AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Teen Wolf - sans spoil] S'apprivoiser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Teen Wolf - sans spoil] S'apprivoiser   Jeu 24 Juil - 16:31

Fandom : Teen Wolf
Prompt : Il n'y a plus de chocolat.
Note : UA. troisième chapitre

***

Derek n’allait plus au lycée. Du jour au lendemain il avait disparu de l’établissement, n’avait plus revu ses amis, et avait coupé son portable pour que personne ne le retrouve. Mais il y avait des jours où l’école lui manquait. Maintenant il ne faisait plus de basket, il n’avait plus de cours, et il ne parlait qu’à Stiles tous les jours. Derek avait oublié ce que c’était que de s’amuser avec des potes, à force.
Il avait perdu toute sa famille ce soir là. Mais il avait également perdu toute sa vie.

S’il n’avait pas besoin de travailler, sachant où trouver l’argent de l’héritage laissé par sa meute, pas réellement besoin non plus d’apprendre à l’école, sa vie sociable lui manquait par moment. Il s’était acheté un ballon de basket et avait installé un panier dans l’entrepôt, mais ce n’était pas pareil. Parfois Stiles lui lançait la balle, mais ce n’était pas pareil non plus. Stiles n’avait pas de force, il ne savait pas viser, il lançait et ça lui suffisait pour rire aux éclats et s’amuser, Derek, lui, aurait voulu avoir toute une équipe, des potes avec qui partager le ballon et des ennemis à défier.
Stiles était trop petit pour faire l’un ou l’autre. Mais Derek n’en voulait pas à Stiles, il n’avait plus que Stiles.

L’enfant se retrouvait alors à être à la fois sa famille et son meilleur ami, il était son fils, son frère, son pote, tout à la fois. Quand il faisait des bêtises, Derek devait le réprimander, quand il voulait jouer, Derek devait l’amuser. L’empêcher de devenir capricieux quand il était dans les magasins et voulait absolument quelque chose, sans tout lui refuser non plus. Trouver un juste milieu.
Eduquer un enfant de deux ans n’était pas du tout de tout repos et des fois Derek se mettait à détester cette vie. Il n’avait que seize ans, il aurait dût être celui qu’on éduque. Pourtant sans Stiles, il serait seul, totalement seul, désespérément seul. Impossible de l’abandonner, impossible de s’en séparer. Derek avait besoin de Stiles comme de l’air qu’on respire, de l’eau qu’on boit, il en avait besoin pour vivre, pour donner un sens à cette nouvelle existence.

Jamais plus il ne pourrait revivre comme avant. Retourner au lycée ne lui rendrait pas sa famille, ses amis ne pourraient pas le comprendre et Derek finirait par en avoir marre. Il le savait. Sa vie avait changé à tout jamais, jouer au basket avec quelques potes ne ramènerait pas le bonheur qu’on lui avait volé.
Alors il faisait avec cette nouvelle vie. Il changeait Stiles quand il avait fait pipi dans sa culotte par accident, il l’emmenait faire des promenades, il lui faisait prendre des bains, et parfois lui accordait quelques caprices. Puis il se mettait à s’inquiéter pour lui, cette fois par exemple où Stiles était tombé et s’était écorché le genou et que Derek avait un peu paniqué – juste pour un tout petit bobo. Ou bien quand il l’avait retrouvé entrain d’essayer de monter sur la table pour attraper les gâteaux et qu’il l’avait disputé un peu fort parce qu’il avait eut peur qu’il tombe et se blesse.
Stiles était le centre de son monde, s’il se faisait mal ou venait à disparaître, Derek ne le supporterait pas. Même s’il le fatiguait par moment, même s’il se retrouvait parfois impuissant face à Stiles, et qu’il en voulait souvent à ses parents de l’avoir laissé seul avec ce crétin de môme.

Stiles pouvait pleurer longtemps, crier fort, réclamer sans arrêt, jusqu’à rendre Derek dingue. Comme cette fois-là où il n’y avait plus de chocolat et que Stiles avait précisément envie de chocolat.
- Dedek, du chocolat !
Avait-il demandé, puis demandé, demandé, demandé. En pleurant, en criant, en suppliant, en tapant dans les murs, en sautant sur le lit, en tournant en rond, en montant sur la table. Il voulait du chocolat. Maintenant. Tout de suite.
Un dimanche.

Derek avait eut beau le punir, lui mettre une petite fessée, le mettre au coin ou l’engueuler, rien n’avait fonctionné. Rien du tout. En plus de se sentir épuisé à la fin de la journée, il se sentait nul. Tellement nul. Il n’était même pas capable de contrôler un gamin de deux ans à peine. Il n’était certes pas son père, mais il était persuadé qu’il n’y avait pas pire père que lui de toute façon, dans tout le pays.
Bien sûr, il ne pouvait pas deviner qu’il avait hérité d’un gosse hyperactif, qui parfois était difficile à calmer.

Le lundi, Derek avait emmené Stiles pour acheter du chocolat. Mais ça avait été trop tard, il n’en voulait plus. C’était à devenir complètement fou, et pourtant Derek n’abandonna pas. Il aimait Stiles, malgré tout.

Et puis Stiles pouvait sourire et rire pour un rien. Par exemple il voyait une grosse araignée, la prenait sur sa main et ouvrait grand des yeux, impressionné :
- gnégné !
Puis il courait vers Derek pour lui montrer :
- ‘Ega’de Dedek, gnégné !
- Araigné, disait Derek.
- Baigné ! répétait Stiles. On peut la ga’der ?
Les autres enfants voulaient un chien ou chat, à la limite un poisson. Stiles avait toujours envie de garder des animaux que n’importe qui d’autre aurait détestés. Des araignées, des limaces, il avait même trouvé un cafard une fois.
Et puis il aimait que Derek joue avec lui aussi. Derek se transformait en loup garou pour l’amuser et Stiles éclatait de rire et courait en faisant d’avoir peur :
- Aus’cou’, aus’cou c’est louloup !
Et quand il voulait que Derek se transforme, il appuyait sa main sur sa jambe ou son bras et réclamait :
- Fait louloup, fait louloup.
- Le mot magique ?
- Titoplait !
Alors Derek se transformait et Stiles se marrait.
D’autres fois Derek l’attrapait et faisait semblant de le manger, puis il le chatouillait jusqu’à épuiser Stiles, qui hurlait de rire.
Et ils jouaient à d’autres jeux tous les deux, qui amusaient Stiles et rendait un peu de bonheur à Derek. Parce qu’entendre rire Stiles apaisait un peu son cœur.

Stiles avait parfois du mal à s’arrêter, il voulait jouer, jouer, jouer et Derek était alors obligé de le disputer.
- Maintenant c’est fini, on ne joue plus, tu dois manger.
Et Stiles boudait. Un peu. Pas trop longtemps. Il n’était pas un mauvais gosse, il était simplement beaucoup trop nerveux.

Et par moment, Stiles réclamait simplement des câlins, de la tendresse. Il s’asseyait sur le canapé à côté de Derek, se mettait à teusser son pouce et attrapait le tee-shirt de Derek un peu comme s’il s’était agit de son nouveau doudou. Alors le loup garou lui faisait un câlin ou lui caressait les cheveux. Stiles était content. Derek aussi.

Parfois c’était dur, autant pour l’un que pour l’autre, il arrivait qu’à la fin de la journée, ils finissent l’un en pleure et l’autre désespéré, mais les bons moments étaient ce qu’ils retenaient. Une bonne nuit de sommeil, un câlin de Stiles à Derek, et tout était oublié.
Certes Derek n’allait plus à l’école, toute sa vie avait changé, fini le basket, les sorties entre amis, fini les cours, les conversations futiles et pas prises de tête, fini les béguins pour des filles quelconques.
Mais dans sa nouvelle vie, il avait Stiles et Stiles avait Derek.
Et tous les deux s’apprivoisèrent, apprirent à vivre ensemble, à s’aimer tout simplement.


Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 902
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] S'apprivoiser   Jeu 24 Juil - 22:46

Coucou. : )

C'est beau. C'est terriblement beau et cela sonne terriblement vrai. Comment cela pourrait être facile, pour un ado de 16 ans de s'occuper d'un enfant de 2? Tout le temps, toute la journée?

Ces deux-là... Apprivoisez-vous, apprenez à vous aimer. Et gardez courage.

(Derek se transformant en loup-garou pour amuser bébé Stiles est la plus belle des images)

Merci. Smile


Maeve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] S'apprivoiser   Jeu 24 Juil - 22:48

Ouais c'est pas toujours facile, aussi bien poour Derek que Stiles, mais ils sont ensemble et se construisent ensemble:)
merci!;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pudding \o/


avatar

Swato
Messages : 958
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] S'apprivoiser   Jeu 24 Juil - 23:02

Whaou, c'est pas idyllique et en même temps ça touche juste quoi.

J'imagine trop Derek pleurer d'exaspération genre "mais tu vas me foutre la paix maintenant bouhouuuu" XD Le pauvre, élever un gosse de deux ans est vraiment, mais alors VRAIMENT pas de tout repos Sad Heureusement qu'ils s'en sortent bien <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] S'apprivoiser   Jeu 24 Juil - 23:04

Ouais surtout un gosse hyperactif, si encore il en avait un tout mou qui dit oui à tout mdr :'D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] S'apprivoiser   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Teen Wolf - sans spoil] S'apprivoiser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOS : Mirror of Fate : LE TOPIC DE L'INFO SANS SPOIL
» Critique du postgame de Soleil et Lune (sans spoil)
» [Naruto - sans spoil] Un soir
» Expect no mercy aka Sans pitïé ni pardon
» LA COMMUNAUTE DU SUD (Tome 12) MORT SANS RETOUR de Charlaine Harris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: