AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (19)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (19)   Sam 21 Jan 2017 - 17:17

Fandom : Les 100
Prompt : Ça aurait été la réaction logique.
Note : pas relu...

***

19. Suicide.

Jasper avait perdu la notion du temps. Bellamy lui dit « ça fait trois mois que tu es parti du Mont Weather ». Trois mois ou trois mille ans, c’était pareil pour Jasper. Le premier mois il avait cherché un Monty déjà mort, il avait refusé de l’accepter et puis il n’avait plus eu le choix et s’était réfugié dans l’alcool. Jusqu’à ce que Maya débarque. Elle avait sans doute réussi à le sortir de l’alcool en le surveillant, en le forçant à faire autre chose que boire. Ça avait duré quelques jours. Peut-être un nouveau mois. Pas plus. Jasper n’en pouvait plus, c’était tout. Il avait continué à sombrer, et tant pis si Maya était là. Il aurait voulu qu’elle se trouve quelqu’un d’autre, pour ne plus voir sa pitié et son désespoir dans ses yeux. Son impuissance de ne pas réussir à sauver Jasper.
Trois mois étaient donc passé et apparemment des natifs avaient attaqués des Arkadiens près d’un lieu de récolte. Pourquoi ? Bellamy allait enquêter pour savoir ce qui avait pu se passer et il voulait que Jasper vienne.
- Ça te changera les idées.
Jasper accepta de venir, pas sûr que Bellamy ait raison. Mais la mission était dangereuse, il pouvait se faire tuer à tout moment, alors c’était plutôt motivant. Murphy allait venir aussi, ainsi que Miller, Raven et Octavia.
- Fais attention à toi, dit Maya à Jasper.
Il promit. C’était facile de promettre, ce n’était que deux mots « je promets » qui ne voulait rien dire.

Le trajet en voiture se passa assez bien. C’est quand ils arrivèrent que les choses se gâtèrent, parce qu’ils se firent attaquer par des Natifs. Ils ne portaient pas le même genre de tenue que ceux qu’ils connaissaient, il s’agissait sans doute d’un autre clan. Jasper s’en préoccupait assez peu, celui-là ou un autre, après tout…
Octavia essaya de parlementer avec eux, puisqu’elle connaissait leur langue mais Jasper avait juste envie de foncer dans le tas. Pas par courage, plutôt parce qu’il n’avait rien à perdre. Et s’il lui arrivait quelque chose, il savait que les autres continueraient sans lui assez facilement. Clarke avait Lexa maintenant, elle n’avait plus besoin de lui. Maya tomberait amoureuse d’un autre. Et même si, dans un cas totalement improbable, il venait à manquer à Murphy, Bellamy le consolerait. Alors pourquoi devrait-il attendre avant d’attaquer des Natifs menaçants ? Il avait pris l’habitude d’en tuer, à une époque. Ce n’est pas un peu plus de sang sur ses mains qui changerait la donne, alors qu’il avait commis un véritable massacre une fois.
Jasper fonça dans le tas. Bellamy ne lui avait pas laissé d’armes à feux, mais il avait un couteau. Il réussit à tuer l’un des Natifs, sans doute parce qu’il ne s’attendait pas à une attaque si soudaine.
- Jasper arrête ! Entendit-il crier Bellamy.
Mais il désobéit aux ordres et se jeta sur le deuxième Natif. Ce dernier était prêt et le captura, appuyant la pointe de son poignard sur le cou de Jasper.
Il aurait dû avoir peur, il aurait dû pleurer, supplier, demander pardon. Il aurait dû vouloir qu’on lui laisse la vie sauve, regarder vers Octavia, Bellamy et les autres pour qu’on vienne le sauver. Ça aurait été la réaction logique.
Il réagit plutôt comme un fou, en se mettant à rire. Il énerva le Natif et il sentit la pointe du poignard se planter un peu plus. Mais qu’il y aille, qu’il lui tranche la carotide, qu’il le fasse saigner et le supprime. Jasper n’attendait que ça, plus que ça.
Sauf qu’il fallait que les autres s’en mêlent. Murphy tira dans la tête du gars, sans hésitation et Jasper fut sauf.
- Je pensais à viser ta jambe, lui dit Murphy avec son sourire en coin, mais j’étais à peu près sûr de pas me louper en visant sa tête.
- Trop aimable, grogna Jasper.
- Mais si tu veux je peux toujours te tirer dans la jambe.
- Ça ira.
Jasper posa une main sur son cou. Il saignait un peu, pas grand-chose. Rien d’insurmontable. Dommage.
Bellamy l’engueula pour les risques qu’il avait pris, mais c’était surtout pour évacuer sa peur, il avait vraiment cru que cette fois-ci Jasper allait y passer. Ce dernier écouta à peine, trop de regrets, trop de douleur, trop de tout qui l’empêchait d’être empathique avec les inquiétudes des autres.
Il vit Octavia s’approcher de lui, sentit la baffe qu’elle lui mit et l’entendit l’engueuler :
- Je pense pas que c’est ce que Monty aurait voulu.
Jasper serra les dents. Parce qu’elle ne connaissait même pas Monty, elle ne pouvait même pas avoir le début d’une idée de ce que Monty aurait voulu.
- Qu’est-ce que ça peut faire puisque de toute façon il est mort ? Cracha Jasper.
Et ça lui fit mal, et ça fit mal à tout le monde même à Murphy, qu’il le reconnaisse ainsi et le dise aussi violemment. Bellamy tenta de calmer le jeu en se mettant entre Jasper et sa sœur.
- On devrait plutôt s’occuper des Natifs, pourquoi ont-ils attaqué ?
Bellamy essayait de détourner le sujet et cela fonctionna à peu près. Ils se concentrèrent sur les deux morts en essayant de savoir de quel clan ils faisaient partis. Bellamy proposa qu’ils reprennent la voiture pour aller voir un peu plus loin, même s’ils avaient normalement le devoir de retourner à Arkadia pour décrire la situation. Jasper s’en fichait, Murphy aurait suivit Bellamy au bout du monde (même s’il ne l’aurait pas dit comme ça), Raven et Miller avaient envie d’en savoir plus et Octavia n’avait pas plus que ça envie de déjà retourner à Arkadia. Puisqu’ils étaient tous d’accord, ils continuèrent donc un peu, en prenant la voiture.

Bien sûr ça aurait été trop beau que tout se passe bien et qu’ils n’aient finalement pas grand-chose à raconter en rentrant à Arkadia. Jasper le sentait venir, le coup fourré, ça se passait toujours comme ça. Rien ne se passait jamais bien sur cette fichue planète. Y avait des jours où il regrettait l’Arche et ses lois de merde, l’enfermement là-haut. Il serait mort s’il y était resté, mais au moins il serait mort avec son meilleur ami.
Bref ils furent obligés d’arrêter le quatre-quatre parce qu’un arbre bouchait la route, Raven, qui conduisait, n’eut pas le temps de reculer, un autre tronc tombait derrière le véhicule.
- Génial, un peu d’action, ironisa Jasper. On en manquait.
Bellamy poussa un grognement fatigué. L’air de dire « quoi encore ? »
Les adolescents attendirent longtemps avant de se décider à descendre, espérant que ça ait suffit à décourager ceux qui voulaient leur tendre un piège. Ils se faisaient l’effet de lapins capturés vivants, attendant que le chasseur vienne les cueillir. Jasper regardait autour d’eux sans rien voir, sans croire non plus qu’ils étaient sauvés. Une branche craqua sous le pied de Murphy et Octavia lui ordonna d’un chuchotement de faire moins de bruit.
- Oui chef !
Bellamy lui mit une tape derrière la tête pour le rappeler à l’ordre. Malgré la situation, ils avaient plutôt l’air de s’amuser, se dit Jasper. Miller devait penser à Bryan, Raven était la seule à être restée dans la voiture, prête à démarrer en trombe si c’était possible.
- Si on s’y met à plusieurs, on doit pouvoir dégager ce tronc, dit Bellamy en pointant l’arbre qui bloquait l’arrière de leur véhicule.
Murphy grimaça, il n’était pas une rame de haricot comme Jasper, mais quand même, ce tronc avait l’air très lourd même pour eux cinq. Octavia fut la première pourtant à venir tenir un bout du tronc, Bellamy se baissa à ses côtés, Miller se retroussa les manches, même Jasper le maigrichon s’était mis en position. Bon. Murphy n’avait plus trop le choix. Il les rejoignit et comme des cons ils essayèrent de pousser ce con de tronc.
Jasper avait l’air de s’en foutre mais il aidait, l’esprit ailleurs, quelque part dans les brumes de sa dépression. Murphy ne put s’empêcher de se dire que Jasper allait mourir. Dans ce monde, seul les plus forts survivaient et Jasper, il ne l’était plus – s’il l’avait jamais été. Il avait abandonné. Et peut-être que ce serait une libération pour lui finalement, il n’avait même plus envie de vivre, même Maya ne lui apportait plus rien. Jasper était éteint, il était déjà mort.
Et ça faisait chier Murphy. Ce con de Jasper qui lui avait tiré dessus, qui avait essayé d’avoir le pouvoir, qui s’était battu comme il pouvait, et avec qui Murphy s’était souvent disputé, devait vivre. Comment était-ce possible que la perte d’une personne puisse réduire quelqu’un à néant ? Murphy avait tout perdu et pourtant il avait encore la rage de vivre. Qu’est-ce que Monty avait pu représenter pour Jasper ? Plus que son bras, beaucoup plus.
Il n’eut pas l’occasion de s’interroger plus longuement, ni même de transpirer en essayant de pousser un tronc d’arbre qui n’avait bougé que de trois millimètres, des personnes armées et masqués les attaquèrent. Murphy vit un sourire sur le visage de Jasper et eut une violente envie de le frapper, il passa sa rage en frappant un des attaquants.
Jasper observa la scène en se demandant s’il devait simplement lever les mains et se laisser tuer ou tenter quelque chose. Le temps qu’il y pense il sentit qu’on lui mettait un coup sur la tête, tellement fort, qu’il entendit des sifflements dans ses oreilles. Ça ne l’empêcha pas de remarquer qu’un des agresseurs sembla arriver en retard, comme s’il n’avait pas l’air plus motivé que ça. Quelqu’un appuya sur la tête de Jasper pour le pousser contre le sol et il ne se défendit pas. Il entendit Bellamy crier son prénom, et une voix féminine s’adresser au retardataire :
- Dépêche-toi, faut qu’on se débarrasse d’eux !
Et le retardataire de répondre :
- On est vraiment obligé ?
Le cœur de Jasper s’arrêta. Cette voix, ce ton, même étouffé par le masque qu’il portait, Jasper l’aurait reconnu partout. Il s’en rappelait même s’il avait souvent eu l’impression d’oublier.
Jasper sut que tout ça n’était pas en train d’arriver et qu’il était en pleins tripe. Il avait dû tomber sur de la drogue et en prendre, et ça lui donnait des hallucinations encore plus violentes que celle qu’il avait quand il donnait son sang sur Mont Weather. Il vit le retardataire s’approcher encore et tourner son masque vers lui.
Jasper le fixa, semblant dire : « je sais qui tu es, et je sais que tout ceci est faux ».
Il sentit pourtant le canon d’une arme sur son crâne et il paraissait bien réel. Il s’attendait à entendre une détonation puis le néant, mais le retardataire hurla de sa jolie voix reconnaissable :
- Arrête ! Ne tire pas ! C’est Jasper !
- Jasper ?
La femme enleva son masque et Jasper reconnu Hannah. Il sentit aussi qu’on le libérait, remarqua que Bellamy, Murphy, Miller, Octavia et même Raven étaient prisonniers mais que comme lui, on les laissait tranquille.
Le retardataire enleva son masque. Quelle douce et belle hallucination comme Jasper n’en avait plus eu depuis longtemps. Jasper se releva sans même s’en rendre compte, il comprit qu’il était debout quand il referma ses bras sur un fantôme fait de chair et d’os.
- Monty…

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (19)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach spoil 283
» Reborn! (SPOIL)
» LE TOPIC SPOIL !!!!!
» Quels sont les parties de votre anatomie , préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The 100 / Anatomie de l'abîme-
Sauter vers: