AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap One]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Si vous rejoignez, Phineas et Ferb on va bien s'amuser !


avatar

Yuuki
Messages : 11996
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: [SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap One]   Sam 21 Fév - 15:03

Fandom : SPN
Couple : Que dal. Pour le moment.
Prompt : Ma gentillesse est vu comme une faiblesse.

- Gabriel, qui y a-t-il après le Ciel ?
- Des mondes. Des milliards de mondes, que l'on ne peut atteindre.
- Pourquoi ?
- Car c'est ainsi. Je dois bien avouer que cela me déplaît aussi, de ne pouvoir les toucher, les visiter.
- Un jour, j'irais.
- Au moins, toi, contrairement aux autres, tu as des rêves.

Castiel hocha la tête. Il était vrai, que par rapport à ses frères, l'enfant, aimait à penser à tout ce qui pouvait être impossible, qui pouvait dépasser le monde dans lequel il vivait. Rien que pour ça, son Père l'aimait. Parce qu'il était différent, que ses yeux brillaient d'une étincelle lumineuse, de bonheur. Gabriel adorait son petit frère, également. C'était le seul avec qui il pouvait parler sans finir par entendre des grognements et des soupirs. Il avait tellement hâte de voir ce qu'il allait devenir. Bien qu'il était sûr, que sa trop grande gentillesse et son innocence, pouvaient être vu comme une faiblesse, et que cela lui jouerait des tours.

# # #

Parfois, Dean avait l'impression que sa place n'était pas ici. Sur cette chaise d'amphithéâtre, où l'heure passait à la vitesse d'un escargot. Il rêvait de poursuite et d'aventure, de voyages vers le lointain. Les études n'avaient jamais été son truc, contrairement à son petit frère. Il le faisait, parce que ça rendait heureux son père, mais en vérité, s'il l'avait bien voulu l'admettre, il aurait préféré être dehors.
A découvrir le monde, les différentes horizons que cachaient la Terre. A rencontrer des animaux féroces, a combattre l'invisible et le minuscule. Se sentir survivre, plus que vivre.
Alors, ses études en droit social, ne l'amusait vraiment pas.

Parfois, il en discutait avec Sammy. Lui, il faisait sensiblement les même études, passionné de droit en général. Dean l'avait d'ailleurs suivi, ne sachant pas quoi faire de précis. Juste avant il se trouvait en université de lettres, mais cela lui déplaisait encore plus.
Sam le soutenait toujours. Il savait la répugnance qu'avait son frère envers les études. En même temps, il lui disait qu'il n'était pas obligé d'en faire s'il ne voulait pas. Mais sans cesse, Dean sortait la même rengaine : "C'est pour Papa, il veut que j'ai un bon métier". Et un bon métier se devait d'avoir un bon salaire.
Pas question de devenir un simple jardinier, ou un aventurier. Alors, Sam levait les yeux au ciel, et regardait son frère, déprimer dans son coin.

La fin d'année approchait, et avec elle, les vacances. Le grand, qui était en vérité le moins âgé des frères, eut une idée. Il allait l'emmener loin de leur père et de ses études qu'il n'aimait pas. Pourquoi pas la montagne ? A la montagne il y avait des obstacles, il y avait des animaux sauvages. Il y avait le froid, la faim. Il y avait de quoi se regorger de plaisir, il y avait l'air. Il y avait les découvertes somptueuses, de lacs cachés ou de glaciers protégés. Il y avait même la forêt.
Encore allait-il falloir convaincre Dean. Cela serait facile, c'est vrai, mais ensuite, convaincre Dean et leur père en même temps, ça n'allait pas être de la tarte...
John Winchester prétendait toujours vouloir le meilleur pour ses fils, mais en vérité, il aimait surtout les garder avec lui, pour ne pas les perdre, pour qu'ils soient des bons garçons obéissants. Sam n'aimait pas son père, et cette visite à la montagne, allait être le moyen de se rebeller un peu contre cette autorité constante. C'était donc décidé. Lui et son frère iraient à la montagne.

# # #

Le froid le submergea dès l'instant où il osa mettre le pied à l'intérieur. Par instinct, il voulu reculer, mais sa volonté fut plus forte. Il jeta un regard vers son frère. Gabriel l'encourageait du regard. Il en avait besoin. Quitter cette vie loin, voir le monde. Les mondes. L'inconnu. Se plonger totalement en son sein. Et vivre enfin quelque chose de nouveau.
Il se sentit tomber.

# # #

- Y fait froid, bordel !
- Je t'avais prévenu, Dean.

Sam, un bon gros pull sur ses larges épaules, grimpait avec entrain la pente. Son frère, à ses côtés, se demandait encore si ça avait été une bonne idée de suivre son cadet dans cette aventure. Au fond de lui, il était surexcité, mais il faisait tout pour s'efforcer de ne pas le paraître. Question de principe. Principe appris d'un père idiot qui n'avait jamais su éduquer ses enfants. Mais passons.

- Il est où ce chalet ?! grogna l'aîné, en remettant son sac correctement sur son dos.
- Pas loin. On ne devrait plus tarder, maintenant, répondit gentiment Sammy, l'air guilleret.

Cela faisait aussi du bien au petit frère de pouvoir sortir comme ça, il devait bien l'avouer. Sa petite amie lui manquait, mais Jessica avait parfaitement compris le fait qu'il était parti sans elle. Elle savait combien Sam aimait son frère, et savait respecter ce lien qu'ils partageaient. Elle lui avait quand même demandé de lui donner souvent de ses nouvelles.

Ils arrivèrent quelques minutes plus tard devant le chalet. Le gérant les attendait, et les accueilli avec grande joie, leur présentant alors leur chambre commune. Chacun avait son petit lit, des étagères, et tout cela fait en bois. Dean posa négligemment ses affaires sur son lit, et n'entrepris même pas de les ranger. Il se précipita juste pour appeler son père, afin de le prévenir de leur arrivée.
Sammy grinça légèrement des dents, mais ne fit aucune remarque, puisque lui même décida d'appeler sa copine. Après qu'ils eurent chacun passé leur coup de téléphone, Dean commença enfin à ranger, même s'il le fit beaucoup moins bien que son frère qui prit ainsi plus de temps. Une fois que cela était fait, il fut décidé que vu que ce n'était pas encore l'heure de manger, d'aller se balader un peu.

Dean se demandait s'il allait alors croiser des ours, ou des choses comme ça, et fut le premier à sortir du chalet, bien qu'il ne cessait de préciser, qu'il était venu, vraiment juste parce qu'on lui avait dit que la nourriture à la montagne était géniale. Non pas parce qu'il en avait énormément envie et besoin. Sam s'en accomodait. Il savait comment son frère fonctionnait.
D'ailleurs, cela le fit sourire, de le voir se précipiter dehors. Il le suivit, et ensemble ils commencèrent une sorte de randonnée improvisée. Avec eux, ils avaient chacun pris de quoi "survivre" en cas de rencontre inopinée, ou de blessure maladroite.

Alors qu'ils étaient en forêt, que Sam était content d'observer la différence entre un pin, un sapin et un épicéa, et que Dean, lui, mordillait dans un bout de tarte, observant à droite à gauche tout ce qui pouvait y avoir, un bruit se fit entendre.
Ce ne fut pas grand chose, un craquement de branche, comme si quelque chose venait de tomber à Terre. Ce fut Dean, le premier qui alla voir ce qu'il y avait. Au pied d'un sapin - où était-ce un pin ? Enfin il s'en moquait, c'était juste un arbre piquant -, se trouvait un homme.
Il paraissait avoir le même âge que lui, peut-être plus vieux. Donc dans la vingtaine. Les cheveux noirs ébènes et des grands yeux bleus, il se tourna vers les deux frères, les fixant avec surprise.

Castiel ne s'attendait pas à atterrir dans un monde avec des habitants au corps similaire au sien. Il se releva. Se demandant s'ils allaient comprendre ce qu'il dirait, et constata que le plus grand - qui avait l'air d'un géant - s'approcha de lui.

- Eh, ça va aller ? Tu es tombé de l'arbre on dirait...

Tombé de l'arbre ? Il regarda autour de lui, constatant qu'en effet, il était entouré d'arbres. C'est la première fois qu'il en voyait autant au même endroit. Cas cligna des yeux, pencha la tête sur le côté.

- Je suis tombé de l'arbre ? demanda-t-il sans comprendre.

Oui il était tombé. C'est vrai. Pas d'un arbre. Il aurait du demander à Gabriel plus d'informations sur son atterrissage. Il constata que leur langage étaient les mêmes, et cela le rassura. Il nota aussi, la réaction du petit à côté du grand. Il ne paraissait pas comprendre ce que venait de demander Castiel. Dean s'approcha de cet homme, se demandant d'où il venait, pour poser une pareille question :

- Oui, tu es tombé de l'arbre. Enfin, en tout cas, vu le bruit que ça a fait, ca devait être ça.
- Alors, si c'est ainsi... fit simplement Castiel, s'époussetant.

Dean se demanda un instant s'il venait bien de l'arbre. Plutôt que d'être habillé pour se balader dans la montagne, l'homme portait sur lui un trench-coat, qu'il ne paraissait ne même pas avoir pris la peine de fermer, ainsi qu'une chemise et une cravate. Un simple pantalon noir, et des chaussures banales, mais qui sonnaient comme s'il venait tout juste de conclure une affaire de business importante.
En somme, à côté de Dean et Sam, habillés de gros pulls chauds, et de pantalons déjà tâché de boue pour s'être promené en forêt...Il dénotait totalement.

- Pourriez vous me dire où l'on se trouve ? demanda l'homme, semblant en effet bien perdu.

Sam cita l'endroit exact, donc le nom de la montagne et Cas opina de la tête comme s'il avait compris.

- Et où est-ce? Dans quel monde ?
- ...Comment ça, quel monde ? demanda Dean, qui commençait à ne plus comprendre à cet homme étrange débarqué de nul part.

Castiel compris qu'ils ne paraissaient pas au courant qu'il y avait plusieurs mondes. Il se rappela avoir étudié cette possiblité avec Gabriel. Il su que le mieux à faire fut de ne rien dire, même si cela le démangeait fortement.

- Oh.... Hum...Je m'appelle Castiel.

C'était le seul moyen qu'il avait trouvé pour se rattraper, mais cela ne fit que rendre un peu plus confus Sam et Dean. Cas ne paru pas s'en rendre compte, puisqu'il leur demanda rapidement, ce que c'était qu'une montagne. Il n'en avait jamais vu, habitué aux endroits plats.
Il pensa que sa question était tout à fait normale, mais en vérité, ça n'était pas le cas, puisque sur Terre, ils avaient l'habitude des montagnes.
Dean et Sam se regardèrent, comme pour enchainer un dialogue par les regards. Les deux comprirent qu'ils étaient perdus avec les paroles étranges de ce Castiel, et Sam eut un petit sourire, trouvant cela amusant, tandis que Dean fit un air, qui voulait clairement dire qu'il désirait s'en aller d'ici - bien qu'en vérité, la curiosité le dévorait -. Sam se tourna vers Castiel, après avoir haussé les épaules envers son frère :

- Castiel c'est ça ? Je suis Sam, et voici Dean, mon frère. Tu ne sais pas ce qu'est une montagne ?
- Non, je devrais ? répondit innocemment l'autre en face.

Le grand frère, chercha un instant à réfléchir sur ce qu'il avait vu quand ils avaient étudié le plan des alentours. A ses souvenirs, il n'y avait pas d'hôpital psychiatrique dans le coin, pourtant Castiel paraissait un peu fou. Ou bien décalé. Surtout décalé.

- Ok....Toi je sais pas d'où tu sors mais t'es carrément bizarre, fini par lâcher Dean
- D'où je sors ? Et bien, d'un arbre non ? répliqua Castiel, sans comprendre où voulait en venir l'autre

Dean n'arrivait pas à savoir ce qu'il y avait dans la tête de ce type. Il tira le bras de Sam, comme pour lui faire signe de partir, mais de nouveau, Sam voulu rester.

- C'est vrai...Mais ce que voulais dire mon frère, c'est que tu sembles ne pas connaître et bien...Ce qu'il y a ici.
- Je sais ce qu'est un arbre, affirma Castiel, presque fier de lui de savoir au moins cela.
- C'est déjà bien, en effet....hésita Sam, manquant de rire, devant la naïveté de cet homme
- Ici, il n'y a que des arbres et de la montagne ? demanda alors l'être venu d'ailleurs, en pensant parler du monde où il se trouvait, en général
- Oui. Aux alentours en tout cas, tu ne trouveras que ça.
- Et sinon ?
- Sinon quoi ?
- Qu'est ce qu'il y a d'autre ?
- Comment ça, quoi d'autre ? demanda Dean, qui commençait à perdre le fil de la conversation entre Castiel et son frère
- ...Il y a la mer ? Des nuages ? des Leprichkon ? Des Morgons ? Des Liwuorns ?

Dean écarquilla les yeux.

- Des quoi ?

Castiel comprit qu'il venait de dire une bêtise.

- Vous n'avez pas d'animaux de compagnie...? hésita-t-il à demander, craignant de ne pas se faire comprendre une nouvelle fois.
- ...Si. Des chiens, des chats...commença Sam

Cas se recula, comme horrifié d'apprendre cela. Sam haussa un sourcil d'incompréhension.

- Des chiens et des chats ?! s'exclama Castiel
- ...Oui. Tu sais, les bêtes pas plus hautes que trois pommes qui miaulent et qui aboient ?
- Ils miaulent et aboient ? ...Oh je vois...Ca aussi, c'est différent...

Il ne précisa pas, que chez lui, les chiens et les chats étaient les prédateurs naturels des hommes, et qu'ils faisaient bien trois mètres de longueur. De tout façon,

- Mais dans quel monde tu vis, toi ? balança Dean
- Au Ciel, répondit Castiel, aussi naturel que possible

C'était sortit tout seul, et Cas s'en rendant compte, voulu bien vite se rattraper. Mais de toute façon, c'était trop tard. Il en avait déjà trop dit.

- Quoi, tu te prend pour un ange ? se moqua Dean

Castiel ne savait pas ce que ce c'était qu'un ange, mais était au moins sûr de ne pas en être un. Alors, il répondit que non. Qu'il était un homme.
Soudain, les oiseaux s'envolèrent d'un seul coup autour d'eux. Sam, qui avait lu des livres où le même phénomène se produisait, se méfia.

- Il y a quelque chose qui approche. Ca a effrayé les oiseaux.
- Génial, il manquait plus que ça, maugréa l'aîné.

En vérité, cela rajoutait du piment à leur aventure improvisée, mais ce n'était pas vraiment le moment. Alors qu'ils se décidaient pour se cacher dans un buisson, et que Castiel ne comprenait pas pourquoi, ni ce qu'était un buisson, un ours apparu.
Forcément, il fallait que ça soit quelque chose de suffisamment gros, fort et effrayant, et que ça tombe sur eux. Castiel regarda l'ours. De haut en bas. Et ne bougea pas, au contraire des deux frères qui prirent tout de même la peine de se coucher par terre, en synchro, pour faire semblant d'être mort.

Sam n'était pas sûr que c'était la solution, puisque l'ours était un ours...Pas un grizzly. La bête les observa, et pointa ses deux yeux sur le corps chétif du type en trench-coat. Il se mit à rugir.

- Qu'est ce que tu es toi ?

L'ours le fixa. Resta silencieux. Et ne répondit bien sûr pas. Il resta là un moment, avant de partir, ne semblant rien trouver d'intéressant là où il se trouvait. Castiel fut déçu. Il aurait aimé savoir ce qui se tenait en face de lui. C'est sûrement pour cette raison qu'il se tourna vers les deux frères, ne comprenant pas bien pourquoi ils étaient couchés ainsi.

- Qu'est ce que c'était ?

Sam ne releva pas le fait que Cas ne savait pas ce que c'était, commençant presque à être habitué à ce fait, et répondit.

- Un ours. Ce n'est pas vraiment dangereux pour l'homme, mais ce n'est pas très rassurant non plus d'en rencontrer un...
- Il semblait paisible.

Dean était entrain de se relever :

- Peut-être, mais on sait jamais. Il aurait pu nous buter.

Castiel ne voyait pas vraiment pourquoi, mais il fallait dire qu'il ne connaissait pas les ours. Il ne savait pas que ceux ci, quand ils avaient faim, ou qu'ils se sentaient menacés, pouvaient vraiment devenir dangereux. Dean se tourna vers Sam :

- On ferait mieux de se tirer de là. Au cas où. J'ai assez vu de choses étranges pour la journée.
- Comme tu veux.

L'homme en trench-coat ne comprenait par pourquoi il fallait "se tirer", c'était aussi étrange que de se pousser, mais il ne fit aucune remarque. Ce fut quand il vit que Sam lui disait au revoir, qu'il comprit ce que les deux comptaient faire. Il se mit à les suivre. Et Dean en paru mécontent. Il n'avait pas très envie de se trimballer un type bizarre qui comprenait rien à la vie. Sam lui, le laissa faire. Trouvant que c'était son droit, surtout s'il était perdu.

- J'aurais préféré que ça soit une jolie fille, ronchonna l'aîné
- Peut-être la prochaine fois, s'amusa le second.
- En plus on dirait un chien errant...
- C'est vrai qu'il a des airs... Raison de plus pour laisser faire.

Alors, Castiel les suivit, heureux d'avoir trouvé un repère dans ce monde ou tout - ou presque - lui était inconnu.

A suivre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap One]   Lun 23 Fév - 12:13

OOOOH j'ai trooop rigolé, Cas m'a fait mourir de rire ! Il est trooop mignon, et j'adore comment il décide de suivre les frères, genre narmol =)
Dean est trop marrant :'D, j'l'imagine trop à râler pour faire genre mais en fait s'amuser.
Et Sam est génial, j'aime trop sa relation avec son frère et comment il essaie de lui changer les idées et de prendre soin de lui.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[SPN - SansSpoil - UA - Loin du Ciel, proche de la Terre - Chap One]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Sardine. Une sardine de Royan Nageait dans l’eau de la Gironde. Le ciel est grand, la terre est ronde, J’irai me baigner à Royan, Avec la sardine, Avec la Gironde, Vive la marine ! Et salut au mon
» Hotel pas cher proche de Disneyland
» Loin des yeux, près du coeur...
» Cb, grésil, arc-en-ciel
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yuuki-
Sauter vers: