AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angelz - 1 - SPN, UA, destiel platonique (pour le moment) Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No one decides my fate, except me


avatar

Maeve
Messages : 948
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Angelz - 1 - SPN, UA, destiel platonique (pour le moment) Sam   Dim 8 Mai - 19:46

Fandom: Supernatural.

Disclaimer: Rien n'est à moi.

Couple: C'est centré sur la relation destiel, mais un: Cas est un androïde, alors c'est un peu compliqué. Deux: pour le moment, Dean est un ENFANT alors c'est platonique. :'D

Prompt: Il doit être prêt.

Note: Mais dans quoi je me suis embarquée?? X'D

Bonne lecture! J'espère. :'D




Angelz - 1

.

La ville de Terre, belle, glorieuse, et en paix; surtout depuis qu'on y a stationné les Angelz, ces androïdes chargés de la sécurité des êtres humains. Avec eux, plus de criminalité : ils lisent les émotions humaines, décodent les intentions et arrêtent les criminels potentiels avant qu'ils n'agissent. Ils ont nos visages, se fondent dans la masse mais personne ne peut les tromper. Grâce à eux, on peut se balader dans les rues sans peur : de nuit comme de jour, qu'il pleuve ou qu'il vente, en semaine ou le week-end, un Angelz sera toujours là pour accompagner vos pas.

Vivez sans crainte. Les Angelz veillent sur vous.

xxx

xxx

C'est la première fois que C45-TIEL est stationné sur Terre. Chaque Angelz a une zone de Terre à surveiller, et on en a confié une à C45-TIEL de circonférence réduite : un tout petit parc, qui doit faire le vingtième en superficie de l'Eden, le parc immense du centre-ville.

Pour C45-TIEL, bien entendu, ce n'est pas important, la taille de la zone qu'il a à surveiller : l'important est qu'il fasse bien son travail. Les arbres du Lawrence, le parc en question, sont clairsemés, d'un vert tirant sur le gris, non entretenus; les mauvaises herbes ont envahi la pelouse, des déchets jonchent le sol, les seuls jeux d'enfant présents sont un vieux toboggan et deux sièges de balançoire branlants et grinçants.

Mais, c'est quand même la Zone de C45-TIEL. Le matin, quand les premières lueurs de l'aube touchent les branches les plus hautes des arbres, les oiseaux s'éveillent et chantent; C45-TIEL connaît chacun d'entre eux, son espèce, son âge, et reconnaît chacun de leurs cris. Un vieux chat, dont les articulations grincent à cause de l'arthrose, a élu domicile dans l'une des poubelles du parc. Une femme âgée, qui habite dans le quartier, vient toujours le matin lui apporter un peu de nourriture; quand le chat est dans un bon jour, il se laisse caresser, sa gorge échappant alors un ronronnement fatigué.

Ce chat n'a pas peur de C45-TIEL. Il l'ignore, comme il ignore aussi la plupart des êtres humains, mais, comme les oiseaux, il ne le fuit pas, le laisse même s'asseoir à côté de lui sur le banc plein de soleil. Ces moments, où C45-TIEL peut laisser reposer ses rouages, le parc vide de vie humaine, le chat ensommeillé à ses côtés... Ces moments sont empreints d'un calme dont C45-TIEL a appris le nom dans un livre humain : Paix.

Des fourmis grouillent sous la mousse qui recouvre le vieux platane du parc. Elles sont noires, brillantes, toujours en activité. Elles sont minuscules, on peut facilement les écraser, mais leur vie est tonitruante quand on sait écouter, les cliquetis de leurs mandibules partout sous l'écorce de l'arbre. Elles sont infatigables.

Excepté par la femme âgée, le parc n'est pas souvent visité par des êtres humains; mais, il est habité tout de même, et à l'ombre du vieux platane, le vent balayant ses cheveux synthétiques, Castiel veille.

xxx

xxx

Les Angelz n'ont pas de sentiments. On n'a confié à C45-TIEL qu'un petit parc parce que leur Père Créateur en a décidé ainsi, c'est tout. C45-TIEL n'en est pas étonné, C45-TIEL n'en est pas heureux, C45-TIEL n'en est pas déçu. Ce sont des émotions que C45-TIEL reconnaît chez les êtres humains parce qu'on le lui a appris, mais ce sont des émotions que C45-TIEL ne peut pas ressentir lui-même : ce n'est pas inscrit dans ses circuits. La colère, la peur, la joie, la tristesse, sont des spectres familiers mais à tout jamais inaccessibles.

C'est ce qu'on lui a enseigné; c'est ce qui est écrit partout sur les murs du Paradis, la tour la plus haute de la ville, où les Angelz sont créés. C'est ce que C45-TIEL sait.

Et pourtant, la première fois que C45-TIEL a ouvert les yeux, une question est née en même temps que son ordinateur interne s'est allumé : quelque chose d'impossible, quelque chose d'incroyable, quelque chose qui causera certainement sa perte. Une unique question pour un androïde qui ne ressent rien, un unique mot mais une porte ouverte, le début de quelque chose :

Pourquoi?

xxx

xxx

C45-TIEL est curieux.

Les Angelz ne sont pas curieux, mais C45-TIEL l'est. C'est une erreur de programmation, un bug dans le système, mais c'est un fait. C45-TIEL devra d'ailleurs l'indiquer lors de son prochain contrôle annuel : il sera alors réinitialisé, reprogrammé, réécrit. Le C45-TIEL curieux, l'Anomalie, cessera d'exister et il deviendra alors quelqu'un d'autre.

Si tant est qu'on puisse appeler la durée de vie d'un androïde une "existence". Ce mot n'est pas de lui, d'ailleurs, "l'existence des androïdes" : il est de G48-RIEL.

Curieux.

xxx

xxx

C45-TIEL essaie de caresser le chat, parce qu'il veut connaître la sensation de ses poils sur sa peau synthétique. C45-TIEL observe les fourmis, parce que, quand cesseront-elles de bouger? C45-TIEL écoute les oiseaux, parce que où donc ont-ils appris à chanter?

C45-TIEL écoute, C45-TIEL observe, C45-TIEL touche.

Curieux. Curieux, curieux, curieux.

xxx

xxx

Et puis un jour, deux enfants arrivent dans le petit parc de Lawrence.

xxx

xxx

C45-TIEL les observe de loin. A l'origine, c'est son travail, veiller sur l'Humanité. La vieille dame qui vient donner à manger au chat reste en moyenne quatre minutes et cinquante-trois secondes dans le Parc, et à part elle, il y a vraiment peu de passage humain.

Là, les deux enfants sont dans le Parc depuis six minutes et dix-huit secondes. C'est un changement.

C45-TIEL n'en est pas heureux. Il n'en a pas les capacités. Mais il regraisse discrètement ses articulations, les faisant fonctionner pour faire pénétrer le produit, et essuie la poussière qui le recouvre. Peut-être que ces humains peuvent avoir besoin de lui; il doit être prêt.

Ses yeux s'allument, ses paupières mécaniques se plissent. Il se concentre sur les enfants.

Ils sont en train de jouer avec un ballon. Le plus jeune des deux est de sexe physique masculin, il a trois ans, mesure 98 cm et pèse 15,2kg. Stature moyenne sur la courbe pondérale des garçons. Ses cheveux sont bruns mi-longs, avec quelques boucles. C45-TIEL consulte ses fichiers et son nom lui apparaît : Sam Winchester.

Le deuxième a un peu plus de sept ans, également de sexe physique masculin. Il est plus maigre par rapport à sa taille, avec une taille de 123 cm pour 20 kg, atteignant l'insuffisance pondérale sur la courbe pondérale des garçons. Ses cheveux sont blond cendré, coupés très courts sur sa tête. C45-TIEL retrouve également son nom parmi les fichiers : Dean Winchester.

Il y a écrit dans le fichier qu'ils sont frères et que leur mère, Mary Winchester, est décédée dans un incendie quand Sam Winchester avait six mois. Il n'y a pas de détails. Le fichier est aussi très peu informatif concernant le métier de leur père toujours en vie, John Winchester.

Etrange.

C45-TIEL se concentre sur les enfants. Dean Winchester lance un ballon de plastique à son petit frère, qui le rattrape en riant. Le sourire du frère cadet est large, ses yeux brillants, et sa voix a une intensité sonore tellement forte que quelques oiseaux s'envolent non loin au son, pris par surprise. Son visage exprime une joie pure et simple, et C45-TIEL passe un doigt articulé sur la bouche de son propre visage mécanique. Il tire sur ses lèvres, expérimentalement. Il n'a aucune idée de ce à quoi il ressemble, ne s'est jamais posé la question, mais l'expression du petit humain s'enregistre dans sa tête, s'emmagasine dans sa mémoire informatique. Il y repensera plus tard.

Le frère aîné, cependant, a une expression plus difficile à déchiffrer : il sourit aussi, mais pas de manière aussi large, son front plissé, préoccupé. Il est aussi moins expansif, ses gestes plus maîtrisés. Ses joues, toutefois, rosissent de plaisir en observant Sam.

C45-TIEL palpe son front mécanique. Préoccupé. Il plisse les sourcils, et sent des rides sur la peau synthétique. Il ne savait pas que son visage artificiel était capable de faire cela.

Les Angelz possèdent des corps humanoïdes, avec des visages, mais c'est plus pour pouvoir se fondre dans la masse des humains que pour exprimer des émotions. Qui voudrait avoir l'air "préoccupé"?

Cet enfant l'est, pourtant, et il y a quelque chose d'étrange à ce sujet. C45-TIEL consulte ses archives, pour confirmer son hypothèse.

Et, il a raison : sur toutes les photos d'enfants de sept ans qu'il possède, aucun ne présente une expression aussi mature, des soucis déformant ses traits. Ils ont tous des expressions légères et joyeuses, assez semblables finalement à celle de Sam Winchester, leurs épaules non voûtées, leurs regards clairs.

Le regard de Dean Winchester, lui, est dur; il rappelle à C45-TIEL un faucon qu'il a vu dans un documentaire humain, observant son territoire à l'affût du moindre danger.

- DEAN !

Le ballon s'envole trop loin, dans les branches du vieux platane, juste au-dessus de la tête de C45-TIEL; C45-TIEL observe sa trajectoire avec indifférence.

Et le ballon rebondit sur sa tête dans un bruit de ferraille.

- PARDON! Mon petit frère a pas fait exprès, désolé!

C45-TIEL se tourne lentement vers les deux humains qui se rapprochent de son banc. Dean Winchester se fige à quelques pas de lui, brusquement, ses yeux verts soudain très, très larges en les posant sur lui, son visage s'emplissant d'étonnement et de peur.

De peur? Oh.

Les yeux de C45-TIEL s'agrandissent à leur tour. Il porte ses doigts à ses orbites, surpris qu'elles puissent s'élargir autant, incapable de s'empêcher d'en tracer le contour.

- PA'DONNNNN!!!

Sam Winchester arrive derrière son frère, mais Dean l'empêche de se rapprocher d'un bras dressé devant lui de manière protectrice. Ses yeux se sont rétrécis, maintenant, avec une méfiance acérée, mais C45-TIEL peut toujours y lire de la peur et ce n'est pas ce qu'il voulait.

Dean se met à trembler en l'observant de bas en haut :

- De loin, je croyais que vous étiez... Quelqu'un.

C45-TIEL l'étudie à son tour, penchant sa tête sur le côté dans un petit grincement d'engrenages. Il ramène ses mains mécaniques sur les articulations coudées de ses genoux :

- "Quelqu'un"? ...Oui. Tu as raison. Je suppose qu'on peut considérer que je ne suis pas une personne.

Les yeux de Dean s'arrondissent encore, et cette fois-ci, il y a de la surprise et une autre émotion complexe et trop rapide pour que l'ordinateur interne de C45-TIEL puisse la lire tout de suite. Il l'enregistre dans ses données pour l'analyser plus tard.

Le regard de Sam passe de lui à son frère, de son frère, à lui :

- C'est qui le monsieur, Dean?

- Ce n'est pas...

Dean s'interrompt, se mordant les lèvres. C45-TIEL imite le mouvement, et le garçon se retourne vivement vers lui, soudain furieux :

- Arrête de faire ça! Fais pas comme moi!

C45-TIEL relâche ses lèvres.

Le ballon roule à ses pieds, et il se penche pour le prendre. A son mouvement, Dean recule en poussant un hoquet, se dressant devant son frère en attrapant sa main. Sam se décale pour l'observer depuis derrière ses jambes, ses yeux chocolat agrandis eux aussi, maintenant.

Castiel plisse le front. Préoccupé.

Il fixe Dean, lui tendant le ballon :

- Je suis désolé, Dean. Je ne suis peut-être pas "quelqu'un", mais je ne voulais pas vous faire peur.

Dean arrache le ballon de sa main. La colère monte dans son petit corps, colorant ses joues, enflammant son regard de haine.

..."Haine"?

Après une dernière seconde figée, il se retourne violemment, entraînant son frère à sa suite vers la sortie du jardin.

- Deaaannn! Va pas trop vite!! Comment y connaissait comment tu t'appelles, le monsieur?

C45-TIEL cligne des yeux. Lentement. Ecoute le cliquetis quasi inaudible du mouvement.

Pourquoi?

XXX

A suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Angelz - 1 - SPN, UA, destiel platonique (pour le moment) Sam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] "reseau non disponible pour le moment"
» [Trierweiler, Valérie] Merci pour ce moment.
» ~L'atelier couture de Nekochaton~Fermé pour le moment
» Juste de passage... Pour le moment. Ce forum est merveilleux...
» rien pour le moment, à supprimer, merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maeve-
Sauter vers: