AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Harry Potter x Hetalia] Arthur et les sorciers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meurs. Puis ressuscite. Puis meurs. Puis.


avatar

Haru
Messages : 3
Date d'inscription : 17/08/2018

MessageSujet: [Harry Potter x Hetalia] Arthur et les sorciers   Dim 19 Aoû - 17:00

Note : pas corrigé

Arthur Kirkland, un jeune homme tout du moins en apparence, se concentrait. Il sentait une agitation dans son royaume. Sous son apparence d'homme blond aux yeux verts, il était une nation. Comme tant d'autres dans le monde entier. Depuis des siècles, il veillait sur les anglais avec bienveillance, il connaissait les créatures magiques, il les voyait toujours, bien que cette stupide grenouille française disent qu'elle n'existaient que dans sa tête.

La magie, c'était quelque chose dont il état fier. Et c'était cette dernière qui s'agitait beaucoup ces derniers temps. Il grognait de mécontentement. Il devait savoir qui perturbait ainsi ses expériences pour battre les autres nations. Surtout celle de Francis, monsieur faisait le fier car il était presque aussi vieux que lui. Presque oui. Car il y avait plus vieux, comme Heraclès. Ce fan des chats n'avait pas sa fierté et heureusement. Il préférait courir après les félins qu'il adorait.

Arthur se mit à suivre les perturbation dans la magie, comme si un chemin se faisait entre lui et sa destination. D'abord, il vit la campagne avec ces champs cultivé avec soin par les gens. Il saluait les quelques paysans qui lui faisait signe. En bon gentleman, il aidait les quelques demoiselles qu'il croisait. Il progressait assez bien, il arriverait à destination dans un ou deux jour. Ce qui laisserait l'opportunité à ses frères de faire n'importe quoi en son absence. Être le dernier d'une fratrie état parfois compliqué, l'enfance d'Arthur était tout sauf rose. Mais les siècles avaient passé, il avait pardonné à ses frères. À présent, il travaillait régulièrement en leur compagnie pour savoir ce qu'il pouvait faire. Mais pas avec la magie, on ne plaisantait pas avec la magie. Il arrivait devant un château ancien. Il était impressionné par ce que les humains pouvait construire.Vu l'architecture, la bâtisse datait d'environ mille ans. La période où il était plus pirate que nation... Il s'en voulait un peu de ne pas avoir été là durant la construction de cet endroit. Mais vu la localisation, son frère écossais devait l'avoir vu. Il irait voir ce dernier plus tard s'il n'était pas présent. Allistor pouvait attendre. Pas cette perturbation dans la magie. Il posa sa main sur la barrière magie qui s'ouvrait pour lui.

La nation vielle de plusieurs siècles suivait un chemin tortueux entouré d'une forêt peuplée de créatures étranges. Il leur souriait, alors qu'une cheval sombre aux ailes de chauve-souris insistait pour qu'il grimpe sur son dos. Arthur refusait, préférant profiter de cette balade à pied où la magie semblait bien plus forte qu'il ne l'avait jamais sentie. Son grand frère cachait un tel endroit ? C'était insensé, c'était lui le magicien. Il avait déjà Nessie, il ne pouvait pas tout avoir. Il arrivait devant les portes plus qu'imposante du bâtiment. Elles faisait facilement six fois sa taille, si ce n'est pas plus... Il ignorait s'il devait frapper ou non. Il inspirait puis frappait, a diable les conséquences.

C'est un homme d'un certain âge qui lui ouvrait, ses cheveux gris, ses lunettes ovales et un sourire jovial qui lui rappelait Feliciano ou son collègue chinois dans le conseil des nations unies. Un rassemblement qu'il avait pour éviter le plus de conflit possible. Ils avaient beau être des nations, ils ne pouvaient tout empêcher. Les dirigeants humains décidaient régulièrement d'ignorer leur conseils pourtant bien avisé par ce qu'il avait vécus durant ce temps. Si être immortel était une vie. Pour une nation meurent, il fallait que les gens l'oublient ou la considèrent comme de l'histoire ancienne. L'empire Romain était mort comme ça, alors qu'il était encore une jeune nation, maintenant bien que son apparence était celle d'un homme d'une vingtaine d'années, les siècles passé restaient dans sa mémoire. Plus vifs que jamais. Mais il était là pour la magie perturbé et rien d'autre.

« Mes salutations.
-Bonsoir, pourrais-je savoir à qui j'ai honneur ? Car je devine que vous êtes tout sauf ordinaire pour passer la barrière. Ou avez eu l'aide de vos amis mangemorts.
-Qui a besoin d'amis ? Moi ? Pour traverser votre barrière ? Inutile. Je suis le grand Arthur Kirkland.
-Je vois, je pense que nous devrions nous expliquer au directeur Dippet. Je suis sûr que vous avez des choses fascinantes à nous raconter. Me laisserez-vous écouter ?
-Je ne sas pas, ça ne dépends pas de moi. »

L'homme, bien qu'âgé d'au moins cinquante ans réagissait encore comme un adolescent candide, s'en était perturbant. Il arrivèrent après des péripéties dans des escaliers qui bougent. Il devait retenir cette astuce pour perdre son vieil ennemi, mais aussi son fils adoptif qui l'avait trahis. Alfred, ce gamin trop sûr de lui, il tenait trop de son second père et pourtant c'était lui qui avait donné toutes les bases pour qu'il soit une bonne nation. Maintenant il était l'esprit des états unis d'Amérique. Rien que ça. Si lui était le dernier de sa famille, Alfred avait sûrement dur affaires avec les divers états qui composait son territoire. Mais sa force surhumaine les calmait tous. Mais là n'était pas le sujet. Il vit un homme assez frêle aux cheveux blancs, quelques rides parcourraient son visage. Arthur se demandait s'il n'était pas dans une maison pour personne qui vieillissait. Comment  Bella nommait ça ? La jeune femme disait maison de repos. La nation belge passait parfois inaperçue, mais bien que plus petite, elle savait se faire entendre. Elle était très attachée à ses deux frères qu'elle protégeait comme chouchoutait. Il enviait parfois ces derniers... Il secouait sa tête pour se recentrer sur sa tâche.

« je veux savoir ce qui se passe avec la magie ?
-Vous êtes sorcier ?
-Magicien, ce n'est pas tout à fait pareil.
-Oh vous pourrez nous apprendre des choses.
-bien entendus, je suis le grand Arthur Kirkland, je suis sûr que je serait votre enseignant le plus qualifié, même si je me dois de refuser votre offre, j'en suis ravi. Mais passons... La magie est perturbée depuis un moment, mais j'ai sentit une vague. Que s'est-il passé ici pour que je le remarque ?
-On a réveillé d'un long sommeil, et il a fait une victime.
-Un basilic ? Le serpent géant qui tue d'un regard ?
-Vous conaissez ?
-Je connais toutes les créatures qui foules mes terres. Même si elles squatte la partie gérée par Allistair. Ça m'étonne d'ailleurs de ne pas le voir ici. »

L'écosse était sûrement en train de boire ou fumer. Arthur lâchait un soupir. Il devait arranger ces histoires et ce n'était pas son travail. Mais il ne dirait pas non pour récupérer le serpent légendaire. S'il était ici, il pourrait s'en servir contre Francis ou Alfred. Oui, il était rancunier. Perdre n'était jamais une chose agréable. Il détestait ça. Oui, c'était enfantin. Mais c'était son côté pirate qui ressortait. Il resterait un homme fier malgré tout. Bien sûr, il changerait, car les gens et les nations suivait une évolution. L'Angleterre continuerait à vivre longtemps. Du moins, il l'espérait.

« Bon je récupère la créature, et ne vous en faites pas pour moi. »

Et Arthur était descendu rapidement pour récupérer un serpent tueur. Bien sûr, il avait sa magie pour  l'aider. Mais la créature semblait être bien dans ses lieux. La nation anglaise n'abandonnerait pas. Elle récitait ses formules avec entrain. Il était un magicien et une créature n'aurait pas le dessus sur lui. Sinon, il pourrait manger son livre. Après une bataille bruyante, mais courte. Un petit blondinet sortait du château en traînant, bien que péniblement, un serpent des plus de vingt mettre derrière lui.

« Il m'en fallut du temps, mais je n'aurait pas oublier un détail ? »

Arthur réfléchissait un peu, puis haussait les épaules, ça reviendrait plus tard. Il avait d'autres choses à faire. Comme formater son plan avec son nouvel ami. Ce qu'il avait pas prévu, c'est que le serpent du château d’Écosse s'amourache d'une créature japonaise qui suivait Kiku lors d'une visite de ses terres.  Il avait tenté de récupérer la magie de ses yeux, sans plu de succès que de tuer un des oiseaux de Gilbert qui espionnait sûrement toutes les nations.

La nation prussienne était tombé bien bas. Mais ce mangeur de patate n'était pas un souci. Et les oiseaux de Gilbert, comme ses créatures était un atout pour arriver à leur but. Ne pas se faire ridiculiser par les autres nations. Car beaucoup le faisait, comme des enfants. C'était avec les chansons ridicules dans leur langues parlées sur leur terre, Bella et Bash avait le luxe de parler plusieurs langues d'ailleurs. Ce qui les transformait l'espace d'un moment en jukebox-box vivant. Le suisse sortant de sa réserve habituelle pour après se replonger dans le silence. Le serpent reviendrait sur ses terres, ne serait-ce que pour y pondre... Il attendrait ce jour avec impatience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Harry Potter x Hetalia] Arthur et les sorciers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HARRY POTTER (Tome 01) HARRY POTTER À L'ÉCOLE DES SORCIERS de J.K. Rowling
» Harry Potter à l'école des Sorciers - JK Rowling
» [Rowling, J.K.] Harry Potter - Tome 1: Harry Potter à l'école des sorciers
» Convention harry potter
» Quel est votre tome préféré de Harry Potter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Marathon des Fanfictions :: Les Fanfictions :: Fanfics de Haru :: Dimanche-
Sauter vers: