AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première fois en difficulté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saving people, hunting things, the family business


avatar

CacheCoeur
Messages : 13
Date d'inscription : 28/10/2017

MessageSujet: Première fois en difficulté   Sam 18 Aoû - 20:47

Septième année

Louis inspira, essayant de faire le vide dans son esprit. Il se concentra, prononçant la formule plusieurs fois dans sa tête. Sans ouvrir les yeux, il s’adressa à Allénore :
- Est-ce que tu es suspendue dans les airs ?
- Pas du tout !
Il ouvrit les yeux et s’écroula sur la table. Louis avait déjà eu des difficultés, notamment en troisième année, lorsqu’il avait dû affronter son premier épouvantard. Mais arriver à faire de la magie sans prononcer la formule à voix, c’était vraiment tout autre chose … Louis avait beau s’entraîné, il n’y arrivait toujours pas. Finalement, les cours de soutien qu’il donnait à Allénore en défense contre les forces du mal, c’étaient transformés en cours de soutien pour les sortilèges informulés. Et Allénore était extrêmement douée à ce petit jeu. Pendant que Louis essayait de lancer un levicorpus sans dire quoique ce soit, la Serdaigle avait fabriqué des oiseaux en origami, avec des parchemins usées, sur lesquels elle avait griffonné :
- Regarde !
Sans fermer les yeux, elle agita sa baguette, et les oiseaux de papiers prirent vie, volant joyeusement en cercle autour de Louis. Ils pialèrent, parcourant la pièce de plusieurs battements d’ailes. Allénore faisait toujours de superbes enchantements… C’était de la belle magie. De la très belle magie… Gribouille, son chat blanc, courait après les oiseaux, sautant en miaulant, pour essayer de les attraper. Il réussit, et l’apporta fièrement à sa maîtresse, qui réanima le volatile. Louis le regarda décoller une nouvelle fois, comme si de rien n’était, sous l’air penaud du chat, un peu vexé.
- Comment tu fais ? Je suis en septième année et je n’y arrive toujours pas !
- Ne te dévalorise pas comme ça ! l’encouragea Allénore. On a tous nos petites difficultés à un moment ou un autre…
Il grimaça, avant de se rappeler qu’Allénore ne pouvait toujours pas invoquer de Patronus. Peut-être que lui, il n’arriverait jamais à faire de la magie sans prononcer de formules… Après tout, tous les sorciers n’y parvenaient pas. Il fallait avoir une certaine force mentale pour y arriver. Peut-être que Louis n’en était tout simplement pas capable… Comme si elle avait lu dans ses pensées, Allénore posa sa petite main sur la sienne :
- Tu sais, peut-être que tu réfléchis trop.
- C’est bien à toi de me dire ça ! plaisanta-t-il.
Loin de se vexée, d’un coup de baguette, elle fit atterrir les oiseaux de papier sur la table qu’ils partageaient, et toute magie les quitta. Ils arrêtèrent de bouger, de faire du bruit : toute vie les avait quittés, toute la magie d’Allénore était partie.
- Tu savais que…, commença-t-elle.
- Ah non, j’en ai marre de votre jeu « Tu savais que », geignit-il en se rappelant des dégâts qu’avait produit la dernière information sur les pommes.
- Non, cette fois, c’est une information vraiment importante ! rit-elle. Les sorciers n’ont pas besoin de baguettes pour faire de la magie. Bien sûr, elles permettent d’affuter les sortilèges, d’obtenir de meilleurs résultats et de canaliser la magie. Mais nous n’en avons pas besoin, répéta Allénore.
- Les enfants font de la magie sans baguette, je le sais, énonça Louis.
- Et ne prononce pas d’incantation ou de formule non plus ! sourit Allénore.
- Parce que c’est instinctif ! répondit Louis.
Il se souvenait de la première fois qu’il avait fait de la magie. Il avait lancé un protego, pour échapper à un essaim d’abeilles.
- Tout simplement.
- Tu feras une très bonne enseignante Allénore ! la complimenta Louis.
Allénore rougit et il la trouva adorable. Elle passa une main dans ses cheveux, qu’elle noua en un chignon sur le sommet de son crâne, pour ne plus qu’ils lui tombent entre les yeux.
- Je vais réessayer.
- Evite le levicorpus s’il te plaît ! J’aime moyennement l’idée de me retrouver en train de flotter dans les airs, s’empressa-t-elle de demander.
- D’accord, promit-il.
Cette fois-ci, il ne ferma pas les yeux. Il se concentra sur les prunelles d’Allénore, chaleureuses, douces. Allénore souriait toujours avec ses yeux, même quand ça n’allait pas, et il y pensa, sa baguette entre les mains. Parfois, Louis se disait qu’il l’aimait beaucoup trop… Il exécuta le mouvement adéquat, et le bout de sa baguette s’illumina :
- J’ai réussi ! s’exclama-t-il sans vraiment y croire.
- Tu as réussi ! fit-elle sur le même ton en se levant de sa chaise.
Et Louis lui mit sa baguette sous le nez :
- Pas dans les yeux ! se plaignit Allénore.
- Désolé ! s’excusa-t-il avant d’enlacer la Serdaigle.
C’était le plus beau lumos qu’il n’avait jamais lancé… Et avec Allénore, la difficulté avait disparu. En un seul petit lumos. Tout était clair désormais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Première fois en difficulté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SPOILER] La "Première fois" de Crichton
» Stargate Atlantis - La première fois qu'on s'aimera - Rodney/John - G
» La première fois (on lit avant de répondre au sondage!)
» Ma toute première fois, toutoute première fois...
» LA PREMIÈRE FOIS DE SARAH de Marie Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Marathon des Fanfictions :: Les Fanfictions :: Fanfics de CacheCoeur :: Samedi-
Sauter vers: