AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Originale] Sam et Nael (chapitre 4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1899
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Originale] Sam et Nael (chapitre 4)    Sam 25 Nov - 18:16

Fandom : Originale
Prompt : Tu fais partie de moi.
Note : tralalalala

***

4.

Sam avait son bonnet enfoncé jusqu’aux oreilles, tandis que Nael avait la tête à l’air. Son meilleur ami ne craignait-il donc pas le froid ? Le mois de février était là et Sam avait l’impression qu’il était encore plus froid que le mois de janvier. L’hivers ne s’arrêterait donc jamais ? À côté d’eux Melody râlait.
- Pourquoi doit-on aller à la piscine par ce froid ? J’aurais préféré rester chez moi sous ma couette, pas vous ?
Sam secoua la tête. Il n’aurait pas préféré rester chez lui, surtout que son père l’avait secoué dès le matin, pour une raison qu’il avait déjà oubliée. Des fois son père le secouait ou le frappait sans raison, juste parce qu’il était sur son chemin et ce matin il devait être sur son chemin, voilà tout. Sam avait encore l’impression que son cerveau se baladait dans sa boîte crânienne, mais il souriait quand même alors que le froid lui mordait les joues.
- Ça va être amusant, dit-il à Melody. À moins que tu ais quelque chose à cacher.
Melody savait désormais comment fonctionnait le jeu, on ne restait pas voyante à vie, on changeait selon le temps, selon ce qu’il se passait et les délires de Sam. Elle était devenue entretemps Catwoman et sorcière, que serait-elle aujourd’hui ? Nael était doté d’hyper vitesse de son côté, mais il ne pouvait pas le prouver, parce qu’il allait trop vite. C’était amusant d’imaginer quelqu’un d’aussi calme que Nael courir tellement vite qu’on ne pouvait pas le voir.
- Rien à cacher, dit-elle l’air mystérieux.
Que dirait-elle ensuite ? Que pouvait-elle être dans une piscine ?
Un crocodile garou ?
- C’est ce qu’on dit, s’amusa Sam.
Nael ne bougea pas mais dit :
- Je viens de faire trente fois le tour de la piscine, on rentre bientôt ? Je m’ennuie.
Melody lui fit un grand sourire :
- Je ne t’imaginais pas impatient.
- Pourquoi ?
- Tu es si calme.
Sam rit :
- C’est un piège. Il fait semblant d’être calme, à l’intérieur ça bouillonne.
Nael fit la moue et Sam lui tira la langue. La piscine ouvrit enfin et tous les élèves pénétrèrent le bâtiment pour aller se mettre en tenue. Melody abandonna les deux garçons pour aller dans le vestiaire des filles.
Elle les rejoignit ensuite au bord de la piscine. C’était la première fois qu’elle voyait Nael aussi peu habillé et ses yeux se baladèrent malgré elle, il avait un torse assez plat, pas très musclé, pas moche pour autant. Des jambes un peu poilues, et bon sang il parait encore plus grand à moitié nu comme ça. Sam à côté fait tout petit. Il a enlevé ses lunettes et Melody se rend compte que ça rend ses joues encore plus ronde et joufflue. Il avait des petits yeux marrons et il est plat sans être maigrichon. Elle remarqua quelques bleus sur son corps mais n’y fit pas attention. Ses yeux s’attardèrent moins longtemps sur lui et elle rougit violemment quand Nael la regarda finalement. Elle se sentit complètement à poil et cacha ses seins comme si elle n’avait pas de maillot de bains sur elle.
Les deux adolescents s’approchèrent d’elle et elle demanda à Sam :
- Tu vois bien sans tes lunettes ?
- Ça va, répondit-il.
Le prof siffla dans son sifflet pour qu’ils se rassemblent, ce qui coupa court à toutes discussions. Il les fit sauter du plongeoir et nager plusieurs longueurs, les uns après les autres. Les autres se caillaient pendant ce temps à l’extérieur de la piscine. Melody ne fut pas dans le groupe de Sam et Nael, elle put les observer alors qu’ils plongeaient et c’est là qu’elle fit vraiment attention à Sam et à son corps couvert de bleus. Elle fronça les sourcils, elle se demandait pourquoi il en avait autant. Sam ne semblait pas y faire attention, ni même les sentir, il plongea dans l’eau et nagea, faisant la course avec Nael qui avait l’avantage de sa taille pour avancer plus vite. Pourtant Sam ne se laissa pas distancer, un vrai poisson, il dépassa Nael et termina ses longueurs en premier. Quand il sortit de l’eau, Melody s’approcha et demanda sans gêne :
- Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ?
- Quoi donc ?
- Tes bleus.
- Oh ça… Hmmm… Je te le dis si tu me dis ton secret.
Melody leva les yeux au ciel, puis inventa vite fait :
- Je suis une sirène, voilà t’es content ? Mais je ne vais pas me transformer dans une eau pleine de chlore, alors mon secret ne risque rien.
Sam sourit et Melody revint au sujet principal :
- Alors, et toi ?
- Je suis tombé dans les escaliers ce matin.
- T’es vraiment maladroit !
Sam hocha la tête et Nael sortit à son tour de l’eau pour le rejoindre.
- Qu’est-ce qu’il se passe ? Demanda-t-il.
- Je lui disais que j’étais tombé dans les escaliers ce matin.
Sam regarda Nael dans les yeux alors qu’il posait délicatement ses doigts sur un bleu de son dos :
- Tu es vraiment maladroit, souffla-t-il.
- C’est exactement ce que je lui ai dit, fit Melody.
- Je te mettrai de la crème plus tard, okay ?
- Okay.
Melody les regarda un instant alors qu’ils ne se quittaient pas des yeux, une idée était en train de naître dans sa tête, mais elle n’eut pas le temps d’éclore que le sifflet du prof retentit. C’était son tour d’aller nager dans l’eau glacial. Elle soupira et se dirigea vers les plongeoirs.

Sam fit un petit signe à Melody puis regarda de nouveau Nael qui serrait les dents :
- Sois pas en colère, ça sert à rien.
- Tu n’as même pas d’escalier chez toi.
Sam lui sourit :
- J’aurais pu tomber dans les escaliers du lycée.
- Sam, ne me mens pas.
Le blondinet leva les bras en l’air et bailla :
- Tu sais pourquoi j’ai des bleus, je ne te mens pas.
Nael serra si fort les poings que le bout de ses doigts devint blanc. Sam posa sa main dessus :
- Et tu vas faire quoi ? Allez te battre ?
- J’en sais rien, murmura Nael d’une voix un peu rauque.
- Ça ne sert à rien Nael.
Nael baissa les yeux et fixa ses pieds. Sam tint ses poings plus fort :
- Nael, regarde-moi.
Son meilleur ami planta ses yeux bleus dans les siens.
- Ça ne sert à rien, insista-t-il. Tout va bien.
Nael fixa son corps plein de bleus et Sam lui donna un petit coup de tête dans son front, se mettant sur la pointe des pieds :
- Tout va bien, répéta-t-il.
- Okay, marmonna Nael à contrecœur.
Ils restèrent comme ça jusqu’à ce que le prof leur gueule dessus :
- Eh les pédales, on se bouge !
Sam rit et se sépara de Nael, qui était devenu tout rouge.  

Le soir, Nael laissa Sam enlever son tee-shirt s’allonger sur le ventre sur son lit. Il prit de la crème et massa doucement ses bleus.
- Ça te fait mal ? Demanda-t-il.
- Non, pas du tout.
Les mains de Nael étaient grandes, grandes comme celles de son père, mais là où Vincent frappait, Nael caressait et c’était agréable. Sam ferma les yeux.
- Est-ce que tu es un guérisseur ? Demanda-t-il.
- Non, répondit honnêtement Nael, mais j’aimerais bien.
- Tu pourrais l’être.
- À quoi bon ? Je vais te guérir et tu reviendras couvert de bleus bientôt.
- Tu me guéris déjà, souffla Sam.
- Tu devrais te plaindre Sam, gueuler un bon coup, te révolter.
- Ça changerait quelque chose ?
Nael soupira et Sam sentit ses mains s’appuyer un peu plus fort sur son dos.
- Je le déteste, grogna Nael.
- Pourquoi ?
- Tu sais très bien pourquoi. Sam ! Il te frappe, merde, il est méchant, il est froid, et il insulte mes sœurs.
- C’est mon père.
- C’est pas une excuse.
- C’est bizarre que tu t’énerves à ce point, sourit Sam, Melody a raison, normalement tu es plutôt calme.
- Et à cause de qui je m’énerve hein ?
- Moi ?
- Lui !
Sam se retourna et se mit sur le dos alors que les mains de Nael tremblaient en passant de la crème sur ses bleus. Il regarda son meilleur ami et leva sa main pour lui donner une petite tape sur la joue :
- T’énerve pas comme ça pour une chose que tu ne peux pas changer.
Nael le regarda dans les yeux et eut l’air effroyablement triste d’un coup. Il soupira et se concentra sur ce qu’il faisait. Sam lui fit un petit sourire et demanda :
- T’es sûr que tu n’es pas un guérisseur ?
Melody ne chercha pas plus loin que les escaliers, la réponse lui convenait surtout que Sam était vraiment maladroit, il se cognait parfois dans une table, il trébuchait sur des surfaces planes, alors il était évident pour elle qu’il avait pu se ramasser la tronche. Pourquoi aurait-il menti ? Quelle raison aurait-il eu de le faire ? Alors elle ne s’y intéressa plus et garda son attention sur Nael.
Elle pesait souvent le pour et le contre de ses sentiments. Il y avait beaucoup de contre, déjà c’était débile d’aimer quelqu’un en le connaissant aussi peu (mais elle en savait déjà pas mal, plus que les filles qui bavaient sur Nael sans jamais lui parler), c’était débile de le trouver si beau (mais il était vraiment beau), c’était chiant l’amour c’était incontrôlable et ça prenait à la gorge, ça rendait les jambes molles et la tête creuse (mais c’était par moment tellement agréable). Quelques pours, Nael était intéressant et intelligent (pas seulement beau à tomber), il était mâture (surtout si on comparait à Sam), et puis ce n’était pas comme si Melody pouvait rayer ses sentiments d’un coup de règle, malgré elle elle l’aimait, c’était comme ça.
Elle pensait beaucoup à lui (tout le temps), elle le regardait souvent (à son insu parfois), elle fondait quand il lui souriait (et ça arrivait rarement), elle rêvait de lui parfois (la honte). D’accord elle aurait sûrement perdu les pédales si tout à coup il s’était penché vers elle pour l’embrasser et elle se sentait stupide à cause de ça, mais elle n’arrivais pas à combattre des sentiments qui s’étaient encrés en elle. Melody aurait voulu être plus forte mais tout était en désordre dans sa tête depuis que Nael y était entré et c’était comme s’il faisait partie d’elle, d’une certaine manière.
Melody n’avait personne pour raconter ça. Trainer avec Sam, comme elle l’avait prévu, c’était la mort sociale. Si personne ne l’insultait vraiment, on l’ignorait quand même, elle n’avait pas d’autres potes que Nael et Sam et les filles paraissaient lui en vouloir d’être si proche de Nael. Pas moyen de leur dire qu’en plus de ça elle craquait pour lui. Sa mère n’aurait pas compris, ou elle aurait ri, en disant que c’était normal quand on était ado de tomber amoureux, sans totalement l’encourager non plus.
La mère de Melody était hyper indépendante, c’était une femme forte qui avait quitté le père de Melody sans regret pour faire sa propre vie et pouvoir voyager. Le père de la jeune fille ne l’avait jamais réclamé et elle le connaissait à peine. Ce qu’elle en savait c’était ce que sa mère lui avait dit ou les photos qu’elle lui avait montrées. Melody ne se sentait pas seul sans père, ni triste, elle avait sa mère après tout et toutes les deux, elle s’en sortait très bien. Mais sa mère ne l’aurait pas aidé pour des histoires d’amour alors Melody préféra garder ce sujet sous silence, et se contenter de ruminer à propos de Nael.

Le mieux, c’était de lui avouer, c’est ce qu’elle se disait. Les jours défilaient, son amour pour lui restait, elle ne voyait aucune raison de lui cacher. Elle n’était peut-être pas un prix de beauté mais elle était suffisamment maligne, drôle et intéressante pour plaire à Nael. L’adolescent ne l’ignorait pas, ils jouaient ensemble au jeu de Sam et ils avaient l’air de plutôt bien s’entendre. Et s’il la rejetait, elle vivrait avec, du moins le croyait-elle.
Melody décida de se jeter à l’eau, un samedi après-midi, où après avoir rencontré la famille Grimm et les milliers de sœurs de Nael, ils étaient partis tous les trois faire du vélo. Sam roulait à toute vitesse à côté du fleuve tandis que Melody et Nael se posèrent sur l’herbe et le regardèrent faire. Melody cria à Sam :
- Fais gaffe de pas tomber dans le fleuve !
Elle savait qu’il en était capable.
Elle et Nael restèrent ensuite assez silencieux, mais Melody savait désormais que ce n’était pas un silence gênant, c’était simplement que Nael parlait peu. Le soleil était bas dans le ciel et les jours commençaient doucement à se réchauffer. Il faisait beau et c’était agréable d’être là et de regarder Sam faire le con sur son vélo.
- Il ne s’arrête jamais, n’est-ce pas ?
- Non.
Elle eut un petit rire amusé.
- Il est pas croyable.
- Oui.
Melody tourna ses yeux vers Nael. Il avait les mains posées au sol, il regardait Sam. Elle espéra qu’il se retourne, qu’il la regarde elle, elle l’espéra si fort qu’elle eut l’impression de le dire à voix haute. Et Nael finit par se retourner vers elle un instant :
- Quoi ?
C’était le moment de lui dire, de lui avouer la vérité, ses sentiments. Elle ouvrit la bouche…

Sam se péta la gueule et s’étala de tout son long sur l’herbe près de Nael. Celui-ci détourna les yeux et regarda de nouveau son ami :
- Ça va ?
- Nikel, fit Sam en se relevant déjà.
Pas étonnant qu’il ait autant de bleu, c’était un vrai casse-cou, se dit Melody. Sam repartit sur son vélo et Nael le regarda faire avec un fin sourire. Melody eut un frisson désagréable qui lui remonta jusqu’à la nuque mais elle n’y prit pas garde. Elle l’appela :
- Nael ?
Une nouvelle fois il se tourna vers elle. Elle arracha un bout d’herbe, inspira puis souffla :
- Je t’aime.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pudding \o/


avatar

Maeve
Messages : 951
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Originale] Sam et Nael (chapitre 4)    Dim 10 Déc - 1:19

Nael. Est. Tellement fou de Sam. :') C'est superbe. Mais la situation de Sam, brrr... Quelle horreur, la place de Nael. Il doit se sentir tellement impuissant. TT

Mélody est proche de comprendre, pour les sentiments de Nael, je pense. Comment cela va-t-il se passer? Je vais le voir maintenant. Very Happy

A tout'. Merci!!^^


Maeve

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Originale] Sam et Nael (chapitre 4)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiction Originale] Un employé pas comme les autres
» Ma Misère[fiction originale en plusieurs chapitre]
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: