AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorry Women


avatar

Maliae
Messages : 1713
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (3)   Lun 21 Nov - 1:40

Fandom : Les 100
Prompt : J'aime pas rêver de toi, parce que quand je me réveille, ton absence est pire.
Note : CLASPER (non je déconne). On est loin des Jasphy doudou habituels

***

3. L'ennemi et l'amie

Jasper ne s’endormit pas vraiment, il perdit plutôt conscience. Épuisé par les larmes et la tristesse, par sa colère quand ses yeux se posaient sur le bracelet à côté de lui. Vestige de ce qu’il devait rester de son cœur.
Il se réveilla en sentant quelque chose de doux et de froid sur son visage. Des gestes tendres qui nettoyaient les bleus qui avaient gonflés sur sa face, dû aux coups qu’il s’était reçu. Un instant Jasper chavira.
- Monty, souffla-t-il.
Les gestes étaient si doux, que ça aurait pu être lui, inquiet, placé à son chevêt. Peut-être que tout ça n’avait été qu’un cauchemar et qu’il n’avait pas reçu de coup, peut-être qu’il avait simplement une grosse fièvre.
- Monty…
Il ouvrit des yeux pleins d’espoir. Ses yeux firent la misent au point sur un visage qui ne ressemblait pas du tout à celui de son meilleur ami. Des longs cheveux blonds, des yeux bleus, un visage féminin.
- Clarke, soupira Jasper avec désespoir.
- Moi aussi je suis heureuse de te voir. Lâcha-t-elle un peu brusquement.
Jasper resta silencieux.
- Wells m’a raconté ce qu’il s’était passé. Tu as tiré sur Murphy.
- J’ai essayé de les empêcher de retirer leurs bracelets
- Et tu as assommé Bellamy avec un bâton
- Je voulais qu’ils les gardent et Bellamy leur disait de les enlever !
- On peut pas faire ça de cette façon Jasper, ou personne ne nous écoutera.
- Alors on fait ça comment ?
Clarke retira le tissu avec lequel elle nettoyait le visage de Jasper.
- Je vais parler à Bellamy.
Elle se battit un instant avec les nœuds de la corde qui nouait les pieds de Jasper, puis fit de même avec celle sur son poignet.
- Murphy n’a pas voulu que je soigne sa jambe, dit-elle. Il a dû le faire tout seul, j’espère que la blessure ne s’infectera pas.
- J’espère bien que si et qu’il en crève…
Clarke lui donna un petit coup sur la tête.
- Ne dis pas de bêtise, on ne souhaite la mort de personne, on a besoin de rester soudé si on veut s’en sortir.
Jasper se mordit les lèvres hyper fort. À quoi bon s’en sortir ? Si ça se trouve Monty ne viendrait jamais sur Terre. Il massa ses poignets quand ils furent libres, l’absence du bracelet fut encore plus forte quand il toucha sa peau mise à nue.
- Je le déteste.
- Je crois que moi aussi, sourit Clarke en le regardant droit dans les yeux, mais il va falloir le supporter. D’autres ont encore leur bracelet, et personne ne m’enlèvera le mien, il faudra d’abord me tuer.
Jasper se sentait vide et sombre.
- Tu crois qu’ils viendront ? Demanda Jasper.
- Ils viendront. Répondit Clarke. Tu n’es pas le seul à avoir envie de revoir des gens que tu aimes.
Il acquiesça doucement.
- Ils viendront, répéta-t-il comme un mantra.
Il se sentait plus calme avec Clarke à ses côtés.
- Alors vous avez trouvé le Mont Weather ? Demanda-t-il finalement.
- On l’a trouvé mais il n’y a pas que ça…
- Quoi ?
- Quand on a voulu traverser la rivière pour s’y rendre, on s’est fait attaquer. On n’est pas seul ici.
- Les autres vont biens ?
Clarke secoua la tête :
- James est mort…
Jasper ne savait pas qui était James, il n’avait pas fait attention aux personnes qui partaient avec Clarke.
- On est en danger alors ?
- Apparemment. On a donc encore plus besoin que ceux sur l’Arche viennent nous aider.
- Si Monty était là, il pourrait bricoler un truc et chercher à les contacter, soupira Jasper.
- Il va falloir faire sans lui, malheureusement.
Malheureusement.
Jasper se rendit compte que c’était facile de parler avec Clarke. Il ne la connaissait pas vraiment pourtant… Enfin si, il la connaissait, tout le monde sur l’Arche connaissait Clarke Griffin, mais il ne l’avait jamais côtoyé personnellement. Jusqu’à cet instant. Où ils se parlaient comme s’ils avaient toujours été amis. Et Jasper avait grandement besoin d’une amie en ce moment. Il se leva finalement, ramassa son bracelet et le mit dans sa poche.
- On fait quoi maintenant ? Demanda-t-il prêt à se reposer sur cette fille bien plus forte que lui.
- On va construire une barricade autour du camp, et faire des tentes pour pouvoir dormir ailleurs qu’à l’intérieur du vaisseau. Une équipe va aussi partir à la chasse.
- Qui ?
- Bellamy, Atom et Miller. Murphy aurait bien voulu mais pas moyen avec sa jambe.
- Si je passe à côté de lui, j’appuie sur sa blessure.
- Si tu passes à côté de lui, ignore-le.
- On verra.
Il garda ses mains dans ses poches et caressa doucement le métal du bracelet. Pensif. Il espérait que là-haut les gens comprenaient qu’ils étaient vivants, que tout allait bien, qu’ils avaient juste envoyé des ados totalement irresponsables sur Terre, et que la première chose que les ados faisaient quand on les lâchait ? Des grosses conneries.

xxx

Jasper aida pour les barricades, il resta la plupart du temps silencieux. Ne se mêla pas au groupe et ne fut réellement aimable qu’avec Clarke et Finn. Il faillit faire un arrêt cardiaque quand il aperçut les poignets vides de Wells, et dû se retenir de pas lui sauter à la gorge. Ce dernier dû sentir la fureur de Jasper parce qu’il s’expliqua :
- Murphy, Bellamy et les autres m’ont forcé à l’enlever.
C’était décidé, Jasper allait réellement buter Murphy. Il serra les dents, essaya de se retenir, mais quand Murphy passa de lui-même derrière lui en lui disant de « se grouiller de bosser », Jasper se hérissa.
- Ah tiens, tu as été libéré, fit Murphy en remarquant qu’il s’adressait à Jasper, alors comment va ton poignet ?
Même la satisfaction de voir Murphy boiter ne suffit pas à calmer Jasper, il lâcha en vrac les bouts de bois qu’il tenait dans ses mains et se jeta sur Murphy, visant directement avec son pied l’endroit où il était blessé. Murphy dû voir venir le coup, parce qu’il bougea pour l’éviter. Il attrapa Jasper par les cheveux et le jeta violemment par terre.
- Au boulot mauviette !
Jasper se releva et se jeta à nouveau sur lui. Aveuglé par la rage et la haine. Murphy réussit à lui donner un coup de poing qui le fit reculer. Les autres avaient arrêté de travailler et regardaient le combat avec intérêt, sans intervenir. Le remue-ménage provoqué par la bagarre, fit venir Clarke qui leur cria d’arrêter, alors que Murphy était en train de donner un coup de poing dans le ventre de Jasper.
- T’as de la chance que ta mère te vienne en aide poussin, sinon je te ferais la peau sale mauviette.
Jasper se laissa tomber par terre d’un coup et attrapa la jambe de Murphy pour enfoncer délibérément ses doigts dans sa blessure. Murphy se mit à beugler de douleur, ce qui ne suffit pas à satisfaire Jasper et son désir de lui faire mal. Murphy se débarassa de lui à l’aide d’un coup de pied dans la mâchoire qui fit basculer Jasper en arrière. Wells l’attrapa avant qu’il se jette à nouveau sur Murphy.
- Lâche-moi, lâche-moi ! Hurla Jasper.
- Calme-toi Jasper, souffla Wells, calme toi !
- Je vais lui faire la peau, cria Jasper.
Murphy ricana :
- Viens je t’attends !
Clarke se mit entre eux, les deux bras tendus :
- Ça suffit ! Murphy et les autres vous retournez au boulot, et Jasper tu te calmes et tu viens avec moi, ou c’est moi qui t’attache.
Murphy cracha par terre, mais obéit et s’éloigna. Donnant un coup de pied à un type sur son chemin.
La voix de Clarke atteignit Jasper et doucement il réussit à reprendre prise. Elle s’approcha de lui et posa sa main sur son bras. Le forçant à la regarder.
- Je suis là d’accord ? Calme-toi.
Jasper retrouva son souffle et hocha la tête. Wells le relâcha. Clarke garda sa main sur le bras de Jasper et l’entraîna avec elle. Elle nettoya à nouveau les blessures de son visage. Jasper saignait du nez, il n’avait même pas remarqué.
- Si tu continues comme ça, Monty ne te reconnaîtra plus quand il arrivera tellement tu seras tuméfié.
Ça rassurait Jasper que Clarke en parle comme s’il allait effectivement venir. Elle maltraita un peu la mâchoire de Jasper avec ses doigts :
- J’ai pas l’impression qu’il te la déboîté avec son coup. Comment vont tes dents ?
- Ça va, dit Jasper.
- Je t’avais dit de l’ignorer, fit Clarke en appuyant ses doigts sur ses joues lui faisant un peu mal.
Elle le relâcha et Jasper se frotta la mâchoire :
- Il m’a provoqué, j’ai vu rouge.
- Et bien va falloir apprendre à te retenir. Plus tu répondras à ses provocations et moins les gens te prendront au sérieux tu sais ? Pourtant Wells m’a dit que ton discours avait fait réfléchir, certains hésitaient à retirer leurs bracelets. Miller a toujours le siens alors que Bellamy n’arrête pas de lui dire de l’enlever. Et d’autres aussi. Mais si les gens commencent par te prendre pour un fou furieux, ils se diront que Bellamy a raison, d’accord ?
Jasper hocha la tête.
- Je vais essayer.
- Le mieux c’est que tu restes avec moi, dit-elle.
Jasper accepta la proposition de Clarke. Il l’aida donc à bâtir des tentes et se tint derrière elle quand elle donnait des ordres, un peu comme un second. Elle engueula des adolescents qui étaient en train de se balancer des bouts de tissus à la tronche au lieu de les coudre entre eux. Jasper l’admirait, elle était toujours droite, elle se fixait un objectif et le suivait jusqu’au bout, elle savait parler et ne se laissait pas marcher dessus. Elle débordait d’autorité, et quand Bellamy revint de la chasse et qu’ils parlèrent ensemble, Jasper remarqua que même l’adulte semblait un peu se courber devant elle. À contre cœur, mais quand même. Elle était têtue et vous fixait comme si elle lisait directement dans votre âme.
Jasper était content qu’elle soit son amie et pas son ennemie. Il la laissa s’éloigner quand Finn vint la chercher parce qu’il avait un cadeau pour elle. Jasper s’installa à l’intérieur d’une tente, s’assit sur le sol, et se mit à parler tout seul.
- Monty si tu voyais ça, tu serais fou. Tu pourrais enfin voir en vrai les fleurs que tu étudies sans cesse dans tes bouquins. Je voudrais tellement que tu sois là.
Jasper se recroquevilla sur lui-même.
- Je voudrais tellement que tu sois là, répéta-t-il.
Quelque chose d’humide tomba sur son pantalon et Jasper se rendit compte qu’il était encore en train de pleurer. Il avait tout imaginé dans sa vie, pensé qu’un jour peut-être ils iraient sur Terre, pensé que peut-être ils sortiraient de prison, pensé qu’ils auraient un travail intéressant, qu’ils trouveraient une fille cool, auraient un gamin sympa. Ils avaient pensé qu’ils deviendraient sans doute vieux, qu’ils seraient relâchés, qu’ils trouveraient un moyen pour s’enfuir, mais jamais, jamais Jasper n’avait pensé qu’il serait séparé de Monty par tout un ciel. Des milliers et des milliers de kilomètres. La distance était tellement grande que Jasper en eut le vertige.

Depuis l’Arche, tout paraissait petit. Les appartements étaient minuscules, les couloirs étaient labyrinthiques mais tout le monde les connaissait par cœur, il n’y avait pas d’endroits où on pouvait être seuls. Monty et Jasper avaient parfois dévissés des bouches d’aérations pour trouver un endroit rien qu’à eux et même depuis là ils entendaient la vie qui grouillait de partout. Quand ils regardaient l’univers à travers les vitres, la Terre, la Lune, ils avaient l’impression d’être des microbes écrasés par l’immensité du vide.
Sur Terre, tout paraissait grand. Il ne semblait pas y avoir de frontière, on regardait jusqu’au lointain et Jasper se disait qu’on pouvait sans doute marcher sur des kilomètres sans que le monde ne s’arrête. La Terre était ronde d’ailleurs, elle ne s’arrêtait pas. On en faisait le tour avant de revenir à son point de départ. Mais d’abord il fallait traverser des océans et des continents, c’était long, gigantesque. Ici, on pouvait trouver un endroit pour soi, sans personne, on pouvait se sentir seul. On levait la tête et le ciel était immense mais pas écrasant, il semblait être une continué de la Terre, il n’était pas vide, il y avait les étoiles, le soleil, la lune. Quelque part là-haut il y avait Monty.
Jasper se coucha, ne participa au grand feu de joie, ne mangea pas ce que Bellamy et les autres avaient ramené de la chasse. Il n’avait pas faim.
Il ferma les yeux et s’endormit.


Il fit un rêve qui dura dix ans, et plus. Un rêve avec Monty à ses côtés. Un rêve où Monty montait dans le vaisseau avec lui et tout était magnifique sur Terre, jusqu’à ce que ce soit Jasper qui se fasse attaquer par les Natifs, et pas ce James. Jasper se tourna dans tous les sens, le rêve se transforma en cauchemar, mais à chaque instant il y avait Monty, et il était comme l’attrape cauchemar. Il rendait les choses moins terribles, moins horribles. Jasper n’avait qu’à tourner la tête et il le trouvait, juste là, à côté de lui.
La Terre était le meilleur endroit du monde, puisque Monty y était aussi.
Et puis Jasper se réveilla, et Monty n’était pas là, pas avec lui, ailleurs, loin. Si loin qu’il était même impossible d’imaginer la distance. Jasper détesta ce cauchemar, pas à cause des blessures qu’il y avait subi, mais parce que Monty était dedans.
Maintenant, son absence était encore plus douloureuse.
Jasper dût se mordre le poing pour avoir l’impression de moins souffrir, pour faire croire à son cœur qu’il avait plus mal à la main qu’à l’âme. Des larmes coulèrent encore de ses yeux, mais il les ignora et se leva. Pour une nouvelle journée.


Les jours s’enchaînèrent comme ça, comme on enfile des perles. Les Natifs ne se montrèrent pas et on devint un peu moins prudent. Jusqu’à ce qu’il y ait des disparitions. Jasper ne sortait jamais du camp mais il en entendait parler, certains de ceux qui partaient ne revenait jamais. Plus tard, il apprit qu’ils étaient attaqué par un nuage jaune tueur, sans doute dût à un reste de radiation ou quelque chose comme ça. On ne pouvait pas l’expliquer, on savait juste que certains y avaient survécu en courant vite. Bellamy, Murphy (dont la jambe allait mieux), d’autres. Que certains avaient succombés. Jasper aurait dû flipper, mais il prit la nouvelle avec stoïcisme.
- Est-ce que cela risque de ralentir la venue de ceux sur l’Arche ? Demanda-t-il simplement.
Puis il ajouta avec un certain flegme :
- De toute façon Atom avait déjà enlevé son bracelet, et la plupart des autres victimes également.
On le prit pour un enfoiré, mais ça lui était totalement égal. Murphy avait cessé de lui chercher des noises, il avait d’autres trucs à foutre, Jasper aussi.
Le nuage vint jusqu’à eux, il s’en prit à d’autres. Wells n’y survit pas et Jasper aurait voulu se sentir triste, mais ce fut un échec. Finalement ce qui le blessa vraiment ce fut la peine de Clarke. Il resta longtemps en silence près d’elle, pour lui dire qu’il la soutenait. Elle venait de perdre son meilleur ami, Jasper savait ce que ça pouvait avoir de douloureux.
Finn sembla la consoler mieux que lui, en lui apportant un peu d’amour. Ce qui manquait à Jasper. Et pourtant il y avait des personnes qui le soutenait. Clarke pour commencer, mais également Finn, Miller et même Octavia, la petite sœur super sexy de Bellamy. Mais Jasper n’arrivait pas à surmonter l’absence de Monty, comme si leur séparation avait brisé Jasper au point de le rendre irréparable. Tout le monde paraissait surmonter l’absence, sauf lui.

Et puis elle arriva du ciel.
Une navette envoyée de l’Arche. Jasper la vit, comme tous les autres, et la seule chose qu’il pensa à cet instant fut : « c’est Monty, il me rejoint ». Parce qu’il n’y avait pas d’autres solutions possibles. Elle s’écrasa, non loin de leurs vaisseaux, et Jasper, sans attendre personne, commença à courir pour la retrouver…

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach spoil 283
» Reborn! (SPOIL)
» LE TOPIC SPOIL !!!!!
» Quels sont les parties de votre anatomie , préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The 100 / Anatomie de l'abîme-
Sauter vers: