AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Original - Brand & Just 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Si vous rejoignez, Phineas et Ferb on va bien s'amuser !


avatar

Yuuki
Messages : 11994
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: [Original - Brand & Just 2]   Sam 8 Nov - 18:07

Prompt : Je ne sais plus si je peux te faire confiance.

Au bout de cinq minutes dans le noir, les soupirs se firent plus forts. On sentait l’exaspération planer dans toute la rame. Seul Brandon était heureux : il s’éclatait à écraser des insectes avec un plaisir sadique. Ils arriveraient en retard en UML, c’est tout ce qui comptait pour lui. Le fait de rester enfermé durant de longues minutes, ne l’intéressait pas, et l’arrangeait plutôt. Justin essayait de discuter avec lui, sur le fait qu’il fallait aimer ce cours, mais il n’écoutait rien, préférant appuyer aussi fort et aussi vite que possible sur l’écran. Il ne pensait qu'à éliminer pour de bon toute cette vermine qui envahissait l’écran.
Soudain, un cri vint percer le silence environnant. Ce cri fit sursauter toute la rame, manquant même, de faire lâcher le téléphone à Brand. Il leva la tête rapidement, pour percevoir d’où provenait le cri, et quand il en trouva le coupable, il se leva pour aller lui passer un savon. Seulement, en même temps qu’il se levait, la lumière du téléphone suivant son geste, il vit l'éventuelle cause de ce cri, se déroulant au fond du métro. Une fille était couchée sur celle qui venait d’hurler.

- Lola ! Lola ?! Elle ne respire plus ! criait encore celle qui s'était égosillé peu avant
- Quoi, tu déconnes ? fis une fille face à elle
- Sérieux ?!! déclara le garçon qui était à côté

Les lumières des téléphones, se rivant sur le fond, vers les six sièges, on pouvait observer cette belle aux bois dormants se faire secouer dans tous les sens. Le garçon qui s'était exclamé après cette soudaine nouvelle, était entrain de palper son pouls pour vérifier si elle était vivante, mais n'y connaissant strictement rien à ce niveau là, cela lui paraissait difficile.
Soudain, la voix d’un homme résonna vers l’autre bout du métro.

- Poussez vous, je suis médecin...

Comme il se déplaçait, il passa devant le garçon aux cheveux noirs et son ami, de fait, Brand l’observa. Il semblait bien habillé, chemise blanche propre et bien correctement repassée. Pantalon dans le même état. Le costume complètement clean. Seules ses mains faisaient tâche dans ce tableau. Mais avec le peu de luminosité qui subsistait, l'étudiant en informatique, ne pu percevoir complètement l’état de ses mains, juste qu’elles semblaient être utilisées chaque jour, au vu des nombreuses cales qu'elles possédaient.
Etrange, de la part d’un homme habillé de cette façon, de posséder des mains aussi abîmées. Même porter un stylo en main toute la journée, ne provoquait pas ce genre de choses aussi marquées.
Néanmoins, Brandon se ressaisis, se demandant pourquoi soudain il examinait le monde autour de lui. Peut-être parce qu’apparemment, ils se retrouvaient coincés avec un cadavre sur le bras, et que cela attirait son esprit de déduction, qu'il aimait à avoir après avoir engouffré un roman policier.

- Je suis médecin, laissez moi passer !

Un médecin. C’était donc pour cela, que ses mains étaient si contrastées avec sa tenue.
Justin, se mit à suivre l’homme en vitesse, comme s’il allait pouvoir servir quelque chose.

- Qu’est ce que tu fous, crétin ? Ca nous regarde pas.
- Quelqu’un est peut-être mort, et ça ne t’inquiète pas ?
- J’suis pas un mouton cruel qui aime me délecter à la vue d’un cadavre, fit Brandon, sous la surprise de Just qui ne s’attendait pas à ce que son ami puisse utiliser un tel vocabulaire.

Quoique cela n’était guère surprenant, en y repensant. Il lisait tellement, qu’à force, il avait sûrement emmagasiné des tas et des tas de mots, mais qu'il n'utilisait guère, préférant la vulgarité et les apostrophes de partout.
Certaines personnes s’étaient levés, observant la scène qui se déroulaient devant eux. Pour mieux la contempler, pour mieux s’effrayer, aussi peut-être.
Pendant ce temps, le médecin examinait le corps, mais ne pu qu’être d’accord avec le diagnostic fait à la base.
La demoiselle répondant au nom de Lola, qui gisait sur son amie, était bel et bien morte. Il aurait préféré taire ce verdict, sachant pertinemment ce qui arriverait à ce moment là, mais un imbécile, habillé comme un sac, qui s'était rapproché pour voir, compris ce que l'homme cachait, et lâcha l’information.
Plusieurs cris survinrent. Brandon pu voir deux trois personnes s’effondrer en s’évanouissant, sous la panique. Il pu même voir quelqu’un ouvrir la fenêtre pour essayer de s’enfuir. Mais son attention fut tout de suite happé, par les amis de la victime qui s’agitaient d’autant plus, se mettant à fondre en larmes.
Et voilà, comme d’habitude, les humains s’agitaient pour rien. Lui-même en était un, mais il savait rester calme…. Sauf quand il s’agissait de perdre une partie à un stupide jeu.
Justin, dont le visage était illuminé par un des nombreux portables qui servaient à présent de lumières remplaçantes, paraissait inquiet, tandis qu’il se tournait vers son ami.

Ils allaient rater l’UML, c’est vrai, mais surtout, allaient se retrouver avec un mort sur les bras à la sortie. Le médecin continuait d’examiner le macchabée qu’il avait à présent dans les bras. Tâchant de comprendre ce qui avait bien pu se passer pour que cette jeune fille décède soudainement.
Brand fini par se lever, et pu voir, bien qu’avec un peu de mal, le corps. C’était carrément glauque, de se retrouver face à un cadavre, mais cela ne le choquait pas tant que ça, contrairement à la foule environnante. Son père exerçait le métier de thanatopracteur, et sa mère était dans la police, alors des morts, il en avait déjà vu. Même par inadvertance.
La jeune fille décédée, avait des cheveux mi-longs marron, qui bouclaient à la fin, et ses yeux étaient fermés. Elle était entourée, bien sûr du médecin qui s’occupait de comprendre la cause de la mort, mais aussi de trois personnes. Deux filles et un garçon. Dans le lot, il y avait celle qui avait hurlé, et celui qui avait tenté de vérifier sa mort.
Ce petit groupe s’affairait à poser des questions au docteur, qui se retrouvait alors déconcentré dans son travail. Mais l'homme savait qu’il ne pouvait pas arrêter la panique qui se jouait a présent, et qu’il était logique que ceux qui paraissaient être amis avec la victime, s’agitaient autant, et voulaient en savoir plus.
L’étudiant ne pu s’empêcher de pousser un long soupir, de nouveau. Justin le voyant faire, et découvrant sans mal son air blasé, paru être mécontent de cette réaction, et s’approcha de lui :

- C’est tout ce que ça te fais de découvrir que quelqu’un est mort, sous tes yeux, en plus ?
- Déjà je la connais même pas, et en plus, qu’est ce que tu veux que je fasse d’autre ? M’évanouir comme un abruti ? Non merci, sans façon.
- Tu pourrais au moins paraître, je sais pas moi... Surpris, attristé ? Choqué ?

Il sentit quelques regards se tourner vers lui, mais il n’en avait cure. Brandon n’aimait pas garder dans sa bouche, ce qu’il trouvait essentiel à faire remarquer. En gros, il était ce qu’on avait malheureusement tendance à appeler, quelqu’un de trop franc, une grande gueule, quoi.
Mais c’était vrai, qu’il était légèrement curieux de savoir ce qui avait pu arriver à cette demoiselle, pour que sa vie se termine aussi subitement que cela.

- Et qu’est ce qu’elle a eut, en fait ? fit-il en s’approchant du médecin, qui lui-même poussa un bon gros soupir.
- J’aimerais que l’on arrête de m’interrompre tout le temps, si c’était possible…
- Eh, ok, je vais te laisser tranquille, mais dis moi au moins ce qu’elle a.

Justin voulu tout de même réprimander Brand pour tutoyer quelqu’un, d'aussi imposant, et plus vieux que lui, aussi facilement, mais il n’en eut pas le temps. Le médecin se retourna vers le jeune homme, et l’observa quelques instants :

- Vous devriez dormir, de temps en temps, vos cernes commencent à prendre beaucoup de place, remarqua l’adulte
- Ouais je sais, mais c’matin j’ai un cours à la con, alors j’ai pas pu pioncer. Bon, sa mort alors ?
- Vous êtes quelqu’un d’ignoble, pour avoir l’air de s’en moquer totalement qu'une personne soit morte à quelques mètres de vous.
- Just’ vient de me faire la même leçon de morale. Comme j’l’ai dit, j’m’en fous, c’vrai, mais c’toujours mieux que m’évanouir. Et pis j’ai l’habitude des morts.
- Oh, déjà serial-killer à votre âge ? dit l’homme d’un air sarcastique
- Nan, mais ça peut toujours se faire, si vous continuez d’m’emmerder.
- Je vous rappelle, jeune homme, que c’est vous qui « m’emmerder » comme vous dites. J'essaie de faire mon travail, là.
- Ouais, ben j’arrêterais si vous m’dites de quoi elle est morte, merde.

Voyant que la situation paraissait empirer, Justin décida de réagir, et attrapa son ami pour le tirer doucement en arrière :

- Brand arrête toi, allez viens… Ca ne nous regarde pas.
- Mouais. C'toi qui l'dis, pas moi.

Mais Brandon accepta de reculer un peu, et le médecin, après avoir semblé lui jeter un regard dédaigneux, accompagné d’un sourire, retourna à son travail. Seulement, il paraissait consterné… Et ne pu s’empêcher de faire part de ses avancements à voix haute, oubliant que la discrétion était de mise à ce moment là, pour ne pas empirer la panique

- …Elle est morte étrangement…Son cœur s’est arrêté, mais elle semblait en bonne santé….

Et comme il ne pouvait pas faire d’autopsie en pleine milieu du métro – pour des raisons évidentes, et aussi pour le fait que c’était impossible avec le peu de lumière qu’il possédait -, il ne savait pas quoi faire de plus.
Le garçon aux cheveux noirs qui n’était pas parti bien loin, refusant d’aller se rasseoir, observa le médecin :

- Quoi, vous insinuez qu’elle a été tuée ?
- Brand ! s'exclama Justin, affolé
- Quoi ? Qu’est ce que j’ai fait, encore ?!

Il comprit bien vite ce qu’il avait pu faire, en constatant que les gens autour s’agitaient d’autant plus, certains se mettant à parler plus fort, d’autres commençant presque à hyper ventiler ou à faire des crises d'angoisses.
Si c’était un meurtre, c’était pire qu’un simple accident, qu’une simple mort naturelle : Cela signifiait qu’il y avait un meurtrier parmi eux, donc, qu’ils n’étaient pas à l’abri d’un nouvel assassinat.
Beaucoup de personnes visaient du regard Brandon, d’un air inquiet, comme si ça avait été lui le coupable de tout cela, mais l’étudiant n’en tint pas rigueur, et vit que le médecin paraissait mécontent qu’il ait annoncé cela comme ça.

- Merde hein, fit Brand comme pour se justifier.

Le professionnel secoua la tête, et retourna à ce qu’il faisait.
Justin observa Brand, et le trouva étrange. Plutôt que de paraître déconcerté, ou ennuyé par le fait qu’il y avait un meurtrier parmi eux, il semblait amusé.
Son ami se pencha vers lui, pour lui chuchoter :

- Just…J’ai vraiment envie.
- Envie de quoi ?
- …Mener l’enquête.
- Quoi ?! Mais on n’est pas dans un livre !
- Mouais. Allez, tu m’aides, s’te plait ?
- Non ! Je préfère rester tranquille dans mon coin ! Le métro va bien finir par redémarrer, et alors les autorités compétentes s’occuperont de cette pauvre demoiselle…
- Ouais mais en attendant j’vais m’faire chier à écraser des insectes et des boutons d’acné sur ton tel’ qui aura plus de batterie après, alors s’te plait.
- Brandon…
- T’es mon pote non ? Si tu dis non, je ne saurais plus si je peux te faire vraiment confiance…..
- Quoi ?! Tu veux briser notre amitié tout ça pour ton propre intérêt ?!
- Je déconne, j’essayais juste de te forcer, voir si ça marchais….P’tain allez, ça va être fun.
- …On parle d’un meurtre là.
- Ouais, ouais, je sais. Merde, Just, say yes !

Le brun paraissait consterné, et refusait d’aider son meilleur ami dans une telle chose. Surtout quand il le voyait s’exciter comme une puce, comme un enfant. C’était d’un meurtre dont il s’agissait, pas de faire du toboggan ou de la balançoire. Mais Justin savait que Brandon avait un mauvais caractère suffisant pour se moquer totalement du fait que ce n’était certainement pas moral, de bondir sur place parce que quelqu’un s’était fait tuer.

- Bon , d’accord, mais si tu arrêtes de dire que c’est « fun » okay ?
- … Bon s’tu veux ! Viens par là, qu’on réfléchisse par où on commence.

Ils se rapprochèrent, dans leur coin. Après tout, il ne fallait pas que quelqu’un les entende, cela pourrait faire en plus une émeute.
Par chance, les gens étaient si affolés, qu’ils discutaient assez fort pour que ce que les deux amis se racontaient, soit étouffés par leurs voix.

A suivre….
(et ouaip)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Original - Brand & Just 2]   Sam 15 Nov - 21:05

... Malgré les quelques erreurs (vous/tu ce genre de trucs),
Brandon est fou, Justin est fou aussi. Le médecin est fou :'D (sérieusement comment fait-il pour rester aussi calme? :'D)
Le métro blindée de monde est fou, quand est ce qu'ils vont hurler et courir partout "auuuus ecours au meurtre à l'assassin"? :'D

Je voudrais bien savoir ce qu'il s'est passé, et pourquoi butter cette pauvre fille qui n'a rien fait :'D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Original - Brand & Just 2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Pavoni Blue Brand - VeroBar VRS & VRV
» UN TRIKE original
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Glashutte Original
» la Version Original de cyrano de bergerac edmond rostand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yuuki-
Sauter vers: