AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 New [Conniel - Aimer pour l'autre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Every memory, I have : there is Jasper


avatar

Yuuki
Messages : 13070
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: New [Conniel - Aimer pour l'autre]   Sam 2 Avr - 11:56

Prompt : Tu es ma glue préférée
Note : Daniel est un de mes personnages, c'est un prophète avec Misha Collins en avatar, et bien que je ne le dise pas dans les rps, il est amoureux de Connor, son meilelur ami, un ange déchu (avec Jensen en avatar) xD Mais Daniel ne sait pas qu'il est amoureux dans les rps xD

* * *

Si Daniel n’arrivais toujours pas à récupérer ce sentiment qu’était l’amour, il voyait Connor s’envoler dans ce sentiment, sans trop de soucis. Bien que l’ange déchu avait quelques difficultés avec tout l’amour qui planait en lui, il en restait qu’il le ressentait sans mal.
Connor aimait d’abord Alice, malgré les complications que cela entrainait. Connor aimait ensuite toujours Katie, malgré le fait qu’elle l’avait condamné à être ce qu’il était. Mais Connor croyait en sa rédemption, et Daniel avait envie d’y croire aussi.

Daniel voulait que Connor soit heureux. Qu’il vive une jolie vie, qu’il ne culpabilise pas d’être un ange, de vivre pour toujours. Daniel voulait que Connor ne cesse jamais de sourire, qu’il profite de l’instant présent sans craindre le futur. Daniel voulait que Connor ne cesse jamais de rire, de ne cesser de plaisanter, de ne pas craindre la fin du monde approchant.
Daniel voulait tant de bonheur pour Connor, qu’il en effaçait le sien, se disant que ce n’était pas si important, tant que son meilleur ami était heureux.

Le prophète se fichait bien de ne pas avoir d’amour de son côté. Il se fichait bien de devoir se contenter de l’amitié, il se moquait bien de tout ça. Tant qu’il avait Connor à ses côtés, plus rien d’autre ne comptait. Tant que son meilleur ami était avec lui, il se sentait bien, comme s’il recevait tout l’amour du monde sans même le demander.
Il profitait des instants passés avec Connor, il profitait de ses moindres rires, détaillant ses sourires, ses tâches de rousseur, ses jolis yeux verts. Il se rapprochait de lui, plaisantait en tapotant doucement son épaule, lui murmurait des choses à l’oreille en riant.
Ca n’était que de l’amitié, n’est ce pas ? Ou plus des frères. Ils étaient comme deux frères.

Deux frères un peu trop attaché l’un à l’autre peut-être.

* * *

Il arriva que Connor soit attristé à cause de son amour. Il arrive qu’il en soit presque brisé, et que Daniel doive récupérer les morceaux. C’est ce qui arriva ce soir là, où Daniel avait fait en sorte de venir chez son meilleur ami pour passer du temps avec lui.
Il l’observait aller mal, en se sentant mal lui-même. Daniel n’était pas forcément empathique, mais c’était comme s’il pouvait ressentir avec une facilité déconcertante tout ce que Connor éprouvait. Et cela lui faisait vraiment mal.
Il était là, tenter de consoler son meilleur ami, à raconter des bêtises, à dire des choses plus sérieuses. A vouloir le faire sourire.
Il était là, à se dire, que quitte à faire, pourquoi Connor ne resterait pas avec lui ?
Daniel saurait le faire sourire sans problème. Connor n’avait de cesse de lui rappeler combien il l’aimait.
Et c’est vrai, que Daniel avait tendance à aimer beaucoup Connor.

Alors que sa main se rapprochait de celle du visage de Connor, pour lui caresser la joue, Daniel eut un geste de recul.
Qu’est ce qu’il faisait ?  

Il se secoua la tête, s’excusa à son meilleur ami qui ne paru pas comprendre.
Mais en même temps, Daniel était heureux, là, avec Connor. Tous les deux. Ensemble. A profiter de l’instant présent, et il… Il sentait cette attirance qu’il n’était pas censé ressentir. Cet amour trop fort, qui dépassait les limites de l’amitié ou même de la famille.
Ce fut comme un déclic, comme si ça avait toujours été là. Une petite pensée qui s’insinua en lui « Et si j’aimais Connor ? »
Une phrase qui bouscula tout son champ de vision, secouant son esprit de part en part. Daniel eut une difficulté pour avaler sa salive, puis il se leva, allant chercher une des bières qu’il y avait chez son meilleur ami.

Son meilleur ami. C’est ça. Connor n’était que son meilleur ami. Il était certes, aussi, la personne la plus importante à ses yeux, celle avec qui il se sentait le mieux, celle qui parvenait à le faire sourire sans même réfléchir. Mais c’était normal. Ils étaient comme deux frères. Comme deux frères.
Deux frères.
Ou peut-être un peu plus ?

* * *

Connor était assis sur son canapé, la tête reposant sur le dossier, le regard ailleurs, le cœur en reconstruction.
Et Daniel était resté avec lui tout le long, à l’observer, à parler avec lui, à rire avec lui. Rire si fort. Rire pour s’éviter de penser. Mais maintenant que la phrase avait traversé son esprit, il n’arrivait pas à se défaire de ses pensées.
Et il voyait Connor qui avait prétendu vouloir arrêter là les catastrophes, qui avait prétendu vouloir faire une pause dans les déboires amoureuses. Et Daniel qui lisait dans son esprit sans avoir besoin d’être télépathe. Qui lisait dans ses yeux le message « je l’aime encore ».

Daniel qui savait à présent que lui aussi aimait Connor, à la même façon qu’Alice ou que Katie.
Sauf que lui savait que cet amour ne serait jamais réalisable, et qu’il n’en profiterait jamais. Mais aimer n’était pas forcément partager. Aimer, c’était admirer la personne de loin, et la voir heureuse. Vouloir son bonheur et faire tout pour le protéger. S’assurer que la personne que Connor aimera ne lui fera pas trop de mal. Aimer, c’était penser sans cesse à la personne, et tant pis pour soi.
Enfin, c’est ainsi que Daniel voyait les choses.

Parce que jamais il n’aurait osé demander à Connor de l’aimer, jamais il n’en aurait profité, en caressant sa joue. Jamais il n’aurait voulu s’exprimer sur ses sentiments, parce que Connor voyait leur relation comme deux frères si attachés l’un à l’autre.

Cela n’empêchait pas Daniel d’en profiter quand même. Alors qu’ils étaient collés l’un à l’autre, parce que Daniel le soutenait. Le prophète s’entendit dire :

- Je suis une vraie glue
- Tu es ma glue préférée

Daniel eut un rire à la réponse de Connor, et sentit son cœur se soulever aussi, se secouer, battre plus fort.
Il regarda son meilleur ami.
C’est vrai. Ils étaient des meilleurs amis, des frères, peut-être un peu plus pour Daniel. Mais tant que Daniel pouvait rester avec lui, tant que Connor était heureux, alors..
Daniel voulait bien rester son meilleur ami et son frère, et profiter de l’instant présent sans se soucier de ses sentiments.

Fin

_________________

Forum : 2500/3500


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
 
New [Conniel - Aimer pour l'autre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un mot pour un autre
» Maurane l'un pour l'autre
» Louis-Ferdinand CÉLINE - Féerie pour une autre fois
» Un nom pour un autre : Jhumpa Lahiri
» site^pour piece détacher pour warhammer autre eurobitz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yuuki-
Sauter vers: