AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (14)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (14)   Dim 11 Déc - 23:18

Note : Jaspaya (ouais je sais c'est moche comme couple)

***

14. Sous sédatif.

Murphy se doutait que Jasper ferait des conneries, c’est pour ça qu’il était allé avec lui quand on avait emmené Maya. La jeune fille était brulée partout mais avait survécu par on ne sait quel miracle. Elle avait eu de la chance qu’on vienne la sortir du dortoir à temps. Enfin, vu son état, tout était relatif et Murphy était à peu près sûr qu’on allait leur annoncer qu’elle allait crever. Et il s’en moquait totalement.
Jasper, en revanche, était un paquet de nerfs. La femme médecin leur disait que son état était très grave et qu’il y avait peu de chance qu’elle s’en sorte. Il avait l’impression d’apporter la poisse. Il ne voulait pas que Maya meurt, il avait déjà perdu Monty, ses parents, d’autres amis, et Clarke avait disparu, c’était amplement suffisant. En plus, ils n’avaient même pas encore eu le temps de s’embrasser avec Maya. Elle devait vivre.
Murphy le sentait pas, la femme médecin faisait son discours pathétique, attirait leur attention sur l’état de Maya et soudain lâcha une information comme si elle lui avait échappé mais Murphy n’était pas dupe, tout son putain de discours était calculé et Jasper tomba droit dans le panneau.
- Il y a peut-être un moyen de la sauver !
- Lequel ? Demanda Jasper.
- Je ne devrais pas vous en parler…
Tu parles, maintenant qu’elle avait commencé, elle se doutait que Jasper allait tout faire pour savoir. Murphy avait sérieusement envie de lui faire manger le mur.
- Vous en avez trop dit, fit Jasper, dites-nous tout.
La femme médecin ne se fit pas prier plus longtemps et donna des explications. Une histoire de sang. Le sang des personnes venant de l’Arche était un sang fort qui contient les anticorps contre les radiations, faire un échange de sang entre ceux de l’Arche et Maya pourrait permettre à la jeune fille de guérir.
- Bien sûr, il nous faudrait un volontaire.
Murphy la fusilla des yeux et prit le bras de Jasper :
- Ouais ben désolé mais on n’est pas des cobayes, lâcha-t-il en essayant d’entraîner Jasper avec lui.
Bien sûr l’adolescent ne se laissa pas faire, secoua son bras et s’approcha de la femme médecin.
- Je vais le faire, dit-il sans prendre la peine d’y réfléchir.
Murphy vint se placer entre lui et la femme :
- Ne l’écoutez pas, il a pété un plomb, il ne va rien faire du tout.
- Fous moi la paix Murphy, ne te mêle pas de ça.
- Tu vois pas qu’elle te manipule et toi comme un débile tu fonces dans le piège ? S’énerva Murphy en se tournant vers Jasper.
- J’en ai rien à foutre, je veux sauver Maya !
- Et ça ne sauvera pas Monty.
Jasper lui donna un coup de boule, Murphy n’y attendait pas qu’il se le prit sans réagir et sentit la douleur lui monter à la tronche.
- La ferme, cracha Jasper.
Murphy se frotta le crâne et lâcha l’affaire.
- Bien, fais ce que tu veux.
- J’ai pas besoin de ta permission.
La femme médecin se dirigea vers Jasper, ignorant Murphy, et lui demanda de la suivre pour le préparer. Jasper se laissa entraîner sous le regard énervé de Murphy. Ce type était peut-être insupportable mais il lui avait sauvé la vie une fois, et il en avait sauvé d’autres. Et il n’y avait pas que ça. Jasper c’était un peu… Comme un petit frère emmerdant. Murphy s’était attaché à lui et s’il adorait le faire chier, il n’avait pas envie de le voir servir de rat de laboratoire pour le Mont Weather.
Quand Jasper revint dans une blouse, Murphy l’accompagna jusqu’au lit où la femme médecin le fit s’allonger pour commencer la perfusion.
- Murphy tu devrais rejoindre Clarke.
- Clarke peut se débrouiller seul, mais si je te laisse tu vas te faire charcuter, ça a déjà commencé.
Jasper eut un petit sourire tandis que la femme lui plantait une aiguille dans le bras :
- Si je ne te connaissais pas autant, je pourrais presque croire que tu t’inquiètes pour moi.
- Moi j’avais remarqué depuis longtemps que tu étais un idiot.
Le rire de Jasper ne rassura pas Murphy qui jeta un regard glacial à la femme médecin quand elle commença à mettre en route la machine qui allait pomper le sang de l’adolescent.
- L’opération risque de prendre du temps, dit la femme, vous pouvez retourner dans le dortoir.
Murphy enfonça ses mains dans ses poches, l’air nonchalant, alors que sa seule envie était de cogner cette femme.
- Jasper est peut-être un crétin, mais ce n’est pas mon cas.
- Merci Murphy, gloussa Jasper.
Murphy tourna les yeux vers lui. Jasper souriait béatement et commença à délirer
- Wouah purée tout est devenu brillant maintenant.
- Jasper ?
- Je crois que je plane.
Murphy leva les yeux vers la femme qui lui expliqua que c’était normal, puisque les sédatifs passaient dans son sang.
- Pour quelqu’un qui n’a jamais fait cette expérience, vous semblez vachement au courant, lâcha Murphy.
- Ce n’est qu’une hypothèse, dit-elle.
- Là, vous recommencez à me prendre pour un con.
Jasper attrapa le bras de Murphy :
- Calme-toi, tout va bien, tout va bien, même Monty est venu dire bonjour.
- Ouais, là, tu planes carrément !
- Mais si regarde, coucou Monty. Il dit coucou. Dis-lui qu’il me manque et que ce serait bien qu’il reste d’accord ?
- Jasper…
- J’aimerais bien qu’il reste.
- Ouais et moi j’aimerais savoir si cet abruti de Bellamy est en vie, on peut pas tout avoir dans la vie !
- Tu t’inquiètes pour Bellamy ?
Murphy ne répondit rien.
- Monty dit qu’il est en vie parce qu’il n’est pas avec lui. Bellamy est presque aussi fort que Clarke, ça devrait aller.
- C’est ça, et je dois croire quelqu’un de drogué qui parle à un fantôme.
- Oui, tu dois, souris Jasper.
- Tu planes, lui rappela Murphy.
- Je sais.
- Ça veut dire que Monty n’est pas vraiment là.
Jasper ferma les yeux, épuisé par les sédatifs sans doute.
- Je sais, murmura-t-il, mais ce serait bien hein ?
- Oui. Dit Murphy.
Il ne connaissait pas Monty, pas vraiment. Ce qu’il savait de lui, c’était ce que Jasper en disait, Murphy ne savait même pas si les choses auraient été mieux si Monty avait été là. Sans doute pas. Mais Jasper avait l’air seul et fragile, prêt à croire en n’importe qui, à faire n’importe quoi et à se laisser écrabouiller jusqu’à pouvoir rejoindre Monty quelque part. Sauf que mourir c’était mourir, la fin de tout, le néant. C’était débile. Murphy était prêt à tout pour survivre, alors se retrouver avec un idiot comme Jasper était épuisant. Vraiment. Et pourtant il resta avec lui tout au long de l’opération.

Jasper avait dit à Murphy qu’il savait que Monty n’était pas vraiment là, pour lui faire plaisir. Parce que Monty était vraiment là, un instant, son meilleur ami lui avait souris, lui avait parlé. Des banalités « tout va bien Jasper ». Monty pouvait donc mentir ? Parce que rien n’allait bien et si Jasper en avait eu le temps, il aurait pu lui faire une longue liste de tout ce qui craignait. Et en premier, en gros, gras, majuscule : son absence.
Il aurait pu lui hurler dessus « pourquoi t’es mort ? », « pourquoi tu m’as laissé ? », mais il planait trop pour hurler et il se sentait épuisé. Alors il allait dormir, puis il s’engueulerait ensuite avec le fantôme de Monty.

Quand il se réveilla il n’y avait plus de fantôme, juste la chambre et Murphy qui faisait la gueule. Jasper mit du temps à se souvenir pourquoi Monty n’était pas là et puis les souvenirs lui revinrent les uns après les autres. Il avait juste plané et halluciné, voilà. Génial, si la drogue lui ramenait Monty il allait se fournir en sédatif du Mont Weather. Il se rappela aussi, que s’il avait fait tout ça, c’était pour Maya. Jasper se redressa d’un coup sur son lit et tourna les yeux. Maya était là, ses brulures guéris et pleinement en vie. Elle lui sourit :
- Tu vois que tu es courageux Jasper.
Il voulut dire quelque chose mais Murphy le coupa :
- Ne confonds pas le courage et la bêtise.
- Ce qu’a fait Jasper était courageux, insista Maya.
- C’était stupide.
- Il m’a sauvé la vie, ce n’était pas stupide.
Murphy leva un sourcil et eut un sourire en coin, Jasper sentit venir la remarque méchante et intervint :
- Je suis content que tu sois vivante, c’est tout ce qui compte.
Maya sourit à Jasper et Murphy fit semblant de vomir.

Jasper dut rester couché un jour complet, alors que Maya était en pleine forme. Murphy n’aimait pas ça, il n’aima pas non plus ce que fit Jasper quand il sortit finalement de la chambre où il se reposait. Ce dernier avait parlé avec Dante, qui lui avait demandé de convaincre les autres de donner leurs sangs afin de sauver plus de personnes du Mont Weather et Jasper s’était laissé influencer. Le voilà, à leur faire un discours, leur proposant bien gentiment de se faire percer les bras et prendre leur sang, comme ça, parce qu’on leur donnait du gâteau. Murphy le savait, rien n’était gratuit et cet endroit puait. De plus en plus.

Jasper repassa une nouvelle fois sous perfusion pour donner son sang. Parce que les autres avaient refusés et parce qu’il s’en fichait d’y laisser sa peau. Ce n’était pas forcément pour aider, simplement pour les sédatifs et Monty. Il se mit à parler tout seul mais personne ne pouvait lui en vouloir, il planait complètement, il était dans son tripe. Jasper se força à rester éveillé pour être le plus longtemps possible avec le fantôme de son meilleur ami. Il eut surtout l’impression de revivre plusieurs souvenirs, mais Monty était bien là, pour le moment. Jasper avait déjà pris des drogues sur l’Arche, mais ça avait juste été pour le fun, pour s’évader de cet endroit gris et métallique. Aujourd’hui c’était pour des raisons complètement folles et qui mettaient sa vie en danger. Non seulement il se faisait pomper le sang mais revoir ce faux Monty ne l’aidait pas du tout.
C’est Maya qui l’empêcha d’y retourner une troisième fois.
- Et pourquoi ? Ça vous aides non ?
- Au prix de ta vie ? Non. Fit la jeune fille.
Jasper aurait voulu qu’elle se pousse de son chemin parce que le fantôme de Monty l’attendait mais elle l’en empêcha et posa sa bouche sur la sienne. Jasper eut l’impression de se réveiller, ou de s’endormir, ou il ne savait pas, mais c’était vachement bien et vachement agréable. Pendant un instant il avait oublié à quel point il avait envie d’embrasser Maya. Il posa ses mains sur ses hanches et prolongea le baiser.
Quand Maya se recula, Jasper avait oublié l’idée d’aller à nouveau donner une partie de son sang. Maya était réel, sa bouche était bien là, chaude, douce. Jasper pouvait la toucher. Il ne pouvait rien faire du fantôme de Monty, juste l’imaginer quand il était drogué et ça lui faisait mal de savoir qu’il allait disparaître encore et encore et encore. Jasper devait se raccrocher à ce qui existait vraiment. Maya.
- En fait, j’ai quelque chose à te montrer, annonça-t-elle un peu plus gravement.
Son ton n’annonçait rien de bon, Jasper le sentait.
Et il eut raison.

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (14)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach spoil 283
» Reborn! (SPOIL)
» LE TOPIC SPOIL !!!!!
» Quels sont les parties de votre anatomie , préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The 100 / Anatomie de l'abîme-
Sauter vers: