AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Teen Wolf - pas de spoil] Papa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Teen Wolf - pas de spoil] Papa.    Dim 14 Sep - 17:35

Fandom : Teen Wolf
Prompt : Si dans la vie faut prendre des risques, faut savoir aussi s'en aller.
Note : UA FIN. OIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN :'(

***

Derek se sentait plus léger. Les jours passaient, il faisait son deuil, il réapprenait à vivre. Stiles grandissait et tous les deux s’étaient apprivoisés depuis longtemps. Scott était entré dans la vie de Stiles. Paige dans celle de Derek. Chacun leur ami.
La douleur de la perte de Derek serait toujours là, et Stiles garderait sans doute des séquelles – inconsciente - de ce qu’il avait vécu mais tous les deux commençaient à très bien s’en sortir. Ils avaient réussi à attraper le bonheur et à le mettre dans leur maison.
Les fondations de leur nouvelle vie étaient solides et Derek était sûr que malgré les difficultés qu’ils pourraient rencontrer, tant qu’ils seraient ensemble, ils survivraient à tout. Derek commençait à s’imaginer leur avenir, il apprenait à sourire, à rire, à être léger. Stiles lui avait apporté une nouvelle chance d’être heureux, il suffisait qu’il la cultive.
Et il savait qu’il apportait aussi quelque chose à Stiles. Il suffisait de regarder ses dessins « là c’est Dedek et là c’est moi on se fait un câlin », ou de le voir courir vers lui quand il venait le chercher après une journée chez Scott, il suffisait de le surprendre entrain de tirer les cheveux à Paige, pour savoir que Stiles aimait Derek et qu’il était content d’être avec lui.
Tout irait bien maintenant.

Tout irait bien.

Derek alluma la télévision un soir et tomba sur le journal. Il failli changer de chaine pour mettre des dessins animés pour le bébé, quand celui-ci cria :
- PAPA !
Derek ne comprit pas immédiatement. Ses yeux tombèrent sur le shérif qui parlait d’une affaire qu’il venait de résoudre. Il ne semblait pas très à l’aise devant l’objectif et semblait vouloir partir. Jusqu’à ce qu’un journaliste plus curieux qu’un autre l’interroge sur des sujets plus privés :
- Comment vous sentez vous depuis la disparition de votre femme et de votre fils ?
- Claudia et Stiles n’ont rien à voir dans cette affaire.
- Stiles ? Votre fils ne s’appelait pas Genim ?
- Si mais c’est comme ça que je l’appelais. Stiles. Maintenez veuillez ne plus m’importuner à ce sujet.
Le shérif avait l’air très fatigué, mais Derek ne le voyait pas du tout. Stiles babillait à côté de lui « papapapapapapapa » et Derek avait l’impression que le toit de la maison venait de lui tomber sur la tête, qu’on lui avait arraché le cœur, et tous les membres. Il éteignit la télé mais resta devant tandis que Stiles se mettait à pleurer parce qu’il voulait encore voir « papa ».
Derek cru que le monde s’était arrêté et que c’était pour ça que tout à coup tout semblait lent, moche et sans couleur. Que ses jambes et ses bras tremblaient. Que son estomac était dans sa bouche et qu’il avait envie de vomir.
Que son cerveau refusait d’enregistrer ce qu’il venait de voir.

Il y avait d’autres Stiles. Il y avait pleins de Stiles dans le monde. Pleins de Stiles qui avait perdu leur mère. Pleins de Stiles qui croyait voir leur père à la télé. L’enfant avait déjà séché ses larmes et jouait avec son pied, Derek lui demanda :
- C’est quoi ton prénom ?
- Tiles !
- Non… C’est… Tu t’appelles Genim ?
- Nenim… beuuu’k. Tiles.
Ce fut la fin du monde.
Derek pouvait faire comme s’il n’avait rien vu. Comme s’il ne savait pas. Garder Stiles près de lui, pour lui, continuer à vivre comme ça, cette vie si géniale qu’ils s’étaient construits tous les deux. Stiles avait déjà presque oublié avoir vu son père à la télé, et n’avait sans doute pas compris ce qu’il se passait. Derek pouvait fermer les yeux, serrer fort son bébé dans ses bras, et dire qu’il était à lui. Qu’il l’avait trouvé.
Stiles était sa famille maintenant, alors il pouvait décider de le garder.
Mais Derek savait ce que ça faisait, il connaissait la douleur de perdre des personnes chères. Il ne pouvait pas dormir en pensant à ce père qui n’avait plus sa femme et priait sans doute pour que son fils soit vivant quelque part et qu’il le retrouve un jour. Derek ne pouvait pas continuer à se regarder dans un miroir en sachant que quelqu’un souffrait de l’absence de son enfant. Il connaissait la douleur, cet étouffement horrible qui vous prenait à la gorge, cette envie de se laisser aller à ne plus jamais se réveiller, cette demande incessante « à quoi bon continuer maintenant ? ». Derek avait réussi à avancer grâce à Stiles, mais qu’est ce que le shérif pouvait faire lui ?
D’autant plus que son fils était vivant. Bel et bien vivant. Et en parfaite santé.
Là maintenant il dormait tout souriant, blottit dans les bras de Derek. Et Derek lui caressait les cheveux doucement.

Les gens pensaient que la fin du monde aurait lieu quand la terre tremblerait, quand l’eau engloutirait les villes, les maladies décimeraient les hommes, quand tout exploserait, tout serait détruit, quand il n’y aurait plus personne pour en parler. Derek savait que la fin du monde était bien différente, qu’elle pouvait arriver bien plus vite que prévu et ne toucher qu’une seule personne. Qu’elle faisait beaucoup plus mal. Elle dévastait, détruisait, chamboulait, griffait, brûlait, elle emportait tout. Vous laissait vide.
Tellement vide.

Derek savait qu’il fallait se battre et résister mais que des fois il fallait lâcher prise, s’en aller, perdre le combat.
Il profita que Stiles dormait. Il avait trouvé l’adresse du shérif et Melissa avait bien voulu lui prêter sa voiture, sans poser de question. Même pas de savoir s’il avait ou non le permis. Elle avait vu qu’il y avait quelque chose de grave, que Derek avait besoin d’elle, et elle lui avait dit qu’il pouvait la prendre tant qu’il faisait attention. Il avait juré de faire attention.
Il conduisit Stiles jusque chez lui. Sa maison. Sa vraie maison. Sa vraie famille. Lui faisant prendre conscience que ce qu’ils avaient construit n’avait été que factice, un mensonge, un vol. Derek n’était pas la famille de Stiles, il ne l’avait jamais été, il ne le serait jamais. Il n’était rien. Rien du tout.
Et il allait le redevenir.

Il posa Stiles endormi dans sa poussette, l’abandonna devant la porte et sonna plusieurs fois avant de s’enfuir à toute vitesse avec la voiture. Il se gara loin, et revint se cacher pour s’assurer que le shérif avait bien récupérer son fils.
Il aperçu l’homme à travers la fenêtre de la maison, qui criait de joie et pleurait en serrant Stiles dans ses bras.
- Stiles, oh mon Stiles, tu es revenu. Tu es vivant. Tu vas bien.
Il entendait Stiles dire « papapapapapapa » en décoiffant son père et en lui faisant des bisous. En se blottissant contre lui.
Voilà. Derek n’existait plus dans cette vie là, il n’avait plus rien à faire dans cette histoire qui ne lui appartenait pas.

Il fit demi-tour. Ramena la voiture à Melissa. Rentra chez lui. Seul.

Et il tomba sur le doudou de Stiles, sur ses dessins sur le frigo, sa fausse date d’anniversaire, ses jouets, le reste de ses bêtises, son coussin, ses dessins animés, ses feutres pas rebouchés, sa petite brosse pleine de cheveux. Ses couches. Son pot.
Il ramassa le doudou, cru entendre Stiles l’appeler « Dedek ». Une illusion. Stiles ne l’appellerait plus jamais. Ils ne se verraient plus.
Stiles l’oublierait, grandirait, auprès de sa vraie famille, auprès de son père, là où il aurait toujours dût être, cet endroit qu’il n’aurait jamais dût quitter.
Derek serra le doudou contre lui et tomba à genoux, laissa le vide et le désespoir s’installer en lui, détruire tout ce qu’ils avaient construits ensemble. C’était fini.

Derek n’avait plus de famille.
Une deuxième fois.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1000
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - pas de spoil] Papa.    Dim 14 Sep - 22:24

NAOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!! Ca peut pas se terminer comme ça je refuse JE FAIS GREVE !!!

JE N'ECRIRAIS PLUS TANT QUE TU N'AURAS PAS ECRIT UNE SUITE A CETTE HISTOIRE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - pas de spoil] Papa.    Dim 14 Sep - 22:30

Tu ne peux pas arrêter d'écrire juste pour ça. :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 939
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - pas de spoil] Papa.    Dim 14 Sep - 23:05

Woah.

Le choc.

Mes yeux sont tout humides, mais tu ne peux pas laisser les choses ainsi, hein? C'est trop horrible pour Derek! T T Et Stiles a certes son papa, mais son Dedek, il y tient aussi.

S'il te plaît. S'il te plaît, réunis-les, ne les sépare pas!

C'est superbement écrit. Mais mon coeur est fissuré et je demande réparation! èé (s'il te plaît?)


Maeve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - pas de spoil] Papa.    Lun 15 Sep - 9:13

Je pourrais laisser les choses ainsi. Smile
Mais bon, non en fait il y a bel et bien un épilogue de prévu, et je n'ai pas menti à Aurore !
C'est juste que je voulais que vous lisiez cette fic en vous disant "c'est la fin", je trouvais que ça vous toucherais plus :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - pas de spoil] Papa.    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Teen Wolf - pas de spoil] Papa.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» AVP-REQUIEM - "WOLF" PREDATOR (Toutes Versions)
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» papa Wemba ?????? il a fumé la moquette ou koi??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: