AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Original - Brand & Just 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12899
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: [Original - Brand & Just 1]   Sam 8 Nov - 11:57

Prompt : Ses yeux étaient bleu-gris comme le reflet d'un orage sur la surface d'un lac.

– Prochain arrêt, Devin-Rish.

Un soupir mêlé à une sorte de grognement se fit entendre, faisant suite à cette annonce. Il provenait d’un siège de la rame de métro, où se trouvait assis un garçon ayant dans la vingtaine. Les sourcils froncés, l’air énervé, Brandon n’avait certainement pas envie que le métro s’arrête bientôt pour les livrer à une sentence pire que la mort, selon lui. Ses yeux bleus-gris foncés, semblables au reflet d’un orage sur la surface d'un lac, grondaient autant que lui. Ses cheveux noirs ébouriffés de partout, parvenait à soutenir un casque bleu marine, qui était débranché, mais qu’il gardait tout de même sur ses oreilles.

– Allez, ce n’est pas si horrible que ça, le cours d’UML.

Brandon fusilla du regard le garçon assis devant lui. Qu’est ce qu’il détestait Justin et son optimiste si poussé. Toujours content de tout, toujours positif, ne voyant jamais le mal. Le garçon aux cheveux noirs n’était pas ce qu’il y avait de plus négatif, mais il trouvait que cet élan de joie que son voisin délivrait jour après jour, était éreintant.
Ne voyait-il jamais que le malheur existait bel et bien ?
L’autre continuait de lui faire un grand sourire. Ses cheveux bruns courts, et ses yeux marron, ne lui donnait rien de particulier. Il n’était pas très beau, ou mignon. Mais quand il souriait, cela lui offrait un charme que nul n’aurait su renier.
Seul Brandon n’aimait pas son sourire. Toujours là, toujours présent. Ne savait-il pas se mettre à pleurer ?

– Parle pour toi…
– Ce n’est pas si difficile l’UML !
– Ca c’est sûr…N’empêche que c’est terriblement chiant.

Habitué à la vulgarité de son ami, Justin ne lui fit aucune remarque à ce propos, et eut un petit rire, qui ne pu empêcher d’agacer Brandon.

– Tu t’arrêtes jamais de rire, Just’ ?
– Et pourquoi pas ? Ca fait travailler les muscles, tu devrais essayer, Brand’ !

On aurait pu croire qu’ils ne s’entendaient pas si bien que ça. Brandon râlait toujours, et Justin ne faisait que pousser un peu plus ses râlements, de façon taquine. Ils avaient une relation très spéciale, mais restaient finalement meilleurs amis. Preuve en est, ils ne se contentaient plus de s’appeler par leurs prénoms, mais bien par des surnoms qui étaient tout trouvé : Chacun possédant un début de prénom pouvant faire un mot anglais, Brand et Just. Les gens qui les connaissaient bien, avaient pour habitude de les appeler « Just Brand ».

– Mouais…. J’pourrais emprunter ton portable ? Le tien a plus de jeux que le mien…
– Tu parles de ceux que tu as installés dessus, où le but est d’écraser des insectes, ou de dérouler du papier toilette ?
– Ouais, j’parle de ceux là.  
– Allons Brand’ tu dois travailler pour avoir des bonnes notes aux partiels.
– J’m’en fous, l’UML c’est horrible. Le prof est ronflant, et d’toute façon tout le monde est d’accord sur ce point. Y a que toi pour parvenir à l’apprécier.
– Je le trouve sympa moi, monsieur Tricotin.
– Tu vois, qu’est c’que j’te disais…

Le métro pendant ce temps, s’arrêta à la station qu’il avait annoncé plus tôt, et constatant ce fait, Brandon ne pu s’empêcher de soupirer un peu plus. Dans une station, il allait se retrouver à l’université, dans un cours où il se contentait d’apprendre des diagrammes, soi-disant facile à comprendre pour ceux qui ne savaient pas en faire. A la base, il se disait que ce cours allait l’aider énormément à mieux programmer – puisque les modèles de diagrammes servaient aussi à cela -, mais au final, c’était juste un cours horrible, où il n’avait qu’une envie : dormir.
Et comme il préférait dormir en étant chez lui, dans son lit, plus que sur une table toute dure, il décida de proposer quelque chose à Justin :

– Ca t’dis pas d’prendre le métro inverse, et qu’on rentre chez moi ? Genre je vais dormir dans mon lit, pis toi tu t’occupes de mes chieurs de frères.
– Brand… Je vais pas sécher un cours intéressant pour m’occuper de petits monstres pendant que toi tu dors.
– Bon bah alors, j’prends le métro inverse, j’rentre chez moi, et toi tu dis que j’suis malade.
– Tu sais, que je n’aime pas mentir.
– Ouais c’est vrai qu’t’es trop nul pour ça. P’tain…. Y a pas moyen que le prof tombe des escaliers et qu’on n’a pas cours ?
– C’est méchant ce que tu dis.
– Oh c’est bon hein, toi y a pas un cours que tu détestes, et que tu ne veux pas avoir, donc que t’imagines que le prof viens pas à cause d’une chute dans les escaliers ?
– Et bien, non… Moi j’adore tous les profs. En plus, c’est méchant d’imaginer ça… Si ça arrive en vrai, je me sentirais vraiment mal.

Souvent, Brand avait du mal à comprendre comment son ami pouvait non seulement être positif, mais en plus, comment il pouvait autant aimer l’école.

– Prochaine station : Université Saint-Geoffrey, annonça innocemment le métro, avant de se re-mettre en route
– Putaiiin…
– Brand, pas si fort, tu vas déranger les gens autour.

En effet, certaines personnes autour, paraissaient outrées de ce vocabulaire, d’autant plus qu’à côté de cela, ils devaient supporter le fait qu’ils étaient debout, et que ce fait les énervait déjà bien assez.
Brandon était de plus en plus nerveux, tapant des pieds comme un gamin capricieux. Aujourd’hui, il n’avait pas envie, point barre. C’était une mauvaise journée. Et ce n’était pas juste : tout le monde était en vacances chez lui. Sauf lui, bien évidemment, puisqu’il était à l’université.
Quand il repensait à Sébastien qui l’avait nargué le matin même, en dormant profondément dans le lit d’à côté, cela le dégoutait. Brandon se rappelait avoir pensé un truc du genre « Il est en terminale et il continue de pioncer ? Bordel… ». Mais en un sens, qui disait terminale, disait que bientôt, son petit frère allait devoir aller à la faculté, avec les vacances d’une semaine…
C’est pour cette raison que Brand l’avait réveillé en le secouant bien fort, ce matin là. De toute façon, il allait bien être obligé de se lever à un moment, quand Jack ou Kellian se jetteraient sur lui pour aller regarder les dessins animés.
Sébastien avait grogné, et Brandon avait ricané avant de quitter la chambre.

A cette idée d’avoir réveillé de force son frère, le garçon aux cheveux noirs se calma. Finalement, ce n’était pas si mal d’aller en UML pour pioncer sur une table. Au moins, il n’avait pas deux monstres hyperactifs qui l’embêterait…
Alors qu’il s’étira, se préparant à se lever pour sortir et aller à l’université, le métro s’arrêta.
En plein milieu du chemin.
Des grognements, et des râlements énervés se firent entendre, mais cette fois, ça ne venait pas de Brand, mais bien des gens autour.
A vrai dire, le jeune homme aux yeux bleus foncés, se contentait de sourire :

– Yes ! On va arriver en retard !
– Oh non…. Attends, j’essaie de prévenir Marine…. Fit son ami, qui lui, ne paraissait vraiment pas heureux de cette nouvelle.
– T’oublie, abruti, qu’on est dans un métro. T’as pas de réseau.
– Ah oui…Tu as raison…

Justin aborda une mine dépité et un peu angoissée, et il ne fut pas le seul. Autour d’eux, pleins de gens voulaient essayer de joindre leurs directeurs, patrons, camarades de classe, pour les prévenir qu’ils arriveraient en retard… Mais malheureusement, personne ne parvenait à capter un réseau suffisant pour envoyer un SMS.
Soudain, comme pour conclure le fait qu’ils étaient bel et bien enfermés dans le métro, les lumière s’éteignirent, et ils se retrouvèrent dans le noir.

–  Bon, ben ça va durer longtemps. Just, prête moi ton tel, que je m’éclate un peu !
– Tu as un portable, toi aussi, tu sais ?
– Ouais, mais moi j’ai pas de place dessus pour mettre des jeux, allez s’te plait !

Dans un soupir, Justin tendit son téléphone à Brandon qui s’en empara pour y jouer.  Tout autour d’eux, les gens commençaient à grincer des dents, à discuter entre eux, même s’ils ne se connaissaient pas forcément.
Une atmosphère naturelle, quand on apprenait qu’on allait rester enfermé quelques temps dans une minuscule boîte au fin fond du nulle part souterrain.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Sorry Women


avatar

Maliae
Messages : 1714
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Original - Brand & Just 1]   Mar 11 Nov - 10:21

Ouais purée le coup de panique que j'aurais si je me retrouvais enfermé comme ça dans le métro (en plus s'il fait noir, pas moyen de lire -_-) !
J'adore la relation justin/brandon niark niark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12899
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: [Original - Brand & Just 1]   Mar 11 Nov - 21:03

Aaah le justin/brandon. Le couple que je fais dans ma tête, mais pas à l'écrit, alors que j'en suis l'auteur même (wait)
Mais ouais, moi j'serais pas si paniqué que ça, mais j'aurais un peu les boules quand même (le pire, c'est que je me base sur des faits réels qu'on m'a raconté sur le groupe fb du nano... le meurtre en moins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Original - Brand & Just 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Original - Brand & Just 1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Pavoni Blue Brand - VeroBar VRS & VRV
» UN TRIKE original
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Glashutte Original
» la Version Original de cyrano de bergerac edmond rostand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yuuki-
Sauter vers: