AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sleeping with me for dreaming about sunshine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Lun 26 Sep - 11:23


Sleeping with me for dreaming about sunshine
hold my hand then smile
Il avait fallu attendre un peu, avant qu’enfin ils ne daignent comprendre. Comprendre qu’au-delà d’une simple amitié qu’ils avaient tout de même réussi à tisser en une soirée, se cachait autre chose. Peut-être avaient-ils eut besoin de cette folie colorée, de cette ambiance saturée, pour enfin mettre ces sentiments au point, pour qu’enfin ils osent.
Oser quoi ? Passer au-delà de leur passé, l’écraser, en faire fi, et pouvoir enfin aimer à nouveau.
Daniel savait que sans tout ce que Connor avait pu faire pour lui, il ne serait jamais parvenu à aimer à nouveau. Mais Connor lui avait appris à arrêter de se méfier, et à laisser ses sentiments parler. Sûrement que Daniel avait fait la même chose pour son meilleur ami, mais passons.

Toujours est-il que Daniel aimait Eliott, et qu’à présent il en était sûr. Qu’à présent, il n’y avait plus aucun moyen de reculer. Le soleil éprouvait pour la fleur, quelque chose de plus fort qu’une simple amitié qui peut faire sourire.
Alors Daniel avait fini par lui demander, s’il était possible de passer du temps avec lui un peu. Juste ce soir, juste parce que leurs deux appartements étaient si proches et qu’il était difficile de passer à côté.
Daniel avait même suggéré à Eliott qu’il y aurait le canapé. Ce fameux canapé que son voisin semblait adorer. Et il y avait aussi Connor-le-Chat. Et il y avait l’amour, les papillons, tout ce qui faisait du bien.
Daniel savait qu’Eliott ne vivait pas toujours la joie. Alors plus longtemps il serait heureux, mieux cela irait, non ?

- Tu peux même dormir, ici, si tu veux.

Daniel avait espéré que ça ne fasse pas trop égoïste, puisque son voisin avait aussi un appartement, non ? Mais tant pis.
Son voisin. Comment pouvait-il l’appeler autrement ? Etaient-ils ensemble ? Daniel avait cette impression de revenir à sa toute première relation. C’en était presque gênant, mais il imaginait qu’il s’y ferait de toute façon.

- J’ai un lit double alors…

Peut-être qu’il allait trop vite, peut-être que ça n’allait pas ? Alors Daniel s’excusa immédiatement, presque rougissant, pas doué qu’il était.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Sam 1 Oct - 10:14


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂

۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵
Cela n'avait été un secret pour personne, ni même pour eux.  Ils s'aimaient. D'un réel amour, sincère et pur.  Les deux s'étaient livrés au délicat exercice de la déclaration d'amour.  L'un plus maladroitement que l'autre mais tout deux furent d'une grande justesse dans leurs sentiments. Cela faisait longtemps que Eliott n'avait pas dit ces deux mots magiques, ces mots si intenses et riches de sens que peu de personnes avaient eu la chance d'entendre de sa part. “Je t'aime”.  Bien que ces mots perdent parfois tout leurs sens aujourd'hui, ils avaient été, cette fois, prononcés avec tendresse et justesse.  Eliott tout comme Daniel avaient laissés leurs cœurs parler, ces derniers s'étaient une fois de plus accordés, formant a eux deux une symphonie parfaite.

Eliott avait passé le reste de sa soirée accroché à Daniel.  Pas uniquement au sens propre du terme à propos de leur étreinte qui semblait avoir défié toute notion du temps. Non pas que. Tendrement il lui avait tenu sa main. Non pas par peur de le perdre, mais pour toujours le sentir près de lui. Ressentir les pulsations de son cœur au travers de sa paume.  Le plus jeune n'avait cessé de le dévorer tendrement du regard, lui faisant passer par ce biais tout l'amour qu'il éprouvait pour lui.  Ensemble ils avaient partagés des douceurs sucrés, des vertiges de la grande roue avant d'avoir échangé un tendre baiser sous le ciel enflammé par les feux d'artifices qui avaient clôturés la soirée.

Plus tard ils s'étaient presque tout naturellement retrouvés dans l'appartement de l'avocat.  Tout lui était étrangement bien familier.  Le canapé si confortable, l'oreiller qu'il aimait serrer était toujours dans son petit coin et aussi le chat roux qui écopa lui d'une petite caresse sur la tête. Eliott déposa un léger baiser au coin des lèvres du brun avant de lui sourire tendrement.

“ Oh tu oserais laisser ton gentil invité sur le canapé ? “ dit il avant de le prendre dans ses bras et de le serrer doucement contre lui “ Au cas où je fasse des cauchemars je préfère être près de toi”

Ne prenant pas la peine de lui préciser que le lit double serait bien vite rempli.  “Tu es tellement mignon quand tu rougis tu sais “ murmura le nephelim alors que sa main parcourait la joue du plus vieux avec une grande douceur. Il adorait réellement le côté timide et maladroit de l'avocat, le trouvant définitivement adorable.

“ je te suis … si tu veux toujours de moi évidemment “
ajouta t’il avec un demi sourire.

©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Dim 2 Oct - 13:35


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
Daniel aurait presque pu se sentir gêné, mais c'était Eliott, et de fait, il était sûr que son voisin ne faisait rien d'autre que le taquiner. Alors il eut un sourire.

- Parfaitement. Mais je sais  que le dit invité, aime énormément mon canapé...

Daniel eut un petit sourire, alors qu'il regardait Eliott, puis le canapé. Il sentait que son chat s'était déjà habitué à Eliott. Après, il lui semblait que Connor-le-chat s'habituait facilement aux gens. Mais le fait que le chat apprécie son nouveau compagnon, ne pouvait que lui faire plaisir au fond.
Il se sentit heureux et a la fois étrange de savoir qu'il allait alors partager son lit avec quelqu'un. Quelque chose qu'il n'avait pas fait depuis tellement longtemps...

Alors qu'Eliott disait que Daniel était mignon quand il rougissait, le prophète se sentit alors...Rougissant encore plus. Comment pouvait-il résister à ça ? Surtout maintenant qu'il acceptait clairement ses sentiments pour Eliott.

- Je crois qu'au point où on en est, il va être difficile de me passer de toi.

Il l'attrapa un peu par la taille. C'était comme s'il retrouvait les gestes qu'il avait perdu lors de son divorce.
Et puis, maintenant qu'ils pouvaient partager cette proximité... Bien que même avant que les deux ne s'avouent leurs sentiments, leur espace personnel restait bien réduit.

Daniel l'observa un instant, juste heureux de profiter de l'instant, de pouvoir détailler du regard Eliott face à lui, presque comme dans un rêve. Ce qu'il s'était passé durant la piscine à boules. Mais ce n'était pas un rêve.
C'était la réalité, et Eliott était bien là face à lui dans son appartement pour une autre raison que celle de profiter de son canapé.

- Tu veux....Qu'on aille se coucher maintenant, où profiter un peu de mon canapé ?

Il tatonnait, tentait des choses, s'essayait. Il réapprenait ce que c'était qu'accueillir chez lui la personne qu'on aime.

- Après, il me semble qu'il se fait tard, alors...

Il laisserait à Eliott le choix, parce que tout lui allait, tant qu'ils restaient ensemble.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Dim 2 Oct - 14:42


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵
Eliott eu un petit sourire, Daniel avait juste. Il aimait le canapé en cuir qui trônait dans ce salon mais ce qu’il aimait par-dessus tout était son propriétaire. Et l’un n’allait pas sans l’autre, cependant là il n’était pas dans cet appartement pour aller flemmarder en tenant un coussin devant une émission de télé. Non il était là pour passer sa soirée et même encore plus avec l’avocat. Il eu un léger sourire à la remarque de celui-ci et ne pu retenir un regard intensément tendre lorsqu’il vit les joues du plus vieux se teinter de rouge. Eliott maintenait l’idée : il était à croquer. Daniel était vraiment l’une des rares personnes à réussir à atteindre son cœur ainsi. A réussir à lui faire voir le monde autrement et encore mieux. A réussir à le faire aimer à nouveau.  Le plus jeune se laissa faire, ne voyant absolument aucune objection au geste de Daniel. Se collant doucement contre lui, il passa ses bras autour de lui, le serrant tendrement. Ces gestes de tendresse et d’amour qu’il pensait avoir perdus étaient revenus instinctivement. C’est alors qu’il répondit à la déclaration du brun par un tendre baiser au coin de ses lèvres avant de plonger son regard dans le sien.

« Moi j’en suis déjà certain, je ne peux pas être loin de toi. Tu sais au début j’avais peur. Réellement peur que l’idée de m’attacher à une personne ne me passe par la tête, je ne voulais plus souffrir je ne voulais plus blesser. Puis mon cœur à commencé à être un joyeux bordel, mon  esprit et mon être tout entier vibraient lorsque je pensais à toi, lorsque ma main effleurait la tienne. Tout en moi réclamais ta douceur, j’avais besoin de toi. Je me pensais fou, fou de vouloir aimer, de vouloir essayer à nouveau mais au final c’est de toi que j’étais fou. »

Lentement ses doigts passèrent une fois de plus dans la chevelure du brun alors que les ciels de leurs yeux semblaient se rejoindre dans une immensité infinie.  Eliott entendait les battements du cœur du prophète, se surprenant encore qu’ils soient en parfaite harmonie. Le nephelim n’avait jamais pensé goûter au réel bonheur. Tout ce qu’il était en train de vivre avait été pendant bien trop longtemps été relégué au rang de chimères, d’utopie .. de rêve.  Le plus jeune eu un léger rire, trouvant la petite gêne et maladresse de Daniel tout bonnement adorable. Pour lui aussi la vie à deux était un cap qu’il devait apprendre à franchir à nouveau mais il en avait réellement envie. Il voulait passer le plus de temps possible avec Dan, que ce soit dans le canapé ou ailleurs, tant qu’il pouvait se lover dans ses bras cela lui convenait.

« Tu sais tu n’as pas à être aussi timide avec moi ... tu ne crains rien, il ne va rien se passer de  mal. Pour moi aussi tout ça est une redécouverte mais ne t’en fais pas tout va bien se passer d’accord ? » Ponctua t’il d’un doux baiser au creux de son cou comme pour le rassurer « Si le soucis était la télévision nous pouvons toujours la regarder de la chambre, après si jamais tu as peur d’aller trop vite je peux dormir sur ton super canapé enroulé dans une couette tu sais. J’ai tout mon temps car tout mon temps je veux le passer avec toi et je souhaite simplement que tu te sentes bien et heureux. » restant toujours contre lui il déposa lentement sa tête contre son épaule, fermant ses yeux à demis, savourant simplement l’instant présent.

« Je suis la fleur la plus heureuse du monde » fini par avouer le nephelim dans un léger murmure.

©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Lun 3 Oct - 11:00


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
Peut-être que pour le moment, Daniel n’agissait pas tant, bien que si on lui demandait, il s’accrocherait à Eliott, comme un koala à sa branche, sans jamais s’en décrocher, façon paresseux. Il écouta l’étrange déclaration de l’homme qu’il aimait – cela faisait encore étrange à se dire cela -. Au fond, ils pensaient de façon similaire. Aimer n’avait jamais été dans les projets de Daniel, de peur de blesser, ou d’être blessé. Parce que ça pouvait être douloureux, parce qu’il n’en avait plus envie.
Mais Eliott avait cette chose que d’autres n’avaient jamais pu avoir. Cette chose indescriptible qui faisait que Daniel pouvait l’appeler « sa fleur ». Cette chose qui faisait battre son cœur.
L’avocat se sentit rougir, un peu.

Fou de lui. Eliott malgré ses quelques maladresses, trouvait avec son naturel et sa spontanéité, les moyens de toucher Daniel.
Il le laissa le toucher, comme depuis le début. Dès ce début, dès l’instant où il n’avait pas repoussé les gestes d’Eliott, Daniel aurait du se douter du piège. Enfin « piège ». Il aurait du se douter qu’Eliott était la bonne personne.
Qu’il était celui dont le prophète avait besoin.
En plus de son meilleur ami, bien sûr. Mais son meilleur ami était son meilleur ami. Il n’était pas l’amour. Bien qu’il en était quasiment l’équivalent ou plus.

Quand Eliott parla de timidité, Daniel se sentit presque un peu plus maladroit, parce qu’au fond, il n’avait pas tant conscience d’être si timide.
Il se sentit frémir au baiser de son copain – ça aussi c’était étrange à se dire – et se resserra contre lui. Souriant doucement.

- Non, ne dors pas sur le canapé…Je sais combien tu l’aimes, mais j’en serais jaloux, s’il pouvait profiter de toi et pas moi.

Se rendant compte de ses paroles, Daniel se sentit presque un peu plus rougissant. Il eut un sourire doux, entendant Eliott parler d’être la fleur la plus heureuse du monde. A son tour, il ferma les yeux, le temps d’un instant :

- Et je ne veux pas rendre d’autres fleurs aussi heureuses que toi.

Il entendit un miaulement, comme si Connor-le-chat désirait se manifester. Daniel eut un léger rire.

- Je crois qu’il nous dit d’aller nous coucher. Dans…Notre lit.

Daniel attrapa les deux mains d’Eliott, entrelaçant ses doigts dans les siens, les caressant même un peu.

- Et je suis du même avis que lui. La fête foraine…M’a un peu fatigué.

Et surtout, il voulait être si proche d’Eliott. Même si dans le canapé ils auraient été tout aussi proches.

- Mon lit n’a jamais connu d’autres personnes que moi. Il va être surpris. Mais je suis sûr qu’il t’aimera autant que je t’aime.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Jeu 6 Oct - 15:44


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Eliott eu un léger sourire, voir Daniel aussi timide le rendait à ses yeux absolument craquant. Il était cette petite douceur sucrée si douce et agréable qu'il le croquerait sans aucune retenue. Il se laissa par la suite enlacer tendrement, toucher. Daniel était réellement la seule personne au monde à pouvoir avoir cette proximité avec lui sans craindre des remarques désobligeantes ou même d'être repoussé. Si Daniel avait cette timidité adorable dans ses paroles, Eliott lui était lui peu à l'aise pour faire des déclarations amoureuses. Toutes étaient si maladroites mais à la fois si sincères que cela les rendaient mignonnes.

A la fois enfant et adulte, lorsqu'il était en présence de l'avocat le nephelim perdait tout ce qui pouvait bien lui donner maintenant la trentaine. Il se laissait faire et lui souriait tout simplement avant de déposer un doux baiser dans son cou puis il eu un rire léger que lui même ignorait posséder jusqu'à aujourd'hui,ou bien il avait oublié tout simplement comment rire et être juste heureux.

"Je m'en voudrais que tu sois jaloux voyons ... tu pourras profiter de moi autant que tu veux"
ajouta le brun avec un petit sourire laissant libre choix à Daniel de mettre ce qu'il voulait derrière cette phrase.

Le petit miaulement plaintif du chat lui fit hocher la tete. Alors c'était donc ça la signification de ce miaulement? Eliott se grattouilla la tête avant d'esquisser un petit sourire. "Bon je crois que nous allons suivre les conseils de notre compagnon à quatre pattes et aller nous coucher .. par contre le chat il reste sur le canapé j'ai pas envie d'être malade toute la nuit"

Il sourit ensuite en emboitant le pas en direction de la chambre, toujours en tenant les mains de Daniel. Heureusement que l'appartement de l'avocat n'était pas si immense que cela et il n'eu pas grand mal à se rendre où il fallait. Eliott n'était pas perturbé de partager un lit avec une autre personne et encore moins avec Daniel. Cela lui faisait une occasion supplémentaire d'aller se coller contre lui et de l'enlacer tendrement. "Alors je suis heureux de faire la connaissance de ce lit qui m'a l'air au moins tout aussi moelleux que ce canapé merveilleux que j'aime tant".

Une fois qu'il fut rentré dans ce qu'il allait être la chambre conjugale sans vraiment de pudeur  sa chemise qu'il laissa reposer sur le rebord du lit avant de s'étirer de toute sa longueur en poussant un long soupire "J'essayerais de ne pas être trop bruyant cette nuit ... je dors assez mal mais avec toi je n'ai plus de raisons d'avoir peur" il s'installa alors sur le coin du lit commençant à se préparer tout doucement à aller se coucher. Ne trouvant rien de gênant après tout ils étaient en couple à présent et rien ne devait faire de barrières entre eux. "Tu as vraiment bon goût pour la déco et le choix du matelas"' dit il en bougeant un peu dessus comme un gamin qui teste le lit dans une chambre d'hôtel.

©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Mar 11 Oct - 9:06


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
Il aurait presque pu être rassuré que de toute façon, il n'avait pas à s'inquiéter de l'amour que son "voisin" éprouvait pour son canapé. Et puis... Sa dernière phrase avait tellement de sous entendu, que Daniel aurait presque pu en rougir, mais sentait surtout un désir se réveiller en lui. Découvrir le corps d'Eliott. Découvrir sa fleur, et peut-être lui enlever doucement les pétales, et...
Mais cela viendrait. Pas maintenant. Pas forcément. Ils étaient certes, très proches, mais sinon ?

Il laissa Eliott caresser Connor, et quand il s'aperçu que le chat les suivait, il l'attrapa d'une seule main, et le posa dans l'autre direction, opposée à celle de la chambre, là où Connor devait rester. Il songea qu'ils allaient de voir fermer la porte pour éviter que le chat roux rentre avec eux, pendant la nuit. Daniel savait qu'Eliott n'y pouvait rien, s'il était allergique, et il ne voulait pas lui poser de problèmes.

- Il faut croire que je choisis bien mon mobilier, alors.

Alors qu'au fond, sinon pour le canapé, Daniel n'avait pris que ce qui lui semblait convenable et confortable. Mais de toute façon, du moment que cela plaisait à Eliott, c'était parfait... Alors qu'ils entraient, Daniel referma la porte avant que Connor-le-chat ne rentre après eux.
A peine avait-il fermé la porte, qu'il s'aperçu qu'Eliott faisait déjà à son aise, et avait retiré sa chemise.
Daniel mata. Carrément. Il n'y avait pas d'autres mots. Il était amoureux, et il avait face à lui le corps de la personne qu'il aimait. Et Eliott était beau. Et Eliott...Etait Eliott. Lui faisait envie. Alors il détailla chaque petite parcelle de son corps, entendant à moitié ce qu'il lui disais comme quoi il dormait mal.
Mais de toute façon, le prophète ne dormait pas forcément mieux, parfois, alors ça ne serait pas tant un problème.
Il songea à enlever sa propre chemise, mais avait cette impression de pudeur qui l'envahi légèrement.

Mais...Il se sentait bien en présence d'Eliott. Aussi bien qu'avec Connor qui l'avait déjà vu torse nu. Il eut un sourire, et enleva sa chemise à son tour, révélant son corps, enlevant aussi son pantalon pour se préparer. Il avait des pyjamas, mais souvent restait en caleçon.
Daniel eut un sourire en voyant Eliott tester son lit.

- Pourtant j'ai juste choisi ce qui me convenait à moi.

Il s'approcha de lui, et rapprocha leurs deux visages, murmurant un peu :

- Il faut croire que nous avons les mêmes goûts en matière de mobilier.

Ses yeux bleus plongèrent tout seuls dans ceux d'Eliott, avant qu'il ne sourit, et se recule pour terminer de se préparer pour la nuit. Soigneux, il déposa ses affaires sur le rebord d'une étagère, et regarda la personne avec qui il allait partager la nuit. Son petit ami. C'était...Encore étrange de se dire ça.

- Je ne prend pas beaucoup de place, et je dors aussi mal, des fois...A cause de mes visions. J'espère que ça t'iras, quand même.

Il ne voulait pas déranger Eliott avec ça. Il se coucha, se faufilant sous les draps, regardant Eliott avec un bonheur qu'il ne pouvait pas cacher.
Quand ils furent tous les deux installés, Daniel hésita, puis décida de dire au revoir à toutes les barrières. De toute façon, ils n'en avaient déjà pas beaucoup avant...
Il se colla à lui, se serrant à lui, sentant son torse, ce qui lui faisait un peu étrange, il devait bien se l'avouer.

- Tu sembles guéri...Par rapport à quand on s'est vu la première fois.

Daniel s'était douté qu'Eliott était blessé au niveau du ventre, donc il observait, rassuré de le voir un peu guéri

[J'ai pris une liberté omg]
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Mar 11 Oct - 11:18


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Eliott salua la délicatesse que Daniel avait eue concernant le chat roux. Non pas qu'il n'aimait pas la petite bestiole aux poils doux mais celle ci lui donnait parfois une série d’éternuements peu agréables pour lui. Il gratifia le chat d'une dernière petite caresse entre les deux oreilles récoltant un léger ronronnement. C'était assez ironique d'aimer autant les chats mais de ne pas pouvoir supporter leurs poils. Mais bon, le plus jeune ferait des efforts avec ça et peut être qu'a force d'acharnement cette stupide allergie allait s'estomper un petit peu avec le temps. Il s'installa donc ensuite dans leur chambre. La pudeur n'avait jamais réellement fait parti de son vocabulaire et cela s'était fait tellement naturellement qu'il n'avait pas vraiment pris conscience que cela brisait une fois de plus le peut de barrière qui aurait encore pu subsister entre eux deux. Il se senti légèrement rougir en sentant les regards du plus vieux sur lui, cela faisait un bon moment qu'il n'avait pas eu ce genre d'attention visuelle et le fait que ce soit la sienne rendait tout encore plus agréable et désirable. Alors qu'il rebondissait toujours du bout des fesses sur le lit il eu un léger sourire en écoutant Daniel répondre avec un léger détachement à sa remarque avant de rebondir sur ce petit ton détaché.

" Tu sais que tout est à toi désormais, rien ni personne risque de te le voler."
Evidemment il savait un peu pourquoi l'attention du brun s'était un peu perdue durant quelques secondes. Il haussa ensuite les épaules continuant donc de se préparer pour aller se coucher, déboutonnant son jean avant de le poser en boule au pied du lit "ce coup ci je suis batman" dit il en souriant désignant son boxer aux couleurs du super héros.

Eliott posa à son tour sur le regard de son petit ami, d'un air demi rêveur il ne pu s'empêcher de se trouver chanceux. "Plus je te regarde plus je me dis que malgré tout je suis le mec qui a le plus de bol dans tout l'univers, c'est toi ma perfection". Lui non plus ne se priva pas pour dévorer le corps de l'avocat en détails. Il le laissa ensuite s'approcher de lui, passant lentement ses bras autour de sa taille pour le rapprocher encore plus de lui, ne voulant pas se séparer de lui. "Ce qui te convient sera toujours parfait pour moi ne t'en fais pas" murmura t'il alors qu'il alla mordiller doucement la lèvre inférieure de Daniel avant de confirmer une fois de plus ses paroles " J'espère que cela ira plus loin que le mobilier"

Il le laissa ensuite continuer de préparer ses petites affaires, jetant un coup d'oeil aux siennes qui ressemblait plus à un tas de vêtements qu'à autre chose. Il ramassa tout ça, pliant un peu n'importe comment son pantalon et sa chemise avant de poser ça sur une petite table histoire que ça fasse un peu moins brouillon " Je sens que je vais devoir m'améliorer en rangement ..." remarqua t'il avec un léger sourire. Il alla ensuite se glisser sous la couette, poussant un léger soupire de satisfaction, heureux de se caler au fond du lit après cette longue journée. L'air heureux de Daniel se répercuta dans le sourire d'Eliott qui ne pouvait pas non plus dissimuler son bonheur. Tendrement il le blottit contre lui, déposant un tendre baiser sur son front avant de lui faire un sourire doux.

"Ne t'en fais pas pour tes visions je veillerais sur toi si jamais tu as du mal à dormir je serais là. Je ne pense pas prendre trop de place non plus, de toute façon tant que je suis contre toi tout me va." caressant doucement ses cheveux avec l'une de ses mains il poursuivi "Je suis un grand garçon ne t'en fais pas je vais bien" voulant le rassurer plus qu'autre chose, ce qui n'était pas simple vu qu'il se prenait assez souvent des coups.

©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Ven 14 Oct - 10:25


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
[Le premier truc de dialogue est anglish mais tu comprendras why]
A la remarque sur le boxer, Daniel eut un léger sourire amusé. C’est vrai. Ça n’était plus Superman. Mais cela lui plaisait tout autant, vu comment il semblait regarder le corps d’Eliott, sans parvenir à s’en empêcher.

- Yes, you’re batman répondit-il avec amusement, en s’imaginant soudain le placard d’Eliott, et en se demandant s’il n’avait que des sous-vêtements du même genre. Cela lui donnait presque envie de le voir souvent dans cette tenue pour découvrir chaque boxer de son petit ami.
Et pouvoir profiter de la vision de son corps, sûrement, aussi.

Quand Eliott lui répéta ce qu’il lui avait déjà dit, sur sa perfection, mais sous une autre tournure de phrase, Daniel se sentit rougir. Peut-être parce qu’il ne voyait toujours pas en quoi il pouvait être aussi…Parfait.
Mais si c’était Eliott qui le disait, alors… Alors, ça passerait.

- J’imagine que ça ira plus loin. Je trouve qu’on commence déjà bien…

Ils aimaient déjà tous les deux les spaghettis carbonara non ? Oh, c’était très simple, mais largement suffisant.
Le prophète aurait pu parier une vision qu’ils se lieraient bien entre eux de par leur goût et intérêts.
Quand il entendit la remarque sur le rangement d’Eliott, il eut un léger sourire en coin :

- Je sens que oui… Mais tu verras, ce n’est pas si difficile, une fois qu’on en a l’habitude. Et puis… Je peux aussi m’habituer à ta façon de ranger.

Ils pouvaient tous les deux faire des concessions, l’un pour l’autre. Et puis, Daniel ne reprocherait pas à Eliott de rouler en boule ses habits. A vrai dire… Il pouvait.
Ils furent bientôt tous les deux sous la couette, et Daniel l’observa avec un doux sourire.
Il se sentit bien, il se sentit…Comme protégé, quand Eliott parla de veiller sur lui. Cela lui faisait plaisir.

Il le laissa caresser ses cheveux, et posa une main sur le torse de son partenaire. Presque un peu avec gêne, parce que même si le toucher ne semblait pas poser tant de problème, il restait encore hésitant pour ce geste-là.
C’était chaud. C’était doux. C’était… Un torse quoi. Mais la sensation qu’il ressentait, rendait ce torse différent.

- Je sais que…Tu es un grand garçon, mais si jamais, tu finis à nouveau blesser, fais attention quand même d’accord ? Je voudrais bien te soigner à coup de pansements, mais je veux être sûr de n’avoir à utiliser que des pansements.

Il approcha son visage d’Eliott, leurs deux nez se frôlant, alors qu’il le regardait avec un semblant de yeux tristes, mais surtout légèrement inquiet, avant de se mettre à sourire doucement, et de l’embrasser :

- Je te fais confiance.

Puis il songea à une question :

- Tu aimes dormir dans quelle position, d’ailleurs ? Moi c’est sur le côté, donc… Je pourrais rester contre toi, mais et toi ?

Ils fallaient bien qu’ils se mêlent ensemble en symbiose sur leur lit. Leur lit. Ce n’était plus « son » lit.
[Uuuuh j’crois que y a pas trop matière à réponse j’suis déééésolé x_x]
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Dim 16 Oct - 9:04


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Eliott eu un petit sourie à la réaction de Daniel concernant son boxer. Il se disait que Daniel allait beaucoup rire si il voyait le reste de sa garde robe au niveau des sous vêtements. Autant pour le travail il portait des boxers très simples, principalement noirs ou gris autant pour les week ends et jours plus relaxants il se laissait aller au niveau des couleurs et des motifs. Le plus jeune ne pu s’empêcher d’ajouter avec un léger petit sourire « Pourtant le super héros c’est toi ici » avant de ponctuer cette phrase par un petit bisou sur le front. « J’en ai pleins d’autres des boxers rigolos, motifs bonbons, écritures rigolotes, petits poissons enfin bref tu verras les autres sont encore plus colorés et j’ai effectivement aussi toute la panoplie des supers héros aussi » Il ne savait pas vraiment pourquoi il en était venu à raconter sa vie sur ses achats et ports de sous vêtements mais cela était venu si naturellement qu’il n’avait pas vraiment fait exprès de lui dire ça, il s’était simplement contenté de commenter la remarque amusante de l’avocat.

« Oui commençons en douceur nous avons tout notre temps devant nous, comme je te l’ai dit je ne partirais pas alors à quoi cela servirait de se dépêcher ? » Il était vrai que pour une fois il voulait prendre son temps. Même s’ils étaient fous amoureux l’un de l’autre, Eliott tout comme Daniel semblait vouloir garder une certaine lenteur dans l’avancée de leur relation. Le plus jeune ne voulait rien brusquer au risque de tout briser sans le vouloir, il ne voulait pas rendre Daniel mal à l’aise ni même le forcer à quelque chose. Non c’était décidé. Il prendrait lui aussi son temps pour tisser leur histoire d’amour. Il voulait prendre le temps d’écrire chaque page de chaque chapitre de « Coup de foudre à Los Angeles ».

« Je ferais des efforts je te le promets, mêmes si le rangement ce n’est pas instinctif chez moi je ferais de mon mieux pour que tu me supportes. Je crois que les années de célibat, même si elles sont moins importantes pour moi que pour toi, m’ont conduit à un certain laisser aller. Sans compter les autres « problèmes » que j’ai, le ménage n’est pas devenu une priorité et ... enfin bon j’ai pas envie de reparler des choses difficiles je veux juste être heureux avec toi et partager une belle soirée de repos après cette fête foraine. »

Eliott n’avait pas spécialement envie de revenir sur le fait que son appartement était en bordel notamment à cause de ses crises de douleurs liées à sa faim ce qui entraînait bien souvent une perte de contrôle de ses pouvoirs psychiques. Daniel savait que sa vie n’avait pas toujours des côtés simples et Eliott ne voulait pas pourrir l’ambiance de la soirée à parler de ça. Une fois allongé sous la couette en bonne compagnie il regardait son petit ami avec une tendresse qu’il ignorait posséder jusqu’à présent. Le plus jeune eu un long frisson en sentant les doigts de l’avocat parcourir timidement sa peau. Un doux sourire étira ses lèvres, quoi qu’il en dise, il le trouvait absolument adorable « Ne t’en fais pas je prendrais soin de moi autant que possible, je te le promets je ferais attention d’accord ? »  Cela avait été presque inévitable, son cœur s’était très légèrement resserré lorsque Daniel eu un regard mi inquiet mi triste « Je prendrais soin autant de moi que de toi, je ne veux pas te voir triste tu sais et encore moins blessé. »

Eliott ferma à demi ses yeux quelques secondes avant de se laisser embrasser, lui rendant ce même baiser avec tendresse et un amour infini « Je t’aime ». Lentement, il passa l’un de ses bras autour de lui, donnant à cette étreinte un aspect protecteur. Il laissa ensuite ses lèvres aller se déposer au creux de son cou, le dévorant tendrement de petits baisers tout mignons, savourant chaque micro parcelle de la peau du plus vieux. Il releva ensuite un sourcil avant d’avoir un petit sourire, trouvant sa question adorable. Jamais il ne s’était posé la question de quelle était sa position favorite pour dormir vu qu’en règle général il se couchait d’un côté et se réveillait en étoile de mer.

« Je dirais que j’aime dormir en boule comme un chaton, mais ma position préférée restera celle où je peux te garder dans mes bras, sentir ton souffle sur ma peau et celle où il sera facile de t’embrasser sans avoir à te réveiller ... et pouvoir te regarder dormir un peu le matin avant que l’on se lève. Je crois que ma position favorite c’est ça. » dit Eliott au creux de son oreille, comme un léger murmure. Il retourna ensuite déposer de légers baisers sur son épaule, remontant doucement jusqu’à son cou avant d’aller jusqu’à ses lèvres. « Si jamais tu as peur de quelque chose ou qu’une de tes visions t’effraie je serais là d’accord ? Je ne sais pas trop comment ça fonctionne ce truc mais sache que quoi qu’il arrive je serais là et rien ne pourra t’arriver d’accord ? » affirma le plus jeune avant de tirer la couette sur eux, transformant leur lit en un véritable petit cocon douillet.


©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Mar 18 Oct - 8:42


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
A présent, Daniel avait clairement envie de voir la garde-robe complète d’Eliott, y découvrir des choses merveilleuses et sûrement amusantes… Daniel songea à sa propre garde-robe qui restait particulière simple et modeste, et qui n’avait donc aucune particularité…Sinon peut-être un caleçon avec un nounours dessus. Cadeau de Matthew qui n’avait pas su quoi lui offrir pour son anniversaire d’il y a deux relations, vu leurs relations.
En somme, ils n’avaient pas tant tout leur temps devant eux, du fait qu’en vérité, Eliott et Daniel n’étaient pas immortels. Mais ils avaient tout le reste de leur vie. Et celle-ci pouvait durer longtemps.

Et cela signifiait que l’un et l’autre passerait tant de temps avec l’autre. Sans jamais se séparer. Après tout, cela faisait des années que Daniel était avec Connor et il ne s’en était jamais séparé.
Cela risquait de faire pareil avec Eliott. De sûr.
Il avait un petit sourire presque amusé, d’entendre Eliott parler de faire des efforts au niveau du rangement. Sûrement trouvait-il cela adorable. Daniel savait que ça ne lui ferait pas tant plaisir de retrouver son appartement dans une pagaille impossible, mais il pourrait toujours aider Eliott à ranger, lui apprendre un peu, lui refaire gagner des habitudes, et puis…Sinon, il le ferait soit même. Sûrement n’y aurait-il que si Eliott abusait du désordre que Daniel se mettrait en colère.
Il n’était pas forcément ordonné non plus.

- Ne t’inquiètes pas, nous verrons cela après. Demain. Après demain. Un jour.

Ils avaient tout le temps du monde. Puisque Daniel aussi, de son côté, ne désirait pas brusquer son nouvel petit ami.
Avancer pas à pas, découvrir l’autre doucement, s’y conforter, s’y noyer, et s’y plaire. Pour une fois que quelqu’un pourrait se plaire dans une noyade.
Mais celle-ci était spéciale. Elle liait deux regards, deux corps, deux âmes et deux cœurs. Les mêmes.
Et du moment qu’Eliott promis de faire attention à lui…Tout irait bien.

- Ne t’inquiète pas pour moi. Du moment que tu vas bien, tout ira bien.

Il n’aurait pas à prendre soin de lui en ces cas-là.

- Sauf si je fais une chute, il me faudra quand même des pansements, rajouta-t-il d’un air amusé.

Au « je t’aime » d’Eliott, Daniel se sentit simplement bien, se sentit… Heureux. Il n’y avait pas besoin de plus, et même sans ces mots, juste par ce regard, il aurait pu être tout autant heureux. Il se sentit frissonner aux baisers qu’Eliott déposa dans son cou. Frissonner, et sourire, aussi.
Puis vint la réponse d’Eliott. Qui parla du fait qu’il préférait rester contre lui. Que c’était sa position préférée. Et qu’il le protégerait de ses visions, bien qu’il ne savait pas tant de choses sur celles-ci.

- Merci…Eliott.

Il l’embrassa sur le front, comme à un enfant, avant de descendre à son tour, parcourant alors Eliott, passant de ses lèvres à son cou, pour finir les lèvres sur son torse. Il n’avait pas l’impression que c’était étrange, il avait l’impression que c’était quelque chose qui faisait chauffer son cœur. Et il restait contre lui.

- J’aime dormir… De côté. Mais je crois que je vais me trouver une nouvelle position favorite…

Il colla sa tête contre son torse, doucement, s’y sentant bien. Là, entouré d’Eliott.

- Celle-ci par exemple…

Emmitouflé dans la couette et contre Eliott, il n’aurait pas pu demander mieux. Il savait que la nuit serait bonne. Il savait qu’il n’avait rien à craindre.
Il se serra un peu plus.
Daniel savait que dormir serait plus facile, à présent.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Sam 22 Oct - 18:53


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Après les politesses et inquiétudes partagées et échangées, les deux garçons savaient à quoi s’en tenir. Ils savaient tout deux que l’un serait irrémédiablement là pour l’autre et ce, quoi qu’il puisse arriver. Bien évidemment, la réciproque était vraie et Eliott n’avait pas envie de voir Daniel blessé tout comme lui ne voulait pas que son nephelim ne souffre. En soit c’était logique mais le fait qu’ils se soient tout deux livrés à cet exercice d’aveux rendait la chose tout simplement adorable. Au rire du plus vieux, le brun eu un petit sourire. Evidemment il se souvenait de leur rencontre avec cette histoire de pansements rigolos, bien évidemment il se souvenait du fait que Daniel soit la seule personne qui ai été autorisée à le toucher ainsi et à le laisser se faire convaincre d’être aidé.

« Si tu fais une chute je ferais en sorte d’être là pour te rattraper avant » ponctuant cette petite phrase d’un rire léger et d’un bisou sur la joue du plus vieux « Même si les pansements rigolos sont... bah rigolos, tu es tout aussi mignon sans eux et je ne tiens pas à te voir avec de si tôt. »

Une fois de plus il s’était adonné à la découverte du corps et de la douceur de l’avocat, mais ce coup ci avec le bout de ses lèvres. Il n’avait cessé de déposer des baisers tendres au creux de son cou, sur son épaule, son torse pour finir sur ses lèvres. Il posa ensuite sa tête contre celui-ci un court instant, écoutant les battements du cœur de Daniel avant de se concentrer sur le petit remerciement. Ha oui, Eliott lui avait une fois de plus dit qu’il l’aimait. Pour quelqu’un qui ne disait que rarement cet ensemble de lettres c’était tout particulièrement riche de sens et de sincérité. « Je t’aimerais toujours quoi qu’il arrive, toujours et plus. » Cela pouvait sembler idiot car tout deux étaient des êtres mortels mais Eliott en était certain. Leur amour dépasserait les frontières du temps et des plans.

Durant quelques secondes il referma ses yeux, se laissant embrasser le front comme un enfant. Un enfant qu’il était toujours un peu en réalité. Un enfant qui même sans l’avouer avait longtemps souffert d’un manque d’amour, d’un manque d’une présence rassurante et douce près de lui. C’était en soit pour cela qu’il pouvait se montrer un peu trop collant avec l’avocat, et pour cela aussi qu’il lui disait sans vraiment s’en rendre compte des phrases adorables. Un petit sourire étira ses lèvres après le petit bisou. Il se sentait tout simplement bien et heureux comme cela. Si le monde s’arrêtait demain il aurait au moins connu le bonheur d’une nuit passée en compagnie de la personne la plus précieuse au monde à ses yeux. Son cœur cessa de battre à plusieurs reprises quelques secondes à chaque fois alors qu’un long frisson vint picoter légèrement sa peau. Ses yeux s’étaient refermés automatiquement au baiser de Daniel pendant que tout son être semblait apprécier ce simple contact.

« Cette nouvelle position me semble également parfaite » Dit-il en souriant alors qu’il laissa Daniel se blottir contre lui. De cette manière le prophète pouvait entendre les battements du cœur du nephelim qui ne faisaient que vibrer pour lui. « J’espère que Dieu n’est pas trop en colère contre moi vu que je lui ai volé son plus bel ange... » Bien évidemment cette petite remarque n’était pas à prendre au pied de la lettre surtout lorsque l’on sait comment sont les anges. C’était ainsi que, subtilement ou tout du moins assez délicatement, que Daniel passa du statut de soleil lumineux à un ange aux yeux du nephelim. Son bras resserra un petit peu plus le brun contre lui, le gardant comme le plus précieux des trésors près de son cœur.

« Tu as des projets pour demain ? ... Un truc qu’on pourrait faire pour profiter de la fin du week-end ? » De son autre main il avait éteint la petite lumière de la lampe de chevet plongeant ainsi la chambre dans le noir. Ses doigts caressaient doucement le bras de Daniel alors qu’il déposa un énième baiser sur son front cette fois ci tout en gardant cette tendresse et cette aura protectrice. « Quelque chose que tu aurais envie de m’apprendre ou de partager avec moi ? »


©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Jeu 27 Oct - 14:31


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
Un instant, Daniel s’imagina en train de tomber et d’être récupérer par Eliott sans trop de difficulté. Un instant dura dans sa tête un film presque cliché, très romantique, mais qui rendait le tout drôle, et à la fois touchant.

Peut-être qu’il pourrait essayer de faire exprès de tomber, un jour, juste pour voir.
Mais Daniel n’était pas comme ça, bien évidemment.
Il se sentit bien sûr touché par les paroles d’Eliott vis-à-vis du fait qu’il pouvait être mignon. Etait-il si mignon ? Il n’en savait trop rien au fond. Peut-être pas tant. Mais Eliott était mignon, lui. Daniel le trouvait vraiment… Adorable. Surtout quand il commença à l’embrasser de partout sans prévenir, comme pour découvrir chaque parcelle de son corps.
C’était une étrange sensation que de se sentir à ce point aimé et papouiller, mais Daniel se rendit compte à quel point cela lui avait manqué.

Et tout cet amour qui volait. Finalement ils n’avaient fait que le rechercher depuis leur rencontre. Ils n’avaient fait que se tendre des perches pour parvenir à sortir cette effusion d’amour. Daniel aimait sa relation avec Connor, d’amitié et tout ça, mais il devait reconnaître une chose : l’amour lui avait manqué.
Enormément.
L’amour baignait dans le lit, et ils auraient pu se noyer dedans, s’ils n’en étaient pas les principales causes.
Le bonheur paraissait tout autant présent, de toute façon.
Il l’entendit lui sortir une phrase cliché, qui pourtant pour le coup sonna comme une douce ironie. Daniel eut un sourire en coin, et colla son front contre Eliott.

- Même s’il se met en colère, je suis en contact direct avec lui, donc il ne devrait pas y avoir de problème. Et il trouvera un autre chouchou, je crois que je préfère être ton favori.

Bien que Daniel adorait malgré lui, Dieu de tout son cœur. Mais là, ce n’était que de l’ironie.

- Et tu sais, il pourrait aussi se mettre en colère contre moi, pour avoir volé la plus belle fleur du jardin d’Eden.

Daniel resta dans le domaine de la fleur pour le coup. Mais ça restait tout de même très tendre.
Il réfléchis à sa question et haussa les épaules :

- Je n’ai pas de travail à faire, et généralement je passe mon dimanche quand je suis tranquille, à secourir des nephelim sous la pluie.

Il eut un sourire en coin, amusé de sa propre phrase, les yeux brillants de malice et d’amour.

- Mais sinon je me contente de lire un bon livre dans mon canapé, parfois dans mon bain, avant de m’endormir profondément jusqu’au soir. Alors si tu as une meilleure idée…

Le prophète devait reconnaître qu’il n’y avait pas grand-chose d’intéressant à faire dans sa vie, et il espérait que cela ne porterait pas atteinte à ce qu’il vivait à présent.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Dim 30 Oct - 15:33


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Comme toujours les mots doux et les petites attentions fusaient entre eux. Même si ces dernières étaient bien plus riches de sens maintenant qu’ils avaient enfin franchis le cap de du « je t’aime ».  Tout comme à leur habitude ils jouaient de mots doux, de tendres comparaisons et aussi de sous entendus que seuls eux étaient visiblement aptes à comprendre. Le plus jeune eu un léger rire à la réponse de Daniel. Bien évidemment qu’il se fichait un peu de la colère du vieux là haut comme il l’appelait bien souvent, et si c’était un pêché de lui avoir volé son prophète il avouerait ses fautes sans aucun remord mais il ne lui rendrait pas pour autant. Daniel était en soit la seule et unique personne qui était capable à coup de regards et de douces éteintes, de l’éloigner des démons et de tout le mal qui pouvait graviter autour de lui et en lui.  « Qu’il me jette sa colère dessus je suis prêt à l’accepter car jamais je ne renoncerais à toi... » il se senti par la suite rougir par la petite remarque de l’avocat. Dieu merci la chambre était plongée dans le noir et ses joues rosies étaient invisibles contrairement à son cœur qui avait une nouvelle fois fait un bond surprenant dans sa poitrine.

« Je ne pense pas être la plus belle fleur ... mais plutôt la pomme qui à causé tant de mal là haut. » Eliott avait toujours cette même difficulté à accepter les compliments même les plus sincères venant de la personne à laquelle il tenait le plus au monde « Même si je ne suis pas sa fleur je suis la tienne et c’est le plus important non ?»

Une nouvelle fois il déposa un tendre baiser sur le front de son partenaire avant de se tasser bien confortablement dans le lit, se disposant ainsi à passer une bonne nuit en sa compagnie. Le plus jeune eu un léger sourire en imaginant un dimanche tout à fait normal en sa présence. Pour une fois il savait que son lendemain serait beau et sans embuches car son ange était là pour le guider si jamais quelque chose de mal tendait à se produire. De plus, il voulait apprendre à vivre un peu à son rythme comme il le lui avait dit quelques jours avant. Il était vrai que chacun d’eux avaient une vie et des passe temps très différents mais Eliott voulait apprendre à connaître Daniel, comprendre ce qu’il aimait et partager ces moments avec lui.

« Très bien ce sera un dimanche tranquille, je te laisserais m’apprendre à vivre à ton rythme. Et en théorie il n’y a pas des nephelims qui prennent la flotte tous les dimanches nous devrions être tranquilles sur ce point là. » Dit il en pouffant de rire à sa réflexion car oui, peut importe ce qu’il se passait, pour eux le dimanche était un jour particulier. « Si il ne fait pas trop mauvais nous pourrions aller nous promener après avoir regardé un film sur ton canapé ? Ou bien après avoir fait des pâtes maison ? .. ou sinon on prendra un bain chaud plein de mousse. » En soit il cherchait un peu le programme le plus approprié pour la future journée.

Un léger bâillement vint ponctuer la fin de sa phrase. La journée à la fête foraine commençait à avoir raison de lui et le sommeil l’attirait petit à petit dans ses filets. Déposant doucement sa tête contre l’épaule de Daniel il murmura faiblement « Bonne nuit Dan .. fait de beaux rêves. » ponctuant ces dernières paroles d’un petit baiser sur son épaule.

********************

La nuit avait été bien douce et pleine de douces pensées pour le nephelim qui avait oublié ce qu’était de rêver paisiblement. Comme à son habitude il ne voulu pas se lever une fois les yeux ouverts, étant plutôt du genre à trainasser de longues longues minutes avant de daigner sortir de dessous la couette. Et ce matin, encore plus que les autres il n’avait pas du tout envie de se lever.  Après avoir cligné des yeux quelques secondes pour les habituer à la lumière qui passait au travers des rideaux il déposa un regard bienveillant et tendre sur le brun qui dormait contre lui. Comme il se l’était dit, il aurait pu passer des heures à le regarder ainsi endormi. *c’est véritablement un crime d’être aussi mignon putain ... * Par peur de le réveiller il ne bougea pas d’un centimètre, se contentant de le regarder d’un air rêveur et heureux. Petit à petit il réalisait que tout ce qu’il s’était passé la veille avait été réel. Lentement il déposa un léger bisou au sommet de sa tête, aplatissant durant quelques secondes les quelques mèches rebelles bien caractéristique du matin.

(Je me suis permise d’avancer un peu =D j’espère que ça ira)


©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Mer 2 Nov - 10:32


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
Le cœur de Daniel se compressa un peu, quand Eliott se dénigra à nouveau. Il avait encore envie de le soutenir, de lui montrer qu’il n’était pas ce qu’il prétendait être. Qu’il était plus que ça. Qu’il était beaucoup mieux.

- Oui…. Mais je doute que tu sois aussi la pomme…

Il ne précisa pas plus, et eut un sourire à l’idée de passer un dimanche plutôt calme. Daniel aimait les dimanches pour ça. C’était mieux que de devoir se lever tôt le matin pour aller à la messe, ce qui n’avait rien d’affriolant, et qui était plutôt éreintant.
Mais cela faisait des années que la messe était loin derrière lui. Il écouta la proposition d’Eliott et hocha la tête.

- Un peu de tout ça peut-être ? Promenade, pâtes et bain ? Je te dois encore des leçons de cuisine. Ton âme m’appartient toujours.

Et plus que jamais sûrement.
A l’idée de cette journée qui semblait merveilleuse, Daniel ferma les yeux, et se laissa embrasser une dernière fois en adressant un bonne nuit similaire à Eliott, avant de sentir le sommeil venir le chercher.
Il pria sûrement intérieurement pour qu’aucune vision du futur ne vienne gâcher leur toute première nuit.

* * *

Le lendemain, il semblait que Daniel n’avait pas bougé d’un pouce, pas un seul cauchemar ou vision terrible, n’était venu l’agripper pour le forcer à se réveiller en sursaut.
Sans avoir conscience que son petit ami était déjà réveillé, il sentit comme un baiser, et se sentit un peu éveillé, ouvrant alors ses yeux bleus, découvrant face à lui un corps. Ce corps. Celui d’Eliott.
C’était encore très étrange de constater qu’ils étaient ensemble. Cela avait été peut-être monté un peu vite, qui sait. Mais peut-être que la foudre était le meilleur des amours.
Il observait Eliott, sans bouger d’un pouce, quand Daniel se mit soudain à l’embrasser, légèrement, avec un sourire naissant sur son visage automatiquement.

- Bonjour, Ely.

Ely. Ils s’appelaient par des surnoms, et cela leur allaient tout à fait.

- Prêt pour une journée à la limite du cocooning ?

Il s’amusait de ses paroles, et se redressa doucement, constatant que pour une fois il n’avait pas fait voler, ni son oreiller, ni sa couverture. Même sans visions, Daniel avait toujours un sommeil agité. Il se leva doucement après avoir quitté presque à contrecoeur, l’étreinte d’Eliott, et ouvrit les volets, laissant découvrir un soleil brillant et rayonnant.

- Bonjour, collègue.

Cela l’amusait d’appeler le soleil comme ça, d’un coup, brusquement.
Il se tourna vers Eliott :

- Quel heure il est ? On mange ou on petit déjeune à ton avis ?

Il se saisit de ses vêtements dans le but de les remettre, et entendit un bruit à la porte. Connor-le-chat gratouillait et miaulait certainement pour des câlins et de la nourriture.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Sam 5 Nov - 17:43


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Eliott avait observé Daniel durant de longues minutes,  ne cessant pas d'admirer l'homme qui était maintenant son petit ami dormir à ses côtés.  Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu un tel regard doux et bienveillant, tout simplement heureux d'avoir la personne qu'il considérait comme son soleil se trouver lové contre lui.  Ses pensées divaguaient dans tous les sens bien que le point central de celles-ci étaient bien évidemment le brun.  Le nephelim n'arrivait toujours pas à réaliser tout ça, se trouvant infiniment chanceux d'avoir comme compagnon la personne la plus belle du monde.  Bien évidemment, Eliott trouvait Daniel physiquement très attirant mais la première chose qui l'avait conquis avait été sans aucun doute la beauté de son âme.  Sans réellement savoir pourquoi, Eliott souriait. Pour reprendre l'expression il souriait aux anges…. mais plus particulièrement au sien. Lorsque ce dernier ouvrit lentement ses yeux, le cœur du plus jeune fit un bond dans sa poitrine.  Même après un nombre incalculable de fois,  le regard de l'avocat le déstabilisait autant qu'il le rendait infiniment heureux.  C'est avec un tendre sourire et son habituelle voix rauque du matin qu'il le salua de la plus tendre des manières. Déposant un doux baiser au coin de ses lèvres, murmurant “ Bonjour mon ange”.

Eliott s’étira tout doucement lâchant presque un ronronnement de bonheur en sentant quelques uns des os de son dos craquer sous l'exercice.  Dieu qu'il avait bien dormi,  ça faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas eu un repos digne de ce nom. Il eu un petit sourire à la réplique de Daniel “Évidemment,  ce dimanche sera merveilleux j'en doute pas”. Il eut malgré tout une petite moue boudeuse lorsqu'il sentit l'avocat quitter ses bras pour aller ouvrir les rideaux.  S'amusant cependant bien assez rapidement de son salut au réel astre solaire.  Ce fut donc à son tour de repousser les couvertures pour sortir du lit, allant bien vite chercher le contact avec Daniel.  Pour quelqu'un qui d'ordinaire fuyait tout ce qui ressemblait à une étreinte, il se libérait  enfin de ses années de solitude.

“D'après le réveil il est 11:56… mais je préfère commencer par un petit déjeuner…. d'ailleurs je vais te laisser te mettre dans de bonnes dispositions pendant que je te prépare quelque chose d'accord ?”.

Comme le plus vieux l'avait sûrement remarqué, le nephelim n'avait pas grande pudeur.  Ce dernier se fichant de se trimbaler devant la fenêtre en sous vêtements et encore moins de rester à moitié nu dans son futur demi chez lui.  Après un énième baiser volé sur l'épaule de Daniel, il se dirigea vers la cuisine,  se frottant les cheveux d'un air pas très réveillé lui donnant ainsi la ceux-ci un aspect de petite crinière en désordre. Laissant ainsi le temps à Daniel d'aller se prendre une petite douche et de s'habiller.

Ses vieilles habitudes de travail avaient refait surface. C'est donc en sifflotant d'un air léger qu'il enchaînait la préparation d'un petit déjeuner réellement royal.  Bien qu'il soit assez modeste sur ses capacités à faire un bon café, il savait qu'il connaissait son job sur le bout des doigts.  Il s'était souvenu de chaque détail de ce qu’aimait Daniel.  Sa manière de prendre le café, les accompagnements et évidemment son petit péché mignon : la fraise.  Il prépara donc une grande tasse recouverte d'une mousse de lait elle même décorée d'un petit cœur sous lequel il avait inscrit tant bien que mal “hello”.  Déposant le tout sur un plateau où se trouvait déjà deux tartines beurrées de confiture, un petit biscuit pour le café ainsi qu'un grand verre de jus de fruits.  Le tout évidemment disposé très harmonieusement.

Concernant son repas à lui, il s'était contenté d'un simple expresso. Il s'installa sagement sa tasse à la main alors qu'il écoutait les informations à la radio d'un air pensif. Peu importe l'heure …. Eliott et les matins c'est compliqué. Il leva le nez en écoutant une porte se dévérrouiller, souriant intérieurement à l'idée de passer un dimanche si agréable avec Daniel.

Il porta la tasse à ses lèvres et sourit   “J'espère ne rien avoir oublié, les matins je galère souvent.”

©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Sam 5 Nov - 17:45


Sleeping with me for dreaming about sunshine
hold my hand then smile
Être éveillé par un baiser et de douces paroles.
Vivaient-ils dans un conte de fée, où la fin du monde était-elle toujours autant en marche ? Daniel ne savait pas, et il n’avait pas envie de savoir, il voulait juste profiter. Et soutenir Eliott, aussi.
L’aimer.

Il entendit l’heure qu’il était, et se demanda s’il était vraiment sain de prendre un petit déjeuner à la place du déjeuner. Au pire des cas, le diner deviendra le déjeuner, et puis voilà… Il entendit Eliott vouloir lui préparer quelque chose, et se sentit un peu rougir. Qu’on prenne soin de lui à ce point, sinon Connor, ça n’arrivait pas souvent.

- Ca me va.

Il avait un sourire naturel, qui s’était dessiné sur ses lèvres, parce qu’il était heureux de ça, même si au fond de lui il espérait que ça ne dérangeait pas Eliott de faire tout ça, mais il imaginait que non, sinon le nephelim ne se serait pas proposé.
Alors que Daniel commençait à s’habiller, il laissa Eliott partir, après lui avoir rendu son baiser.
Il vit alors le chat rentrer immédiatement dès que la porte s’ouvrit, lui arrachant un léger sourire, alors qu’il se mit à le caresser.
Le chat ronronna, mais miaula aussi, comme quémandant plus que des caresses.

- Oui, oui, je vais te nourrir. Patiente un peu, Connor
- Miaaaaaa


Apparemment, Connor-le-chat n’était pas du genre patient. Quand il grimpa sur le lit pour exprimer son mécontentement, Daniel posa Connor au sol, et mis son pantalon avant d’aller le nourrir, encore en torse nu. Il n’avait pas besoin de prendre une douche pour le moment, et comme ils comptaient prendre un bain ce soir-là, il voulait en profiter.
Il déposa les croquettes dans la gamelle, fit une caresse à son chat, remplis son bol d’eau avant d’aller se raser. Ça, c’était déjà à peine plus intéressant.
Ainsi, quand il finit par mettre sa chemise, et qu’il rentre dans la cuisine, il prit conscience que devant lui se tenait de quoi manger.
Pas qu’un peu.

Un café adorable, de quoi remplir son estomac avec de la fraise, et du jus de fruit.
Si Daniel avait pu choisir quel fruit devenir plus tard, il aurait pris la tomate sans hésitation à cet instant.

- …Tu….As fait tout ça pour moi ?

Il ne pensait pas que quelqu’un, même Eliott, puisse en faire autant pour lui. Il se sentait tout rouge, et avait un peu honte d’être si rouge, n’osant plus regarder son petit ami.
Il observa la table, mais fini par s’installer, se sentant combler.
Il prit d’ailleurs conscience qu’Eliott n’avait l’air d’avoir qu’une tasse. Il l’observa :

- Tu as fait pleins de choses pour moi, mais…Tu ne prends que ça pour toi ? Tu peux prendre une de mes tartines, si tu veux.

Daniel ne voulait pas qu’il se prive pour lui.
Il sentit le chat se frotter aux chaises, et entreprit quand même de commencer à manger ce petit déjeuner, commençant d’abord par le café, pour se réveiller un minimum. Il eut tout de même un temps d’hésitation avant de tremper ses lèvres dedans.

- Je…Si tu me fais ça souvent, je ne sais pas comment je vais faire. Je veux dire… C’est…

Il était complètement comblé, et cela lui faisait étrange. D’habitude, c’était lui qui pensait aux autres, pas l’inverse.

- Merci en tout cas.

Il tourna son regard vers Eliott, avec un sourire.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Dim 6 Nov - 13:07


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Comme chaque matin quelque soit l’heure, le plus jeune avait beaucoup de mal à émerger et ce dimanche ne faisait pas exception. Bien que son réveil fût aussi doux qu’un baiser au creux de son cou il était toujours légèrement embrumé. Il avait fini par laisser Daniel se rendre à la salle de bain pour qu’il puisse se préparer et accessoirement s’habiller. D’ailleurs cette pensée le fit sourire, lui qui était toujours en train de traîner en boxer de pièces en pièces. La pudeur n’était pas vraiment l’une de ses priorités et puis c’était dimanche matin, il n’avait pas à sortir pour aller bosser alors il se laisser volontiers aller. Après avoir préparé le petit déjeuner plus que copieux pour son petit ami, il s’était installé avec une modeste tasse de café, noir avec un sucre comme il l’aimait lui aussi. Il touillait lascivement sa cuillère dans sa boisson chaude, laissant son regard se perdre sur divers éléments de la cuisine, perdant son esprit sur une multitude de pensées toutes plus agréables les unes que les autres.  Lorsqu’il entendit le verrou de la salle de bain résonner il releva automatiquement les yeux vers l’encadrement de la porte ne pouvant retenir un doux sourire en voyant Daniel arriver. « J’avais pensé à le faire pour la voisine mais vu qu’elle ne vient pas je me suis dit que ces tartines à la fraise trouveraient preneur. » il esquissa un léger sourire en coin « Je suis ravi que ça te plaise mon ange. »

Le fait de voir Daniel rougit le conforta dans l’idée qu’il ai été touché par sa petite attention, Eliott se demandait comment il allait réagir à toutes les autres qu’il mettrait en place chaque jour durant. Sa réponse lui fit relever un sourcil très curieux, trouvant ça vraiment mignon qu’il s’inquiète pour lui. D’un petit hochement de tête après avoir bu une gorgée de son café il tenta de le rassurer. « Oh ne t’en fais pas, je ne prends que très rarement de petits-déjeuners car j’ai jamais le temps le matin vu que je suis bien trop souvent en retard au travail. Parfois je me prends un café au travail à la pause. Sinon et bien ... » il replongea son regard dans sa tasse, contemplant quelques secondes le liquide noir fumant « Mes repas sont assez particuliers ... et je ne craque pas sur des tartines au beurre. » Il tenta un petit sourire pour essayer de masquer cette mauvaise remarque du matin. Rien que pour cette petite particularité, il avait peur d’une réelle vie à deux, se trouvant anormalement monstrueux. « Mais c’est très bon les tartines au beurre hein ... »

Il se releva doucement avant d’aller l’embrasser tendrement sur le front puis à la commissure de ses lèvres. « Je prendrais toujours soin de toi,  je suis heureux quand tu l’es.»  Il laissa ensuite doucement ses doigts caresser la joue de l’avocat, appréciant la douceur de sa peau. « T’es vraiment trop mignon ... » dit il avant d’aller s’assoir de nouveau pour boire une nouvelle gorgée de café. Les petits miaulements du chat lui firent pencher la tête en direction des pieds de la chaise, allant glisser machinalement ses doigts entre ses poils roux. « Toi aussi t’es mignon soit pas jaloux .... » .Il se releva ensuite après avoir terminé sa tasse allant s’en resservir une autre derrière. Son regard attendri se posa sur Daniel, dans un léger silence où la douceur était de mise. Il déposa sa nouvelle tasse remplie sur la table avant de passer derrière Daniel, laissant ses bras passer tendrement autour de ses épaules, posant le sommet de sa tête contre le dos du plus vieux. « On dirait qu’il va faire vraiment beau aujourd’hui ». Après cette tendre étreinte il refit le tour de la table, éternuant plusieurs fois d’affilé avant de lancer un regard blasé au chat. « Je vais te raser les poils ...va faire ta toilette ailleurs que là où on mange. »

« Alors il est bon ce café ? ... pas trop sucré ou trop fort ? » demanda Eliott avant de s’installer et de boire le sien. « J’ai peut être abusé sur la quantité j’aime bien quand il est corsé. »


©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Mer 9 Nov - 9:33


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
La « boutade » d’Eliott quant à la voisine, fit sourire Daniel. Cela sonnait comme si ces tartines à la fraise étaient des appâts pour l’attirer dans un filet. Et il était clair que le prophète ne pouvait que tomber, parce qu’il adorait bien trop les tartines à la fraise pour résister bien longtemps. Qu’Eliott ne cesse de l’appeler « mon ange » lui faisait toujours un peu quelque chose. Il ne pensait vraiment pas être un ange, mais être considéré comme tel – dans le bon sens du terme puisque, comme toujours, quand on voyait la gueule des anges, on se posait des questions - avait toujours quelque chose de chaleureux.
Il se demanda comment il pouvait appeler Eliott. Il avait presque l’impression d’être sincèrement nul au niveau des compliments.
Quand Daniel demanda pour le petit déjeuner, Eliott paru avoir la réponse, stipulant qu’il ne mangeait guère de petit déjeuner. Au fond, l’avocat était pareil, à part son café et une éventuelle et rapide tartine, il ne prenait jamais le temps de savourer un véritable repas au matin.
Il l’entendit parler de ces « repas ». Ce genre de repas. Daniel regretta presque sa question, et son regard se fit remplir d’une compassion immense pour cet homme qu’il aimait, et dont le régime alimentaire avait beau être étrange, ne le dégoutait pas tant.
Mais il savait que ça devait être difficile pour Eliott. Lui-même n’aurait même pas su comment il aurait fait.

- Oui, c’est très bon. D’ailleurs, fais attention à toi, la prochaine fois, je m’assurerais que tu ne sois pas en retard, et que tu puisses en savourer.

Il voulait se rattraper et rendre la pareille à Eliott. Et il était prêt à le faire. Il se laissa embrasser, et avait cette étrange impression, que depuis la veille, il n’avait jamais été autant embrassé de sa vie. C’était incroyable.

- Je ne sais pas si je suis mignon à ce point, mais ce que tu as fait pour moi…L’est vraiment.

Il bu un peu de son café, croquant dans une des tartines, laissant Eliott caresser Connor-le-chat passant par là, lui arrachant un sourire en l’entendant s’adresser au chat.

Il continua la découverte de son petit déjeuner, et même si c’était avec les produits qu’il avait chez lui et qu’il consommait parfois, vraiment…Tout avait un goût meilleur. Comme si quelqu’un avait jeté un sort dessus pour que ça soit encore mieux que d’habitude.
A sa remarque sur le temps, Daniel fit, levant les yeux vers Eliott, le serrant un peu, posant ses mains sur les siennes :

- Oh, moi qui voulais partir au sauvetage de néphilims ayant besoin de tendresse.

A la remarque sur le chat, il eut un léger rire :

- Tu sais, si tu le traites tendrement et qu’ensuite tu le houspilles, il ne va pas comprendre.

Il croqua encore un peu dans sa tartine, faisant attention de ne pas en mettre partout, laissant pourtant ses lèvres devenir un peu toutes rouges. Couleur fraise.

- Il est très bon. Ce petit déjeuner entier, est vraiment bon. Je crois que c’est parce que tu es là…

Daniel avait les yeux de ceux qui étaient amoureux, et il ne regardait qu’Eliott en disant cela. Il fit un grand sourire, et entendit soudain le bruit de sa sonnette. Enfin, le bruit de l’interphone. Il paru surpris.

- Tiens… Je n’ai invité personne pourtant.

Regardant rapidement son téléphone, il ne vit aucun message de Connor ou de quiconque, et décida d’interrompre son déjeuner, pourtant délicieux, dont il profitait comme jamais :

- Je vais voir qui c’est.

Il alla voir à l’interphone, où on pouvait voir la tête des gens. Vit une silhouette, un visage, quelque chose qui le troubla, et il se mit à reculer. Il avait comme un arrêt. Un bug nécessitant un redémarrage.
Cattleya se tenait là, devant l’entrée du bâtiment, l’air presque gêné.
Cattleya qu’il n’avait pas revu depuis des mois. Ou peut-être des années. Plus des années.
C’était comme si d’un seul coup, un fantôme venait de le frapper violemment.
Daniel ne savait pas quoi faire. Il ne pouvait pas la laisser rentrer, mais… Il était bien trop gentil pour la laisser là… Peut-être qu’elle n’allait pas sonner plus que ça ? Peut-être qu’elle allait partir.
Il tourna son regard vers Eliott :

- Je…. C’est…. Je reviens. D’accord ?

Il allait la faire partir. Il ne voyait pas d’autres solutions.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Dim 13 Nov - 11:32


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

« C’est adorable, mais tu sais les petits-déjeuners c’est vraiment pas quelque chose d’habituel pour moi. J’ai arrêté d’en prendre des vrais depuis... je sais pas longtemps. »

Il lui avait sourit tendrement saluant tout de même l’envie que Daniel avait de prendre soin de lui.  C’est d’un geste tout lent qu’il continuait de touiller son café, mélangeant encore et encore cette boisson chaude avant d’aller la porter à ses lèvres. Faire des cafés aux autres était devenu tellement banal pour lui qu’il ne prenait même plus la peine de s’en concocter un. Le brun s’était laissé par la suite serré tendrement, bien qu’il n’était pas du genre très tactile les matins, Daniel lui avait le droit, il avait tous les droits. C’est bien le minimum quand on est le possesseur de l’âme de son petit ami non ? « Hum et bien je serais jaloux si tu ramènes tous les nephelims en manque de tendresse dans cet appartement ... très jaloux même. » finit il par dire alors qu’il lui déposa un tendre baiser au creux de son cou. Savourant avec ce même plaisir la peau douce et fine de l’avocat « Je suis un vilain nephelim très jaloux de ceux qui pourraient m’enlever à un ange ... tu comprends, il est tellement important pour moi. »

C’était sur ces douces paroles qu’il avait fini par se détacher de lui. Esquissant un léger sourire à la remarque de son petit ami concernant Connor-le-chat. Effectivement la pauvre bestiole ne devait pas vraiment savoir à quoi s’en tenir avec son second patron. Pour se faire pardonner de l’avoir gronder pour avoir des poils, le plus jeune attrapa la petite bête et le pris dans ses bras avant de lui faire un frotte frotte nez-museau. Récoltant au passage un long miaulement de satisfaction et de petits ronrons manifestant eux aussi d’un certain contentement. « J’t’aime bien mais j’aime pas tes poils .... mais je vais m’y habituer t’en fais pas. » dit il en le reposant sur le sol, le laissant ensuite vagabonder jusqu’à la chaise d’à côté où il décida de se coucher en boule. « C’est marrant .. un chat dès que c’est levé ça veut encore aller dormir, Dan tu crois que je suis un chat moi aussi ? » dit il en plaisantant alors qu’il terminait sa gorgée de café.

« Parce que je suis là ? .. Mais non voyons et puis c’est un petit-déjeuner à la française. Par contre je n’avais pas de quoi t’offrir les ... les trucs bons là. Ha oui, les croissants. Mais dans le café c’est tellement bon ce truc, avec un peu de confiture à côté.... désolé je parle encore de bouffe. » il se passa la main dans les cheveux machinalement se rendant compte que sa conversation avait une fois de plus dévié sur la nourriture.  « Je t’en préparerais un vrai un jour tu verras comme c’est délicieux.. par contre je ne sais faire que les petit-dej, le reste je suis un danger ambulant. Sauf si je porte des lunettes tournesol ...ça peut s’arranger. » finit-il par conclure avec un léger clin d’œil, se disant que ces lunettes avaient à présent joué un véritable rôle pour leur relation actuelle. Alors qu’il s’était levé en direction de l’évier pour aller rincer sa tasse, la sonnette de l’appartement retenti. Tout comme Connor-le-chat, Eliott tourna sa tête en direction de la porte avec le même air un peu surpris que le petit félin.  « Qui viendrait sonner un dimanche matin...midi plutôt ?.... » se demanda le plus jeune alors qu’il commençait son petit brin de vaisselle. Surtout que vu la réaction de Daniel, cette visite semblait totalement imprévue. Epris d’une curiosité, il laissa sa tasse maintenant propre sur le coin de l’évier et se rendit dans le couloir près de la porte d’entrée.

« Dan .. est ce que ça va ? »

Il était bien évident que non ça n’allait pas. Eliott ignorait ce que son petit ami avait vu dans le judas de la porte mais cela l’inquiétait un peu. Enfin non il ne savait pas tellement ce qu’il ressentait, se faisant petit à petit envahir par un nouveau flot d’émotions qui ne lui appartenaient pas.  D’un pas assez lent il alla près de lui, prenant sa main avant de lui offrir l’un de ses regards inquiet et confus. Daniel n’était malheureusement pas le seul à détenir le secret des yeux tristes et compatissants bien qu’il soit le meilleur des deux à cela. Eliott resta assez silencieux, déposant un léger bisou sur sa joue avant de murmurer « C’est pas le livreur de pizzas hein ? ». Bien qu’il ne sache pas vraiment de quoi il s’agissait, Eliott voulait rassurer son petit ami. Il est d’ailleurs bien difficile d’aider quelqu’un si l’on ne connaît pas la source du problème. Tendrement, il passa l’un de ses bras autour des hanches du plus vieux, exerçant une légère pression, gardant toujours ce regard inquiet. Avant de dire un petit peu plus fort, s’adressant à la personne qu’il ne voyait pas encore.

« Pas la peine de sonner une nouvelle fois ..on...on arrive »
se rendant compte lui-même qu’il s’était inclus tellement naturellement dans cette phrase. Au final il était assez gêné par la situation, jetant un regard un peu désolé à Daniel, ayant peur d’avoir fait une bêtise.

©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Lun 14 Nov - 13:56


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
Daniel eut un sourire en coin en s’imaginant ramené tous les néphélims qu’il croisait. Déjà qu’il aidait pas mal d’anges déchus…

- Oh, quel dommage, moi qui comptais faire un refuge à néphélims.

Il se laissa embrasser, et écouta son vilain néphélim jouer son jaloux. Daniel ne savait pas s’il était complètement sérieux, ou si jamais, Daniel pourrait aider ceux qui en ont besoin. Mais il savait que jamais il ne les aiderait comme il avait pu faire avec Eliott, parce qu’avec Eliott c’était totalement différent.

- Mais tu es l’unique néphélim à avoir réussi à toucher mon cœur à ce point, si ça peut te rassurer.

Il eut un sourire, et continua son déjeuner, alors que Connor-le-chat reçu finalement des câlins de partout.
Daniel regardait la scène avec un sourire tendre, heureux de voir ça, désireux de participer, s’il n’était pas en train de savourer un excellent petit déjeuner.
La remarque sur le chat amusa Dan qui y réfléchit un instant :
- Oui, peut-être que tu es un chat. Peut-être bien que je suis un chat aussi. Je crois que beaucoup d’humains sont des chats…
Parce que beaucoup d’humain voulaient continuer de dormir, même au réveil. A y songer, Daniel bu encore de son café, pour rester bien éveillé pour la journée.
A la remarque que fit l’avocat sur le petit déjeuner, la réponse d’Eliott le fit sourire.

- Je vois ça. Mais je sais au moins ce que tu aimes dans la vie.

Il paraissait amusé de sa phrase, et puis il devait reconnaître que les croissants, c’était plutôt bon. Même s’il n’y en avait pas là, ça n’était pas non plus une grande perte, à ses yeux.

- Je te dois toujours des cours de cuisine, au pire, répondit Daniel avec amusement, à la réplique sur la cuisine. Et puis, nous nous complétons. Je ne sais pas cuisiner les petits déjeuners…

Puis la sonnette de l’interphone retentit, il vit Cattleya, et la bonne humeur, la joie et le plaisir furent terminés.
Il sentit Eliott lui parler, l’embrasser, presque sûrement le rassurer, mais Daniel avait soudain le cœur gros, lourd, et il avait des difficultés à se persuadé qu’il allait devoir aller voir Cattleya pour voir ce qu’elle voulait.

- Non…

Il n’ajouta rien de plus.

Il laissa Eliott poser ses bras contre lui, même si ça ne semblait pas changer son humeur, même s’il se sentait détendu. Il savait que si Connor avait été là, il aurait tenté de prendre les choses en mains, connaissant l’histoire. Mais Eliott n’en connaissait que quelques bribes, et Connor n’était pas là. Daniel allait devoir agir seul.
…Enfin, jusqu’à ce qu’Eliott parle de venir avec lui.

- Non. Tu… Je suis désolé Eliott, je… J’en ai pour quelques instants, d’accord ? C’est rien.

Il s’enleva brusquement. Surtout que Cattleya attendait devant l’entrée, alors… Que devait-elle se dire, si elle avait entendu la voix d’Eliott ? Il secoua la tête, poussa doucement Eliott après avoir profité de ses lèvres.
Il referma derrière lui pour aller voir Cattleya. Se dirigeant vers l’entrée, le pas lourd, l’air inquiet. Il ouvrit la porte, et la vit. De plus près encore.

- …Qu’est ce que tu veux ?
- Daniel, je… Je suis venu te voir. S’il te plait, on peut…Rentrer chez toi, pour parler ?


Daniel grimaça. Il n’en avait absolument aucune envie. Il n’avait pas envie de la revoir. Surtout pas là. Surtout pas maintenant. Il voulait profiter de sa journée avec Eliott, pas supporter un fantôme du passé qui a cru bon de se ramener comme une fl… Non ça serait beaucoup trop ironique de dire cela.

- … Je pensais qu’on ne devait pas se revoir.
- S’il te plait, Daniel…
- Non. Au revoir, Cattleya.


Daniel fit demi-tour, mais il fallut que Cattleya rattrape la porte restée ouverte, et le suive. Il se sentait encore plus mal. Et si Eliott avait fini par le suivre ? Et s’ils se croisaient ? Il ne voulait pas que sa fleur rencontre un poison.

(J’ai pris des libertés, à toi d’me dire si c’bon ‘o’]
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Ven 18 Nov - 15:25


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Eliott  n'était pas stupide et il avait compris que quelque chose clochait. Que quelque chose avait fait naître un ciel grisâtre dans le cœur de son soleil. Bien qu'il ne connaisse pas Daniel depuis très longtemps, il savait qu'un élément perturbateur venait d'interrompre leur magnifique dimanche matin. Le plus jeune des deux senti son cœur se contracter assez brutalement sans qu'il ne puisse trouver une explication valable et rationnelle.

“Dan.. je..” Voilà qui était fait. Il se sentait inutile et impuissant face à la soudaine tristesse de son petit ami.  Durant plusieurs minutes il resta planté comme un piquet en plein milieu du salon. Il n'avait pas réagit sur le coup, lui qui avait pensé que des bisous et un petit câlin aurait pu être suffisant pour lui remonter le moral. Sans réellement bouger il avait laissé Daniel se rendre à la porte. Seul le petit miaulement plaintif du félin avait réussi à le faire sortir de ses pensées.

*Une femme ? … Mais qui c'est bordel… *

Eliott avait totalement abandonné l'idée de faire la vaisselle pour aller voir ce qu'il se tramait un peu plus loin dans l'entrée. Il se stoppa presque net en entendant Daniel converser avec l'invité du matin. Une fois de plus le nephelim eu une sensation d’écrasement de son cœur. Comme un poids lourd et douloureux qui ne faisait que s’intensifier au fur et à mesure que les minutes avançaient. Eliott était clairement déstabilisé par cette soudaine tristesse pesante et étrangère sur laquelle il n'arrivait pas à poser de mots. Son sentiment devint encore plus confus lorsqu'il en entendit la conversation de son petit ami. Ils se connaissaient, Eliott venait de le comprendre et Daniel ne semblait pas avoir envie de prolonger la conversation, ce qui n'était visiblement pas du goût de la femme dont il n'avait pas vu le visage.  Après une grande inspiration il fini par prendre sur lui et franchir le pas. Ou plutôt les quelques mètres qui le séparait d'eux.

“Excusez moi il y a un problème ?”

C'est ainsi qu'il fit son entrée. Simplement, toujours en sous vêtements de la nuit passée et les cheveux en bataille. Son ton avait été un peu sec mais pas impoli non plus. Il voulait simplement comprendre ce qu'il se passait et “aider” Daniel qui semblait, selon Eliott, dépassé par cette visite surprise. Son regard bleu se posa sur la jeune femme qui était dans l'entrée. Silencieusement il l'a détailla de haut en bas sans aucune gêne, cherchant à deviner qui elle pouvait être. L'option collègue se raya un instant dans sa tête, de mémoire il ne lui avait pas parlé d'une femme dans son cabinet avec qui il pourrait être en conflit. Il réfléchissais, toujours avec ce même silence et son regard presque glacial sur elle. Il n'avait pas aimé son attitude, il n'avait pas non plus aimé son forcing sur son petit ami.

Sans qu'il ne s'en rende compte, son petit côté jaloux et possessif prenait le dessus sur lui.  Son nez se plissa légèrement en même temps qu'il mordilla l'intérieur de sa joue. Il se rapprocha ensuite de son petit ami autour duquel il passa son bras doucement. Par politesse et respect il ne ferait pas une scène en plein milieu de l'entrée, mais il voulait tout de même montrer que Daniel n'était plus libre. Tendrement, il pressa les hanches de  l'avocat contre lui.

“Je peux peut-être aider ?”  dit il en gardant ses yeux plantés dans ceux de la jeune femme, ne la lâchant pas du regard.  “Sans vouloir faire chier nous sommes dimanche on vient de se réveiller et on n’a pas terminé le petit déjeuner..” sous entendant clairement un “tu me fais chier mais je vais quand même mettre les formes.”

©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Lun 21 Nov - 13:57


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
Pourquoi la vie ne pouvait-elle être pas plus simple ? Pourquoi Cattleya ne s’était-elle pas contenté de partir, et de ne plus jamais venir le voir. Pourquoi fallait-elle qu’elle revienne comme si rien de mal ne s’était passé entre eux ? Ne se souvenait-elle pas de ce qu’elle avait fait ?
Elle avait écrasé sa chance, en le trompant, point final.
Daniel ne voulait plus en entendre parler, voilà tout.

Il vit soudain Eliott apparaître dans son champ de vision, et préféra ça à la vue de la brune aux cheveux légèrement bouclés, surtout onduleux.
Il se sentit presque un peu mieux, quoique soudain pire. Daniel n’avait pas envie qu’Eliott voit ça. Il aurait préféré qu’il n’assiste pas à ce genre de chose, qu’il ne rencontre pas la fleur empoisonnée auquel il avait cru durant un instant.
Il voulu dire quelque chose, mais Eliott demanda s’il y avait un problème, et Daniel ne vit pas à quel point Cattleya était troublée, se questionnant sur l’identité de cet homme peu vêtu, qui apparemment était bien proche de Daniel, vu qu’il se l’appropria clairement, en l’attrapant.
Le prophète fut surpris de la réaction d’Eliott, il n’avait pas encore l’habitude de ça. Il savait que Connor l’aurait sûrement aidé d’une façon similaire, mais…

Il vit alors le trouble dans le regard de Cattleya, qui semblait commencer à comprendre ce qu’il se passait devant elle.
Daniel ne savait pas quoi dire à ce propos.
Quand Eliott usa de propos plus durs, Daniel décida vraiment qu’il fallait qu’il règle le problème tout seul. Surtout quand il s’aperçu que Cattleya fut un peu blessé par ce genre de propos. Il s’enleva de son petit ami, et le regarda, un air presque un peu réprimandeur dans les yeux, mais à la fois, qui lui sommait de rentrer, qu’il ne voulait pas le mêler à ça. Mais Eliott pouvait bien lire les émotions et faire voler les objets, qu’il ne savait pas lire dans les pensées.

Daniel se tourna vers Cattleya.

- Ecoute, ce n’est pas le bon moment. Et même, je ne pense pas qu’il y a de bon moments pour ça. Je ne comprends même pas pourquoi tu es revenue en fait…
- Vous êtes ensemble ? coupa soudain la demoiselle sans même attendre.

Daniel ouvrit la bouche, la referma. Il n’avait pas aimé le ton brusque employé par son ex-femme. Il prit la main d’Eliott. Peut-être aussi pour le calmer, au cas où.

- Oui. C’est pour ça que tu n’avais pas besoin de revenir.

Plusieurs émotions semblèrent défiler dans le regard de Cattleya. Du doute, de la surprise, de la tristesse, de la colère, de la jalousie, pleins de choses, dont Daniel ne savait pas comment il pourrait dompter tout cela.

- …Dan…
- Non. Pour toi ça sera Daniel.


Il se rappelait avoir poser ces formes là au divorce aussi. Elle ne semblait pas avoir retenu que ce surnom ne lui appartenait plus

- Je… Je ne te veux pas de mal…Je veux juste… Je voulais juste… Vous êtes vraiment ensemble ? Depuis quand tu…

Depuis quand aimait-il les hommes ? Daniel savait quoi répondre à cette question.

- Ca s’appelle la bisexualité. Maintenant, s’il te plait… Pars.

Parce qu’au fond, il ne voulait pas la faire plus faire souffrir que ça. Que lui-même ne voulait pas souffrir plus, et que Daniel n’avait strictement aucune envie d’imposer ça à Eliott.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Dean and I, have a more profound bound


avatar

sweet cookie
Messages : 67
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 24
Localisation : Au fond du couloir sur ta droite

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Mar 22 Nov - 14:37


⌂ Sleeping with me for dreaming about sunshine ⌂
۵You're the light, you're the night
You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain
You're the only thing I wanna touch۵

Eliott s’était retrouvé malgré lui dans un pseudo conflit de couple avec l’ex femme de Daniel. Lui qui avait misé plus tôt sur une collègue ou une vieille connaissance, venait de comprendre le réel problème de la situation. Il fronça les sourcils. *Alors c’est elle cette connasse qui lui a brisé le cœur … elle peut pas aller emmerder quelqu’un d’autre ?* Eliott était agacé et si Daniel n’avait pas été là il aurait sûrement été très dur avec elle, mais pour lui il ferait des efforts car pour lui il voulait être une personne bien et non pas un monstre au cœur de pierre. D’ailleurs le petit regard de réprimande de l’avocat lui fit faire une petite moue désolée, comme quand un enfant se fait gronder.

A la question de la jeune brune il ne pu retenir une moue à mi chemin entre l’agacement et le mépris. C’est alors qu’il restait toujours très proche de Daniel qu’il se permis de compléter la réponse de son compagnon. Il n’avait aimé le ton froid qu’elle avait employé, ni même la jalousie ainsi que les autres émotions néfastes qu’il avait décelé chez elle.  Ses dents s’étaient crispée, ses efforts étaient définitivement mis à rude épreuve.

« Mais non voyons nous ne sommes pas ensemble. J’apprécie juste d’être à moitié à poil chez des inconnus et je leurs fait même un café au réveil. Je fais ça assez régulièrement d’ailleurs . »

Il avait fait de son mieux pour que sa réponse ne soit pas si violente que ça. Après tout il avait ce caractère et Daniel le savait tout aussi bien. Le sarcasme était un peu sa marque de fabrique et il fallait avouer que dans le contexte actuel il avait pris un malin plaisir à le mettre en pratique. Eliott senti la main de Daniel attraper la sienne. Instinctivement il leva son regard vers lui, faisant de son mieux pour lui transmettre son amour à travers celui-ci. Ses doigts caressaient alors doucement la main de son petit ami comme pour l’apaiser. C’était un « chut je suis là ne t’inquiète pas » alors qu’il lançait de temps à autre des regards froids à la brune.

« Écoute ça ne m’intéresse de parler avec toi, tu es le genre de personne que je n’aime pas et je vais pas te le cacher.  Tu es là car tu espères récupérer un cœur que tu as brisé, le cœur de la personne qui selon moi est la plus merveilleuse au monde. Tu souhaites tout effacer. ..tout réparer à l’aide d’excuses mais dis moi lorsque tu brisés un miroir et que tu t’excuse sur est-ce-que celui-ci se répare seul ? C’est la même chose avec son cœur … les excuses ne sont que la facilité pour vouloir récupérer le passé. Daniel est une personne merveilleuse, et tu n’as pas su profiter de la chance que tu as eu de l’avoir à tes côtés …. »

Eliott était resté très calme, pas agressif mais simplement sincère dans chacun de ses mots et chacune de ses émotions.  Son visage se referma lorsqu’elle lui donna le petit surnom qu’il utilisait.  Non, il n’avait aimé cette proximité qu’elle s’était autorisée, il n’avait aimé qu’elle essaye de  s’approprier Daniel de cette manière sous son nez.  Alors qu’il ouvrit la bouche pour lui faire comprendre, la réponse sèche et froide de son petit ami avait été juste parfaite. Eliott était heureux de sa réaction. Et non pas pour pimenter les choses mais par réelle envie, il déposa sa tête contre l’épaule de Daniel. Il referma ses yeux un instant avant de lui murmurer un « je t’aime » qui n’était audible que pour lui. Il resserrant doucement sa main, sentant son cœur se serrer un peu plus. Elle était profondément triste et le nephelim subissait cette douleur de plein fouet. Ses yeux se plissèrent un instant de douleur avant qu’il ne se détaché de lui.

« Tu n’y est pour rien concernant cela, je veux dire c’est pas une maladie ou quelque chose du genre. Juste je tenais à conclure avec toi. Sache que même si je suis un homme, j’aime Daniel de tout mon cœur. Il représente tout pour moi, je l’aime plus que ma propre vie et je suis réellement sérieux.  On ne se connaît pas et je n’ai de envie de te connaître mais si tu savais à quel point il est important pour moi tu arrêterait cette jalousie qui ronge ton cœur. Je sais que tu as mal je le sais mais dis toi que ta douleur n’est sûrement rien comparé à ce qu’il a subit car contrairement à  toi il ne t’a de trompé. » la voix du plus jeune était animée d’une étrange mélancolie.

Il déposa un baiser sur le front de Daniel et dit tout bas « Dan si tu me cherches je suis dans la chambre ». Le nephelim ne se sentait plus assez fort pour gérer toute cette vague d’émotions. Lentement il se détacha avant de disparaître dans le couloir voulant s’éloigner de tout ça.

©Ely

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12883
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    Mar 22 Nov - 14:39


Sleeping with me for dreaming about sunshine  
hold my hand then smile
Bien que Daniel n’apprécie pas vraiment cette visite impromptue, il eut tout de même un peu de mal avec le sarcasme dont fit preuve Eliott. Et en même temps… Il se disait que ça ferait peut-être fuir suffisamment Cattleya pour ne pas qu’il la revoit. Il n’avait pas envie de la revoir. Il ne voulait pas lui parler.
Il avait décidé, après son divorce, de ne plus jamais à devoir se retrouver devant elle. Parce qu’il n’en avait plus besoin. Parce qu’il était grand, parce qu’il voulait passer au-dessus de tout ça. Alors, il n’essaya même pas de faire un reproche à Ely, le laissant dire ce qu’il voulait, quitte à ce que ça soit grinçant.
Il se sentait d’ailleurs bien mieux, quand il avait sa main dans la sienne, laissant son nouveau petit ami lui caresser les doigts. Il se sentait en sécurité.
Il entendit ce qu’Eliott dit à Cattleya. Au fond, ça n’était pas méchant. C’était juste très réaliste.
C’était bien beau de se ramener des années après l’air de dire « hey j’suis désolé » mais il fallait d’abord bien s’y prendre, et ensuite, il fallait… Ne pas essayer quand la personne refusait. Ca ne ferait que l’effet inverse.
Daniel écouta Eliott dire qu’il était une personne merveilleuse, et il se sentit légèrement rouge. Un petit peu gêné.

Après…Rien n’interdisait à Cattleya et à Daniel de repartir sur de bonnes bases, mais au fond de lui, Daniel savait une chose : Jamais il n’essayerait de revenir avec elle, parce que… C’était impossible. Elle avait brisé ce qu’il y avait de plus beau en lui, elle lui avait retiré la confiance. Pendant des années, et par sa faute, il n’avait eu de cesse de se méfier des gens, e peur de la trahison, de peur de l’abandon. Elle fut son poison. Le cyclone qui l’avait dévasté.
Alors il savait que leur relation ne serait jamais aussi forte qu’elle le fut. Elle avait tenté sa chance. Mais il arrive toujours une fois où, lors de la roulette russe, la balle finisse par apparaître. Et elle avait perdu. Il n’y avait peut-être qu’une balle dans le pistolet de la roulette russe, mais cette balle était fatale.
Daniel écouta le je t’aime d’Eliott, et aurait pu oublier le reste. De fait, Cattleya semblait blessée, perdue, désolée, réellement, mais il fallait qu’elle se fasse une raison, sinon cela serait pire : elle avait perdu.
Le prophète entendit le néphélim s’exprimer clairement, et se sentit tout plein de chaleur au fond de son cœur.
Il le sentit l’embrasser, et lui fit un doux sourire :

- D’accord…Je suis désolé, murmura-t-il doucement, caressant un bout de la joue de sa fleur.

Puis il se tourna calmement vers Cattleya :

- Je ne sais pas ce que tu t’attendais à voir en venant ici. Mais tu vois, je suis reconstruis.

Il savait que la jeune femme l’avait vu brisé par sa faute.

- Et ce n’est pas grâce à toi. Tu as fait une erreur, et… Je sais que malgré moi, je ne te le pardonnerais jamais. Si c’était mes bras que tu voulais récupérer, même si tu étais arrivé avant lui, tu n’aurais reçu que du vent, j’en suis désolé. Je te faisais confiance… Ceci dit…

Il s’avança vers elle, avec un long soupir :

- Je ne vais pas te rejeter totalement. Si Eliott dit que tu es sérieusement blessée, alors…Tu dois être sincère.

Daniel ne précisa pas pourquoi il savait tout cela.

- Simplement, la prochaine fois, je préférais qu’on se voit dans un endroit moins intime. A mon cabinet par exemple. Je ne veux pas… Que tu t’invites dans ma vie de cette façon.
- Dan….iel. Je…
- Je sais. Tu dois vouloir t’excuser, ou je ne sais quoi. J’ai compris. Mais pas comme ça. Pas de cette façon. Pas comme si tu voulais me récupérer. Tu ne pourras pas. On peut se revoir. Mais ça ne sera jamais comme avant. Alors… La prochaine fois. Mon cabinet. Pas ici.


Cattleya baissa la tête et Daniel se sentit un peu mal pour elle. Mais pas assez pour compatir. Peut-être qu’elle avait brisé cette partie de compassion, par son seul acte.

- Au revoir, Cattleya. Tu sais où est la sortie. A bientôt.

Il fit demi tour, et entendit un vague au revoir derrière son dos, avant de retourner dans son appartement. En vérité, au fond de lui naissait une tornade. D’émotions diverses. De la confusion. De la peur. De la colère. De la haine. De l’ancien amour qui revenait, mais qu’il voulait écrabouiller. De la tristesse. De l’incompréhension. Des doutes.
En fait, il n’eut pas tant la force de rejoindre Eliott, il se contenta de s’asseoir sur la première chaise de salon qu’il vit, et laissa échapper un gros soupir, poussant Connor-le-chat à se venir se frotte à lui avec tout l’amour du monde.
© Ely


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sleeping with me for dreaming about sunshine    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleeping with me for dreaming about sunshine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Caramelle [Blythe Sunshine Holiday]
» The Sunshine Boy
» "The eternal sunshine of a spotless mind"
» Super Mario Sunshine
» Günther & The Sunshine Girls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin de mon cookie :: RPG-
Sauter vers: