AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1834
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (5)   Sam 21 Fév - 15:22

Fandom : Supernatural
Prompt : J'adore les attractions !
Note : Un truc à la fois trop mignon et trop triste, chapitre 5 sur l'UA de Dean et Sam tous petits comme des brins.

***

Quand on fait un enfant, quand on en adopte un, c’est le bonheur de savoir qu’il va rejoindre la famille. On l’attend avec impatience, on est conscient qu’il y aura des difficultés, mais on est persuadé qu’on les surmontera, que ce sera le bonheur, forcément. Monsieur et Madame X, avait adopté un enfant dans cette optique. Il était difficile d’adopter un bébé, mais ils étaient tombés sous le charme d’un petiot de trois ans. Samuel. Sam. C’était un très beau prénom en plus. Et ils l’avaient vu, tellement adorable, tellement gentil. Ils lui avaient parlé et Sam en disait des choses. Très intelligent pour un enfant si petit, il semblait comprendre beaucoup de choses et ça les avait charmé. Il avait un frère, mais le frère était déjà trop grand et ils l’avaient vu, ça n’avait l’air que d’être un fouteur de merde. Sam était gentil lui, et puis il était petit, il oublierait vite son frère.
Ils signèrent les papiers d’adoptions.

Sam arriva comme une alarme. Tout en pleures et en cries, impossible à calmer ni à consoler. Monsieur et Madame X se disaient que ça irait, qu’ils allaient gérer ça, que c’était le temps qu’il s’habitue. Ils étaient gentils avec lui, ils avaient acheté des peluches, qu’il leur balança à la tête. Ils lui donnèrent de la purée à manger, les gosses aimaient tous la purée, jeta son assiette par terre. Il refusait de manger quoi que ce soit, de se laisser toucher. Pas moyen de l’approcher. Il arrêta de crier, mais jamais de pleurer. Il pleurait jusqu’à l’épuisement, et ne dormait presque pas, et au bout de deux jours il accepta de manger quelque chose uniquement parce qu’il avait vraiment faim et que c’était douloureux.
Il ne voulait pas appeler Monsieur et Madame, papa et maman, il ne connaissait plus qu’un seul mot, un mot qu’il répétait en boucle :
- Didi didi didi didi didi…
C’était un cauchemar. Où était passé l’enfant si mignon ? Si doux ? Si gentil ? A quel moment c’était-il transformé en ce gosse inconsolable ?

Sam souffrait tellement. Son frère lui manquait tellement. Il avait toujours été avec lui, Dean lui avait juré qu’ils seraient toujours ensemble et soudainement on l’avait arraché à son frère, on l’avait prit pour le mettre dans une maison moche avec des gens qui puaient et qu’il ne connaissait pas. C’était comme si on l’avait coupé en deux, il n’arrivait pas à se calmer, la douleur était trop atroce, trop profonde. Et il n’avait que trois ans. Ce n’était pas des jouets, des paroles gentilles ou de la purée qui allait le consoler. Pourquoi est-ce que Dean n’était pas avec lui ? Pourquoi est-ce qu’il ne venait pas ?

Il fallu une semaine. Une longue très longue semaine avant de réussir à le calmer. Madame X avait décidé de l’emmener dans un magasin de jouets, prête à lui offrir tout ce qu’il désirait pour qu’il se taise, sourit, et commence à l’aimer au moins un peu. C’était le paradis pour un gamin non ? Un magasin de jouets ?
Pas pour Sam. Sam se fichait des figurines en plastique, des petites voitures, des poupons, il donna même un coup de pied à un vendeur. Tout ce qu’il voulait c’était Didi, et rien d’autre. Il se fit crier dessus et pleura de plus belle, parce que la Madame était trop méchante, qu’il voulait son frère. Son frère était tellement gentil. Sam lâcha la main de la Madame qu’il détestait, et s’enfuit dans le magasin, prêt à se recroqueviller et se cacher quelque part jusqu’à ce que son frère le retrouve.
Il se faufila jusque dans les rangés où s’entassaient des tas et des tas de peluches. De toutes les tailles, couleurs et formes, l’endroit parfait pour un môme de trois ans qui voulait se cacher. Sauf qu’il ne se cacha pas, il attrapa la souris. Cette grosse souris un peu moche que les gosses ignoraient, préférant le tigre ou l’ourson. C’est vrai qu’elle n’était pas très belle avec ses oreilles trop grandes, et ses pattes difformes. Mais pour Sam c’était la plus magnifique de toutes les peluches.
C’était la souris de Sammy le chat.
- Didi la souis.
Il arrêta de pleurer.

xxx

Sam emmenait sa souris absolument partout. Il mangeait avec elle, il jouait avec elle, il allait sur le toilette avec elle, il dormait avec elle. Pour le bain il fallait l’asseoir sur une petite chaise à côté de la baignoire, des fois qu’elle ait la mauvaise idée de disparaître. Ce n’était pas bien grave, Monsieur et Madame n’avaient rien contre cette souris. Sam avait arrêté de pleurer. Ca leur convint, au moins au début.
Et puis il y eut les cauchemars. Sam se réveillait au milieu de la nuit en hurlant, et même sa souris n’était pas suffisante pour le calmer après ça. Monsieur et Madame se retrouvaient désarmés devant les terreurs nocturnes de ce gamin qui refusait qu’on le câline ou même qu’on le touche.
Heureusement, pendant la journée, Sam était un enfant calme. Très calme. Trop calme. Il parlait en chuchotant et ne s’adressait qu’à sa souris. Si on voulait lui dire quelque chose il fallait d’abord parler à sa souris et s’il avait quelque chose à dire, il ne le disait qu’à sa souris – qui selon lui passerait le message.
- Didi, Sam a soif !
A la longue c’était fatigant. Monsieur perdait patience :
- Sam, je te parle à toi, pas à ta peluche !
Sam ne relevait même pas la tête.

Il n’y avait pas que ça. Sam semblait avoir peur de beaucoup de choses. Il se mettait à pleurer quand une porte claquait, se bouchait les oreilles et hurlait quand il y avait TROP de bruits, se recroquevillait quand quelqu’un parlait trop fort.
S’ils avaient adopté Dean, Dean aurait pu consoler ou aider Sam, il aurait pu le rassurer. Il aurait aussi pu leur expliquer les peurs de Sam. Des peurs qui étaient toujours plus exacerbé à cause de l’absence de son frère, comme si le monde autour devenait une menace.
Sam avait vécu un traumatisme étant bébé, peut-être qu’il ne s’en rappelait plus, mais c’était toujours là. Seul Dean arrivait à le comprendre, à savoir ce qu’il ressentait, parce que lui, Dean il s’en rappelait très bien.
Des cris, de la peur, et du sang.

Des portes qui claquent, des parents qui crient, et tellement tellement de bruits.

xxx

Monsieur et Madame X emmenèrent Sam voir un psychologue pour enfant. Remède pour Sam. Soulagement pour eux. Le psychologue allait guérir Sam, allait le rassurer, et Sam deviendrait l’enfant désiré.

Sam parlait au psychologue au travers de sa souris, comme il le faisait tout le temps. Mais le psychologue réussit petit à petit à le faire parler de lui-même, à ouvrir un dialogue avec Monsieur et Madame. Il aida Sam à ne plus se servir de sa souris comme d’un mur et d’une protection, mais plutôt comme d’un ami. Pour les terreurs nocturnes c’était plus compliqué, Sam ne savait pas exactement de quoi il rêvait, et il ne comprenait pas vraiment ce qui lui faisait aussi peur, simplement que c’était là et que son frère absent ne pouvait pas le prendre dans ses bras. C’était dur pour lui de dormir seul, même avec sa souris, il cherchait souvent son frère pendant la nuit et les cauchemars empiraient.
Le psychologue ne pouvait pas lui rendre son frère, hélas.
Pour ses autres peurs, il conseilla à Monsieur et Madame de faire attention de ne pas faire trop de bruits où d’y habituer Sam tout doucement. Ils essayèrent les premiers temps, puis oublièrent. Une porte qui claque ne devait pas être si effrayante non ? Et si le psychologue ne pouvait rien faire contre les cauchemars, et bien le temps lui ferait sans doute.
Considérant Sam comme « guérit », ils arrêtèrent de l’emmener chez le psychologue.

Sam commença à appeler Monsieur et Madame, tonton et tata. C’était déjà mieux que rien. Sam leur parla aussi, pas autant qu’il avait pu le faire lors de leur toute première rencontre, mais suffisamment.
- Didi va vien quand ? Demandait-il souvent.
Et son tonton de lui répondre :
- Il ne viendra pas. Nous t’avons adopté toi.
- Pou’quoi ?
- Parce que nous voulions t’offrir une nouvelle vie, un papa et une maman.
- Pou’quoi ?
- Parce que nous voulions un enfant. Et que toi Sam, nous t’avons choisi.
- Pou’quoi ?
- Parce que nous t’aimons beaucoup.
- Et Didi il va vien quand ?
Tonton s’énervait. Il s’énervait beaucoup quand Sam réclamait son frère, et Sam réclamait souvent son frère. Parce que même s’il avait Didi la souris, ce n’était pas la même chose. La souris ne lui décoiffait pas les cheveux et ne lui faisait pas de câlins, la souris ne le consolait pas et ne lui racontait pas d’histoire. La souris n’était pas son frère, elle était un substitut. Elle ne suffisait pas.
- Didi y peu vien ici vek Sam ?
- Non y peut pas ! Bon sang Sam arrête de poser cette question !
Et Sam était malheureux.

xxx

Alors quand on lui dit qu’il allait revoir son frère, c’était le bonheur. Sam était tellement tellement content, et tellement impatient aussi. Il en oublia sa souris. Il allait revoir son frère et son frère allait venir vivre avec lui et tout serait comme avant. Il n’écoutait pas son tonton et sa tata qui lui disaient que Dean n’allaient pas venir, parce que c’était un mensonge. Son frère allait rentrer avec lui, il ne l’abandonnerait pas, il avait promis.
Ca ne s’était pas tout à fait passé comme ça. Dean et lui avaient dû fuir, mais Sam s’en fichait, peu importe où ils allaient, Sam voulait être avec Dean et Dean voulait être avec Sam. Comme Sammy le chat et sa souris. Parce qu’ils étaient des frères et qu’ils avaient besoin l’un de l’autre. Ils avaient dû fuir mais on les avait retrouvé et Sam avait dût retourner avec tonton et tata. Il avait retrouvé sa souris mais avait le cœur en miette. Dean avait promis qu’il viendrait, mais au bout d’une heure sans qu’il ne vienne, Sam avait fondu en larmes. Pourquoi est-ce qu’il mettait aussi longtemps ? Une heure c’était l’infini pour un enfant de trois ans, surtout un qui attendait son frère avec tellement d’envie et tellement d’espoir.
En plus tonton et tata étaient maintenant tellement méchants avec lui. Surtout tonton, il lui parlait froidement, il lui disait qu’il ne verrait plus jamais son frère puisqu’il n’avait pas été sage. Et quand il pleurait, tata lui disait qu’elle lui prendrait sa souris s’il n’arrêtait pas, et Sam arrêtait tout de suite, bien sûr qu’il arrêtait.
Il était terrifié à l’idée qu’on lui prenne sa souris.

Est-ce que Dean viendrait bientôt ?
Tonton et tata essayèrent d’être plus gentils au bout d’un moment et l’emmenèrent faire des manèges.
- J’adore les attractions, lui dit tata.
Sam s’en fichait, il voulait pas faire de manège mais il en fit quand même pour pas qu’on lui prenne sa souris s’il disait non. Il voulait pas qu’on lui achète de la barbe à papa, mais en prit quand même pour pouvoir garder sa souris. Il n’était pas content d’être là mais rit quand même quand on le mit sur un grand toboggan, serrant sa souris plus fort contre lui.
Il voulait Dean, il voulait son frère, quand est-ce que son frère viendrait ?

Les mois défilèrent. Pour Sam c’était comme des siècles. Chaque heure sans que Dean ne vienne était des coups. Est-ce que Dean l’avait oublié ? Est-ce que son frère ne l’aimait plus ? Il n’avait que trois ans – et demi maintenant – mais il n’arrivait pas à oublier Dean. On avait beau essayer de le faire rire, de lui rendre la vie facile, tonton et tata pouvaient bien lui offrir un jouet super cher et trop rigolo, Dean était toujours là dans son esprit et son absence toujours aussi pesante, tellement pesante.
Et puis tonton et tata se disputaient de plus en plus souvent. A cause de lui.
- C’est toi qui a eut l’idée d’adopter ce gosse, alors démerde toi avec ! Hurlait tonton.
- Tu le voulais aussi, alors faut que tu l’assumes également ! Hurlait tata.
Et ils hurlaient toujours plus et plus fort et Sam se repliait sur lui-même et se cachait sous une armoire avec sa souris. Il se faisait tout petit petit petit et essayait de disparaître.
Est-ce que Dean viendrait ?

xxx

Dean tint sa promesse. Il vint. Sam avait quatre ans aujourd’hui et Dean vint le jour de son anniversaire, comme le meilleur cadeau du monde. Tonton et tata avaient invité des enfants de son âge qui allaient à la garderie avec lui pour son anniversaire, mais Sam restait dans son coin boudant le gâteau et les cadeaux, boudant les enfants, et le spectacle de clown organisé par tonton et tata. Il serrait sa souris contre lui, se fichant de tout ça.
C’est là qu’il le vit. Son frère. Il était derrière le buisson et regardait à l’intérieur du jardin. Sam retrouva immédiatement le sourire, il se leva d’un bond. Dean l’aperçu et lui fit signe de ne pas bouger. Sam resta debout mais n’avança pas.
Sa tata s’approcha de lui et lui cacha son frère, elle avait remarqué son sourire :
- Sam, je suis contente que tu t’amuses enfin ! Joyeux anniversaire mon chéri.
Et elle lui fit un bisou en lui tendant son cadeau. Sam jeta un nouveau coup d’œil vers la haie, Dean n’était plus là. Sam espérait qu’il allait revenir. Il ouvrit son cadeau, c’était une voiture télécommandée, Sam la posa sur le banc.
- Merci. Dit-il.
Il eut le droit à un autre bisou. Puis sa tata s’éloigna et Sam tourna les yeux dans tous les sens. On attrapa sa main soudainement et on l’éloigna de tout le monde, un endroit un peu caché où on ne les verrait pas. Dean le serra dans ses bras.
- Didi fit Sam en le serrant aussi.
- Tu m’as tellement manqué frangin.
- Moi aussi.
- Tu as grandis. Sourit Dean.
Il passa une main dans les cheveux courts de Sam :
- Ils t’ont coupé les cheveux.
- Oui. Didi tu va pas partir hein ?
- Tu dis les r mainenant ? Bon sang tu as tellement grandis.
Sam répéta :
- Tu vas pas partir Didi ?
Dean embrassa son crâne.
- Je t’emmène avec moi, tu veux ?
- Oui.
Dean sourit et Sam lui sourit aussi.
- Sammy tu es sûr que tu ne veux pas rester ici ? Tu as un papa et une maman maintenant, ils te font pleins de cadeaux, tu as des amis et tu fêtes ton anniversaire.
- Je veux pas rester. Tonton et tata crient tout le temps et je veux être avec toi. Didi tu m’emmènes ? Hein ?
- D’accord, si tu arrêtes de m’appeler Didi.
- Dean.
- Bien.
On appela Sam, il fallait qu’il vienne souffler les bougies. Sam regarda Dean :
- Tu m’emmènes hein ?
- Promis.
Sam s’éloigna et alla souffler les bougies. Il avait tellement peur que Dean en profite pour repartir qu’il se dépêcha de déballer tous ses cadeaux et de manger sa part de gâteaux et de jouer à un jeu avec tout le monde. Finalement dans un moment d’inattention, il prit sa souris et chercha Dean, il n’était plus où il l’avait laissé et Sam sentit son cœur se serrer, et si Dean était parti sans lui ?
Il entendit alors un sifflement et se tourna vers l’origine du bruit. Dean était caché dans un trou dans la haie et lui faisait signe. Sam regarda autour de lui, personne ne faisait attention à lui, il couru vers Dean, se faufila dans le trou, et ils passèrent de l’autre côté. Puis Dean le fit monter sur son dos :
- Accroche toi, cette fois-ci on nous attrapera pas.
Sam s’accrocha de toutes ses forces et se jura que personne n’arriverait plus à le séparer de son frère.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Every memory, I have : there is Jasper


avatar

Yuuki
Messages : 13363
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (5)   Sam 21 Fév - 16:59

C'est beau cette histoire avec Didi la souris.
J'adoooore Sammy il est trop mignon.
Et Dean qui reviens. Il a promis de toute façon
Gnuh. <3

_________________

Sujet inquisition : 47/200


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1002
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (5)   Sam 21 Fév - 19:16

Aawwwwwwwwwwwwww <3 Ça se termine bien pour une fois !
J'espère qu'ils les retrouveront pas !

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (5)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Supernatural - pas de spoil UA] Deux frères (5)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG
» Queer as folk Brian/justin+ les bleus Yann/Kevin-Deux amis...deux freres
» Supernatural/Deux frères et un ange/Dean-Sam-Castiel/G
» Deux frères congolais accusés du meurtre de l'amant de leur mère.....
» dictée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Supernatural / Deux frères-
Sauter vers: