AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cupidon chapitre 17 - SPN, destiel Sam, pas de spoil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pudding \o/


avatar

Maeve
Messages : 951
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Cupidon chapitre 17 - SPN, destiel Sam, pas de spoil   Lun 29 Aoû - 0:46

Fandom : Supernatural.

Disclaimer : Rien n'est à moi, à part quelques personnages.^^

Prompt : Et donc, qu'est-ce que l'amour?

Couples : Destiel, CarRy. Sam aide tout le monde. XD

Note : Tellement contente d'avancer cette fic!

Bonne lecture! J'espère que vous aimerez!^^




Cupidon Chapitre 17 - Samedi 3

.

Dans l'église, le silence se fit, comme ce moment avant l'aube, quand les animaux nocturnes se calment et s'endorment et les diurnes se réveillent.

Aux premières notes de musique, toutes les têtes se tournèrent d'un seul mouvement vers la mariée, qui commença son entrée d'une démarche lente, sa robe lourde derrière elle, son expression invisible sous son voile.

Toutes les têtes, excepté celles de Sam, Dean et Castiel. Le coiffeur suivait l'avancée de la mariée avec de grands yeux brillants, sa main devant sa bouche; il avala son bonbon sans un son.

Sam observa le mouvement de sa pomme d'Adam, prit bien soin de ne pas perdre de vue ses mains; les particules de Dean grésillaient à ses côtés, sur le qui-vive.

La mariée passa près d'eux au son de la marche nuptiale. Mr Quentin tourna la tête pour la suivre du regard.

Il souffla :

- Sam Winchester. Savez-vous ce qu'est l'amour, finalement?

Les yeux de Sam se rétrécirent. En périphérie de sa vision, il aperçut Cas saisir sa Lame d'Ange.

Dans l'église, tous les invités s'assirent.

xxx

xxx

- Nous sommes réunis en ces lieux...

Le coiffeur entrecroisa ses doigts sur sa poitrine, solennel. Il regardait droit devant lui en direction de l'autel en cillant à peine, ses petits yeux ronds intenses.

Il reprit la parole, sa voix basse et calme :

- Saviez-vous qu'avant ces quelques semaines, Joliville était la ville qui comptait le plus de divorces de tous les Etats-Unis?

Sam garda sa main près de sa Lame d'Ange, prêt à réagir au moindre mouvement suspect. Il fronça les sourcils; il avait effectivement vu cette information passer en effectuant ses recherches.

Dean ajusta sa position subtilement derrière lui, préparé à se placer entre Mr Quentin et la foule si besoin était. Le gaz de Cas, or et vif, enveloppait ses épaules comme une paire d'ailes.

Sam répondit au coiffeur avec prudence :

- Oui. Je le savais.

Le front rond de Mr Quentin se plissa légèrement, une ride à la surface d'un lac.

- Les êtres humains sont toujours là, après toute notre Histoire, passée et récente. De manière totalement inattendue, ils ont survécu. Et ils sont censés valoir plus, et apprendre, et pourtant, ils s'entredéchirent toujours.

Il se tourna vers Sam :

- Pourquoi cela? Ne sont-ils pas censés s'aimer?

Cas se pencha en avant et plaqua sa Lame contre la gorge de l'homme :

- Ca suffit, maintenant. Gabriel.

xxx

xxx

- Que... Que?

Castiel gronda, agrippant l'épaule gauche de l'homme pour l'immobiliser, plaquant un peu plus sa Lame contre sa gorge de sa main droite :

- Gabriel, tu vas libérer Sam du sortilège tout de suite !

- Est-ce que vous êtes en train de me menacer avec un poignard?

Cas cligna des paupières, surpris. Le coiffeur en profita pour se libérer, se retournant vers lui avec des yeux énormes, tremblant et blanc comme un linge.

Cas resserra sa prise sur la Lame. Il grinça des dents de rage et siffla à voix basse :

- Gabriel !

L'homme, terrifié, ouvrit la bouche pour hurler mais Sam l'en empêcha, plaquant sa main contre ses lèvres. Quand des têtes se retournèrent vers eux, il fit semblant qu'il consolait Mr Quentin entre ses bras, "le pauvre, il est toujours émotif durant les mariages". Mr Quentin pleurait à chaudes larmes contre lui, alors cela aidait.

Dans son dos, Dean s'occupait de Cas :

- Cas, Cas! Calme-toi, je t'en prie!

Dean posa sa main sur l'épaule de l'ange; Cas se tourna vers lui.

Et, sous les yeux de Sam, l'air entre les deux changea. Cas se laissa aller contre Dean, tout de suite, plaquant son front contre son sternum. Dean agrippa son épaule avec force, sembla hésiter un instant puis attrapa les cheveux sur sa nuque et le ramena vers lui. Au-dessus de la tête de Cas, il croisa le regard de Sam, presque avec défi.

La voix de l'ange était grave, frémissante d'un reste de fureur :

- Il a failli tuer Sam... Et il t'a fait du mal, Dean. Il t'a fait du mal.

Dean murmura, trop bas pour que Sam l'entendît; il posa ses lèvres contre le front de Cas, caressa la peau sous ses yeux. Cas inspira.

Sam était bouche bée. Le gaz de Cas, doré comme un soleil, semblait vouloir soulever Dean, glissant contre ses joues, l'enveloppant lui et l'ange dans un cocon protecteur; et les particules de Dean ronronnaient contre Cas, apaisantes, douces, embrassaient sa peau, soufflaient des mots rassurants sur ses tempes.

Leurs auras témoignaient d'une intimité déchirante; Cas enlaça la taille de Dean et plaqua son nez contre son cou. Sam voulut détourner le regard mais ne put pas, pétrifié, perdu.

Il voyait quelque chose qui n'était pas pour lui, mais surtout...

Il n'aurait plus dû être capable de voir les âmes. Cas et Dean s'étaient certainement rapprochés un peu plus quand ils étaient allés faire les courses, et cela aurait dû briser le sort. Sam n'aurait plus dû pouvoir voir ce qu'il voyait : leur amour chantait, vibrait l'un avec l'autre, particules et gaz, peau contre peau. C'était trop fort, trop honnête, pour ne pas pouvoir briser le sortilège.

Les mots de Cas lui revenaient, sérieux, intenses : et as-tu toujours mal à la tête?

Les yeux de Sam glissèrent vers Mr Quentin, recroquevillé sur le banc et tremblant de peur. Les étincelles de son aura se cachaient sous ses cheveux bien coiffés.

Sam était toujours capable de voir les âmes, parce que c'était ce que Gabriel souhaitait.

Sam redressa la tête :

- Mr Quentin n'est pas Gabriel.

Dean s'éloigna un peu de Cas, évita le regard de Sam puis le rencontra de force. Cas se recula moins, doigts dans la poche de la veste de Dean; serrés autour de sa cravate bleue.

Ils se tournèrent d'un seul mouvement vers le prêtre :

- Si quelqu’un a quelque raison que ce soit de s’opposer à ce mariage, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais.

xxx

xxx

C'était le moment. Déterminé, Sam quitta son banc pour remonter l'allée centrale, mais...

Il ne put pas. Les deux pieds sur le sol de l'allée, il était soudain immobilisé, figé, scotché.

Que?

Il utilisa ses bras pour tenter d'avancer, en vain. Ses jambes n'obéissaient pas, alourdies comme du plomb, pétrifiées comme celles d'une statue. C'était brusquement devenu impossible d'avancer un pied devant l'autre; les commandes de son cerveau ne fonctionnaient pas.

- Sam!

Sam tourna la tête vers Dean, qui avait pris sa place sur le banc pour empêcher Mr Quentin de fuir. Il le regardait d'un air pressant, et Sam écarquilla les yeux.

"Je m'y oppose!", voulut-il hurler.

Mais aucun son ne franchit ses lèvres.

La foule commençait à murmurer : "C'est qui, ce fou?" "C'est une blague? Une caméra cachée?" "Il a pas mieux à faire, plutôt que d'interrompre les mariages?!" "Il faut appeler la police!"

Sam essaya de nouveau, mais rien : la partie inférieure de son corps n'obtempérait pas, et ses cordes vocales restaient muettes.

Poussant un juron, Dean le rejoignit, ignorant le gémissement pitoyable du coiffeur. Cas se précipita pour faire de même, mais quand Dean s'immobilisa à son tour, statufié pareil, sa bouche ouverte sur du vide, il empêcha Cas d'approcher d'un mouvement vif du bras et d'un regard brûlant.

Dans leurs têtes retentit alors un rire. Un rire enflant doucement, arrogant et moqueur : "Vous pensiez que ce serait aussi facile que ça?"

Des gens commençaient à s'approcher d'eux pour les mettre dehors, leurs cris s'emmêlant dans une cacophonie confuse.

Dans la panique, Sam perdit Carla des yeux, ainsi que le marié et le prêtre. Et Terry.

XXX

A suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cupidon chapitre 17 - SPN, destiel Sam, pas de spoil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 482
» Bleach 443 - Dirty Boots Dangers
» Spoil Bleach chapitre 274
» Cupidon - Tome 2: Philtre d’amour [Malik & Cauvin]
» Bleach - Chapitre 403

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maeve-
Sauter vers: