AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Daniel Carver - Conclusion.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Every memory, I have : there is Jasper


avatar

Yuuki
Messages : 13224
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: [Daniel Carver - Conclusion.]   Dim 25 Sep - 10:05

Prompt : 1/ Je ne l'oublierai jamais. (Swato)
2/ Plus vite que le vent. (Maëve)
3/ Fais moi confiance. (Yuuki)
4/ Ta vie c'est le bordel ? Je comprends, je m'en branle. Moi je t'aime. (Bulle)

- - - -

Il y avait entre eux, une alchimie que personne ne pouvait nier. Ils étaient comme les doigts d’une même main, comme deux âmes tant liées, que si on tentait de les séparer, cela aurait pu provoquer une catastrophe. Autant chez l’un que chez l’autre. Ils s’aimaient d’un amour sincère. D’une relation que jamais rien n’aurait pu passer au-dessus.

Daniel y tenait plus que jamais.

Il savait que tous les deux avaient une vie qui n’était pas forcément tous les jours un plaisir. Que les deux, avaient un passé à faire sortir les mouchoirs, à faire mener des révolutions, pour les aider, pour les consoler, pour les maintenir en vie, les maintenir debout.
Un simple regard entre les deux, leurs simples corps qui s’enlaçaient valaient toutes les paroles du monde. Sous entendait sans cesse ce « Ta vie c’est le bordel ? Je comprends, je m’en branle ». sous entendais tous les je t’aime du monde.
Il n’y avait pas besoin de décrire leur relation, elle s’exprimait par tout ce qui flottait autour d’eux. Leurs regards, leurs façons de se comprendre.
Leurs souffrances en écho qu’ils finissaient par consoler chacun, en miroir.

Daniel y tenait plus que jamais.

Même si un jour, il devenait vieux et sénile, même si un jour, on lui annonçait qu’il allait petit à petit perdre la mémoire de sa vie, d’abord lentement, puis plus vite que le vent, il était sûr d’une chose : jamais il n’oublierait.
Parce qu’il avait été là pour lui, parce qu’inversement la même chose s’était produite.
Ce n’était pas quelque chose qu’on oubliait. Même les cheveux blancs, l’air ratatiné, l’air vieux.

Daniel y tenait plus que jamais.

Parce qu’au fond, il y avait toujours cette impression que dès le début, il n’aurait pas pu passer à côté. Parce qu’il savait que l’autre vibrait de la même façon que lui. Parce qu’ils pouvaient se faire confiance sans avoir à se dire « Fais-moi confiance »
Que jamais rien ne briserait cet amour.
Que jamais rien ne briserait tout cela.
Et Daniel en était sûr au plus profond de lui-même.
Et il en était le plus heureux des hommes.

Fin.

Parce que pour une question de confiance, tout a été plus vite que le vent, pour une relation pourtant basé sur une vie en bordel où Dan s’en fichait, il aimait.
Mais je n’oublierais jamais, parce que j'y tenais aussi, énormément.

_________________

Règlement : 27/250


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
 
[Daniel Carver - Conclusion.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daniel Osborne (Oz)
» [Pennac, Daniel] Comme un roman
» Apicitou de Daniel Sebban
» 2 Centimes DANIEL-Dupuis
» Présentation Daniel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yuuki-
Sauter vers: