AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Merlin - pas de spoil] Le mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Merlin - pas de spoil] Le mariage   Sam 25 Oct - 21:25

Fandom : Merlin
Prompt : Tout tourne en boucle avec toi.
Note : UA, carrément Merthur.

***

Aujourd’hui c’était le grand jour. Et c’était bizarre. Tellement bizarre. Gwen se demandait ce que ça allait changer de devenir Madame Pendragon, d’être une épouse et plus une compagne. D’être la femme d’Arthur.
Arthur ne se demandait rien du tout, un mariage c’était une formalité, quelques mots échangés, une bague, des signatures, un contrat. Pourquoi en faire tout un foin ?

Merlin s’était bien habillé, bien coiffé, bien préparé. Il était sans doute aussi stressé que Gwen, si ce n’était plus. Aujourd’hui Arthur se mariait. Il n’avait plus vu Arthur depuis son enterrement de vie de garçon et ça lui faisait peur de le revoir.
Merlin était en congé et avait bien sagement évité Arthur tout du long, il n’avait pas répondu à ses appels, à ses textos, à rien. Il s’était fait passé pour absent quand Arthur était venu sonner à sa porte, il avait fait le mort.
Mais il ne pouvait pas éviter le mariage.

Après le mariage tout irait mieux n’est ce pas ?

Les lumières de son appartement ne faisait que clignoter tout le temps et Merlin en avait marre. S’il avait pu se débarrasser de ses drôles de pouvoir, il l’aurait fait sans regret, il les aurait jeté aux oubliettes.
- C’est bon, je sais que je suis stressé, inutile de clignoter pour me le rappeler tout le temps.
Et voilà qu’il s’adressait aux lampes maintenant…
La journée s’annonçait difficile.

Lohot boudait. Il boudait vraiment. Il aimait bien Gwen mais il ne voyait pas pourquoi elle devait se marier avec son père et devenir sa maman. Déjà parce qu’il était un petit peu amoureux d’elle et que si elle avait attendu qu’il grandisse, elle aurait pu se marier avec lui. Ensuite parce qu’il avait Merlin comme deuxième papa et que ça lui suffisait amplement. Gwen et papa sont amoureux n’étaient pas, semble-t-il, une assez bonne explication pour faire un mariage.
Arthur le laissa bouder, persuadé que son fils retrouverait bientôt le sourire. Puisqu’au mariage il y aurait Merlin.

La robe de Gwen était superbe, blanche mais avec un peu de violet, elle comportait quelques volants et froufrous, et seyait très bien à la future épouse.
Gwen elle-même était splendide, et ses filles d’honneur la trouvaient magnifique, tout simplement.

Merlin fini par arriver et resta en retrait, il avait une boule dans le ventre, sans savoir exactement si c’était parce qu’il allait revoir Arthur ou parce qu’il assistait à son mariage. Il se faisait discret quand on l’interpella :
- Ca alors, Merlin, quel plaisir de vous revoir.
Merlin sourit à la femme, plus magnifique que jamais et la salua :
- Bonjour Morgana, comment vous portez-vous ?
- Alors, votre sœur se marie ?
- Pas exactement, sourit Merlin.
- Comment ça ?
Merlin pointa discrètement du doigt la future mariée et Morgana failli faire un arrêt cardiaque :
- Mais ce n’est pas Mylène.
- Eh non !
- Mais où est Mylène ?
Merlin haussa les épaules :
- Au bras d’un homme plus riche encore, je pense.
- Qu’est ce qu’elle est maligne cette Mylène.
- Pas autant que vous.
- Oh vous me flattez. Enfin dommage, j’aurais bien voulu avoir une belle sœur comme elle.
- Je suis sûr qu’elle pense comme vous.
Morgana fit un sourire ravie, puis chercha des yeux son frère pour aller l’embêter. Elle le trouva :
- Désolé Merlin, je vous laisse, voilà mon frère. S’il croit que je vais le laisser tranquille le jour de son mariage, il se met le doigt dans l’œil !
Et elle s’éloigna. Merlin repéra aussi Arthur et la boule dans son ventre ne fit qu’empirer. Son patron était fort élégant, plus beau que jamais. Il souriait à tout le monde et Gwen devait sans doute savoir à quel point son futur époux était parfait. Surtout ce jour là.
Merlin soupira. Jusqu’à ce qu’une petite main attrape la sienne :
- Merlin, tu es là ! C’est trop génial. Même si papa se marie avec Gwen c’est toi qui est mon deuxième papa ! N’est ce pas ?
Merlin hocha la tête.
- Regarde même Kilgharrah te préfère, dit-il en montrant le chien qui avait bien grandit qui se frottait à sa jambe.
Merlin le caressa et reçu une grosse léchouille sur la main. Voir Lohot et son chien lui permit de se détendre un peu. Tout allait bien se passer, ce mariage serait très beau, les époux très heureux. Tout serait parfait. Parfaitement parfait.
Puis ce fut l’heure. Chacun dut aller s’asseoir. Merlin accompagna Lohot jusqu’au premier rang, l’enfant s’assit mais Merlin resta debout. En tant que témoin il devait rester derrière Arthur. Ce dernier était déjà là, il regardait Merlin et lui souriait.
- Bonjour, fit-il.
Merlin hocha la tête pour lui rendre son salut puis regarda ses pieds.
Un homme guida Gwen jusqu’à son futur époux. Il s’agissait sans doute de son père – et de son témoin à elle. La jeune femme était radieuse et Merlin eut un petit sourire.

Et bien voilà, ils allaient se marier. Et sans doute qu’ils seraient heureux ensemble. Et c’était tout ce que souhaitait Merlin. Parce que malgré ce qu’avait dit Arthur, il allait être heureux n’est-ce pas ?
Tandis que l’homme faisait son discours sur le mariage, Merlin perdait sa concentration. Une discussion avec Lancelot lui revint en mémoire. Merlin quand tu veux le bonheur des autres tu es prêt à mentir sur tes propres sentiments. Voilà ce que son meilleur ami lui avait dit. Bien sûr qu’il souhaitait le bonheur de Gwen et d’Arthur. Bien sûr, bien sûr. Il n’était pas amoureux de Gwen de toute façon.
Le jour où on aura l’amour, le vrai, le véritable, celui qui nous est réservé, on le poussera dans les bras de quelqu’un d’autre « pour son bonheur ».
Merlin eut un drôle de frisson. Un sentiment désagréable lui remonta dans le dos et lui fit mal au cœur. Il regarda le sourire de Gwen, parfaitement heureuse d’épouser Arthur. Arthur qui lui rendait son sourire et qui l’aimait. Sans doute.
Arthur tellement beau, tellement bien, tellement…
Merlin soupira en regardant la fossette d’Arthur, une de ses mèches qui rebiquaient malgré le gel qu’il avait du mettre. Il repensa aux milliers de moments qu’ils avaient passé ensemble. Dans un ascenseur. Dans une voiture en panne. Dans une forêt loin de tout. Devant la télé avec un plateau repas. Chez Arthur. Chez lui. Au parc. Chez Morgana. Gwen ne connaissait même pas Morgana. Il se rappelait des crises de jalousies d’Arthur, il voyait sa vie défiler devant ses yeux, comme si c’était la fin. Il se souvint de ses moments où complètement saoul il avait flirté avec lui. FLIRTE, carrément.
Il n’arriverait jamais à oublier Arthur en train de danser avec lui qui lui parlait de ses sentiments.
Dans un rêve, il y aurait eut la fameuse phrase « qu’il parle ou qu’il se taise à jamais » et Merlin aurait crier « stop ». Bien entendu, on n’était pas dans un rêve et le silence régna totalement.
Voilà, ils allaient échanger les anneaux, se jurer amour éternel, signer. Rien ne pourrait arrêter ça.

Le portable de Merlin sonna. Mince il avait oublié de l’éteindre. Il était tellement stressé, tellement mal. Au lieu de s’excuser et de raccrocher, Merlin eut une réaction bizarre et décrocha. On lui fit les gros yeux mais il n’eut pas le temps de le remarquer. A l’autre bout du fil il y avait une mauvaise nouvelle.
Un médecin lui annonçait que Lancelot avait eut un accident et qu’il était entre la vie et la mort, qu’on n’avait trouvée que son numéro en cherchant quelqu’un à prévenir. Merlin ne vit plus le mariage, n’entendit plus rien. Il dit simplement qu’il arrivait tout de suite. Il raccrocha, donna la bague à Arthur puis s’excusa :
- Je dois y aller, je … Désolé, continuez sans moi.
Puis il se mit à courir pour sortir d’ici. Il fallait qu’il trouve un taxi, qu’il rejoigne Lancelot à l’hôpital. Il était très paniqué et se sentait perdu. Jusqu’au moment où une main attrapa son bras :
- Eh Merlin ! Que se passe-t-il ?
- C’est Lancelot, c’est Lancelot… C’est Lancelot.
- Quoi Lancelot ?
- Il a eut un accident, je dois y aller, je dois… Arthur qu’est ce que vous faites ici ? Allez vous marier.
Arthur secoua la tête, tira Merlin par le bras :
- Vient je t’emmène à l’hôpital.
- Mais votre mariage ?
- Je pourrai me marier plus tard non ? Mais il n’y a qu’un seul Lancelot !
- Vous le détestez.
- Mais toi tu l’apprécies et c’est toi qui comptes.
Arthur entraîna Merlin jusqu’à sa voiture et le fit asseoir dedans avant de démarrer pour l’hôpital.
- Je ne suis pas sûr que Gwen comprenne.
- Si Guenièvre ne comprend pas alors c’est qu’elle n’est pas la femme que je crois qu’elle est.
Merlin ne dit rien. Il ne savait pas comment Arthur voyait Gwen, mais quelle femme comprendrait qu’on la plante le jour de son mariage ? Même lui qui était très tolérant n’était pas sûr de pouvoir accepter ça de la part de la femme qu’il aimerait.
Ils arrivèrent à l’hôpital et Merlin se précipita à l’accueil. On les fit patienter en salle d’attente en expliquant que Lancelot était aux soins intensifs. Merlin ne cessait de se tordre les doigts. D’inquiétude, de détresse. Il connaissait Lancelot depuis tellement longtemps qu’il ne pouvait pas imaginer que peut-être il ne le reverrait jamais. Lancelot était… Si gentil, si généreux, si doux. Et pourtant il ne manquait pas d’humour et Merlin était réellement attaché à lui.
Lancelot le comprenait si bien. Lancelot savait ce que c’était qu’abandonner l’amour pour le bien de la personne qu’on aime.
Un monde sans Lancelot serait un monde bancal.
Arthur posa sa main sur celles de Merlin :
- Ca va aller.
- Vous n’en savez rien.
Arthur prit la main de Merlin et serra fort ses doigts :
- Non tu as raison, je n’en sais rien. Je voulais juste te rassurer.
- Merci.
Merlin ne fit presque pas attention au fait qu’Arthur tenait sa main. Ce n’était pas vraiment le moment de penser à ça n’est ce pas ?
Un médecin vint finalement les voir et Merlin se retrouva debout devant lui, mort d’inquiétude, faisant clignoter les lampes de la salle d’attente.
- Dites-moi qu’il va bien ! Supplia Merlin.
- Il s’en est sortit, répondit l’homme, maintenant il faut attendre qu’il se réveille pour savoir quelle séquelle cet accident a pu avoir sur son cerveau.
- Il est vivant ?
- Oui.
- Il va vivre ?
- Oui, mais il est possible qu’il soit handicapé mental à vie.
- Il va vivre, souffla Merlin.
Pour l’instant il ne pensait qu’à ça. Le reste, on verrait plus tard.
Ses jambes flanchèrent et il tomba sur la chaise plus qu’il ne s’assit. Arthur posa sa main sur son épaule pour le soutenir. Le médecin lui donna l’autorisation d’aller voir son ami et Merlin et Arthur rendirent visite à Lancelot, qui dormait encore.
- Je suis tellement soulagé que tu sois vivant Lancelot, alors réveille toi en pleine forme d’accord ?
Arthur resta en retrait, il le laissa parler à son ami. Lancelot avait une jambe et un bras cassés, des côtes cassés également, il avait un torticolis aussi. Il n’était pas au meilleur de sa forme, pour sûr.
Arthur fini par forcer Merlin de venir manger un morceau avec lui, il était pâle et fatigué, manger un bout lui ferait du bien. Ils allèrent à la cafétéria de l’hôpital, la nourriture n’était pas extraordinaire mais ça irait.
Arthur appela seulement Gwen à ce moment là, alors qu’ils étaient déjà presque en fin d’après-midi. Il lui expliqua tout, s’excusa.
Gwen lui en voulait mais s’inquiéta également pour Lancelot, après tout elle appréciait cet homme. Elle ne comprenait pas d’avoir été abandonné le jour de son mariage mais elle pouvait peut-être pardonner Arthur. Peut-être. Il fallait qu’elle y réfléchisse. Bien sûr, en attendant elle s’occupait de Lohot, elle n’allait quand même pas laisser l’enfant tout seul n’est ce pas ?
Elle raccrocha. Arthur sourit à Merlin :
- Je crois qu’elle est fâchée, dit-il
- Bien sûr qu’elle est fâchée, il n’y a que vous pour croire qu’elle ne vous en voudrait pas !
Arthur haussa les épaules :
- Et bien ce n’est pas si grave non ? Le mariage n’est qu’une formalité, Gwen et moi sommes déjà ensemble de toute façon.
- Est-ce que vous voyez vraiment les choses de cette façon ? Interrogea Merlin.
- Je crois, oui.
Merlin soupira :
- Je crois que pour Gwen c’est plus important que ça, c’est une promesse que vous lui faites, en quelques sortes. Pourquoi l’épouser si vous n’en voyez pas l’intérêt ?
- Parce que c’est ce qu’il se fait.
- Mais encore ?
- Je ne sais pas trop. Les choses sont devenues compliqués, tout s’est précipité, avant que je ne comprenne, j’étais entrain de lui demander de m’épouser, puis ensuite de décider d’une date. Je pensais simplement que c’était la meilleure chose à faire.
Merlin se frotta le front :
- Hm. Je vois.
Ils mangèrent ensuite en silence, et retournèrent voir Lancelot. Puis Arthur invita Merlin à dormir chez lui :
- Non je préfère rentrer chez moi.
- Je viens avec toi, je ne veux pas te laisser seul.
- Vous devez vous occuper de Lohot.
- Pas de problème, je vais chercher Lohot et il vient aussi dormir chez toi.
- Il n’y aura pas la place pour vous deux.
- On se débrouillera.
Merlin lâcha l’affaire, Arthur était trop têtu de toute façon pour abandonner. Ils allèrent donc chercher Lohot et puis ils dormirent chez Merlin.
Merlin et Lohot dans le lit, Kilgharrah a leur pied – prenant pas mal de place – Arthur sur le canapé (cet horrible canapé, comme il l’appelait).

Lohot se blottit dans les bras de Merlin pour le consoler et l’enfant s’endormit en quelques secondes, tandis que Merlin n’arrivait pas à dormir. Il fini par se relever pour aller boire quelque chose, essayant de ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller Arthur. Mais celui-ci ne dormait pas non plus.
- Merlin ça va ?
- Pas tellement, j’espère que Lancelot ne se réveillera pas handicapé, que tout va bien aller.
Arthur se leva et vint se mettre face à Merlin :
- Ca va aller.
- Vous n’en savez rien du tout.
- On a déjà eu cette conversation et j’ai eu raison non ? Alors ça va aller.
Merlin hocha la tête et se laissa aller, posa son front sur l’épaule d’Arthur. Son patron, son ami, le serra alors dans ses bras. Et c’était chaud et rassurant. Agréable. Merlin ferma les yeux quelques instants. Quelques minutes plus tard, Arthur l’emmenait dans la chambre, il s’allongeait avec lui, Lohot entre eux. Merlin s’endormit beaucoup plus facilement, Arthur garda son bras autour de lui toute la nuit.

Le lendemain Lancelot ouvrit les yeux. Les médecins lui posèrent plusieurs questions pour constater qu’il n’avait rien, le choc à la tête n’avait pas provoqué de handicap majeur, peut-être juste une petite perte de mémoire sur l’accident mais c’était tout. Quand Merlin l’apprit, il fut rassuré totalement et alla discuter un long moment avec Lancelot. Encore une fois Arthur l’avait accompagné – confiant Lohot à sa nounou – et il préféra s’éloigner un moment pour les laisser seuls tous les deux.
Plus tard Merlin le rejoignit dans la salle d’attente et s’assit à côté de lui :
- Lancelot s’est rendormit. Merci d’être resté.
- De rien.
- Vous allez pouvoir vous marier maintenant.
Arthur haussa les épaules :
- Oui, sans doute.
Merlin le fixa quelques instants :
- Cela ne vous réjouis pas ?
- Je te l’ai dis Merlin, ce mariage n’est qu’une formalité.
- Mais vous aimez Gwen ?
Arthur ne répondit rien.
- Vous aimez Gwen n’est ce pas ?
Arthur s’énerva et répondit :
- C’est toi que j’aime !
Merlin en resta coi, le cœur tambour battant.
- Mais tout tourne en boucle avec toi. Tu me pousses dans les bras de Guenièvre, tu annonces à mon fils que je suis amoureux d’elle, tu veux tellement que je l’aime que je fini par croire que je l’aime elle. Que c’est ce qu’il y a de bien pour moi. Est-ce que c’est ce qu’il y a de bien pour moi alors que chaque fois que tu es là je me sens tellement heureux ? Même Lohot te voit comme son père. Je me suis cent mille fois plus amusé avec toi comme fiancé qu’avec Guenièvre. Elle est gentille, marrante, mignonne, mais c’est toujours vers toi que je reviens au final. C’est avec toi que j’ai envie d’être. C’est toi qui changes ma vie.
Merlin ne su pas quoi dire mais les plombs de l’hôpital sautèrent.
- Je suppose que toi tu ne m’aimes pas, que tu veux simplement mon bonheur et celui de Guenièvre. Marmonna Arthur tristement.
Merlin secoua la tête mais comme il faisait sombre Arthur ne le vit pas. Il dit alors :
- Non, non. Je vous aime aussi. Je vous aime.
Arthur le regarda avec suprise.
- Mais…
- Mais je suis stupide. C’est difficile pour moi comme situation Arthur, vous êtes riches, beau, vous êtes mon patron, vous êtes… Un homme. Vous n’avez rien à faire avec un type comme moi.
- Je te signale que Gwen est pauvre.
- Je sais.
- Alors tes excuses sont nulles.
- Je sais…
- Tu allais me laisser me marier alors que tu m’aimes.
- Oui.
- Tu n’es qu’un idiot Merlin.
Merlin lui sourit. Les lumières se rallumèrent. Une infirmière passa par là et surprit les deux hommes entrain de s’embrasser. Elle eut un petit sourire, passa son chemin sans les déranger.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pudding \o/


avatar

Swato
Messages : 958
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Merlin - pas de spoil] Le mariage   Sam 25 Oct - 22:23

Mdr ! Alors, ce chapitre est hyper mignon, j'ai poussé un miaulement bizarre qui a fait fuir mon chat au passage mdr Et ya des passages qui m'ont fait mourir de rire...

"- Quoi Lancelot ?
- Il a eut un accident, je dois y aller, je dois… Arthur qu’est ce que vous faites ici ? Allez vous marier."
Muhahahaha, c'est tellement tordant le "Allez vous marier."

Et le "- Je te signale que Gwen est pauvre.
- Je sais.
- Alors tes excuses sont nulles."

Punaise, c'est juste trop fort, j'étais pliée :'D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Merlin - pas de spoil] Le mariage   Dim 26 Oct - 9:23

Lol, ces passages n'étaient pas censés être drôles :'D
contente que tu ais aimé Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 902
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Merlin - pas de spoil] Le mariage   Lun 27 Oct - 0:32

Et coucou. Very Happy

J'ai adoré, et malgré la situation (pauvre, pauvre Lancelot T T), j'ai ri plusieurs fois : Morgana et Mylène, déjà. Les plombs de l'hôpital qui sautent. Et la fin :

"- Je te signale que Gwen est pauvre.
- Je sais.
- Alors tes excuses sont nulles.
- Je sais…
- Tu allais me laisser me marier alors que tu m’aimes.
- Oui.
- Tu n’es qu’un idiot Merlin."

Oh là là... :'D

ILS SE SONT AVOUES LEURS SENTIMENTS! CA Y EST! IL FAUT FETER CA! (XDXD)

Lohot est parfait, comme d'habitude. Et ta Morgana, ahaha! <3 Very Happy Je me demandais comment tu allais freiner le mariage, et c'était brillant, utiliser l'accident de Lancelot. Quoiqu'un poil sadique. ;D

Merci pour cette histoire qui continue de nous faire rêver.^^


Maeve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Merlin - pas de spoil] Le mariage   Lun 27 Oct - 10:12

Coucou, à la base Lancelot devait avoir son accident à un autre moment mais je me suis dit "ah mais pourquoi pas pendant le mariage?" Very Happy et voilà...
Et oui ils se sont enfiiiiiiiiin avoués leurs sentiments, c'était pas trop tôt mdr. Ca a failli être short :p, si Arthur s'était marié oulalala...
Je m'éclate avec Morgana :p !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Merlin - pas de spoil] Le mariage   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Merlin - pas de spoil] Le mariage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mariage 22 Septembre 2012 thème DISNEY
» Le mariage en Inde
» Spoil Bleach chapitre 274
» Mariage thème Jane AUSTEN
» Ma création de l'urne de mariage DISNEY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: