AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - UA] On va bien s'amuser. (Chapitre 3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorry Women


avatar

Maliae
Messages : 1705
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - UA] On va bien s'amuser. (Chapitre 3)    Dim 25 Sep - 15:52

Fandom : les 100
Prompt : Je ne l'oublierai jamais.
Note : Jonty, pas relu.

***

3. Jules ton jules.

Raven avait l’air aussi à l’aise dans sa robe, qu’un hippopotame dans un verre d’eau. Une robe empire couleur crème, avec des manches courtes et qui retombait jusqu’à ses pieds où elle portait des simples sandales plates. Elle étranglait un pauvre bouquet de fleurs plus qu’elle ne le tenait. A côté d’elle Finn la regardait comme s’il ne l’avait jamais vu avant, la bouche grande ouverte. Lui-même habillé d’un costume assez simple, chemise crème, pantalon noir, veste noire, cravate. Ils étaient beaux tous les deux, et complètement amoureux.

Jasper observait la scène d’un air détaché, assit à côté de Monty sur des sièges vers le devant. On leur avait jeté quelques regards mais ils avaient fait de leur mieux pour n’y prêter aucune attention. Oui au bout de cinq ans, voilà qu’on le retrouvait l’un à côté de l’autre, et alors ? Jasper avait envie de leur faire un fuck, mais dès qu’il avait essayé de tendre son doigt, Monty lui avait mis un coup de coude dans les côtes. Tant pis pour le fuck.
Il y eut beaucoup de blabla et Jasper perdit le fil, tourna ses yeux vers Monty et l’observa un peu. Il n’avait pas tellement changé – pas du tout en fait. Il paraissait toujours aussi jeune, était toujours aussi mignon. Peut-être un peu plus raide, braqué, méfiant. Il se tenait à une certaine distance de Jasper, bien droit sur sa chaise, les yeux obstinément fixés sur Finn et Raven. Jasper soupira, il y avait eu un Monty avec lequel il aurait été épaule contre épaule, à se chuchoter des trucs à propos du discours, à propos des gens. A essayer de ne pas rire. Mais ce Monty là ne semblait pas avoir été invité au mariage. A la place il y avait Monty donneur de leçon, tendu, énervé. Et tout ça, c’était la faute de Jasper, alors il ne pouvait pas vraiment s’en plaindre.

xxx

Jasper n’a d’yeux que pour Maya. Elle est belle, elle est drôle, et gentille. Elle est douce aussi, tellement. Il n’a que son prénom à la bouche. Il délaisse un peu tout le monde, beaucoup trop Monty. « Désolé mais on a prévu des trucs avec Maya ». Monty peut comprendre, Jasper est amoureux, Monty fera pareil quand il aura quelqu’un.
Maya par ci, Maya par là, la belle Maya.
Ils sortent ensemble et Jasper pense avoir trouvé l’Amour, celui avec un grand M. La blague le fait marrer, il la raconte à Monty. Monty grogne, n’a pas l’air amusé. Monty est bizarre en ce moment. Jasper pourrait lui demander ce qu’il y a, Jasper devrait lui demander. Mais Jasper ne le fait pas, parce qu’il a la tête ailleurs, le cœur épris de Maya, l’âme envolé.
Ce n’est sans doute rien, Monty a avalé un boulon de travers, voilà tout. Jasper ne voit pas – ou ne veut pas voir – le regard de chiot abandonné de Monty, ses blessures, il est aveugle aux véritables sentiments de son meilleur ami. Maya, Maya, Maya.
S’il avait su.

xxx

Avant d’arriver au mariage, Monty et Jasper s’étaient changés rapidement dans des toilettes publiques. Monty ne s’était pas sentit à l’aise dans son pantalon noir, sa chemise blanche, sa cravate jaune et noir l’étranglant à moitié. Il regrettait d’avoir prit ces vêtements là mais c’était Jules qui avait choisi. Monty aurait préféré plus simple. Un jean, pas de cravate, comme il l’avait conseillé lui-même à Jasper. Monty avait fait une petite mine, à l’étroit dans ces fringues, ayant l’impression de ressembler à un clown triste.
Jasper s’était rapproché de lui et Monty avait fait un pas en arrière.
- Je vais pas te bouffer, viens là.
Jasper avait desserré la cravate, fait un nœud un peu plus lâche, libérant le cou de Monty. Juste cette petite chose, avait rendu la tenue moins étouffante.
- Détend toi, lui avait dit Jasper comme lisant ses pensés, cette tenue te va très bien. T’as juste pas l’habitude voilà tout.
La main de Jasper était toujours entrain de s’occuper de la cravate de Monty. Leurs yeux s’étaient rencontrés un instant, puis Monty s’était reculé.
- Allons-y, sinon on va être en retard.
Ils n’étaient pas arrivés en retard, par contre Monty avait reçu un appel de Jules pour dire que lui en aurait. Monty avait froncé les sourcils, Jules s’était excusé dix mille fois, promettant d’arriver le plus vite possible. « Je me ferai pardonner ».
Peut-être, mais Monty s’était quand même sentit énervé. Son petit ami aurait pu arriver à l’heure pour ce foutu mariage, il aurait au moins pu faire ça.
Jasper était resté silencieux.

Au bout d’une éternité, Finn et Raven échangèrent leurs vœux, leurs bagues, et un baiser – qui aurait plutôt pu être pu qualifié de gros roulage de pelle. Les gens applaudirent, certains rirent. Jasper s’amusa de la scène, Raven n’avait pas changé. Il essaya de capter le regard de Monty, persuadé que celui-ci pensait la même chose, mais Monty ne tourna pas les yeux vers lui. Avant tout aurait été différent.
Avant.

La salle se vida petit à petit, à l’extérieur il y eut des retrouvailles, des discussions, des enfants qui courraient. On lança des pétales de fleurs sur les heureux époux. On applaudit encore. On prit des photos. Jasper et Monty restèrent sans savoir pourquoi l’un à côté de l’autre. Ressuscitant une vieille habitude qu’ils avaient toujours eu. Quand elle fut près d’eux, Clarke attrapa Monty pour le prendre dans ses bras :
- Ce que ça fait plaisir de te voir !
Elle fit pareil avec Jasper. Clarke n’était pas forcément démonstrative, mais elle avait toujours eu un bon feeling avec eux. Elle était, pour Jasper et Monty, un peu comme la leader à suivre, ils avaient été longtemps des poussins qui suivaient leur mère poule. Et quand ça n’avait pas été elle, ça avait été Bellamy. Pendant longtemps Jasper et Monty avaient pensé que ces deux là finiraient ensemble, jusqu’à ce que Clarke leur présente Lexa, sa petite amie. Elles étaient d’ailleurs toujours ensemble.
- Qu’est ce que vous devenez ?
Jasper haussa les épaules.
- Je me noie dans l’alcool et entre temps fac de sciences. Toujours la même.
Clarke ne rit pas, et lui pinça le bras.
- C’est pas drôle du tout ça Jasper.
- Ce n’était pas fait pour être drôle, répondit-il sans se démonter.
Monty mit un terme à cette conversation gênante en disant ce qu’il faisait lui. Fac de sciences, oui lui aussi. Pas la même voilà tout. Clarke les reprit dans ses bras. Elle serrait toujours Monty quand une voix appela le susnommé :
- Alors Monty, on est infidèle ?
Monty tourna les yeux vers la voix tandis que Clarke le relâchait.
- Jules !
Il s’approcha de lui et Jules l’embrassa. Monty était énervé contre lui alors il mit vite un terme au baiser.
- Te voilà enfin.
- Je suis là depuis quelques temps, mais je n’ai pas osé entrer pendant la cérémonie, je ne voulais pas déranger. Tu sais comment les gens peuvent se vexer facilement s’ils estiment que l’on gâche leur mariage.
Monty haussa les épaules. Il était persuadé que Raven ne lui en aurait pas voulu d’être entré un peu en retard, surtout s’il l’avait fait discrètement. Il prit sa main et l’entraîna avec lui pour le présenter à Clarke. Jasper était là aussi, ses yeux fixés sur le dit Jules. De taille moyenne, plutôt musclée, il avait des cheveux blonds coupé ras, et des yeux bleus. Il était aussi différent de Jasper qu’un pot de fleur et un aspirateur.  
- Clarke, voici Jules, Jules, Clarke.
Celui-ci fit du charme à la jeune fille. Jasper le détesta tout de suite. Jules salua aussi Jasper, puis un peu tout le monde. Monty disparu avec lui dans la foule, pour le présenter comme on présente un trophée, et Jasper resta dans son coin. Il attendait avec impatience qu’ils aillent prendre l’apéro.
Raven observa la scène de là où elle était, roula des yeux, embrassa la joue de Finn pour souffler à son oreille.
- J’ai l’impression qu’il va falloir donner un coup de clé de douze si on veut que ces deux là se rabibochent.
Finn n’eut pas besoin de demander de qui elle parlait. Il savait.
On demanda à la marié de lancer son bouquet, tout un tas de jeunes filles impatientes tendaient déjà les mains. Raven les regarda d’un œil critique et lança le bouquet en direction de Jasper. Qui le rattrapa surtout pour ne pas se le prendre en pleine tronche.
- Félicitation au futur marié, cria Raven avec amusement.
Jasper rit jaune et Raven fit un signe de tête vers Monty. L’air de dire « bouge ton cul et récupère le espèce d’âne ». Jasper garda le bouquet dans sa main et soupira. Murphy s’incrusta à ses côtés :
- Je vois que t’as décidé d’abandonner ton look poubelle, fit il remarqué.
- Je vois que t’as toujours ta langue de vipère, répondit Jasper.
Murphy sourit en coin.
- Jules donc. Fit Murphy. Y a bien qu’une lettre en commun entre lui et toi.
- Apparemment.
- Je te dirais bien que tu l’as bien cherché, mais je pense que tu le sais déjà.
Jasper lui mit un coup de bouquet sur la tronche.
- Ne balance pas des évidences qui font mal. Sinon je te rappelle que ta copine t’a quitté.
- On s’est quitté mutuellement.
- Et pourquoi ça ?
- Parce qu’on était tous les deux amoureux de quelqu’un d’autre.
Jasper tendit le bouquet vers lui :
- Alors c’est peut-être toi qui devrais prendre ça.
- Non, non, garde le. J’aime pas les fleurs. Je crois pas au mariage non plus.
- Et qu’est ce que tu veux que j’en fasse moi ?
- Enfonce le dans la bouche de Jules. Fit Murphy. Qu’il s’étouffe avec.
- Tu ne l’aimes pas. Constata Jasper.
- Je l’ai entendu dire à Bellamy pourquoi c’était beaucoup mieux d’être chirurgien que seulement un pauvre petit professeur.
- Condescendant, remarqua Jasper.
- Con, surtout. Fit Murphy.
- Il doit avoir d’autres qualités pour que Monty sorte avec lui.
- Oui ! Répondit Murphy. Il ne te ressemble pas.
Jasper grimaça. Murphy lui donna une grande claque dans le dos, du plat de la main :
- A mon avis, tu vaux bien mieux que ce type.
- Un compliment ? Demanda Jasper avec étonnement.
- Enfin quand tu ne traînes pas dans les caniveaux, rajouta Murphy.
Ils furent rejoints à ce moment là par Bellamy et Murphy oublia totalement leur conversation. Jasper devina de qui Murphy était plus amoureux qu’Emori. Il se sentit de trop. Il préféra s’éloigner. A nouveau seul dans un coin, il fixa Monty et Jules. Maintenant que son mec était là, Jasper n’existait plus à ses yeux.
Et alors ? Il aurait dû comprendre ? N’avait-il pas fait la même chose il y a des années ?

xxx

« Désolé Monty, j’ai complètement oublié notre sortie au cinéma »
« Désolé Monty, je voulais vraiment venir te voir faire ton exposé, mais tu comprends Maya m’a demandé si je pouvais venir… »
« Désolé Monty, désolé Monty, désolé Monty ».
Monty pardonne. Il peut comprendre n’est ce pas ? Ce sera pareil quand il sera amoureux, il parlera de sa copine, il sera avec elle, quelque fois il la privilégiera.
Jasper est heureux avec Maya, ils s’embrassent, ils couchent ensemble, ils font des projets. Jasper en parle à Monty. « On prendra un appartement, elle veut pas être trop loin de son père ». Il ne remarque pas qu’il sera loin de Monty, il n’y pense pas. Pas tout de suite.
Pas jusqu’au moment où Monty craque, pas jusqu’au moment où Monty lui avoue bêtement qu’il est amoureux de lui, lui aussi, qu’il l’aime à en crever et qu’il ne supporte plus de l’entendre parler de Maya constamment, qu’il ne supporte plus de le voir l’oublier, l’écarter. Qu’il veut bien rester son meilleur ami, mais qu’il n’a plus l’impression de l’être.
Puis Monty ferme la bouche, il fait des gestes comme s’il voulait reprendre ses mots, mais c’est trop tard, il a vidé son sac, il a tout avoué. Il a atteint sa cible, Jasper est K.O. Maya est là, elle aussi, elle a tout entendu.
Alors les choses changent. Jasper se raccroche à elle, mais elle, elle s’effiloche comme une bobine de fil, elle s’éloigne, elle prend de la distance. Maya dit à Jasper qu’elle ne veut pas se mettre entre eux, Maya dit à Jasper que de toute façon Monty ne l’a jamais apprécié, Maya dit à Jasper qu’elle pense que ça ne marchera pas.
Ça marchera jure Jasper.
Ça marchera parce que ça doit marcher. Sinon ça n’a aucun sens. Rien n’a de sens.

xxx

Jasper prit un verre de punch et la vida d’un trait. Enfin ils en étaient à l’apéro avec le repas. Jasper avait plus envie de boire que de se gaver des bonbons qu’il y a partout. Il surprit Monty entrain d’en mettre plusieurs d’affiler dans sa bouche et se rapprocha de lui. Idée stupide parce que Jules était toujours là.
- Monty, pense à ton corps de rêve qui va se couvrir de bourrelet.
- Je faire dix milles pompes après le mariage mais laisse moi me remplir de cochonnerie, fit Monty de mauvaise humeur.
Jules embrassa sa nuque en souriant :
- Je sais quel genre de sport tu peux faire, sinon.
Jasper se sentit rougir alors qu’il n’était même pas concerné par cette conversation. Il fit demi-tour et alla se resservir en punch. Finn fut plus rapide que lui et échangea son verre avec un jus d’orange :
- Ce serait chouette si tu pouvais tenir sans te rouler sous la table, au moins jusqu’au dessert. Lui dit-il.
- Je vais essayer.
Finn prit le poignet de Jasper puis attrapa sa femme et le photographe.
- Pour une photo de nous. Réclama-t-il.
Raven sourit et demanda au photographe d’attendre deux minutes. Elle alla chercher Monty et le ramena avec elle.
- Voilà la photo sera complète comme ça.
Monty se prêta au jeu sans se plaindre, se retrouva collé à Jasper pour une photo avec les mariés. Puis ils s’éloignèrent tous chacun de leur côté et Jasper se retrouva seul avec son coca.

Monty se servir un verre de punch, il avait profité de la photo pour s’éloigner un peu de Jules. Ce dernier l’empêchait de manger et de boire ce qu’il voulait, c’était peut-être pour son bien, mais Monty avait envie de s’amuser, pas de réfléchir à ce qui était bon ou non pour sa santé. Si Jules savait tout ce que Monty s’était enfilé de gras et de sucré quand il traînait avec Jasper, il en aurait sûrement fait un arrêt cardiaque. Monty sourit en se rappelant tous les paquets de chips que Jasper et lui avaient mangé devant des films, accompagné souvent de barres de chocolat, de bonbons, de pop corn. Buvant des litres de coca. Ne prenant pas un gramme, ni l’un, ni l’autre.
Une époque sucrée, salée. Révolue.
N’en restait qu’un arrière goût amer sur la langue.

Jasper se rapproche du punch. De Monty.
- Sympa ton mec, dit-il.
Il ne le pensait pas.
- Apparemment il s’est déjà mis Murphy dans la poche.
Le ton était assez ironique pour que Monty comprenne que c’était l’inverse.
- Il n’est pas à l’aise avec les gens qu’il ne connaît pas. Ici tout le monde se connaît, il est le seul intrus, alors il se protège comme il le peut.
Jasper haussa les épaules.
- Si tu crois ce que tu dis, alors tant mieux, dit-il.
- Ta gueule ! Balança Monty. Je veux pas de tes leçons à trois balles sur mon petit ami okay ?
Jasper se servit un verre de punch, le coca ne lui donnait pas assez la tête qui tourne, ne l’aiderait pas à supporter que Monty lui dise « ta gueule » à tout va, à supporter que Monty préfère ce connard blond et riche.
- C’est ça saoule toi, marmonna Monty.
Jasper reposa son gobelet avec agacement.
- C’est quoi ton problème hein ? J’essaie de réparer mes erreurs okay ? J’essaie de faire en sorte qu’on redevienne amis !
- Peut-être que c’est trop tard pour ça.
Ils se fixèrent du regard, Monty avait l’air en colère, Jasper avait l’air en colère, et il y avait pleins de tensions entre eux, et pleins d’absence, d’amertume, de regrets, de remords.
Et pleins d’autres choses.
Des années d’amitié, de rires, de joie, de complicité. Qui étaient toujours là, toujours. Enfouis peut-être, mais présente, un peu brisé, un peu mutilé, et pourtant toujours brillantes, toujours vivantes.
La colère disparue entre l’un et l’autre quand Jules s’incrusta au milieu de leur bagarre silencieuse.
- Monty, qu’est ce que je t’ai dis à propos de l’alcool ?
Monty se retint de verser son verre sur la tronche de Jules. Il n’y était pour rien, si Jasper se mit à rire.

xxx

Jasper avait piqué le DVD à ses parents. Monty avait dit à ses parents qu’il allait dormir chez Jasper. Dix ans. « Les parents de Jasper seront là ». En fait non. Monty ment déjà, il a bien compris que ça fonctionne comme ça s’il veut être libre.
Battle Royal est réputé pour sa violence. Sang, explosion, coup de hache, suicide. Des élèves qui s’entretuent. Jasper et Monty ne font pas les malins en regardant l’écran, mais toute la violence ne les empêche pas de manger le pot de glace qu’ils se partagent.
Ensuite, ils n’arrivent pas à dormir, ensuite ils font des cauchemars. Monty a mal au ventre parce qu’il a trop mangé, mais quand sa mère vient le chercher, il ne lui dit rien. Il fait semblant d’être en forme. Pour qu’elle ne soit pas en colère, pour pas qu’elle refuse qu’il retourne chez Jasper. Parce que c’était la meilleure nuit de leur vie. La meilleure avec les cent mille autres meilleures.
Et en plus, la prochaine fois ils ont prévu de regarder le silence des agneaux.

xxx

Raven et Finn ont beaucoup d’humour se dit Monty. Ils l’ont mit en bout de table, Jasper à côté de lui, Jules en face. Assis à côté de Jules, une stricte inconnue. Une amie de Raven, ou une cousine, une amie d’une cousine… Jasper et Monty n’en savaient rien, s’en fichaient. Jules avait déjà commencé à lui expliquer son boulot de grand chirurgien et pourquoi il ne pouvait pas toujours s’amuser. Il ne pouvait sacrifier ses patients pour des petits mariages.  
- Pas que je n’aime pas m’amuser, Monty adore ça alors il fait toujours en sorte qu’on ait des moments absolument fantastique. Je sais pourquoi je suis tombé amoureux de lui. Il est la seule raison pour laquelle je prends du temps hors de mon travail.
Jasper eut envie de vomir et préféra manger un gigantesque bout de son pain d’épice tartiné de foie gras. Puis il eut encore plus envie de vomir en se rendant compte qu’il n’aimait vraiment pas le foie gras. Il but un verre d’eau pour faire passer le goût et Monty lança :
- Fais gaffe, c’est de l’eau, ça risque de te rendre malade.
Jasper se contenta d’un « hin hin » puis lui vola sa part de pain d’épice.
- Je te laisse le foie gras.
Monty haussa les épaules. Jules commença à commenter tout ce qu’il avait dans son assiette, et Monty se dépêcha d’étaler son foie gras un énorme morceau de pain et de croquer dedans. Jules se contenta de la salade, des olives, des quelques autres légumes. Laissa le reste.
- Tu finis pas Juju ? Demanda Jasper.
« Juju » le regarda de travers, mais Monty ne sut pas si c’était à cause du surnom ou bien parce que Jasper s’était penché pour prendre son assiette. Lui voler son pain d’épice et encore une fois laisser le foie gras à Monty.
- Ca faisait longtemps que je n’avais pas autant mangé dans une journée, dit Jasper, que j’avais pas eu aussi faim. Les mariages, ça doit m’ouvrir l’appétit.
Jasper savait que c’était plutôt la présence de Monty qui avait cet effet. Jules avait toujours l’air offusqué et Monty décida de désamorcer la situation avant que les choses ne s’enveniment :
- Jasper n’aime pas gâcher la nourriture, donna-t-il comme explication.
- Je vois, fit Jules. De toute façon, je n’en voulais plus.
Monty lui sourit, Jasper croqua avidement dans son pain d’épice pour oublier le regard de merlan fris que Jules lança à « l’élu de son cœur ».
Jalousie, jalousie, jalousie.
Après l’entrée, il y eut des jeux. Le genre « répondez à des questions stupides » et compagnie, mais Raven et Finn semblaient bien s’amuser, les invités aussi. Quand Jules fit une remarque sur le fait que ces jeux étaient tout même un peu enfantin, et que pour son mariage il souhaitait quelque chose de moins gamin, Jasper eut envie de lui faire manger le coin de table. Monty soupira :
- Tu parles de mes amis là.
- Oui je sais, tes amis sont restés des enfants. Par chance, je suis avec le plus mâture d’entre tous.
Jasper ricana.
- Est-ce que tu es sûr de bien connaître Monty ?
Monty fusilla Jasper des yeux et ce dernier haussa les épaules.
- J’ai changé, dit Monty.
- Oui, tu es devenu très mâture. Et très chiant.
Monty et Jasper se fixèrent à nouveau. Colère, énervement. Peur. Est-ce que Jasper pensait vraiment qu’il était devenu chiant ? Est-ce qu’il était devenu chiant ? Jules toussota pour qu’on ne l’oublie pas mais ni l’un, ni l’autre, n’y fit attention.
Alors la musique résonna. Indiquant qu’il était temps de danser. Les hauts parleurs passant We come running de Youngblood Hawke (1).
Jasper et Monty s’exclamèrent en même temps :
- J’adore cette chanson.
Ils n’entendirent pas Jules s’exclamer qu’il n’aimait pas vraiment danser sur ce genre de musique, ils étaient déjà en train de se précipiter sur la piste de danse. Ils se mirent à chanter aussi : « the sound, the sound, the sound, when we come running», criant plus qu’ils ne chantaient. Ils se trémoussaient sans se rendre compte qu’ils étaient ensemble à sautiller comme des fous au milieu de la piste.
- Cette chanson c’est comme une lance en pleins cœur tellement je l’aime, dit Jasper presque à l’oreille de Monty pour qu’il l’entende.
Et celui-ci comprenait bien ce que voulait dire Jasper.
Ils dansèrent encore pour la chanson suivante, puis la suivante, puis la suivante, et la suivante. Et leurs amis étaient là, ceux qu’ils connaissaient pour la plupart depuis le lycée, ceux qu’ils ne connaissaient pas, ils dansaient. Et Monty apperçu du coin de l’œil Jules qui discutait avec quelqu’un qui ne dansait pas. Et il se demandait pourquoi son petit ami ne venait pas ? Pourquoi il n’était pas là avec lui à cet instant ? Entrain de partager ce moment avec lui plutôt qu’avec un inconnu ?
Jasper suivit le regard de Monty, puis prit son bras et fit tourner Monty sur lui-même. Alors leurs yeux se retrouvèrent, ils se sourirent. Et dansèrent.

xxx

Jasper repense sans arrêt aux mots de Monty. Sans arrêt. Pourtant il embrasse Maya, il touche Maya, il montre à Maya combien ils sont biens ensemble, ils sont biens ensemble, ils sont biens ensemble.
Mais il a toujours un truc à faire avec Monty, rattraper le temps perdu. Ce temps où il oubliait trop souvent Monty son meilleur ami. Leurs rires, leurs joies, leurs délires.
Maya s’efface, s’efface, s’efface.

Mais avec du recule, peut-être que ce n’était pas Maya qui s’éloignait, c’était lui, depuis le début.
C’était lui.

Pourtant quand Maya lui dit « c’est fini ».
Quand Maya lui dit « c’est fini », puis met un terme à la relation en partant loin, disparaissant de sa vie comme si elle n’y était jamais entré, Jasper craque. Jasper a l’impression de tomber dans un trou. Jasper a perdu l’Amour de sa vie avec un grand M. À cause de Monty, à cause de Monty, à cause de Monty.
- Je ne l’oublierai jamais, hurle-t-il à Monty, je n’oublierai jamais que c’est à cause de toi.

En fait, c’était à cause de lui-même.  
Mais ça Jasper l’a vu trop tard, compris trop tard. Il lui a fallu plus d’un an. Un an où Monty a essayé de réparer les dégâts, quand bien même Jasper l’a insulté, repoussé, détesté. Puis Monty arrête simplement d’essayer, arrête de l’appeler, arrête de vouloir.
Jasper le perd, et sombre encore plus.
Parce que c’est pire. C’est pire.
Perdre Monty c’est tout perdre.

A suivre.

(1) donc la musique c'est celle à la fin de l'épisode 1x1 où Jasper se prend réellement une lance...

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pudding \o/


avatar

Swato
Messages : 978
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Les 100 - UA] On va bien s'amuser. (Chapitre 3)    Mer 23 Nov - 19:06

PAUVRE MONTY !!! DÉLAISSÉ PAR JASPER sniiiiiiif

Le faisage de cravate *o* wouuuuuh <3 Ils se cherchent les loulous !

OMG le bouleeeeeeeeeeeeeet ce Jules !

BELLAMY EST PROF MUHAHAHAHAHHAA Je sais pas pourquoi mais ça lui va bien prof. Il a une tête de prof tout mignon avec ses cheveux bouclés <3

J'adore Finn qui remplace le verre de Jasper par du jus d'orange ! BON AMI !

Jules le bouleeeeeeeeeet putain j'ai envie de l'assomer v_v"

ptdr ! La lance en plein coeur XD Bonne reference Razz

MON DIEU NON MAIS C'EST TROP TRISTE PUTAIN !!!!

NAOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ET YA PAS DE SUITE !!!! v_v" Je suis maudite

Bon, alors je veux la suite ! Je veux savoir si Monty va jeter Jules comme une pauvre merde (parce que Booooooon dieu qu'il le mérite !) si Monty va pardonner à Jasper et s'ils vont se faire des bisous et tout et tout <3 Vivement !!!

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - UA] On va bien s'amuser. (Chapitre 3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saturnin Laforêt - Viens ... on va bien s'amuser. [TERMINEE]
» Comment bien ranger ces BD
» Tout allait bien jusqu'à ce que Cablecom ....
» Apprenons à bien écrire français (Conjugaison / Grammaire)
» moi ca va! et toi? oui bien et toi?bien et toi?moi sa va...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: