AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Teen Wolf - Pas de spoil] Qu'est ce qu'un Dedek?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Teen Wolf - Pas de spoil] Qu'est ce qu'un Dedek?    Sam 25 Oct - 13:09

Fandom : Teen Wolf
Prompt : Rentre à la maison. Tu es mon héros et je t'aime.
Note : UA, épilogue.

***

C’était un miracle, le shérif avait retrouvé son fils. Quelqu’un avait dut le déposer devant sa porte. De nombreux mystères restaient non résolue, où était Stiles pendant tout ce temps ? Qui l’avait ramené ? Qu’avait-il vécu ? Qu’avait-il fait ?
Mais Stiles avait l’air d’aller bien, il était en bonne santé, il portait des vêtements propres, et ne paraissait pas vraiment traumatisé et le shérif était heureux qu’il soit revenu. Il lui avait tellement manqué. La perte de sa femme et de son fils avait été insupportable, il avait eut l’impression de mourir encore et encore, chaque fois qu’il devait l’annoncer, chaque fois que les journalistes l’interrogeaient à ce sujet, tout le temps. C’était comme être en enfer sur terre. Pourtant il avait tenu bon, Stiles n’était peut-être pas mort. Cette simple brindille d’espoir l’empêchait de mettre fin à ses jours. Stiles était peut-être vivant quelque part.
Tout le monde lui disait que c’était fichu, qu’il ne fallait pas attendre, que ça ne servait à rien de croire et pourtant tout le monde s’était trompé, et Stiles lui était revenu.

Le shérif avait rit, pleuré, serré son fils dans ses bras longtemps, longtemps, longtemps. Il ne l’avait pas quitté d’une semelle durant des heures et l’avait allongé à côté de lui dans son lit. Incapable de dormir, trop effrayé d’être entrain de rêver et de voir son fils disparaître à nouveau.

Stiles ne disparu pas. Mais il ne paraissait pas aussi heureux que le shérif. Le lendemain il avait appelé « Dedek » et son père n’avait pas compris de quoi il parlait. C’était un mot bizarre et incompréhensible, qui ne voulait rien dire. C’était comme si son décodeur était cassé et pourtant avant il comprenait parfaitement son fils.
- Dedek !!
- Quoi Dedek ? Tu as faim ?
Son fils lui jeta un regard hautain. Hautain oui hautain. L’air de dire « tu ne comprends vraiment rien, tu es stupide ».
- Tiles veut Dedek !
Etait-ce un nouveau jouet ? Une peluche ? Un doudou ? Un personnage de dessin animé ? Dedek. Des dek ? Dek ? Qu’est ce que ça pouvait être bon sang ?
Stiles au début se contenta de réclamer, puis commença à se refermer sur lui-même. Il pleurait pour un rien, et faisait des cauchemars la nuit. Il hurlait. Pas pour avoir sa maman, mais pour avoir Dedek. Et le shérif ne comprenait pas ce qu’il voulait.
- Méchant papa ! Disait-il lui reprochant de lui avoir prit son Dedek.

Le shérif avait bien essayé de lui demander ce que c’était Dedek, c’était qui, c’était quoi. Mais la réponse n’avait pas été très satisfaisante :
- C’est louloup !
Dedek était un louloup. Un loup ? Une peluche loup ? Un animal ? Cela ne l’avançait pas tellement.
Et Stiles était triste parce qu’il n’avait pas son Dedek.

Pour Stiles il manquait quelque chose, quelqu’un. C’était horrible. Il avait son papa et était heureux. Mais il était vide. Il se réveillait le matin, appelait Dedek mais plus de Dedek. Il avait bien essayé de s’enfuir pour aller à sa recherche mais son père l’en avait empêché, évidemment.
- Tiles veut Dedek !
Et puis il y avait aussi Scott, mais c’était moins grave Scott. Parce qu’il savait que s’il retrouvait Dedek il retrouverait son meilleur ami aussi. Il voulait que Dedek soit là, parce qu’il était son louloup et qu’il l’aimait.
Et son père ne comprenait rien du tout. Stiles avait mal et froid et ses jeux étaient nuls, tout était nul.

Le shérif s’en voulait de voir son fils si triste. Il savait enquêter d’habitude, mais résoudre l’énigme de Stiles, il n’y arrivait pas. Pas tout de suite.
- Dedek che’cher Tiles ? Dedek aime Tiles ! Tiles aime Dedek !
Dedek était donc bien quelqu’un. Et puis le shérif comprit, et c’était tellement évident qu’il se demanda pourquoi il n’avait pas saisit plutôt :
- Dedek c’est celui qui t’a emmené ici ?
- Oui !
- Tu étais chez lui avant, c’est ça !
- Oui ! Applaudit Stiles.
Dedek…
- Il s’appelle Dedek ?
- Dedddddeeeeek ! fit Stiles.
- Dedek…
- Deddddeeeeek !
Le décodeur sembla enfin se rallumer. Son fils avait des difficultés parfois, surtout avec les « r ».
- Derek ?
- Oui !!!
Derek donc.
Qui était donc Derek ? Où était-il ?
Il devait le retrouver, si ce n’était pas pour son fils, il devrait au moins le remercier de lui avoir ramené l’enfant.
Il mena son enquête.

***

Vide. Noir. Silence.
Derek ne se levait plus, ne mangeait plus. Ne faisait rien. Il ne mourrait pas et il avait envie de mourir. Il voulait boire mais l’alcool n’agissait pas sur les loups garou. La drogue c’était pareil. Même le suicide s’avérait compliqué parfois.
Mais il avait la solution. L’aconit. Il en boirait des litres pour être sûr, pour bien partir, pour arrêter son chemin.

Paige essayait de l’appeler et il ne répondait pas, elle était venue et il l’avait mise dehors. Melissa aussi était venue. Il n’avait même pas ouvert. Tout ce qu’il voulait c’était disparaître.
Melissa n’avait pas abandonné pourtant. Derek lui avait ramené sa voiture et elle avait vu qu’il n’y avait plus l’enfant. Stiles.
Elle ne connaissait pas toute l’histoire, mais elle savait que Derek tenait énormément à Stiles, qu’il avait peur de le perdre. Apparemment il l’avait perdu.

Derek n’arrivait même pas à dormir. Stiles avait si bien envahis sa vie qu’il avait l’impression par moment de l’entendre rire, crier, pleurer, réclamer. Respirer. Puis plus rien, l’illusion disparaissait, le laissant plus vide encore.
Il avait envie de pleurer. Il n’y arrivait pas. Ses sanglots se coinçaient dans sa gorge et le torturaient de l’intérieur. Et c’était tout ce qu’il méritait, de souffrir, d’avoir mal. Parce que sans Stiles plus rien ne valait la peine.

L’enfant avait mis de la couleur dans sa vie, grâce à lui Derek avait pu se relever, marcher, avancer, il avait pu sourire à nouveau, rire. Il avait pu espérer, découvrir un nouveau bonheur, il avait pu croire que tout irait bien. Mieux.
Les couleurs s’étaient diluées sous la pluie et Derek s’était écroulé. Il fallait des jours pour marcher, quelques secondes pour tomber.

Derek regardait le plafond encore et encore. Il n’y avait rien à faire, Stiles ne reviendrait pas, jamais. Il oublierait, il grandirait, il ferait sa vie. « Dedek » n’avait été que de passage pour l’enfant.
Derek fini par se relever. Combien de jours étaient passés ? Combien d’heures ? Il ne savait pas, il ne savait plus. Beaucoup, peu. Aucune idée, quelle importance ? Melissa avait cessé de venir, Paige n’était jamais revenu. Tant mieux. Tant pis.
Il avança.
A quoi bon attendre ? A quoi bon rester ?

Aucune lumière n’était apparue, rien n’était venu le sauver. Alors à quoi bon ?

Derek prit l’aconit dilué, le versa dans un verre. Inutile d’ajouter de l’eau. Voilà, à ta santé Derek.
Adieu.

***

Les journaux avaient pris en photo Stiles et son père. Ca avait fait les gros titres. L’enfant perdu retrouvé. Melissa était bien entendu tombé dessus et avait finalement compris. Il fallait qu’elle aille parler au shérif, il fallait qu’elle lui dise qui s’était occupé de son fils, qui en avait pris soin.
Elle sentait que Derek allait mal, trop mal, et elle s’inquiétait pour lui. Si elle pouvait l’aider, même juste un peu, elle le ferait. Ce pauvre gosse la touchait.

Melissa était allée sonner chez le père de Stiles. Puis elle avait tout expliqué. Le mystère Derek avait été résolu pour le shérif. Il suffisait maintenant d’aller voir ce Derek et de le remercier.

Encore fallait-il ne pas arriver trop tard.

Le shérif sonna à la porte sans que personne ne lui réponde, il appela, expliqua qui il était et s’inquiéta de n’obtenir aucune réponse. Stiles était avec lui et cria plus fort que lui. La porte resta fermée. Le shérif décida de la défoncer.
A l’intérieur il faisait noir. Ca sentait le renfermé et le vomi. Stiles couru vers la personne affalée par terre sans avoir besoin de lumière :
- Dedek !!!
Le shérif trouva les interrupteurs et alluma. Un adolescent était allongé dans son vomi, inconscient. Stiles le secouait et l’appelait, il faisait des bisous sur sa joue, ne se préoccupait pas de l’odeur et de la saleté.
Le shérif réagit vite et appela les secours, puis il s’approcha de Derek pour voir ce qu’il avait fait. Apparemment il s’était empoisonné. Stiles ne comprenait pas et l’appelait encore et encore. Le shérif dût le prendre dans ses bras pour qu’il se calme et l’ambulance arriva vite. Pas assez vite à son goût cependant.
Est-ce qu’ils pourraient sauver Derek ? Est-ce qu’il ne serait pas trop tard ?

***

Stiles était blottit dans les bras de Derek et dormait. Le shérif les regardait tous les deux et eut envie de prendre une photo. Ils avaient l’air tellement bien. Si Derek se réveillait de son coma, il serait sans doute heureux de trouver l’enfant qu’il avait recueilli.
Si Derek se réveillait, le shérif savait déjà ce qu’il ferait.

***

Le froid avait été remplacé par quelque chose de chaud. De très chaud. Un peu comme quand on dort la nuit et que notre chat vient se coucher sur nous. Il se demandait pourquoi il avait chaud et pourquoi il n’était pas mort. Ou peut-être qu’il était mort justement.
Il ouvrit les yeux. Tout était blanc et lumineux. Lourd et chaud.
Et quelque chose lui chatouillait le nez.

Derek éternua. Stiles ouvrit les yeux et l’appela.
- Dedek Dedek Dedek.
Etait-ce un rêve ? Un beau rêve. Derek serra l’enfant contre lui :
- Je suis là, dit-il d’une voix toute enrouée.
- Ouiiii ! Cria l’enfant.

Un homme s’approcha du lit. Derek le reconnu, c’était le père de Stiles. Il resserra sa prise sur l’enfant. On allait lui reprendre Stiles. Ce cauchemar ne finirait donc jamais ? A quoi bon vivre si…
- Bonjour, je suis le père de Stiles. Se présenta l’homme.
- Je sais qui vous êtes. Grogna Derek sur la défensive.
- Merci d’avoir sauvé et aidé mon fils.
- De rien, ronchonna Derek.
Stiles était blottit tout contre lui et Derek voulait qu’il reste là. Mais maintenant que l’homme avait fait son bon devoir de citoyen, il allait sûrement prendre son fils et salut.
- J’ai mené mon enquête sur toi. Tu es orphelin n’est ce pas ?
Derek le fusilla des yeux. Pourquoi lui rappeler ça ? Pourquoi lui faire du mal ?
- Je pense que tu ne peux pas vivre seul. Continua l’homme.
- Je n’irai pas en foyer, cracha Derek. De toute façon je m’enfuirai. Je sais me débrouiller seul. Je n’irai pas.
Stiles tapota gentiment sa tête et caressa ses cheveux :
- Calme Dedek ! Sourit-il et il embrassa sa joue.
Derek retrouva un peu le sourire, juste pour Stiles. Il continua de jeter des regards meurtriers vers le shérif.
- Je ne pensais pas au foyer.
Derek hocha la tête. Bien.
Il retournerait donc chez lui. Seul.
- En fait je me demandais si tu voulais venir vivre avec nous. Avec Stiles et moi.
Derek ouvrit la bouche. Sans comprendre.
- Quoi ?
- J’aimerais t’adopter.
- Hein ?
- Tu pourrais devenir le frère de Stiles. Je pourrais être une sorte de père pour toi.
- J’ai déjà un père, j’en ai pas besoin d’un deuxième, s’énerva Derek toujours sur la défensive.
Est-ce que cet homme se moquait de lui ? Personne n’était aussi généreux.
- D’accord, alors je serai simplement ton tuteur. Qu’en penses-tu ?
- Vous êtes sérieux ?
- Très sérieux.
- Vous ne me connaissez même pas.
- Stiles a confiance en toi, et tu l’as sauvé, ça me suffit.
Derek fronça les sourcils méfiant. Puis il regarda Stiles. L’enfant souriait et répétait pleins de fois « Dedek ». Il pourrait vraiment vivre avec lui ? Le garder ? Avoir une nouvelle famille ?
Une qu’on ne lui retirerait pas ?
Est-ce que cet homme était sincère ?
- D’accord, fit Derek. D’accord, je veux vivre avec Stiles.
L’homme lui sourit franchement. Et Derek rendit les armes.

***

- Debout, debout ! Cria Stiles dans ses oreilles. Dedek Debout !
Derek se réveilla et se frotta les yeux.
- Qu’est ce qu’il y a Stiles ? Ronchonna-t-il.
Il était six heures du matin et le sale môme était déjà réveillé.
- C’est noyel !!! Rigola l’enfant.
Derek grogna mais se leva et prit l’enfant dans ses bras. Oui c’était noël. C’était noël tous les jours pour Derek maintenant. Depuis qu’il vivait ici, dans cette maison. Qu’il avait une famille. Stiles son tout petit frère très chiant parfois mais qu’il aimait. Et le shérif. Pas tout a fait son père. Mais un peu.
Il y avait un sapin décoré dans le salon et des cadeaux en dessous. Il y en avait même pour Derek, preuve qu’il faisait bien partie de cette maison maintenant.
Stiles déchira le papier en rigolant et ouvrit tous ses cadeaux d’un coup. Jouant avec l’emballage avant de s’intéresser à ce qu’on lui avait offert.
Derek ouvrit ses cadeaux plus lentement, il y avait des habits, des baskets et un ballon de basket. Le message était plutôt clair et Derek fut heureux de voir que le shérif faisait attention à lui de cette façon.
Depuis qu’il vivait ici il avait reprit le lycée, ça avait été bizarre et il ne parlait à personne. Il avait l’impression qu’ils étaient tous des étrangers pour lui, même ses anciens camarades.
Et puis Paige était venu le voir. Elle était dans la même école que lui. Ca avait été plus facile d’avoir une amie, ça lui avait permis d’en avoir d’autres. Pas les mêmes qu’avant, mais ce n’était pas grave.
Ne restait plus que le club de basket. Derek voulait le rejoindre, sans jamais oser. Le shérif l’encourageait ainsi à sa façon.
- Merci. Dit-il.
Le shérif ébouriffa ses cheveux, exactement comme un père à son fils.

Stiles fini par venir vers eux, fit des câlins et des bisous puis fixa Derek un moment avant de faire très sérieusement :
- Derrrrrrek !
Et ce fut le plus beau cadeau du monde.
Derek prit Stiles dans ses bras et le serra fort.
- Je t’adore !
- Tiles aime Derrrrek aussi !
Le shérif les serra alors tous les deux et fit :
- Et moi je vous aime tous les deux.

Derek pouvait marcher et avancer à nouveau. Désormais il avait une véritable nouvelle famille et tout irait bien.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1000
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - Pas de spoil] Qu'est ce qu'un Dedek?    Sam 25 Oct - 15:06

Awwwwwwwwwwww <3 Je préfère ça à ton autre fin qui m'a fait pleuré et te maudire ! Mon dieu, c'est tellement mieux <3<3

J'adoooore quand il sait dire "Derek" à la fin, c'est troooop mimi ! Par contre, j'avoue que tu m'as fait peur avec le suicide de Derek là, brrrr Sad

Mais c'était mignon <3 (gagatise)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - Pas de spoil] Qu'est ce qu'un Dedek?    Sam 25 Oct - 15:07

Mon autre fin a quand même eu lieu MOUAHAHAHAHAH <3 ! Bref c'était un petit épilogue comme ça :p !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 939
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - Pas de spoil] Qu'est ce qu'un Dedek?    Dim 26 Oct - 23:16

Coucou. Sad

J'ai. Eu. PEUR, et j'ai pleuré, méchante! Mais non en fait, pas méchante, parce que cela finit bien et...

Ouuuuf. T-T

Ils vont être heureux, maintenant, hein?

(cette histoire était tellement bien. Superbe. Et vive Mélissa qui a prévenu le shérif!!)

Merci pour cette histoire. Smile


Maeve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - Pas de spoil] Qu'est ce qu'un Dedek?    Dim 26 Oct - 23:17

Oui. Ils seront heureux, c'est promis.
Je ferai peut-être des petits chapitres bonus sur eux Smile, on verra^^ !!

AHaha j'ai quand même réussi à te faire pleurer, je suis super fière de moi je dois dire :p !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - Pas de spoil] Qu'est ce qu'un Dedek?    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Teen Wolf - Pas de spoil] Qu'est ce qu'un Dedek?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» AVP-REQUIEM - "WOLF" PREDATOR (Toutes Versions)
» [Plichota, Anne & Wolf, Cendrine] Oksa Pollock - Tome 1: L'Inespérée
» Wolf's Rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: