AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (15)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorry Women


avatar

Maliae
Messages : 1714
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (15)   Lun 12 Déc - 22:56

Note : bon chapitre un peu pourri, j'ai vachement accéléré les événements parce que je ne voulais pas parler pendant cent ans de faits qu'on connait pour la plupart (bien que j'ai changé pas mal d'événements comme il y a pas Monty et que je voulais de toute façon modifier les choses sur la fin afin que la s3 soit différente). Bref désolé j'essaierai de faire mieux aux prochains chapitres...

***

15. Attaque.

Ils avaient mis de la musique afin d’en faire profiter tout le dortoir. Pas seulement parce qu’elle était bien mais parce que Maya leur avait révélé qu’il y avait des micros. Murphy avait été plutôt énervé quand il avait appris ce que Jasper avait découvert.
- Elle a d’autres surprises comme ça ta petite copine ? Ou d’autres secrets qu’elle nous caches ?
- Calme-toi, lui avait dit Jasper, elle nous a avoué la vérité non ? Et grâce à elle on sait comment contrer les micros.
- C’est ça, pauvre petite chose innocente.
Maya l’avait emmené dans un endroit où Jasper n’était encore jamais allé, mais pas un lieu aussi cool que la salle avec tous les tableaux. Non, beaucoup plus glauque, d’où il avait pu observer ce que leur cachait le Mont Weather. Un trafic de Natifs, en gros. Ils étaient enfermés dans des cages, et on leur pompait leur sang jusqu’à ce que mort s’en suive. Jasper avait serré les dents, le mythe des gentilles personnes du Mont Weather qui les avait accueillis contre rien en échange venait de lui exploser à la tronche.
- Je pense que c’est ce que Clarke a découvert et c’est pour ça qu’elle s’est enfuit, avait précisé Maya.
- Sans blague, avait ironisé Jasper.
- Tu sais, on n’avait pas forcément le choix, on devait survivre. Qu’est-ce qu’on aurait dû faire ?
Jasper n’avait pas répondu. Lui-même avait tué des centaines de personnes d’un coup, pour survivre, alors qu’est-ce qu’il aurait pu répondre ? À quel moment devient-on meilleur ou pire que d’autres quand il s’agit de protéger notre peuple ? Jusqu’où était-on prêt à aller ?
Pas jusque-là, avait pensé Jasper. Il avait beau en vouloir aux Natifs, finir en cage de cette façon pour être vidé de son sang, sans pouvoir même se défendre, c’était parfaitement horrible.
Il n’était pas blanc non plus, mas il s’était défendu devant des gens armés qui voulaient sa peau et non pas des personnes sans aucune défense. Pendant un instant, l’image de Maya s’était ternie dans son esprit, et puis il s’était dit qu’elle n’était pas responsable des actes commis par d’autres.
- Pourquoi tu m’en parles maintenant ?
- Parce que j’ai peur qu’ils te fassent la même chose.
- Je dois le dire aux autres, avait prévenu Jasper, on peut pas se laisser faire.
Maya avait hoché la tête et Jasper avait mis au courant Murphy, Miller, Harper et à eux tous ils avaient fait passer le message.
Désormais, ils cherchaient une solution.

Pour le monde, la meilleure idée qu’ils avaient eu c’était d’accepter de donner leur sang. Ils y passaient tous, les uns après les autres et Jasper jouait le jeu du type sympa qui avait convaincu ses potes. En vérité, il en voulait à Dante de lui avoir menti durant tout ce temps et de s’être servi d’eux. Ça l’énervait de devoir laisser les autres se faire pomper du sang, parce qu’ils le faisaient par peur et pas par envie. Aucun d’eux ne voulait se faire charcuter, et ils se doutaient que si le Mont Weather était capable de mettre des gens dans des cages pour récupérer leur sang, ils n’allaient pas hésiter à utiliser quelques adolescents comme cobaye.
- On pourrait fouiller les ordinateurs afin de savoir ce qu’ils ont prévu, ou d’envoyer un message à Clarke.
C’était facile à dire, mais celui qui savait pirater les ordinateurs, Monty, était mort. Quand à Raven, personne ne savait ce qu’elle était devenue mais elle n’était pas là non plus. L’absence de son meilleur ami pesa un peu plus à Jasper, qui prit la main de Maya pour s’accrocher.
- On devrait au moins essayer, continua Jasper.
Ils essayèrent, mais arrivé devant l’ordinateur ils se retrouvèrent bloqué. Ils ne trouvèrent aucun indice en fouillant le bureau, si ce n’est des preuves des activités du Mont Weather, qu’ils connaissaient déjà.
- Génial, on est foutu, marmonna Murphy après leur échec, j’aurais dû me barrer quand j’en avait encore l’occasion.
- Clarke va venir nous aider, elle ne nous abandonnera pas, essaya de le rassurer Jasper.
Ils n’avaient pas vraiment d’autres choix que de s’accrocher à ça pour le moment.
Attendre et espérer.

Des adolescents commencèrent à disparaître. Jasper savait leurs noms, leurs âges, ils avaient partagé des choses, et pourtant il était incapable de les protéger ou les sauver. Il ne savait même pas où ils avaient disparu, ni ce qu’on leur faisait. Maya ne voulait pas qu’il s’en mêle, elle cherchait à obtenir des informations mais n’en avait aucune et Jasper perdait patience. Il était temps qu’il fasse un truc, n’importe quoi. Il n’en pouvait plus de rester inerte et de laisser ses amis se faire kidnapper et sans doute servir de cobaye ou pire.
Il prit les devants alors que Maya était partie chercher des données une nouvelle fois, il rentra directement dans le bureau de Dante sans demander la permission et l’attaqua avec le sabre qu’il gardait précieusement. Jasper tremblait, pleurait à moitié et était furieux. Tout ce qu’il voulait c’était que ce vieux lui rende ses amis et arrête de lui mentir. Il se sentait tellement démuni qu’il était incapable de réagir normalement ou d’écouter ce que Dante lui disait. Ce dernier prit les devants, parce qu’il était peut-être vieux mais bien plus fort que Jasper et moins effrayé. Il inversa la situation en faisant une prise à l’adolescent et se retrouva avec le sabre en main pointé sur Jasper.
Jasper leva les mains sans se sentir aussi effrayé qu’il aurait dû. Mourir tranché par un sabre devait faire mal mais à part ça, mourir ne lui faisait pas peur, c’était juste une étape. La dernière. Celle qui pourrait mettre fin à un calvaire qu’il supportait de moins en moins, même en pensant à Maya.
Dante ne le tua pas, cependant. Au contraire, il lui dit qu’il allait l’aider à libérer ses amis et lui demanda de le suivre. Jasper se demanda si c’était vraiment aussi facile que ça, si l’homme n’était pas en train de le faire tomber dans un piège. Et alors ?
Jasper le suivit.

Ce n’était pas un piège. Dante le conduisit dans une grande salle remplis de cage ainsi que d’une table d’opération. La femme médecin et Cage, le fils de Dante, y gardaient prisonniers plusieurs adolescents. Ils étaient en train d’extraire la moelle épinière de l’un d’entre eux quand Jasper et Dante débarquèrent. L’adolescent pensa une seconde que le vieil homme allait demander à son fils ou un soldat de le capturer mais il n’en fit rien. Bien au contraire. Il eut l’air furieux puis ordonna à la femme (qui s’appelait Docteur Sing) et à Cage de cesser leurs expériences puis aux soldats de relâcher les prisonniers. Jasper s’approcha des cages pour s’assurer que tous sortaient et qu’ils étaient en vie. Jasper leur sourit en espérant que leurs calvaires seraient terminés désormais.
Dante leur annonça qu’ils pouvaient partir s’ils le désiraient et Jasper ne se gênerait pas de le faire et d’emmener tous les autres avec lui. Il se dit que Murphy allait être ravi par la nouvelle, depuis le temps qu’il voulait partir.
Jasper retourna jusqu’au dortoirs avec les blessés et demanda à tous les adolescents qui faisaient partie du peuple du ciel de préparer leurs affaires. Murphy sortit son sac de dessous un lit, il était déjà prêt, ce qui fit sourire Jasper.
- T’es si pressé de retourner dans la nature ?
- Tu m’étonnes, pisser derrière un arbre, y a que ça de vrai !
Ils plaisantaient mais ils étaient à cran tous les deux. Jasper attrapa ses affaires et les fourra dans son sac, maintenant il avait hâte de partir aussi. Ils allaient retrouver Clarke et trouveraient un moyen de s’en sortir. Peut-être. Jasper se tourna vers Maya quand elle arriva dans la pièce :
- Vous partez ?
Jasper hocha la tête.
- Je ne peux pas venir avec vous.
Il le savait. Il posa sa bouche sur la sienne.
- Tu vas me manquer, dit-il.
Maya prit sa main. Jasper ne savait pas s’il l’aurait emmené avec eux, si elle avait pu venir, sans doute pas. Elle était en sécurité ici, pas lui. Les autres continuaient à préparer leurs affaires et Jasper finit par relâcher Maya :
- Il faut qu’on se dépêche, avant que Dante ne change d’avis.
Ces paroles durent leur porter malheur parce qu’à cet instant les portes du dortoir se retrouvèrent condamner. Jasper, Miller et Murphy se précipitèrent sur les portes pour essayer de les ouvrir, en vain. Ils étaient faits comme des rats.
- Et merde ! Gueula Jasper.
Murphy frappa la vitre de toutes ses forces mais c’était totalement inutile. Il tourna ses yeux vers Maya comme si c’était sa faute à elle. Jasper posa son front contre le mur :
- On fait quoi maintenant ? Demanda-t-il.
- On trouve des armes et on leur défonce la gueule quand ils arrivent. Décida Murphy.
C’était facile à dire, moins facile à faire. Des armes, il n’y en avait pas vraiment. Ils défoncèrent des chaises pour en prendre les pieds, ils retournèrent les lits pour bloquer le passage, certains mirent des objets très lourds dans leurs sacs pour les transformer en arme ou en bouclier. Ils trouvèrent une hache et Murphy la garda pour lui.

Qu’est-ce qu’une bande d’adolescents auraient pu faire contre des gardes armées ? Même en cognant fort et en les prenant par surprise, ils se firent assez vite stoppé. À part Murphy qui avait défoncé avec sa hache quiconque essayait de l’approcher.
- Peu importe, embarquez en d’autres.
Elle montra du doigt des adolescents désarmés, ainsi que Jasper. Murphy attaqua quand un des soldats essaya d’embarquer l’autre idiot à bouclettes, il la planta dans un bras, protégeant Jasper. Ils abandonnèrent cette cible pour le moment mais réussirent tout de même à embarquer trois adolescents avant de refermer les portes.

Jasper s’assit par terre, épuisé. Maya vint le rejoindre. Pendant l’attaque, elle était restée en retrait. Après tout elle faisait partie du Mont Weather, tant que les soldats ne savaient pas qu’elle était de leur côté, elle pourrait essayer de les aider. Jasper ne savait pas comment mais elle le ferait, il le savait. Murphy essuya la lame de sa hache et Jasper tourna les yeux vers lui :
- Merci pour ton aide.
Murphy se contenta d’un haussement d’épaules. Après des heures d’attentes, les soldats revinrent. Cette fois-ci, ils avaient prévu le coup, ils gazèrent les adolescents. La plupart était en train de tousser quand ils entrèrent dans la pièce. Murphy secoua sa hache dans tous les sens quand bien même les yeux lui brulaient. Seulement il ne réussit pas à protéger Jasper cette fois-ci. Celui-ci se fit embarquer et résista à peine. Voilà, c’était comme ça que ça allait se finir, lui se faisant charcuté sur une table d’opération et ses amis crevant tous les uns après les autres. Peut-être qu’il aurait trouvé le courage de se battre s’il avait eu une meilleure raison de le faire. Il en avait marre de sauver tout le monde pour retomber dans un piège ensuite, il en avait marre de se battre, marre de souffrir, marre des faux espoirs.
Marre de l’absence de Monty.
Qu’on lui bouffe la moelle épinière jusqu’à ce que mort s’en suive et qu’on en parle plus, basta.

La douleur qu’il ressentit durant l’opération, qu’il dut subir quelques heures plus tard, après avoir été attaché durant des plombes, lui fit regretter de ne pas s’être battu un peu plus. C’était tout simplement intenable. Se faire percer la peau faisait mal mais ce n’était pas le pire, il avait l’impression qu’on cherchait à lui retirer son os. La femme médecin n’avait même pas prit la peine de l’endormir, juste de l’attacher et elle s’amusait à percer l’os pour en récupérer la moelle. Si l’opération ne le tuait pas, la douleur s’en chargerait. Jasper avait beau hurler cela ne changeait rien et pourtant il continua à se briser les cordes vocales en espérant que ça calmerait la souffrance. Il avait à peine le temps de respirer entre deux prises. Il ne remarqua même pas les gens qui entrèrent dans la pièce et il se contenta de soupirer de soulagement quand la douleur cessa enfin, persuadé qu’elle reprendrait bientôt. Trop tôt. Il entendit des cris autour de lui, eu l’impression de voir le visage de Bellamy mais il devait halluciner à cause de l’opération. Il voyait flou. Il était épuisé. Il s’évanouit.
Peut-être qu’il mourrait sans s’en rendre compte.

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (15)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach spoil 283
» Reborn! (SPOIL)
» LE TOPIC SPOIL !!!!!
» Quels sont les parties de votre anatomie , préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The 100 / Anatomie de l'abîme-
Sauter vers: