AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (20)   Sam 21 Jan - 23:50

Fandom : Les 100
Prompt : L'angoisse a pénétré mes méninges.
Note : chapitre nul à chier

***

20. S’agripper.

Jasper ne tenait pas, il s’agrippait carrément. Depuis deux heures qu’il l’avait retrouvé, il n’avait pas lâché une seule seconde le bras de Monty. Ça aurait pu être gênant si Monty ne faisait pas exactement la même chose de son côté. Toutes les cinq minutes il touchait Jasper et disait :
- Tu es vivant hein ? Tu es bien vivant ?
- J’en sais rien, est-ce que je suis vivant ? Demandait Jasper persuadé d’être mort.
Murphy finit par leur mettre un coup de poing à tous les deux.
- Alors ? Vous êtes vivants ?
Jasper et Monty avaient rigolé. Voir Jasper ainsi avaient surpris ses amis, comme si ça n’avait pas été la même personne. Comme si, ils avaient trouvé le morceau de Jasper qui manquait, celui qui permettait de le réparer.

Monty et Jasper étaient resté dans les bras l’un de l’autre deux bonnes minutes avant de se séparer, sans se lâcher tout à fait. Ils avaient ensuite suivi leurs attaquants jusqu’à leur cachette et avaient appris ce qu’il s’était passé. La station agricole avait atterri bien plus loin et s’ils avaient passé pour mort c’était parce qu’ils avaient été attaqué par le clan de glace. Des enfants étaient morts, le père de Monty aussi.
- Désolé pour ton père, avait dit Jasper.
Monty était resté collé à lui comme toute réponse.

Jasper était persuadé que c’était son imagination, une hallucination, même après le coup de poing de Murphy. Même après la main de Monty passant sur ses cheveux et râlant à propos de ses bouclettes qui avaient disparu. Même après que Monty ait rigolé avec lui. Ça lui semblait irréel, faux. Ou alors quelque chose allait lui tomber dessus et embarquer Monty loin, loin, loin. Alors Jasper se cramponnait un peu plus à son bras et Monty se tenait plus fort aussi. Et ce fut comme ça jusqu’à la nuit tombée. Ils s’isolèrent un peu pour regarder le ciel ensemble à l’entrée de la grotte. Assis l’un contre l’autre de manière à ce que leurs épaules, bras et jambes se touchent.
- J’étais sûr que tu étais mort, que le clan de glace vous avait tous exterminé, dit Monty, ça me rendait dingue.
- J’étais sûr que tu étais mort aussi, fit Jasper en écho. Ça me rendait dingue aussi.
Ils restèrent silencieux un moment, en regardant les étoiles.
- Je suis content de pouvoir les voir avec toi. Je les trouvais belle mais…
Jasper savait ce qu’il ressentait. Elles étaient belles mais fades, mais sans lumière, sans couleur, sans rien. Juste placardé sur un ciel en toile de fond. Tout était magnifique et moche à la fois.
- Maintenant c’est mieux, souffla Jasper.
- Carrément mieux.
Ils ne parlèrent pas tant que ça, ils n’en avaient pas vraiment besoin, ils devaient surtout se remplir de la présence de l’un et de l’autre, être sûr qu’ils étaient bien là, enlever tout ce vide qui leur avait fait si mal, si longtemps.
À un moment, Jasper tendit ses mains devant lui.
- J’ai changé Monty. Je ne suis plus celui que j’étais sur l’Arche.
- Ah ? Et je dois voir ça dans tes mains ?
- Elles sont pleines de sang, j’ai dû faire des trucs horribles pour survivre.
Il sentit les doigts de Monty contre son crâne :
- Et moi dont. Il a fallu que je m’endurcisse. Et ma mère est capable du pire et j’ai dû la suivre si je voulais pas crever et des fois j’avais vraiment envie pourtant.
Jasper tourna sa tête vers lui, les doigts de Monty se retrouvèrent sur son front :
- J’ai peur d’être devenu un Jasper qui ne peut pas être ton meilleur ami.
- Tu seras toujours mon meilleur ami, espèce d’idiot.
- Attend de voir avant de dire ça.
Monty roula des yeux :
- T’es toujours le même crétin, au moins ça c’est sûr.
- Merci.
- De rien.
Ils retournèrent leurs têtes vers le ciel, avant que Monty lui donne un taquin coup d’épaule, que Jasper lui rendit, que Monty lui rendit, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’ils se mettent à rire sans aucune raison.
Et ça faisait du bien de rire comme ça, pour de vrai, après tout ce temps. Jasper se sentit libéré et un peu moins coupable.

Il fut décidé ensuite que les survivants de la station agricole iraient à Arkadia où ils seraient plus en sécurité. Jasper et Monty participaient aux préparatifs sans jamais se tenir loin l’un de l’autre, s’échangeant souvent des regards, se frôlant en passant l’un à côté de l’autre, se rassurant toujours de voir l’autre vivant.
- Si je suis en train d’halluciner, c’est le plus long trip de ma vie.
- Tu n’hallucines pas, le rassura Monty. Et moi non plus.
- Ou tu es une hallucination très maligne, plaisanta Jasper.
- Ou toi encore plus.
- Peut-être que je suis ton hallucination et que j’ai l’impression d’avoir ma propre existence tellement tu délires.
Monty lui tapota l’épaule :
- Ou inversement.
- Ou bien nous sommes tous les deux le délire de Murphy, proposa Jasper alors que Murphy passait à côté d’eux.
- Bande de tarés, grommela celui-ci.
Les deux garçons se marrèrent et recommencèrent ensuite à aider.

Le trajet serait long. Il n’y avait qu’un seul véhicule, et Raven allait ramener les enfants à Arkadia avec celui-ci. Elle ferait venir d’autres véhicules mais en attendant il faudrait marcher. Jasper avait une boule à l’estomac, il anticipait et ça lui fichait la trouille.
- Arrête de stresser abruti, tu vas nous porter malheur, s’énerva Murphy en le voyant se ronger les ongles.
Monty chuchota à l’oreille de Jasper :
- Il est sympa ton nouvel ami, il est toujours comme ça ?
- Non là, il est de bonne humeur, répondit Jasper.
- Et quand il est de mauvaise humeur ?
- Il aboie, ricana Jasper.
- Je t’ai entendu ! Fit Murphy. Et la prochaine fois que je dois te sauver, je crois que je vais viser ta tête au lieu de celle de l’ennemi.
Monty jeta un œil interrogateur à Jasper qui promit de tout lui raconter quand ils auraient le temps et qu’ils seraient seuls et tranquille.

Le début du trajet se passa sans encombre, le milieu pareil. C’est sur la fin que vinrent les ennuis. Enfin pas pour tout le monde. Jasper et Monty étaient en bout de file avec des retardataires. Des véhicules étaient venu chercher la plupart des survivants, mais pas tous. Murphy marchait devant avec Bellamy. Et ils étaient les seuls à protéger le petit groupe – de gens armés et prêt à se défendre. L’angoisse de Jasper était un peu redescendue, ils étaient presque arrivés, tout irait bien.
Il était à peine en train de se dire ça qu’ils tombèrent dans une embuscade et se firent attaquer par des Natifs du clan de glace, reconnaissables par leurs tenus. Le stress fit faire n’importe quoi à Jasper. Il ne voulait pas qu’il arrive quelque chose à Monty, pas maintenant. Il eut tendance à se précipiter. Heureusement il n’était pas seul, Murphy, Bellamy et même Monty prirent part à la bataille. Certains survivants de la station agricole également. Jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une poignée de Natifs. Il y avait aussi des pertes de leur côté, certains survivants s’étaient fait tuer, augmentant d’un cran le stress de Jasper qui voulut en finir au plus vite.
Il s’attaqua à un Natif, qui réussit à le blesser, rien de grave cependant et Jasper mit fin à ses jours en le poignardant. Il regarda autour de lui, pour vérifier que Monty allait bien, ce qui était le cas et souffla. Il souffla un peu trop vite, sans remarquer le Natif qui venait de fouiller un des cadavres des survivants afin de lui voler son arme. La pointant sur Jasper. Criant des mots incompréhensible, réclamant sans doute qu’on le laisse partir. Il était paniqué, Jasper leva les mains. Monty assistait à la scène comme au ralentit, pointant son arme sur le Natif, sans savoir quoi faire. Prendre le risque de tirer et de rater ? Que le Natif tue Jasper ?
Bellamy et Murphy avaient aussi leurs flingues pointé vers celui-ci.
Monty essaya de s’approcher pour lui parler, lui dire qu’ils le laissaient partir, mais le geste effraya le Natif qui tira sur Jasper. La balle l’atteignit et le choc fit basculer Jasper en arrière, qui tomba sur le dos. Monty s’entendit hurler et vider son chargeur sur le Natif avant de courir vers Jasper comme un fou. Ce con saignait et ne réagissait pas.
- Oh non non non, Jasper tu vas pas me faire ça. Tu peux pas me faire ça.
Monty s’agenouilla vers son meilleur ami, sans savoir ou poser les mains, ni quoi faire. Avec juste l’envie de pleurer ou de crier ou les deux en même temps. Il posa ses mains sur la veste de Jasper en l’appelant :
- Jasper ! Eh oh Jasper !
Mais Jasper ne bougeait pas, il restait là, immobile.
- Jasper bordel ! Ne me laisse pas !
Desespéré Monty posa son front sur le torse de Jasper :
- Je ferai n’importe quoi.
Deux bras se refermèrent alors sur lui et il se retrouva contre Jasper :
- Ah oui ? Vraiment n’importe quoi ?
Monty appuya sa joue sur son torse :
- Oui, n’importe quoi.
- Je suis pas encore mort.
- Tant mieux.
- Mais ça fait un mal de chien de se recevoir une balle.
Monty sentit des larmes couler de ses yeux alors qu’il rigolait en même temps.
- On va te soigner.
- D’accord.
- Alors ne meurs pas.
- Promis.
C’était une vraie promesse.
Par chance la balle avait été tiré en dessous de la clavicule, pas loin du cœur mais assez loin pour qu’il survive. Jasper reçu des soins et ne mourut pas.
Monty le reprit dans ses bras et il se passa une éternité avant qu’il ne le relâche.

À suivre

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (20)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach spoil 283
» Reborn! (SPOIL)
» LE TOPIC SPOIL !!!!!
» Quels sont les parties de votre anatomie , préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Marathon des Fanfictions :: Les Fanfictions :: Fanfics de Maliae :: Samedi-
Sauter vers: