AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première fois qu'il est tonton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saving people, hunting things, the family business


avatar

CacheCoeur
Messages : 13
Date d'inscription : 28/10/2017

MessageSujet: Première fois qu'il est tonton   Sam 18 Aoû - 20:48

Vacance d’été, entre la septième année et la première année d’étude
- VA CHERCHER TEDDY !
- Oh.
La tasse de café de Louis s’écrasa sur le carrelage de la chaumière aux coquillages, quand il découvrit sa sœur, les cheveux en bataille et le souffle court :
- Quoi ?
- VA CHERCHER TEDDY ! hurla de nouveau Victoire.
- Je peux pas te laisser seule ici.
- AH OUI ?
- T’es enceinte !
- FINEMENT OBSERVE ! J’AVAIS PAS DU TOUT REMARQUE !
Louis s’approcha de sa sœur et n’y tenant plus, cette dernière s’appuya sur ses épaules, faisant le dos rond pour essayer d’apaiser les douleurs dans le bas de ses reins.
- T’as des contractions c’est ça ?
- Décidément, aujourd’hui tu es perspicace, siffla-t-elle entre ses dents.
Dominique était descendue à son tour, et en voyant son aînée rouge et pleine de sueur, comprit vite ce qui était en train de se passer.
- Pourquoi elle hurle comme ça ? ronchonna Dominique.
- PEUT-ETRE PARCE QU’UN BEBE DE LA TAILLE D’UNE BOULE DE BOWLING EST EN TRAIN DE SE FRAYER UN CHEMIN HORS DE MON UTERUS.
- T’es crade Vic, grimaça Louis. Je suis ton frère !
- Et je viens de perdre les eaux sur tes chaussons ! maugréa Victoire. Je ne suis plus ta sœur parce que je suis morte de honte !
Louis contempla ses pieds : effectivement, ses chaussons dragons préférés étaient morts. Merci Victoire ! Il essaya de réfléchir, dans la panique.
- Bon Dominique, transplane à Sainte-Mangouste avec Vic.
- Pourquoi moi ?
- PARCE QU’IL DOIT ALLER CHERCHER TEDDY ! répéta une nouvelle fois leur sœur.
- Voilà pourquoi ! ronchonna le blond.
Dominique s’exécuta et Louis, décida de s’habiller en quatrième vitesse, avant de se rappeler, qu’il ne savait pas du tout, ou était Teddy. En fait, personne ne le savait, parce que Teddy s’était disputé avec Victoire depuis plus d’un an et demi, et que depuis, il s’était enfui, on ne savait ou… Probablement le plus loin possible de Victoire. Puis il se rappela que son oncle Harry était son parrain, et qu’il devait très certainement le savoir. Il prit la poudre de cheminette, pour se rendre directement au Ministère. Il tomba directement sur Haylina, sûrement en stage et il l’arrêta, en l’attrapant par les épaules :
- Tu sais que j’aime les femmes Weasley et que je sors avec ta cousine, chuchota cette dernière. Alors fais-moi plaisir, et écarte ton visage du mien ! le menaça-t-elle.
- Il est ou le bureau des aurors ?
- Premier étage, tout de suite sur ta droite, indiqua l’asiatique.
Il l’embrassa sur la joue, avant de s’enfuir, et de retrouver son oncle. Il toqua à la porte de son bureau, une fois, deux fois, puis trois fois. Il s’apprêtait à sortir sa baguette, quand on l’arrêta :
- Qu’est-ce que tu fabriques ?
- Je cherche Teddy ! expliqua-t-il tout essoufflé.
Harry fit assoir son neveu sur une chaise : il était très pâle… Et il regarda ses chaussons dragons, arrosées du placenta de Victoire, qu’il avait oublié de changer pour des chaussures.
- Tout va bien Louis ? demanda Harry.
- Victoire. A. Perdu. Les. Eaux, articula-t-il.
- Oh.
- Oui j’ai dit pareil. Ça surprend.
- Teddy est dans mon bureau…
- C’est une blague, ça fait un an que Victoire le cherche et il était juste là ce con…, s’arrêta-t-il dans sa phrase. Tiens, salut Teddy ! Comment ça va ?
Ce dernier lâcha sa liasse de papier, et Harry grommela en les rangeant d’un coup de baguette :
- Qu’est-ce qui passe ? demanda-t-il en passant une main dans ses cheveux bleus.
- Le placenta de Victoire a éclaté sur mes chaussons.
- Le quoi ? écarquilla des yeux Teddy.
- Victoire va accoucher et elle te demande, traduisit son parrain. Vas-y, je me débrouille avec la paperasse.
- Elle est enceinte ? couina Teddy.
Louis déglutit. Effectivement, ça pouvait faire beaucoup. Après tout, Teddy et Victoire ne s’étaient pas parlés depuis plus d’un an… Apprendre que son ancienne meilleure-amie, et ex-petite-amie était sur le point d’accoucher, ça pouvait faire beaucoup.
- Enceinte de chez super enceinte ! Je t’assure, c’est impressionnant, à croire qu’il y a des jumeaux là-dedans.
- Elle va avoir des jumeaux ? pâlit Teddy.
- Oh non, non… Il n’y en a qu’un. On ne sait pas encore ce que sait, pour le sexe, hein. Du coup avec Dominique on la charrie un peu, en lu disant que c’est une grenouille.
Louis parlait toujours beaucoup trop quand il était stressé. Teddy, toujours aussi blême, se secoua, des vagues d’émotions différentes l’assaillant de tous parts. Ils empruntèrent la cheminée personnelle de Harry et atterrirent directement à Sainte-Mangouste, parcourant l’hôpital pour se rendre à la maternité. Une infirmière leur indiqua la salle d’accouchement.
- JE NE POUSSERAI PAS TEMPS QUE TEDDY REMUS LUPIN NE SERA PAS ICI C’EST BIEN COMPRIS ? hurla une voix.
- Je crois que c’est Victoire.
- Ouais, c’est elle, murmura Teddy.
- Bah entre, lui ordonna Louis.
La porte s’ouvrit sur Dominique qui l’attrapa par le col :
- C’est ta main qu’elle veut broyer ! Pas la mienne : donc fonce !
Elle le tira jusqu’à la salle d’accouchement, et rejoignit son frère qui s’était assis.
- Je suis pas du matin, geignit-il.
- Ce bébé l’est un peu trop à mon goût, approuva Dominique en baillant. Faudrait qu’on prévienne papa et maman.
- Ah oui, je les avais oubliés…
- Je vais leur envoyer un patronus.
Louis s’exécuta et attendit avec sa sœur. Pendant une heure, deux heures, trois heures. C’était atrocement long :
- Une boule de bowling ça met jamais autant de temps à aller jusqu’aux quilles ! maugréa Dominique.
- Arrêtez de comparer ce bébé à une boule de bowling ! le défendit Louis.
- OU EST VICTOIRE ? hurla leur mère.
Leurs parents étaient finalement arrivés, et ils indiquèrent la porte.
- Ça fait combien de temps ? demanda leur père, encore plus pâle que ne l’avait été Teddy.
- Je ne sais pas… Deux ou trois heures, répondit Dominique.
- Oh.
- L’onomatopée du jour ! remarqua Louis. Y’en a pour longtemps encore ? J’ai sauté le petit-déjeuner et j’ai définitivement besoin d’un café.
- Allez-y. On vous fera prévenir ! leur promit leur père.
Louis hocha la tête, et se leva pour se rendre à la cafétéria. Il mourrait de faim, et se traîna jusqu’à une table, avec un café dans les mains qu’il venait de payer. Et il s’endormit, sur la table. Ce qui n’aurait pas été si grave, si sa sœur ne s’était pas elle aussi, endormie. Louis se réveilla. Le soleil était en train de se coucher. Et il hurla :
- Bon sang on a oublié le bébé !
Les sorciers aux alentours sursautèrent, et il secoua sa sœur. Ils coururent, au diable le règlement et entrèrent dans la chambre de Victoire. Elle dormait. Il n’y avait que Teddy dans la pièce.
- Ou sont papa et maman ?
- Ils préviennent la famille, expliqua Teddy en murmurant.
Il gigotait dans tous les sens, tenant un paquet dans ses mains. Un paquet qui gigotait de temps à autre, et Louis s’approcha.
- C’est pas une grenouille, chuchota Teddy. C’est une petite-fille.
Il lui tendit le bébé, et Louis découvrit le visage de sa nièce. Il était tonton. Pour la première fois de sa vie…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Première fois qu'il est tonton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SPOILER] La "Première fois" de Crichton
» Stargate Atlantis - La première fois qu'on s'aimera - Rodney/John - G
» La première fois (on lit avant de répondre au sondage!)
» Ma toute première fois, toutoute première fois...
» LA PREMIÈRE FOIS DE SARAH de Marie Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Marathon des Fanfictions :: Les Fanfictions :: Fanfics de CacheCoeur :: Samedi-
Sauter vers: