AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alec - C'est mignon, je crois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Si vous rejoignez, Phineas et Ferb on va bien s'amuser !


avatar

Yuuki
Messages : 12335
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Alec - C'est mignon, je crois   Lun 3 Juil - 21:35

Pour moi, ça n'avait aucun sens, ce qu'il se passait. Je ne comprenais pas pourquoi il fallait que nous soyons dans un magasin comme ça. Je savais qu'étant petit, je n'avais jamais eut vraiment des jouets, mais je savais qu'à présent, je n'avais plus besoin de jouets, donc je ne comprenais pas pourquoi on était là. Mais il avait insisté, trouvant selon lui, amusant d'avoir tous ces jouets, et me les tendant, comme s'il voulait les acheter, alors que je compris rapidement qu'en fait, il ne comptait pas les acheter.

- Pourquoi on est là ?
- Parce que tu as raté ton enfance !
- Je ne comprends pas, j'ai passé mon enfance.

Je le voyais lever les yeux, je savais ce que ça voulait dire maintenant. Mais je ne comprenais pas pourquoi il était exaspéré, et je me retrouvais avec un ours en peluche dans les bras.

- Touche le !

Même si je fronçais les sourcils, parce qu'encore une fois, je sentais qu'il y avait un sens à ça, mais que je ne le percevais pas, je lui obéis, et touchais la peluche, me rendant compte que c'était bien une peluche : la plupart étaient douces. Cela me rappelait celle que j'avais pu avoir. Mais ça ne voulait toujours rien dire.

- C'est doux hein ?

Il semblait heureux, ici, dans ce magasin, entouré d'objets qui étaient censé être pour les enfants. Je reposais la peluche, mais déjà, il m'en donna une autre. Au bout de quelques minutes, il me sembla les avoir toutes touchées, et elles étaient toutes douces. Cela semblait lui faire plaisir, et moi, je devais avouer que je trouvais ça agréable, au bout d'un moment. Je compris pourquoi les enfants aimaient tellement ça. Parce que les enfants avaient parfois du mal à dormir, parce que bizarrement, ils avaient peur du noir, mais la présence de quelque chose de doux comme une peluche, devait les calmer.
Quand j'y pensa, je me rappelais que c'est ce que je ressentais, avant que papa ne me prenne ma peluche pour la jeter.
Je décidais de prendre un des lapins en peluche qui étaient proposés dans les étagères. Le plus doux.
Comme si ça semblait logique - enfin, ça me semblait logique -, j'eus l'impression que celui qui m'accompagnait était encore plus heureux de ça.

Nous continuâmes à aller dans les rayons, et au fur et à mesure, il m'expliquait quel jouet aurait pu être intéressant pour moi. Il était vrai que je me fichais d'avoir raté les petites voitures ou les Barbies, mais j'aimais le fait qu'il existait des petits laboratoires de science pour les enfants, et je pris des étoiles phosphorescentes en plus, pour ma chambre. Maman me laisserait sûrement les mettre dans ma chambre, parce qu'elle disait que je pouvais faire ce que je voulais dans ma chambre, du moment que je rangeais.
Je gardais le lapin contre moi, et m'aperçu que mon accompagnateur, lui, avait préféré prendre pas une peluche, mais bien trois. Un ours, un panda et une girafe. Il disait qu'il adorait collectionner les peluches.

- J'étouffe un peu pendant la nuit, et je manque de place, mais super cool.
- D'accord

Je l'écoutais me parler du fait que les adultes jugeaient que passé les douze ans, un enfant ne devait plus avoir de peluche et qu'il trouvait ça idiot. Je savais que j'avais lu quelque chose sur la psychanalyse de ça. Qu'une fois qu'on avait plus de peluche, on dépassait un stade. Mais je savais que la psychanalyse n'était pas très réaliste, et que Freud avait un peu affirmé des choses qui n'étaient pas forcément prouvées.

- Oh ! ALEC ! Regaaarde !

Je ne comprenais pas tout l'enthousiasme qu'il avait devant une corde à sauter, mais cela me rappelait quelque chose que Morgan et maman m'avaient dit. Ils m'avaient expliqué pleins de choses, dont ça. Ce sentiment, ou ce concept, je n'étais pas sûr exactement. Et à le regarder gigoter comme ça, pour me montrer tous les jouets du magasin, comme si j'avais vraiment raté mon enfance, alors que c'était un peu lui l'enfant - même s'il n'en était plus un -, je m'entendis dire :

- Tu es mignon, je crois.

Je le vis s'arrêter de parler, et s'approcher de moi, se serrant à moi, sûrement pour me faire un câlin, il était encore très souriant, vraiment heureux. A force de le cotoyer, j'avais réussi à voir quand il était encore plus heureux que lorsqu'il n'était qu'un peu heureux.
Je le laissais m'embrasser, et je l'entendis murmurer :

- Non...C'est toi qui est mignon. C'est toi qui est doux, et... Parfois, j'aurais aimé que tu sois ma peluche.
- Mais je suis humain

Son rire résonna dans le magasin, et mes yeux le fixaient, mais je n'arrivais pas à ne pas le fixer, quand il riait, parce que je crois que j'aimais bien ça. Je me sentis sourire à nouveau, et le laissait à nouveau parler de corde à sauter.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org En ligne
 
Alec - C'est mignon, je crois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le filet mignon en cocotte ou mariné
» Mignon le poux
» Je crois qu'il n'y a plus rien à ajouter...
» filet mignon cuisiné aux crème de gruyère.
» [Collection] Mignon-Roman (La Cité du Bon Livre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin de Yuuki :: Nanowrimos :: Nanowrimo Juillet 2017-
Sauter vers: