AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Merlin - pas de spoil] L'enterrement de vie de garçon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Merlin - pas de spoil] L'enterrement de vie de garçon.   Dim 14 Sep - 15:35

Fandom : Merlin
Prompt : Mon plus grand problème c'est toi.
Note : UA, Merthur très Merthur.

***

- Pourquoi je ne peux pas venir avec toi ?
- Freya, c’est un enterrement de vie de garçon.
- Et alors ?
Merlin pencha la tête sur le côté :
- Arthur ne veut que des garçons pour son enterrement de vie de garçon. Ca alors je me demande bien pourquoi, ironisa Merlin.
- Tu te moques Merlin.
- Un peu, sourit-il.
- J’aurais bien voulu venir. Dit-elle.
- Je sais bien. Répondit Merlin en nouant sa cravate.
Puis il se tourna vers elle et embrassa sa bouche.
- Je file.
- Hm. Amuse toi bien.
- Boude pas, je t’inviterai au restaurant ou quelque chose comme ça une autre fois.
Freya haussa les épaules :
- Si tu le dis.
Il l’embrassa encore une fois puis partit.

Arthur allait donc bientôt se marier. Très bientôt maintenant. C’était bizarre à imaginer. Pendant longtemps Arthur ne faisait qu’en parler et maintenant les choses se concrétisaient. Il allait se lier à Gwen.
Et ce soir il voulait s’amuser avec ses amis.

Merlin arriva au restaurant où tout le monde était déjà rassemblé. Arthur l’aperçu tout de suite :
- Tu es en retard Merlin, heureusement je t’ai gardé une place !
Merlin dût traverser toute la salle et en profita pour regarder les visages. Il y avait du monde mais personne que Merlin connaissait vraiment. Sauf peut-être quelques collègues avec qui il travaillait mais avec qui il n’avait jamais tellement discuté finalement. Arthur avait donc autant d’amis (hommes) que cela ?
La place qu’Arthur lui avait gardée était à côté de lui.
- Vous n’étiez pas obligé Arthur, je me serais contenté d’une place dans le fond.
Arthur éclata de rire :
- Ne dis pas de bêtises Merlin.
Puis comme ils n’attendaient plus que lui, les serveurs commencèrent à servir les plats. La soirée était assez mouvementée, Arthur parlait fort, s’adressait à un tel, un tel autre, il ressemblait… A un parfait homme politique qui se met tout le monde dans sa poche en flattant les cheveux du premier ou les chaussures du deuxième. Et comment va votre femme, et les enfants, et vous vous souvenez de cette réunion où monsieur machin avait sa braguette ouverte tout du long ? Que c’était hilarant.
Merlin le regardait faire en se demandant qui était cet homme assit à côté de lui et s’il était à un enterrement de vie de garçon où à un dîner où l’on récolte des voix pour une future élection ?
L’entrée n’était même pas terminé que Merlin s’ennuyait déjà. Au plat de résistance il cru qu’il allait mourir d’ennuie. Il fut soulagé en voyant arrivé le dessert.
A ce moment là, tout le monde avait beaucoup bu, sauf Arthur qui était toujours frais comme un gardon et gardait le pouvoir sur les conversations. Il était très doué avec ça. S’il voulait devenir un tyran mondial, il pourrait sans doute y arriver, songea Merlin. A la fin du repas Arthur se leva finalement :
- Bien messieurs cette soirée fut parfaite. Je vous invite maintenant à rentrer chez vous. N’hésitez pas à prendre un taxi si vous avez trop bu.
Tout le monde parut satisfait, remercia Arthur, et chacun se leva pour partir. Merlin aussi. Plutôt déçu. Il s’était attendu à ce que ce soit… Plus drôle.
Alors qu’il allait s’en aller, Arthur posa sa main sur son poignet pour qu’il se rasseye :
- Non toi tu restes, tu es invité à la suite de la soirée.
Merlin le regarda sans comprendre mais attendit. Une fois tout le monde partit, il ne resta plus qu’Arthur et lui dans le restaurant, son patron souffla :
- Bon enfin fini cette corvée. Je suis désolé de t’avoir embarqué là dedans, mais ils tenaient tous à venir « oh mon cher arthur » blablabla, quelle bande d’empêcheur de tourner en rond. Maintenant la fête va pouvoir commencer avec mes vrais amis.
Merlin regarda à droite. A gauche.
- Où sont les autres ?
Arthur sourit.
- Et bien il n’y a que toi.
- Vous n’avez pas d’autres amis ?
- Si sans doute. Je ne sais pas trop. Mais c’est toi que je préfère.
- Mais…
- J’ai longuement réfléchis crois-moi, mais tu es le seul avec qui j’avais envie d’être pour cette soirée. Les autres allaient me lécher les chaussures, ou bien discuter de travail, ou je ne sais quoi.
- Je suis flatté mais quand même… Vous ne trouvez pas ça un peu… Triste ?
- Je suis content que tu sois là, alors non. Bon viens, la suite de la soirée n’est pas ici.
Merlin suivit Arthur qui paraissait super enthousiaste. Il ne s’était pas attendu à ça, du tout. Même si son ami semblait content, est ce qu’il l’était vraiment ? Il ne pensait pas être le seul ami d’Arthur, il croyait…
Il ne savait pas ce qu’il croyait en fait.

Arthur l’emmena dans une boite de nuit super huppée. Les entrées étaient réservés, il fallait se faire introduire pour pouvoir y aller, et à l’intérieur se trouvait surtout des hommes et des femmes d’affaires. Arthur ignora tout le monde et entraina Merlin dans une petite alcôve un peu à l’abri, un endroit tranquille – un peu bizarre dans une boîte de nuit. Quand le serveur vint, Arthur commanda des boissons non alcoolisé.
- Je ne voudrais pas que tu dises d’autres choses gênantes, aujourd’hui c’est sans doute à moi de dire les choses gênantes.
Merlin rougit au souvenir de cette horrible soirée où il avait bu de l’alcool en compagnie d’Arthur.
- Bien, alors je vais dire toutes les choses gênantes que j’ai dans la tête. C’est parti.
- Vous n’êtes pas obligé.
- Ca va être drôle, tu es prêt ?
Merlin hocha la tête un peu curieux de savoir.
- Quand j’étais petit j’ai mis un chat dans le micro-onde mais heureusement ma gouvernante l’a enlevé. Je pensais que ma mère était un oiseau parce qu’on me disait qu’elle était dans le ciel et j’ai demandé un jour pourquoi je n’avais pas de plûmes. J’ai essayé d’acheter une étoile en allant au musée astronomique avec mon école. J’ai vomi sur les chaussures de ma première petite amie.
Merlin avait un petit sourire tandis qu’Arthur reprenait à peine son souffle entre chaque anecdote.
- Au lycée j’étais amoureux de ma prof d’anglais de trente ans mon ainée, quelqu’un l’a su et ensuite une photo modifiée de nous en couple (dans une position obscène) a circulé partout. Je ne voulais plus aller à l’école. La première fois que j’ai remplacé mon père à l’entreprise je me suis pris les pieds dans le tapis et suis tombé devant tous les employés.
Merlin ne put s’empêcher d’avoir un petit rire et Arthur posa sa main sur son bras :
- Je n’ai pas fini.
- Il y a plus gênant.
- Beaucoup plus.
- Dites.
- Mon père refuse de venir à mon mariage.
Merlin perdit son sourire :
- Ce n’est pas drôle vous savez.
- Quelque part ça me soulage, il n’aurait fait que tout gâcher.
- Je vois.
Mais il était sûr que dans le fond, Arthur aurait quand même voulu que son père soit là pour un jour aussi important. Un silence s’installa, qui fut coupé par le serveur qui revint enfin avec leur boisson. Arthur lâcha Merlin et attrapa leur verre.
Cette coupure leur permit de changer de sujet.
Arthur raconta d’autres petites choses et Merlin se permit d’en raconter à son tour – cette fois-ci sans être guidé par l’alcool. Ils discutèrent et se rapprochèrent pour pouvoir se parler plus tranquillement, bien qu’ils soient déjà tranquilles. Merlin n’avait pas du tout l’impression d’être en boite de nuit.
Leur visage était très proches et ils se soufflaient presque dans l’oreille pour se parler. Ils se souriaient, riaient ensemble. Posaient leurs mains sur leurs bras. Puis Arthur leva les yeux vers Merlin et lui demanda :
- Est-ce que tu veux danser avec moi ?
La boite de nuit fut plongée dans le noir. Apparemment les plombs venaient de sauter. Merlin prit une bonne inspiration pour se remettre les idées droites et les lumières se rallumèrent.
- D’accord, répondit-il.
Il n’était pas saoul. Il avait juste envie de danser.
Arthur et lui se levèrent. Ils entendaient bien la musique. Maladroitement ils se rapprochèrent. Arthur prit la main de Merlin et posa une main dans son dos. Merlin tout gêné posa la sienne sur l’épaule d’Arthur. Il se sentait gauche, lourd, il avait oublié comment danser la danse la plus facile du monde.
- Merlin c’est bon, c’est qu’une danse, détends toi.
- Vous en avez de bonne. Je ne suis pas très bon danseur.
Arthur haussa les épaules et appuya sur son dos pour le serrer contre lui. Un peu pour l’embêter et le provoquer. Merlin écarquilla les yeux et Arthur éclata de rire :
- Allez Merlin. On peut s’amuser. C’est mon enterrement de vie de garçon !
- D’accord… Murmura Merlin.
Et il essaya de se laisser aller. Ce fut difficile au début, mais au bout d’un moment il se détendit. Arthur lui sourit et vint poser son menton sur son épaule. Ils dansèrent comme ça pendant un temps interminable. La musique était maintenant du rock, mais ça ne semblait pas les gêner. La main d’Arthur glissa sur le flanc de Merlin, et puis il fini par soupirer.
- Tu veux savoir la chose la plus gênante à mon sujet ?
- Hmmm… Fit Merlin.
Arthur ferma les yeux et murmura à l’oreille de Merlin :
- Mon plus gros problème dans mon mariage c’est toi.
La main de Merlin se crispa sur l’épaule d’Arthur alors que celui-ci précisait :
- Ce que je ressens pour toi.
Une nouvelle fois toute la boite se retrouva dans le noir et dans le silence. Merlin se recula et lâcha Arthur. Son cœur battait tellement vite que c’était comme s’il venait de courir un marathon. Il avait simplement dansé un slow.
Arthur l’appela :
- Merlin ? Tu es là ? Il fait tout noir, je ne vois rien.
Merlin ne répondit rien. Arthur s’approcha, et réussit à attraper sa main.
- Merlin ? Tout va bien ?
- Vous allez vous marier bientôt, fut la réponse de Merlin.
- Je sais, soupira Arthur. Je sais. Mais je…
- Je devrais y aller.
- Merlin attends, je ne voulais pas te gêner.
Merlin libéra sa main et se recula à nouveau.
- Je ne comprends pas ce qu’il se passe Arthur, mais vous allez vous marier.
- Oui.
- Vous aimez Gwen.
- Sans doute.
- Alors je ne comprends pas ce que vous dites… Ce que vous dites…
- Je t’apprécie beaucoup Merlin, c’est tout, calme toi.
Arthur se rattrapait, Arthur ravalait ses mots. Merlin ne se calma pas et continua de reculer. Il cherchait la sortie. Dans le noir.
- Nous nous reverrons à votre mariage. Fit Merlin.
- Nous pourrions discuter d’abord non ?
Mais Merlin s’éloignait encore et Arthur dût l’appeler. Il ne revint pas, il bouscula des gens qui ne voyaient rien non plus. Il réussi à suffisamment se calmer pour que les lumières se rallument et qu’il puisse prendre ses jambes à son cou.

Arthur se retrouva seul. Il se rassit. Soupira et prit sa tête entre ses mains. Il avait l’impression d’avoir fait une énorme bêtise.

Merlin rentra chez lui, soulagé. Il sonna chez Freya, tant pis pour l’heure. Il avait besoin de la voir, de se rassurer, de chasser les idées qui flottaient dans sa tête et qui faisait clignoter les néons du couloir.
Elle vint lui ouvrir, le prit dans ses bras, l’embrassa, l’entraina à l’intérieur de son appartement et de son lit.

C’est plus tard, alors qu’ils étaient nus l’un contre l’autre, presque sur le point de s’endormir que Freya murmura :
- Tu sais, j’ai trouvé un travail ailleurs. Je déménage. J’aimerais que tu viennes. Qu’est ce que tu en dis ?
Merlin resta silencieux et fit semblant d’être déjà endormi.
Là maintenant il ne voulait plus penser à rien.
A rien du tout. Pas à Freya partant loin, pas au mariage ni à l’enterrement de vie de garçon.

Et surtout pas à Arthur.
Surtout pas.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 902
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Merlin - pas de spoil] L'enterrement de vie de garçon.   Dim 14 Sep - 22:40

Hello.^^

Wow. Wow wow wow, quel chapitre!

Un chapitre très important, qui dessine la suite. Mais d'abord, je tiens à dire combien Arthur est ADORABLE, avec Merlin. J'ai adoré voir la scène avant qu'il ne se retrouve seul avec Merlin, avec tous les autres autour, et après.

Et ensuite, et ensuite...

"La main d’Arthur glissa sur le flanc de Merlin, et puis il finit par soupirer.
- Tu veux savoir la chose la plus gênante à mon sujet ?
- Hmmm… Fit Merlin.
Arthur ferma les yeux et murmura à l’oreille de Merlin :
- Mon plus gros problème dans mon mariage c’est toi. "

Mon coeur a fait un BOND.

Et bien sûr, c'était trop beau pour être vrai. Tout ne pouvait pas bien se finir, là maintenant. Bon, avouons-le, le timing d'Arthur est cruel. T.T (je m'en doutais, en tout cas, qu'il avouerait tout avant Merlin. Contente d'avoir bien jugé son personnage^^)

...Je te le dis tout de suite: je ne veux pas que Merlin parte. èé

Merci pour cette histoire toujours aussi superbe.


Maeve


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pudding \o/


avatar

Swato
Messages : 958
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Merlin - pas de spoil] L'enterrement de vie de garçon.   Jeu 18 Sep - 12:21

Rolalala mais bon sang c'est triste !!! :'(

Bon, ça avait suuupper bien commencé, avec la soirée à deux et tout, c'était hyper mignon, puis Arthur a lâché une bombe et il a tout gâché :'( XD Mais bon, je suppose que ça sert les intérêts de ton histoire, espèce de sadique va, en tout cas: tu les fais bien poiroter ces deux-là !!

J'ai adoré Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Merlin - pas de spoil] L'enterrement de vie de garçon.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Merlin - pas de spoil] L'enterrement de vie de garçon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enterrement de vie de garçon
» Idée pour enterrement de vie de garçon et de jeune fille
» Enterrement de vie de garçon et de fille... C'est quoi!!!???
» Recherche pub pour enterrement de vie de garçon
» Spoil Bleach chapitre 274

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: