AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - UA] Spleen (chapitre 5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exterminate


avatar

Maliae
Messages : 1869
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - UA] Spleen (chapitre 5)   Jeu 1 Mar - 9:42

Note : pas relu

***

5. Séduction.

Soupir. Double soupir. Multiple soupir. Je regarde Clarke et Lexa qui flirtent outrageusement devant mes yeux. Je suis assis sur un banc du lycée, à la pause. Maya n’est pas là, Harper tient la main de Monty, j’ai envie de vomir.
- Pourquoi tu as rompu ? Demande mon meilleur ami.
Mais je l’écoute à peine. Je finis par me lever pour me diriger droit vers la blonde et la brune.
- J’ai besoin de vos conseils, les filles, demandai-je.
- Pour quoi ? Demande Clarke. Tu veux des meilleures notes ?
- Non, des conseils en amour.
- Ça ne se passe pas bien avec Maya ?
- On a rompu.
- Oh mince, désolée, fait la blonde.
- Non c’est moi qui ai rompu.
Elles froncent toutes les deux les sourcils. Je sais qu’elles vont me demander pourquoi, mais je les devance :
- J’aime quelqu’un d’autre et j’aimerais séduire ce quelqu’un d’autre. Alors… Je voudrais des conseils.
- Pourquoi tu demandes pas à Monty ?
Je baisse la tête, je joue avec mes doigts, je passe d’un pied sur l’autre, alors elles comprennent.
- Oh ! Fait Lexa.
- C’est lui, chuchote Clarke.
Je hoche imperceptiblement la tête. Clarke semble réfléchir :
- Difficile de te conseiller Jasper, ça s’est un peu fait comme ça entre nous, je n’ai pas eu à séduire Lexa.
- C’est moi qui ai tout fait, taquine Lexa.
Clarke lui donne un coup de coude. Elles se regardent en se souriant et je disparais. Je les envie de s’aimer comme ça. Je me demande ce qu’elles sont devenues, est-ce qu’elles s’aiment toujours autant ? J’espère. Parce que ça voudrait dire qu’il reste un peu de beauté dans le monde de mes quarante ans, que tout n’a pas été gâché.
- J’ai compris, dis-je, je vais devoir me débrouiller tout seul.
Clarke pose sa main sur mon épaule, à la fois encourageante et protectrice :
- On est là quand même, si jamais tu as besoin de complices.
Je souris :
- Merci.
Je suis content qu’elles ne soutiennent pas Harper, qu’elle ne m’ait pas rappelé que Monty avait une petite amie désormais, que tout ça risquait bien de me mener droit dans le mur. J’ai besoin qu’on m’encourage, j’ai besoin qu’on m’épaule. Je ne sais pas si ce que je fais est légitime, je ne sais pas pourquoi je suis retourné dans le passé, mais tant pis, je dois au moins essayer de récupérer Monty, de le voler à Harper. Faire que dans cette réalité, on soit ensemble.
Je ne peux pas penser à ce qu’il se passera si j’échoue.
Je dois juste penser à ce que je vais faire maintenant.

Les sites que je consulte sont tous un peu nazes. Séduire un homme en dix leçons. Être soi-même mais être sophistiqué, être honnête mais se faire désirer, ne pas jouer de rôle mais jouer du mystère. Complètement contradictoire leur machin, en plus d’être sexiste (« souriez, souriez et souriez encore », comme si les femmes étaient des panneaux publicitaires ambulants) et hétéronormé, je ne suis pas une femme qui cherche à séduire un homme. Que fait-on des personnes gay, bi, pan, qui cherchent à séduire l’autre ?
Je décide de faire ma propre liste, en prenant mes idées dans mes propres clichés, de mes lectures ou des films romantiques regardés. Ce n’est peut-être pas mieux au final, c’est peut-être de la triche aussi, mais il faut bien que je commence quelque part.

Numéro 1 : changer de look.

Il faut attirer son attention. Je veux lui montrer que je peux être irrésistible. Lui donner envie de m’arracher tous mes vêtements. Je profite du samedi pour faire du shopping. J’emmène Clarke et Lexa avec moi. Elles s’amusent à se mettre des bonnets rigolos sur la tête, du manchot au panda en passant par l’abeille. Elles sont mignonnes mais ne m’aident pas des masses.
- Tu es déjà irrésistible, assurent-elles.
C’est gentil de leur part, mais je veux l’être encore plus alors. Je choisi un jean noir assez moulant et une chemise blanche et noir plutôt classe. Lexa et Clarke lèvent leur pouce et posent sur ma tête un bonnet koala.
- Tu es parfait comme ça. La classe et le mignon rassemblés en un seul, me fait Clarke.
- Tu as envie de me déshabiller ?
- J’ai déjà une petite amie, fait-elle.
- Lui aussi, rétorqué-je.
Elle me regarde de haut en bas et de bas en haut puis dis :
- Disons que ça ne serait pas désagréable de te déshabiller.
Lexa, jalouse, lui met une gentille tape derrière la tête.
- Tu es très bien Jasper, dit-elle ensuite, beau comme tout.
J’enlève quand même le bonnet koala, je ne suis pas sûr que le tout aille vraiment ensemble.

Monty n’a presque pas de réaction devant mon changement de look. Il ne me fait pas de commentaire en tout cas. Il me regarde peut-être un peu plus que d’habitude, mais c’est peut-être juste une impression. Je me fais pourtant draguer par une fille. Zoé je crois, une amie à Harper.
- J’adore ton nouveau look, me dit-elle aguicheuse.
Je n’ai pas de réaction. Ce n’est pas de sa bouche que je voudrais entendre ça.
Je décide donc que ce n’était pas assez brutal. Je vais jusqu’à mettre un pantalon en simili cuir et chemise cravate. Cette fois-ci, Monty remarque réellement le changement et il réagit, mais pas comme je le voudrais. Disons, qu’il se moque plutôt de moi :
- Mais c’est quoi cet accoutrement Jasper ?
Je n’ai même pas l’impression de l’intéresser plus que ça.
- Est-ce que tu ne trouves pas ça sexy ? Demandé-je.
- Plutôt ridicule.
Je boude. Je croise les bras. Je me sens triste.
Harper appuie sur ma plaie, en se moquant aussi. Je me sens tellement mal de la voir ricaner que j’ai envie de me déshabiller tout seul.
À mon troisième essaie, je porte le bonnet koala. Monty joue avec toute la journée, il le trouve mignon, il me trouve mignon, mais ça s’arrête là. Ça ne l’empêche pas de prendre la main de Harper, de l’embrasser devant moi, comme si je ne représentais rien pour lui.

Je me plains à Clarke :
- Il n’a pas voulu me déshabiller.
- Je suis sûre que si, essaye-t-elle de me rassurer, simplement il ne pouvait pas le dire à voix haute.
Elle est gentille, même si pas très honnête sans doute.
- Jasper, je suis sûre que Monty te trouve beau tel que tu es de toute façon.
- Et comment tu peux en être aussi sûre ?
- Parce que tu es beau tel que tu es.
Je soupire :
- Merci, mais ce n’est pas suffisant pour qu’il m’aime.
Elle ne dit rien, il n’y a sans doute rien à dire.

Je retourne au lycée en jean tee-shirt. Monty me regarde et sourit :
- Aujourd’hui pas de jolie tenue ?
- Non, marmonné-je.
- Dommage, fait-il, j’aimais bien la chemise.
Mon cœur fait un aller-retour de ma poitrine à mon estomac. J’ai l’impression que pendant une seconde il m’aguiche. Cette impression ne dure pas puisqu’il se met à rire :
- Et le pantalon en cuir c’était vraiment trop drôle.
Je lui fais un fuck alors qu’il rit de plus belle. Je finis par rire avec lui. Il n’a peut-être pas tort, le cuir, c’était ridicule.
Il finit par me sourire et me donne une grande tape amicale dans le dos :
- Je sais pas à qui tu cherchais à plaire, mais crois-moi, tu es très bien comme tu es. Si la personne ne s’en rend pas compte c’est qu’elle est aveugle.
Je me sens blasé tout à coup. Je lui saute dessus pour le décoiffer et le traite d’abruti.
C’est lui l’aveugle…

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - UA] Spleen (chapitre 5)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Marathon des Fanfictions :: Les Fanfictions :: Fanfics de Maliae :: Hors Marathon-
Sauter vers: