AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alec - Fête des pères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Si vous rejoignez, Phineas et Ferb on va bien s'amuser !


avatar

Yuuki
Messages : 12764
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Alec - Fête des pères   Dim 25 Sep - 20:23

2003 -

Alec a cinq ans. Alec est tout petit, minuscule, paraissant si fragile. Il donne l’impression qu’un moindre coup de vent pourrait le faire s’envoler. Et le fait qu’il ne sourit pas, qu’il reste tout renfrogné, doit aider à cette idée.
Mais Alec est là. Tenant dans ses mains une carte. Il l’avait fait comme tous les autres enfants, même si la maîtresse l’avait disputé parce que oui, une fleur se dessinait ainsi, et non ce n’était pas illogique de la dessiner avec pleins de pétales comme ça. D’accord, ça serait une paquerette, parce que peut-être que son Papa aimerait les pâquerettes, Alec n’en savait rien. Papa était un grand homme, très très mystérieux, c’est pour ça qu’il l’observait.
Et quand il vit son Papa, il s’approcha tout de suite de lui. Souriant. Perdant son air renfrogné. Paraissant toujours aussi fragile, mais semblant s’illuminer.
Il tendit sa carte.
Que son père prit, le remerciant rapidement, avant de lui demander d’aller jouer ailleurs parce que « Papa est occupé Alec »
Alec s’en ficha. Papa avait accepté sa carte. Papa avait dit merci.
Il ne sut jamais que sa carte termina à la poubelle quelques instants plus tard.

2007 –

Alec a dix ans. Alec est encore petit, minuscule. Mais aujourd’hui, c’est son jour préféré. C’est la fête des Papas. Alec a toujours aimé la fête des Pères. C’est le seul moment où le cours d’art de la maîtresse lui parait intéressant.
Il s’applique, il fait bien le cœur que la dame a dit de faire. Elle dit « ça va faire plaisir à votre papa » et lui il veut plus que faire plaisir à son père.
Alec offre son cœur, et récite bien son poème qu’il a appris.
Alec ouvre son cœur, à ce père qui n’en veut pas, qui n’a toujours pas le temps de l’écouter, qui lui rappelle qu’Alec doit plutôt apprendre à contrôler son pouvoir.
Alec, nous n’avons pas le temps pour ça, concentre toi, essaie de modifier la mémoire. Tu ouvriras ton cœur plus tard. Tu dois te concentrer. Concentre toi. Tu offriras ton cœur ouvert, un jour. Pas maintenant.
Ferme ton cœur.

2011 –

Alec a treize ans. Alec n’est plus si petit, sa voix commence à ne plus être si fluette.
C’est bientôt la fin de sa dernière année scolaire. Papa lui a dit : après ça tu n’auras plus besoin d’aller en cours. Tu pourras aider complètement.
Le projet n’est pas encore ouvert, n’en est qu’à ses prémisses, mais recruter des personnes de gré ou de force est toujours appréciable.
Alors Alec, fait bien ce qu’on te dit. Fait le pour la fête des pères. Et même si tu aimes l’école, même si tu aimes les cours, même si tu aimes apprendre…
Fais le pour ton Papa, cela vaudra toutes les cartes et les cœurs en pâte à sel du monde.
Alec offrit son âme. Son corps. Son pouvoir. Il arrêterait les cours.

2016 –

Alec a dix huit ans. Alec n’est pas si grand, et cela ne l’empêche pas d’être dépendant. Toujours. Pourtant, aujourd’hui, c’est la fête des pères, et alors qu’avant, toutes ses années précédentes, c’était son jour préféré, ici, il n’a rien à offrir. Pas de carte. Pas de cœur. Pas de poême. Pas même une réussite.
La seule chose qu’il peut donner, c’est le vide, et finalement, ce n’est pas si mal étant donné que son père n’est même pas là.
Alec a grandi. Et pas que physiquement. Aujourd’hui, il se fiche que ça soit la fête des pères. Pourtant il y pense. Qu’aurait-il offert à Papa ce jour là ?
Un sourire de bon garçon ?
Une performance de modification de mémoire incroyable ? Quitte à saigner du nez ?
Plus Alec y songeait, plus il n’en avait aucune idée.
Il n’arrivait plus à savoir ce qui ferait plaisir à Papa. Il n’arrivait plus à savoir pour quelle raison, Papa souriait. Ou plutôt si. Il savait.
C’était quand Alec obéissait. Sauf qu’Alec n’obéissait pas vraiment ces temps ci. Il n’avait rien à offrir.
Alec se redressa sur son lit. C’est vrai. Il n’avait rien à offrir. Mais ça ne lui faisait rien. La seule chose qu’il ressentait était le vide. Et cette étrange culpabilité de se sentir s’éloigner.
Et…Une étrange sensation qu’il n’arrivait pas à nommer.
Une sensation de liberté.

Fin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
 
Alec - Fête des pères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mémoires de nos pères / Lettres d'Iwo Jima
» A mes pères
» Mon expo de Pères Noël
» Stargate SG1 vu par Alec McClymont.
» [Film] Mémoires de nos pères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin de Yuuki :: Invités :: Public-
Sauter vers: