras de sa souris sans regarder la psychologue. Finalement au bout de quelques minutes il dit :
- Parce que j’ai tout cassé.
- Comment ça ?
- Chez les gens, j’ai tout cassé. J’ai cassé leur vie. J’ai cassé la madame et j’ai cassé le monsieur. Et ensuite ils hurlaient à cause de moi. Et il m’a tapé et j’ai mordu la madame et il a crié que j’étais méchant que j’étais un monstre. Un monstre qui casse tout, qui fait du mal.
- Sam…
- Je suis un monstre madame. Et maintenant mon frère y va pu m’aimer.
- Tu n’es pas un monstre. Tu n’as rien cassé Sam, ce n’est pas ta faute. Des fois les gens arrêtent de s’aimer.
- C’est parce que j’étais méchant.
- Sam, tu as fais des bêtises mais tout ce qu’il s’est passé chez Madame et Monsieur X, ce n’est pas ta faute.
Sam serra ses petits poings et doucement la psychologue s’approcha de lui. S’accroupit en face de lui, et posa sa main sur un de ses poings fermés.
- Sam tu es un enfant. Tu n’es pas un monstre. Des fois tu fais des bêtises, des fois tu es en colère, des fois tu peux te disputer avec ton frère, mais tu n’es pas un monstre. Et je pense que Dean t’aime toujours.
Sam la regarda.
- Je ne te crois pas, tu es une menteuse.
- Les menteurs, ce sont les gens qui t’ont dit des choses comme ça.
La psychologue caressa avec son autre main la tête de la souris :
- Didi, si tu aimes Sam, tu ne dois pas penser que c’est un monstre d’accord ?
Sam hésita. Sam regarda sa souris, puis la psychologue. Finalement il murmura :
- Je sais pas.
Evidemment. Il faudrait du temps pour défaire les nœuds qu’on avait fait autour de Sam. Mais la psychologue ne disait pas son dernier mot.

xxx

Sam sortit de chez la psychologue un peu moins ronchon. Il attendit que Dean rentre, parce que Dean mettait du temps à rentrer. Il se dit que Dean voulait plus le voir. Qu’il devait être moins collant. Sam joua avec sa souris dans son coin. Il ne parlait pas aux autres enfants. Il se demandait si Dean l’aimait toujours. La madame disait qu’il n’était pas un monstre, mais les mots tapaient dans sa tête. Tu es un monstre. C’était des mots qui ne s’effaçaient pas comme ça. Ils étaient là, comme un poison, ils se distillaient à l’intérieur de Sam. Les monstres n’avaient pas d’amis, les monstres n’étaient pas aimés par leur frère.
Sam avait l’impression en cet instant de n’avoir que Didi. Comme Sammy le chat et Didi la souris.
Puis il entendit la voix de Dean. La voix de la vraie souris. Il se leva et couru vers lui, même si son frère l’aimait plus, parce que lui l’aimait encore, parce que lui voulait voir Dean. Il s’arrêta juste devant lui, hésita. Baissa la tête. Il était trop collant. Les monstres ne font pas de câlins à leur frère. Dean posa sa main dans ses cheveux :
- Hey Sammy. Fait pas cette tête. Tu veux un câlin ? Regarde j’ai quelque chose pour toi.
Sam releva les yeux vers lui. Dean tendait quelque chose :
- Tiens c’est pour toi, c’est pour ça que je voulais pas que tu viennes.
Sam prit le sac et regarda à l’intérieur. Il y avait un livre cartonné avec une grosse souris toute douce dessus.
- C’est parce que tu aimes bien les souris. Je te la lirai ce soir d’accord ?
Sam hocha la tête et Dean le prit dans ses bras.
- Alors tu penses pas que je suis collant ?
- Mais non, j’avais juste besoin que tu viennes pas où j’aurais pas pu te faire la surprise !
- Merci Dean.

xxx

Dean lu l’histoire à Sam. Au moins cinquante fois.
- Encore !
- Tu fais chier Sam, tu la connais par cœur maintenant, lis la tout seul !
- T’as dis un gros mot.
- Ouais je sais.
Sam prit le livre et se raconta l’histoire. Il la connaissait vraiment par cœur, il faisait les dialogues et Dean était impressionné par son petit frère.
- Bientôt tu sauras lire tout seul, avant même d’aller à l’école.
- Tu peux m’apprendre Dean ?
Dean haussa les épaules, il lui montra comment écrire Sam et Dean, et comment le lire. C’est tout. Sam écrivit leurs noms des dizaines de fois. Sam et Dean.
- Dean, est-ce que tu peux écrire le mot monstre ?
- Pourquoi ?
- S’il te plaît.
Dean haussa les épaules et lui écrivit le mot… Comment ça s’écrivait « monstre » ?
Monsstre, écrivit Dean. Sam le réécrivit avec l’erreur. Monsstre.
Sam. Monsstre.
Sam. Monsstre.
Sam. Monsstre.
Dean n’aima pas lire les deux mots l’un à côté de l’autre. Il prit la feuille et la déchira.
- De toute façon je sais même pas écrire monstre.
Sam baissa la tête :
- Sam est un monstre.
Dean lui mit une claque sur la tête.
- Je te permets pas de dire des conneries pareils.
- Mais…
- T’es pas un monstre Sammy, okay ? T’es mon frère. T’es mon petit frère. Qui c’est qui t’as dit cette connerie que j’aille lui casser la gueule ?
Sam murmura que c’était Monsieur X.
- Quel connard cet enculé.
- Tu dis pleins de gros mots.
- Mais là j’ai le droit parce que c’est vrai ! C’est lui le monstre, pas toi. Toi tu es Sam, tu mérites d’être aimé. Tu es une bonne personne Sam.
Sam hocha la tête et prit son frère dans ses bras.
- Toi aussi Dean.
Dean soupira.

xxx

- Aujourd’hui c’est moi qui vais parler. Didi est fatiguée. Fit Sam à la psychologue.
Elle hocha la tête.
- Dean a dit que j’étais pas un monstre.
- Et qu’est ce que tu en penses Sam ?
- Je ne crois pas que Dean soit un menteur.
La psychologue eut un fin sourire.
- Dean peut des fois se tromper, mais Dean il était en colère quand j’ai dis ça. Alors je le dirai pu. Dean a dit j’étais une bonne personne, mais la bonne personne c’est lui.
- Toi aussi.
Sam resta silencieux. Quatre ans à peine et déjà il ne s’aimait plus. C’était affreux à voir. Comment pouvait-on traiter des mômes de telle manière qu’ils aient des pensés si tristes alors qu’ils étaient si petits ? La psychologue parfois détestait son métier, et parfois elle voudrait juste pouvoir frapper les cons qui pouvaient faire autant de mal.
- Toi aussi Sam. Répéta-t-elle.
Sam hocha doucement la tête, pour lui faire plaisir. Puis il parla d’autre chose.
- Dean m’a donné un livre et maintenant je vais apprendre à lire pour lire tout seul.
- Tu ne veux pas attendre d’aller à l’école ?
- Non c’est trop long. Est-ce que tu peux m’apprendre un peu madame ?
Elle acquiesça :
- D’accord, si tu veux Sam.
Sam lui sourit. C’était la première fois qu’elle le voyait sourire. C’était un pas en avant. D’accord, elle allait un peu lui apprendre. Apprendre à faire des choses qu’il a envie, apprendre à faire des choses qu’il aime.
Apprendre à s’aimer.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1002
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (8)   Dim 22 Mar - 0:42

Pauvre Sammy :'(
Il me fait mal au coeur, j'aurais aimé traverser l'écran pour lui faire un calin !
Tes perso font vachement réel, je les adore, ils ont du vécu, pas une histoire facile et je les aime d'autant plus <3

J'ai oublié de te dire d'ailleurs: tu sais que la dernière fois, on regardait un épisode avec Adam, et j'étais persuadé qu'ils avaient été en foyer ? mdrrr je sais pas, je voyais tellement bien les scènes de ton histoire que les histoire se sont emmêlés et ça m'a perturbé XD

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Every memory, I have : there is Jasper


avatar

Yuuki
Messages : 13363
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (8)   Mar 24 Mar - 18:55

Sad Sammy Sad. Viens faire un câlin ç_ç. Et j'adore tellement Dean xd. Et le "tu dis pleins de gros mots" hahaha :'D. C'est trop choupi mais c'est un peu triste aussi é_è. Et la psy est cool Very Happy.

_________________

Sujet inquisition : 47/200


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (8)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (8)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG
» Queer as folk Brian/justin+ les bleus Yann/Kevin-Deux amis...deux freres
» Supernatural/Deux frères et un ange/Dean-Sam-Castiel/G
» Deux frères congolais accusés du meurtre de l'amant de leur mère.....
» dictée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: