AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - spoil fin de s2] Insomnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorry Women


avatar

Maliae
Messages : 1713
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - spoil fin de s2] Insomnie   Lun 18 Juil - 11:58

Note : une mini jonty parce que je suis insomniaque.

***

Je n’arrive pas à dormir. J'ai pourtant assez bu pour m'écrouler et ne plus savoir comment je m'appelle. Mais c'est assez différent de dormir réellement et maintenant que je suis réveillé je n'arrive plus à fermer les yeux sans que mon cerveau ne m'envoie les pires images possibles. Des milliers de Maya. De ce que nous étions. De ce que nous aurions pu être.
Il y en a une de toi et moi il y a des milliers d'années ou tout ce qui comptait vraiment c'était de savoir comment on allait rendre la vie sur l'arche moins ennuyante.
Maintenant l'ennuie me manque et toi aussi. A cause de cette image où je nous vois rire, pliés en deux, comme si on n'avait pas ris pendant dix ans. Alors que la dernière fois devait remonter à deux heures.
Maintenant on ne rit plus.
J'arrive pas à dormir et c'est ta faute et pourtant j'ai envie de tout envoyer balader et de rire avec toi.
Je me roule hors de mon lit et je ne sais pas comment mes jambes trouvent le chemin jusqu'au tien. Je crois que je suis somnambule mais je me retrouve accroupi à côté de ton lit à te regarder dormir. Et je te trouve mignon.
Peut être que je dors finalement. Et je rêve et dans mon rêve tu es adorable quand tu dors. Pourtant tu fais la tronche. T'es pas du tout détendu. Tes sourcils sont hyper froncés, ton nez tout plissé, ta bouche crispée. Tu es en colère contre qui dans tes rêves? Contre moi qui te pourrie la vie? Ou contre autre chose?
J'appuie mes doigts pile entre tes sourcils et je descend sur l'arrête de ton nez. Je m'attends à ce que tu te réveilles. Mais en fait non. Tu te détends a peine. Je me demande quel rêve te traverse la caboche. Je reste la à te regarder dormir mes doigts jouant sur ta joue. Tu dors sur le dos mais tu finis par te tourner vers moi. Est ce que c'est un appel? Je caresse ta joue et tu soupires.
C'est trop mignon de ta part.
Je suis sûrement entrain de rêver ou d'halluciner parce que d'un coup j'ai envie de t'embrasser.
L'alcool c'est carrément dangereux pour la santé.
Mais j'ai quand même envie de t'embrasser.
Et si je suis honnête avec moi-même, c'est pas la première fois.
C'est déjà arrivé avant. Une fois alors que tu me taquinais a propos de je sais plus quoi, ton rire peint sur tout ton visage, j'ai senti mon corps se pencher vers toi avec un besoin irrépressible de te voler ce rire et de le garder contre ma bouche. A la place je t'ai juste gentiment poussé pour que tu arrêtes de rire.
Une autre fois, on était silencieux. Y avait rien à se dire pour qu'on se comprenne. On regardait l'extérieur et tout était parfait et je me disais "si je l'embrasse maintenant ce sera le meilleur moment de tout l'univers" mais je ne faisais rien.
Il y a cette fois où j'ai réussi à exploser un foutu pont parce que tu avais ton bras autour de moi. Je sais pas ce qui m'a retenu. Je sais pas pourquoi je me retiens.
Encore et encore et encore.
Et puis je t’ai perdu. Ou tu m’as perdu.
Jusqu'à cet instant où je suis trop saoul et toi endormi et en colère. Et que ta bouche est là à quelques centimètres mais pourtant à des kilomètres.
Je la touche du bout de l'index et c'est comme profaner un lieu sacré. Mais en ce moment je me fiche d'être un profanateur. Tes lèvres sont un peu gercés, peut être à cause du froid. Elles sont moins douces qu'elles n'y paraissent et laissent une impression un peu rugueuse sous mon doigt. Je me demande quelle sensation ce serait sous mes lèvres. Je soupire.
Je ferais mieux d'aller dormir mais je n'arrive pas à dormir. Alors je reste là à te regarder jusqu'à m'imprégner de ta tronche d'endormi. J'ai enlevé mes doigts de ta bouche et de ton visage. Je me contente de le caresser avec les yeux.
Tu grognes à un moment.
Puis sans prévenir tu ouvres les yeux et je n'ai pas le temps de m’enfuir.
Tu ne dis rien. Je crois que tu dors encore ou bien tu crois que tu dors encore. Et pendant je ne sais combien de secondes on ne fait que se regarder. Finalement tu touches mon visage. Tes yeux s’écarquillent. Tu sembles te dire "alors il est bien la". Tu ne retires pas ta main pour autant. T'attends que je te repousse mais je ne le fais pas. Au contraire.
Je m'approche un peu plus. Je te défie. Touche moi encore. Et tu me touches encore.
Même la bouche.
Presque sans hésitation.
Tu es sûr d'être entrain de rêver et peut être que c'est ça. Tu es entrain de rêver, et je ne suis que le délire de ton subconscient. Un rêve où je rêve de t'embrasser. Et comme c'est un rêve et que je ne suis pas vraiment là, tu as le droit de m'exaucer. De t'exaucer.
Et tu le fais.
On verra plus tard pour le reste. Quand la réalité nous aura rattrapé. Pour le moment nous sommes dans cet instant chimérique où rien n'a d'importance que ta bouche sur ma bouche et le baiser qu'on échange.
Tu es gourmand.
Tu m’attires un peu plus en attrapant mon tee-shirt. Tu me veux contre toi et je me retrouve presque allongé sur toi. A t'embrasser comme on se jette contre un mur.
Ce n'est pas innocent. Je sens ta langue jouer avec la mienne et je ne veux pas qu'elles se séparent. Ta bouche a un goût de fer. Je suis sur que la mienne a un goût d'alcool. En fait on pue de la gueule je crois et ça n'a strictement aucune importance parce que j'adore ce moment ou ma langue chatouille tes papilles. Et vice et versa.
A quoi bon respirer?
Je voudrais rester là dix mille ans et que le monde nous oublie.
Mais le monde reprend ses droits et je commence à entendre des bruits de gens qui se lèvent et qui parlent. Et je me cramponne à toi pour faire durer ce foutu rêve sans plus savoir si c’est toi ou si c’est moi ou si c’est quelqu'un d'autre qui rêve de nous.
Ta main dans mes cheveux. Les miennes accrochés à tes joues. Et nos bouches inséparables et complices et s’il vous plait je ne veux pas me réveiller et faites que ce soit vrai.
Et c'est vrai.
Je le sais. Parce qu'on se lève ensuite. Qu'on s'habille. Qu'on va s'occuper de nos tâches respectives. Mais que nos doigts se frôlent. Que nos yeux se cherchent. Que nos sourires sont en coins et se comprennent. Je sors une gourde d’alcool et il y a ta main sur mon poignet pour m'empêcher de boire.
Et tu as raison.
J'ai trouvé plus enivrant.
Alors j'envoie paître le monde.
Et je t'embrasse à nouveau.
Dans la réalité.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 919
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Les 100 - spoil fin de s2] Insomnie   Sam 23 Juil - 0:32

Coucou!^^

Héhé, comme je te l'ai dit, j'aime le titre! Et j'admire toujours ceux qui arrivent à écrire à la première personne du singulier, parce que je trouve cela dur. :'D

Je suis contente que cela se termine bien. J'avais peur.

Ils se sont retrouvés finalement, d'une jolie manière. Smile

Merci pour le partage!


Maeve

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Les 100 - spoil fin de s2] Insomnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Insomnie
» Bleach spoil 283
» Reborn! (SPOIL)
» LE TOPIC SPOIL !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: