AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Teen Wolf - sans spoil] Un air de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Teen Wolf - sans spoil] Un air de famille   Sam 1 Mar - 19:48

Fandom : Teen Wolf
Prompt : Là où se trouve la maison
Note : Sterek, pas de spoil, cafouillis général

***

Stiles regardait l’armée de bambins qui venaient d’envahir l’espace. La maison n’avait plus été aussi vivante depuis quelques temps et tout à coup, des bébés pleuraient, des petiots couraient partout, l’un d’eux criait « papy papy regarde ce que j’ai trouvé dans le jardin » en montrant un ver de terre grand comme son avant bras.
Alix avait soulevé l’enfant du sol en criant « non va tout de suite remettre ça dans le jardin Colin », et le petiot avait boudé mais obéit. Stiles riait.
- Non papa je t’en prie, ne l’encourage pas en riant, c’est déjà assez difficile comme ça.
Chacun son tour avait-il envie de dire à sa fille. Mais il n’en fit rien puisqu’un des bébés venaient d’attraper le bas de son pantalon. Stiles le souleva du sol :
- Et qui on a là ? Mais c’est le petite Philomène.
La petite brunette grogna et essaya de s’enfuir. Elle avait des cheveux tous noirs et Stiles jeta un coup d’œil à Derek en ricanant :
- Elle te ressemble comme deux gouttes d’eau.
Derek caressa la tête de l’enfant :
- Tout comme Colin, il est aussi enquiquinant que toi ! Se moqua-t-il.
Oliver arriva et attrapa la petite des bras de Stiles :
- Papa, elle est agacée, tu sais bien qu’elle n’aime pas trop les câlins ! Soupira-t-il avant de reposer le bébé par terre.
Stiles sourit à son fils. Qu’est ce qu’il avait grandi, et qu’est ce qu’il ressemblait à Derek, et qu’est ce qu’il était fier de lui aussi. Bien sûr Oliver avait toujours des difficultés en société, et parlait finalement assez peu, mais il avait fait tellement de progrès tout au long de sa vie.
Alix ne laissa pas à Stiles le temps d’aller plus loin dans ses réflexions, lui tendant un gros bébé chauve :
- Tiens occupe toi de Wendy, Colin est entrain de déterrer je ne sais quelle bestiole dans le jardin. Et… Milan je t’interdis de l’aider ! Bon sang, mais tu as quel âge ? cria-t-elle en sortant, abandonnant la petite dans les bras de Stiles.
Wendy. En hommage très certainement à la mère porteuse d’Alix, d’Oliver et de Milan. Celle qui avait donné à Stiles et à Derek une aussi grande et belle famille.
- Celle là ressemble plutôt à son papa, sourit Stiles en jetant un coup d’œil à son gendre qui paraissait désemparé de se retrouver parmi tout ce beau monde, et essayait de se rendre invisible jusqu’au moment où Alix telle une tornade vint le chercher pour lui demander son aide.
Derek grommela :
- On ne peut pas dire qu’il ait choisi une fille facile, quel caractère elle a.
- Et bien c’est un mélange de toi et de moi, sourit-il en regardant Alix attraper tout un tas de marmots et les mettre dans le grand parc.
- Je ne sais pas si c’était une bonne idée d’inviter absolument tout le monde, soupira Derek.
- Je trouve ça plutôt amusant moi.
- Mais quand même. On aurait peut-être du inviter que ceux qui sont vraiment à nous.
Stiles haussa les épaules :
- Ca n’aurait pas été sympa pour Cora, Isaac, Boyd et Erica, après tout on a toujours vécu tous ensemble, alors pourquoi pas faire un immense repas de famille avec absolument tout le monde ?
- Parce qu’il y a beaucoup trop d’enfants et que je n’ai plus l’âge pour ça.
Stiles éclata de rire, se leva avec Wendy dans ses bras et alla embrasser la joue de Derek.
- Je te trouve toujours aussi beau, jeune et fringant moi.
Derek sembla se détendre un peu. Même après presque trente ans à vivre ensemble, Stiles avait toujours ce pouvoir là sur lui. Leur amour était toujours aussi présent, voir même plus fort encore qu’avant.
Milan jouait avec tous les gamins et courait partout et dans tous les sens. Il avait toujours été le plus excité des trois, et cela semblait rendre folle Alix :
- Milan, tu es en train de les énerver encore plus !
- Allez Alix, sois pas rabat joie quoi, amusons-nous.
Sa sœur soupira et c’est Oliver qui prit le relais en l’attrapant par le col pour qu’il se calme et arrête de faire autant de bêtises que les enfants présents.
Milan haussa les épaules et rejoignis ses deux pères :
- Je voulais vous annoncer mes chers papa que j’ai une fiancée !
Stiles et Derek s’échangèrent un regard et ils durent se pincer pour éviter de rire.
- Quoi qu’est ce qu’il ya ?
- Il y a que c’est déjà la huitième, Milan, expliqua Derek en levant les yeux au ciel.
- Mais cette fois-ci c’est la bonne, je vous le jure.
- Tu disais déjà ça pour les sept premières, s’amusa Stiles.
- Mais elle est parfaite !
- Ca aussi tu le disais.
- Et je l’aime.
- Nous n’en doutons pas, ajouta Stiles.
Milan croisa les bras et prit un air boudeur, et cette fois-ci Stiles éclata franchement de rire, en soufflant à Derek :
- Il a peut-être tout de moi, mais ça c’est bien de toi qu’il l’a appris.
Et tandis que Milan s’éloignait pour faire l’avion à Colin qui riait aux éclats, Derek dit :
- J’espère quand même que cette fois-ci c’est la bonne.
- Il a dix-neuf ans et il nous ramène des fiancées depuis l’âge de seize ans, je suis sûre qu’il finira par trouver la bonne, même si ce n’est pas pour cette fois-ci. Le rassura Stiles en attrapant sa main.
Il y avait beaucoup de bruit un peu partout, mais Stiles en était plutôt heureux, il aimait voir leur maison aussi vivante. Bientôt la grande table du repas fut mise et ils allèrent s’installer pour manger.
Un repas qui fut bien mouvementé, entre tous les petits qui piaillaient, les adultes qui discutaient et Colin qui lançait ses petits pois sur Philomène dès que sa mère avait le dos tourné, juste pour le plaisir de la voir gronder et grogner.
- Dis maman tu crois que Philo c’est un loup garou comme tonton Oli ?
Alix en était persuadée, d’autant plus qu’Oliver avait été le seul à se dégoter une femme loup-garou.
- Et moi pourquoi je peux pas être un loup garou d’abord ?
- Parce que tu fais beaucoup trop de bêtises rien qu’en étant qu’un petit enfant normal ! Lui répondit sa mère.
Le mari d’Alix nourrissait Wendy, qui recrachait tout, et Oliver nourrissait Philomène qui ne cessait de dire « ‘cor ‘cor ». Cora et Isaac gagatisaient sur leurs petits enfants, tandis que Boyd et Erica souriaient en voyant les enfants de leurs jumeaux les faire tourner en bourrique.
Chacun son tour, comme l’avait si bien pensé Stiles.

Sous la table Derek avait glissé sa main sur la cuisse de Stiles et celui-ci avait sourit aux anges. Avoir l’homme de sa vie et sa famille au grand complet avec lui, c’était sa définition du bonheur.
- Grand-papy tu ronfles dans ton assiette, rigola soudain Colin.
Sans oublier que son père était toujours là, avec eux.
Et bien sûr Derek ronchonnait un peu, à cause du bruit, ou juste pour son grand plaisir de loup-garou grognon, mais dans le fond il adorait lui aussi voir la maison pleine. Cela lui rappelait son enfance. Finalement il avait réussi à se reconstruire une meute.

Au dessert, Scott et Allison arrivèrent, eux même avec enfants et petits enfants, et la maison étaient devenus encore plus mouvementée. Stiles était allé serrer son meilleur ami dans ses bras, heureux de le voir.
Colin qui était le meilleur ami de Thomas – le petit fils de Scott – fit la même chose en lui sautant dessus. Cela amusa beaucoup les adultes de voir que les petits enfants avaient beaucoup de points communs avec les grands parents.

Il y eut le gâteau, puis le café, et Alix alla coucher Wendy et Philomène pour une petite sieste. Colin était accroché à Thomas et aucun des deux ne voulaient aller dormir, eux ils voulaient retourner dans le jardin pour chasser les fourmis, mais Oliver réussi à les attraper et à aller les coucher aussi. Bientôt tous les enfants étaient allés à la sieste, mais la maison résonnait du bruit des conversations des adultes. Alix et ses frères discutaient avec leurs deux pères, en même temps que Stiles échangeait avec Scott des astuces pour le lacrosse alors que ça faisait longtemps qu’ils n’avaient pas joué. Tout le monde parlait en même temps, un joyeux brouahaha régnait, et ce n’est que vers le soir que les gens commencèrent à partir. Milan, Alix et Oliver furent les derniers. Ils embrassèrent tous les trois leurs deux pères, les petits aussi. Philomène accorda même un énorme câlin à Stiles sans grogner. Puis Milan les quitta, partant rejoindre « sa douce et belle fiancée adorée ». Ensuite ce fut Oliver et sa femme – tout aussi silencieuse que lui – emportant avec eux Philomène.
Alix resta un peu plus longtemps. Colin chouina parce qu’il voulait rester avec ses papys et il était parti se cacher. Ils mirent plus d’une demi-heure à le retrouver, et ce malgré les pouvoirs de loup-garou de Derek, parce que le petit avait apprit à brouiller les pistes.
C’est Stiles qui le découvrit caché dans le panier à linge sale, il le sortit de là et lui fit un gros câlin, lui promettant qu’il reviendrait bientôt.
Alix sourit et hocha la tête :
- Bien sûr, dit-elle, puisque c’est là que se trouve la maison.
Colin fini par lâcher son papy Stiles après un gros bisou. Il allait ensuite attraper les jambes de son papy Derek et ce dernier le souleva pour un câlin. Wendy aussi eut le droit à ses bisous et ses câlins. Puis Alix, son mari et ses enfants quittèrent à leur tour la maison.

Le silence était presque bruyant à côté de tout le bruit qu’il y avait eut pendant plusieurs heures. Derek fatigué attrapa Stiles, le souleva comme un sac à patate ce qui le fit rire :
- Eh doucement, je ne suis plus aussi jeune qu’avant !
- Tu parles, ronchonna Derek, tu es celui qui a couru partout aujourd’hui pour pouvoir parler à tout le monde et t’occuper de tous les gosses.
Et il l’emmena jusqu’à leur chambre pour le déposer sur leur lit :
- Et maintenant, c’est moi qui vais m’occuper de toi, sourit Derek.
Stiles se redressa pour attraper Derek par le col et l’entrainer contre lui :
- Toujours des promesses, se moqua-t-il.
Derek posa sa main sur sa hanche et approcha sa bouche sans l’embrasser pour autant.
- Ne me tente pas.
Stiles passa un doigt sous le tee-shirt de Derek :
- Oh que si.
Derek éclata de rire et embrassa Stiles.
Heureux d’avoir eu toute leur famille à la maison et maintenant heureux d’être tous les deux pour profiter de l’un de l’autre, et de s’aimer comme ils s’aiment depuis si longtemps.
De se le dire, et de se le montrer.
Et sûrement pendant encore longtemps. Très longtemps.

Fin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Every memory, I have : there is Jasper


avatar

Yuuki
Messages : 13216
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] Un air de famille   Sam 1 Mar - 19:58

Wow. Fic bordel, mais fic cutiness à mort !
J'aaaaaaaaadoooooooooooore >o< !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1000
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] Un air de famille   Sam 1 Mar - 20:50

Awwwwwwww mais qu'est-ce que ça fait du bien de lire une fic comme ça ! <3

Ça m'a fait tout bizarre de les voir tout grand, c'est un peu nos bébés à nous XD

Raaaah, ça me fait tout chaud au cœur maintenant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Tchoupi Grey.


avatar

Timira
Messages : 180
Date d'inscription : 05/08/2013

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] Un air de famille   Lun 3 Mar - 18:47

Oooooh j'adore les histoires de grandes familles comme ça, c'est choupi tout plein <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Teen Wolf - sans spoil] Un air de famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Teen Wolf - sans spoil] Un air de famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOS : Mirror of Fate : LE TOPIC DE L'INFO SANS SPOIL
» Critique du postgame de Soleil et Lune (sans spoil)
» [Naruto - sans spoil] Un soir
» [XXXHolic - Sans spoil] - Nu sous la douche
» Soirée chatbox à thème (Rémi sans Famille)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: