AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (5)   Mer 23 Nov 2016 - 4:26

Note : POV Monty, c'était pas prévu qu'il y ait un POV Monty. Pas prévu du tout, mais du coup voilà, vous allez quand même voir ce que Monty pense de tout ça éhéhé, et il va douiller au moins autant que Jasper parce que bon y a pas de raison. Pas relu, pas corrigé, il est tard, sorry.

***

5. Coupables.

Monty s’ennuyait à mourir en prison, c’était comme si le temps s’était arrêté. Il n’y avait que quand on lui apportait un repas que le temps passait. Dernièrement il avait aussi le droit d’assister à des cours, dispenser par Pike, mais en plus d’être chiant et de servir à rien, on l’avait séparé de Jasper. Il se demandait si son meilleur ami allait bien, le connaissant il devait rouler de long en large dans sa cellule en se plaignant de rien avoir à faire. Y penser fit sourire Monty. Il connaissait si bien Jasper, qu’il n’avait pas besoin de réfléchir ou de fermer les yeux pour l’imaginer. Ses bouclettes tombaient en vrac sur son visage, alors Jasper les faisait tenir avec ses lunettes et ça le rendait mignon. Monty attrapa son oreiller et le serra contre lui. Jasper devait bailler, la bouche grande ouverte, ou même faire le poirier contre le mur de sa cellule. Son tee-shirt découvrant son ventre. Monty posa l’oreiller sur son visage mais la vision resta dans sa tête.
Okay, non stop, arrêter de penser au ventre de Jasper.
Monty se concentra sur un Jasper qui roulait dans la pièce, et qui s’arrêtait et posait ses jambes sur son lit, la tête à l’envers.
- Eh Monty, tu feras quoi toi une fois sur Terre ?
Monty entendait toujours Jasper comme s’il était là, avec lui. Il n’avait pas besoin de lui répondre, il savait que ce n’était que son imagination, ou des questions anciennes que Jasper lui avait déjà posé, mais ça le rassurait de l’entendre, ou d’imaginer l’entendre.
Il aimait la voix de Jasper plus que toute autre voix au monde. Pas parce qu’il était son meilleur ami (bon y avait de ça aussi), mais la voix de Jasper était douce. Plutôt grave quand il parlait sérieusement, il pouvait partir dans les aigües quand il riait ou s’énervait. C’était comme entendre de la musique.
Monty se mit sur le ventre, appuya son nez sur son oreiller et soupira.
- Monty je m’ennuiiiiiiiiiiiiie, occupe-moi.
Maintenant Jasper devrait trouver tout seul comment s’occuper.

Monty entendit alors des claquements de porte. Des bruits de gens qui parlaient. Il se demanda ce qu’il se passait. Les couloirs étaient vraiment bruyants, ça n’arrivait jamais. Il se leva et alla regarder par le mini hublot de sa porte. Il vit des gardes conduire des jeunes avec eux. Ils avaient l’air de sortir de la prison.
- Monty, qu’est-ce qu’il se passe ?
Monty n’en savait rien. Il se demandait où allait tous ces ados. Est-ce qu’ils allaient être exécutés en avance ? Pourquoi est-ce que sa porte à lui ne s’ouvrait pas ?
Il aperçut Jasper à un moment. Il frappa de toutes ses forces à la porte, en criant le nom de son meilleur ami à pleins poumon. En vain. Jasper ne l’entendit pas et continua sa route, escorter par les gardes. Si seulement Jasper avait su qu’il était enfermé dans cette cellule, alors il l’aurait regardé.  
Monty avait peur, parce qu’il ne comprenait pas ce qu’il se passait. Il avait peur que Jasper soit exécuté en avance, il avait peur que son meilleur ami meurt. Il avait compté pourtant et Jasper n’avait pas encore dix-huit ans. Ni lui-même. Il avait compté et espéré que lui et Jasper soient libéré avant d’être mis à mort. Et maintenant Jasper avait été emmené avec d’autres ados il ne savait où et il n’avait aucun moyen de le savoir. Il essaye de se calmer, peut-être qu’ils allaient à un nouveau cours avec Pike, un cours avec beaucoup plus de prisonniers. Peut-être qu’ils l’avaient simplement oublié et dans deux minutes, sa porte s’ouvrirait et on lui dirait « Monty Green venez avec nous » et il retrouverait Jasper, et ensuite ils en riraient.

En fait la porte finit par réellement s’ouvrir, deux heures plus tard. Monty était sur les nerfs et se tenait assit sur son lit à regarder le mur comme s’il allait pouvoir le faire fondre avec ses yeux. Quand enfin on vint lui ouvrir, Monty se leva d’un bond et faillit dire « enfin », mais le mot resta bloqué dans sa gorge quand ses yeux tombèrent sur son père. Il se tenait là devant lui, accompagné d’un garde. Monty se jeta dans ses bras.
- Papa !
- Salut fiston.
- Je ne comprends pas, qu’est-ce qu’il se passe ? J’ai vu Jasper être emmené… C’est mon tour ?
- Non.
- Où sont-ils allés ? J’aimerais voir Jasper.
Son père lui passa la main dans les cheveux :
- Je suis désolé, je ne pense pas que tu reverras Jasper avant longtemps.
Le coup fut dure à supporter, son père aurait tout aussi bien pu le poignarder, la douleur aurait été la même.
- Explique-moi !
- D’abord, je vais te sortir de là, on rentre à la maison.
- Je ne comprends pas… Jasper aussi est rentré chez lui ?
- Non.
- Alors où est-il ?
- Sur Terre. Répondit le père. Je vais t’expliquer. Viens.
Mais Monty était incapable de bouger. Son père mentait, il mentait forcément. Il sentit son père lui prendre le bras et l’emmener avec lui. Monty le suivit mécaniquement. Jasper était sur Terre ? Est-ce que c’était possible ?
Non ce n’était pas possible. Son père lui faisait une blague, tout ça n’était d’ailleurs une immense blague. Affreuse et dégueulasse, mais une blague quand même. Peut-être que quelqu’un avec un humour vachement noir les avait collés en prison pendant des semaines, pour les en sortir ensuite en inventant cette histoire de Jasper sur Terre, pour qu’au final ils se retrouvent tous les deux et que quelqu’un chante « Joyeux Anniversaire ». Mais ce n’était pas encore leur anniversaire. Ni à l’un, ni à l’autre.
Et d’ailleurs sur l’Arche, peu de gens avaient de l’humour, c’était d’ailleurs pour ça que c’était bien d’être avec Jasper. Il était drôle, et quand ils se droguaient, ils étaient tous les deux les personnes les plus marrantes de l’univers.
Ils ne se droguaient pas souvent.
Une fois de trop avait suffi à les faire enfermer…
- Je suis drogué c’est ça ? Demanda Monty à son père.
- Non.
Monty aurait préféré. Être en pleins bad trip, s’être fait sauté la cervelle à coup de médicament, plutôt qu’avoir réellement entendu ce que son père lui avait vraiment dit. Que Jasper était sur Terre. Et lui non.

Il lui fallut du temps pour accepter la nouvelle. Pour comprendre ce qu’il se passait.
Par hasard, par chance, le père de Monty avait su ce qu’il se passait, ce que le chancelier comptait faire. Il avait entendu une conversation qu’il n’aurait pas dû entendre, entre le Chancelier et Pike. Et il n’avait pas supporté l’idée de voir son fils envoyé sur Terre, déjà qu’il ne dormait plus la nuit depuis que Monty était en prison.
Mais entendre cette conversation avait été une chance. Il avait demandé à voir le Chancelier seul à seul et avait obtenu un rendez-vous. Puis il avait prit le risque de faire du chantage à Jaha.
- Sortez mon fils de prison sans l’envoyer sur Terre, où je révèle à tout le monde ce que vous avez prévu de faire. Ce sera une révolution et vos plans échoueront.
Le père de Monty le savait. Jaha le savait. Bien sûr peut-être que le Chancelier se contenterait de simplement l’exécuter, mais le père de Monty avait été mis au pied du mur. S’il mourrait, au moins ce serait en essayant de sauver son fils, alors ce serait sans regret.
Sauf que Jaha avait accepté, il avait compris la détresse d’un père pour son fils. Lui-même s’il avait pu sauver Wells, il l’aurait fait.
- À une condition… Avait-il simplement ajouté après avoir accepté.

La condition c’était que Monty devait rester enfermé chez eux. Pas sortir, pas se montrer, si quelqu’un savait qu’il n’était plus en prison, si n’importe qui l’apercevait, alors le marché ne tenait plus. Monty serait emprisonner à nouveau puis exécuté à ses dix-huit ans.
- Pendant combien de temps je dois rester enfermé ? Demanda-t-il.
- Il ne faut pas que l’affaire s’ébruite. Mais à partir du moment où on saura si la Terre est vivable ou non et où le Chancelier aura fait une annonce officielle, tu pourras reprendre une vie normale.
- Une vie normale, murmura Monty en se demandant s’il ne pourrait jamais vivre à nouveau une vie normale désormais.
- Je sais que tu es un peu choqué par toute cette histoire, mais tu es en vie et en sécurité, tout va bien se passer Monty je te le promets.
Que pouvait dire Monty ?
- Merci papa.
Son père le serra à nouveau dans ses bras et Monty se laissa faire. Puis il se coucha sur le lit de leur appartement. Voilà, il quittait un lit pour un autre. Il était à la maison.
Il ne serait plus jamais nulle part chez lui.

La mère de Monty le prit dans ses bras, elle aussi, quand elle rentra. Ils ne se parlèrent pas tellement. Elle lui avoua simplement ne rien savoir des plans du père, ni comment il avait fait pour le sortir de prison.
- Mais je suis heureuse de te voir en vie et en bonne santé.
- Merci maman.
Il l’a cru, il n’avait aucune raison de ne pas le croire. Jusqu’à la nuit.
Monty n’arrivait pas à dormir. Il pensait à Jasper.
- Oh tu sais la Terre c’est pas si bien hein, si t’es pas là pour me dire le nom de chaque fleur.
Et il n’était pas fatigué, il avait eu tout son quota de sommeil en prison, puisqu’il n’avait rien eu d’autres à faire. Mais ses parents le croyaient endormis sans doute, il parlait un peu fort. Surtout son père. Ils avaient l’air de se disputer.
Monty se leva, entrebâilla sa porte et écouta.
- Arrête de crier, tu vas le réveiller, disait sa mère.
- Je ne crie pas !
- Si, et ça ne sert à rien de t’énerver, tu sais que j’ai raison.
- Je ne peux pas être d’accord avec toi Hannah ! Monty est notre fils.
- Il a commis un crime.
- Il a fait une erreur d’adolescents, ce n’était pas un crime. N’exagère pas. Dit le père en haussant de nouveau la voix.
La mère de Monty resta silencieux un moment et le père reprit, plus doucement :
- Je ne pouvais pas le laisser être exécuté, je voulais qu’il rentre à la maison.
- Je comprends, moi aussi j’étais triste mais chéri, c’est la loi.
- Des fois la loi est mauvaise.
Hannah souffla :
- Non. C’est la loi. Elle n’est ni bonne, ni mauvaise, elle est là pour nous protéger.
- Hannah…
- Et si j’ai dénoncé Monty et son ami quand j’ai découvert ce qu’ils avaient fait, c’est pour leur bien. Ce n’est pas parce qu’il est mon fils, qu’il est au-dessus de la loi, il doit le comprendre. Mais comment veux-tu qu’il le comprenne si tu le sors de prison ?
- Il a compris ! Il a été assez puni comme ça. Et Hannah…
- Quoi ?
- Je ne te pardonnerai jamais de l’avoir dénoncé.
Monty n’écouta pas la suite. Il referma la porte et alla se mettre sur son lit le souffle coupé. Il ne pouvait pas croire ce qu’il avait entendu.
Non.
C’était la journée où il aurait préféré être sourd.
C’était la journée où il avait l’impression de se recevoir des coups de poignard de la part des gens qu’il aimait. Son père d’abord « Jasper est sur Terre ». Sa mère ensuite « j’ai dénoncé Monty et son ami ».
Sa mère avait choisi la loi, plutôt que son fils.
Monty sentit les larmes lui monter aux yeux et il se raccrocha à Jasper. Son sourire, ses boucles, son grain de beauté sur son sourcil droit, leurs highs fives.
- Monty, devine ce que j’ai dans la poche, on va pouvoir s’envoyer sur Terre…
Ça l’amusait de changer l’expression « s’envoyer en l’air », parce que c’était vrai, en l’air ils l’étaient déjà et la drogue c’était plutôt pour s’imaginer sur Terre.
Monty pleura quand même.
Parce que sans drogue, c’était là-bas que Jasper était, sur Terre. Sans lui.
Et c’était la faute de la mère et du père de Monty…

À suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - pas de spoil] Anatomie de l'Abîme (5)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach spoil 283
» Reborn! (SPOIL)
» LE TOPIC SPOIL !!!!!
» Quels sont les parties de votre anatomie , préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The 100 / Anatomie de l'abîme-
Sauter vers: