AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Galek - Nuit blanche]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ore demo, suki dayo....Hanabi


avatar

Yuuki
Messages : 12875
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: [Galek - Nuit blanche]   Dim 20 Mar - 18:35

Prompt : Comptes jusqu'à trois.


Demain il allait falloir écrire un article. Il ne savait plus sur quel sujet, il devait se rappeler. Il devait se concentrer là-dessus. Il devait penser à cet article. Ou aux ours blancs sur la banquise. Les ours blancs sur la banquise, qui étaient en voie d’extinction. Et l’univers si grand. Tellement grand. C’était vertigineux. Presque autant que le fait qu’Aleksey se soit endormi sur lui.
C’était arrivé un peu par inadvertance. Aleksey jouait à un jeu vidéo, il avait laissé son meilleur ami venir, et avait tenté de le faire participer, et puis Gary avait préféré observer. Aleksey avait juste dit d’accord, et ils avaient discuté pendant que le plus jeune jouait.
Au bout d’un moment, l’heure avait filé sans prévenir, et avant même qu’ils puissent s’en rendre compte, il était trois heures du matin. Gary n’était toujours pas rentré chez lui, et Aleksey, sentait le sommeil venir. Il finit par arrêter le jeu, mais au lieu d’aller se coucher, resta un instant sur le canapé, ayant la paresse de se lever.

- …C’était bien ce soir…
- Oui, je trouve aussi, Aleksey répondit gentiment Gary

Aleksey eut un sourire, fermant un peu ses yeux. Il devait se motiver à se lever, à ramener Gary à sa porte, à se coucher ensuite… C’est ça, il devait faire ça… Il s’imagina le faire, et avant qu’il n’ait le temps de s’en rendre compte, il s’endormit.
Sa tête glissa alors sur l’épaule de Gary. Et ne bougea plus.
Gary se retourna, observant Aleksey dormir sur lui. Et il se sentit rouge.

- A…Aleksey ?

Pas de réponse, il dormait bien profondément. Gary tenta de l’enlever gentiment, pas sûr qu’Aleksey aimerait se retrouver sur Gary pour dormir. Même si sur l’instant, il semblait adorer prendre l’épaule du journaliste pour un oreiller.

- Aleksey… Réveille-toi…

Mais Aleksey ne répondit pas, ne bougea pas, dormant définitivement. Quand Gary tenta de l’enlever gentiment, le repoussant très très doucement, Aleksey retomba à nouveau. Sa tête sur les jambes de Gary.
Gary vira encore plus au rouge, ne sachant même plus s’il allait pouvoir respirer à nouveau.
Il ferma ses yeux très forts. Pensa à son article. Aux ours blanc. A l’univers. A tout ce qui pourrait lui permettre de ne pas se rendre compte qu’Aleksey, dormait sur lui. Sur lui. C’était…C’était tellement bien, qu’il n’était pas sûr d’avoir le droit en profiter. Après tout, Aleksey dormait, alors… Il n’avait pas conscience de ce qu’il se passait.
Il s’ordonna mentalement « Comptes jusqu’à trois et recommence à le bouger », alors qu’il mourrait d’envie de le laisser là, contre lui.
Il compta.
Tenta à nouveau d’enlever Aleksey, qui s’agrippa. Il se tenait au haut de Gary. Le serrant fort. Comme un doudou. Il se rapprocha même pour être un peu plus près de lui.
Aleksey avait l’air tellement innocent en cet instant. Gary s’arrêta.

Gary perdait tous ses moyens, ne sachant plus bien s’il avait réellement envie d’enlever le chasseur de ses jambes, craignant de le réveiller, de le voir ronchonner, de briser ce sommeil doux qui semblait l’envahir.
Il fini par ne plus bouger, contemplant cet être endormi sur lui, qui restait sage, qui bougea légèrement, pour se mettre en chien de fusil, comme si les jambes étirés ne lui allait plus.

Il était clair que Gary ne dormit pas le reste de la nuit, trop occupé à observer Aleksey, le détaillant dans les moindres parcelles de sa peau. Contemplant sa constellation de grain de beauté, avec la même admiration que s’il avait regardé le ciel étoilé qui brillait dehors. Souriant en voyant Aleksey manquer de parler, prononçant juste des « hmmm » de temps en temps, bougeant légèrement. Attentif à la moindre possibilité de cauchemar. Découvrant qu’Aleksey avait aussi un grain de beauté sur l’oreille, quand il bougea doucement ses cheveux pour l’observer un peu plus.
Gary avait fini par caresser ses cheveux doucement, son visage aussi, sans même prendre conscience de ce qu’il faisait. Il savait juste qu’il aimait ça. Qu’il aimait Aleksey. Qu’il aimait Aleksey ? Non, enfin si, mais simplement comme d’habitude, n’est ce pas ? De nombreuses fois, cette nuit là, Gary se sentit rougir.

Au matin, le réveil d’Aleksey sonna, et c’est en râlant qu’il tendit la main instinctivement pour tenter de l’attraper, alors que son portable se trouvait sur sa table basse. Il éteignit le réveil, tout ça sous le regard paniqué de Gary, qui se rendit compte à cet instant, qu’il n’y avait pas enlever l’étudiant de ses genoux, et même, qu’il l’avait installé un peu mieux pendant la nuit.
Aleksey ouvrit réellement ses yeux, fronçant les sourcils, plissant ses yeux, sans comprendre :

- Mais qu’est ce que je fous….

Il tourna sa tête, sentant que son oreiller n’était pas comme d’habitude, et vit Gary. Qui rougissait comme jamais :

- Euh…Bonjour, Aleksey.
- … Gary ? Mais…

Aleksey se redressa, comprenant sur quelle sorte d’oreiller il avait dormi, incrédule, observant Gary :

- Qu’est ce que tu fais encore là…J’ai dormi sur toi ? Mais qu’est ce que j’ai foutu…
- Je suis désolé…J’ai tenté de t’enlever, mais tu t’es accroché à moi, et je ne voulais pas te réveiller !

Aleksey observa Gary, clignant plusieurs fois des yeux, avant de comprendre ce qui avait pu se passer. Sentant immédiatement la gêne grimper en lui, sans vouloir l’exprimer :

- … J’ai dormi sur toi…
- C’est pas grave, tu étais…Et bien, tu dormais bien.

Observant toujours Gary, se rendant compte que le journaliste était resté comme ça sûrement sans broncher, il hésitait entre rire, et… Et se détester.
Se détester, même inconsciemment était la solution la plus facile, alors Aleksey prétexta juste qu’il devait aller se préparer, et se dépêcha d’aller se doucher, songeant au fait que Gary n’avait peut-être même pas dormi.

Quand il fut fin prêt, il sentit l’odeur du petit déjeuner percer ses narines, et pénétra dans sa cuisine.

- Je t’ai fait des œufs, si tu veux.
- …Gary, répond à ma question. Tu as dormi, cette nuit ?
- Pas vraiment, mais ne t’en fais pas, j’ai l’habitude.
- Tu aurais pu me réveiller !
- Mais tu dormais si bien…
- Même ! J’ai du être encombrant…

Il n’y avait qu’avec Gary qu’Aleksey sortait ce genre de chose.

- Pas vraiment, répondit simplement Gary
- Qu’est ce que tu veux dire par là ?

Gary se sentit rougir. Il n’était pas sûr de vouloir révéler à Aleksey, qu’il avait passé une bonne partie de la nuit à caresser ses cheveux :

- Et bien, tu n’étais pas encombrant voilà tout.
- …Si tu le dis.
- Tu as le temps de manger tes œufs ?
- Ouais. Je commence qu’à 9h.
- Je peux t’emmener si tu veux.
- Non, tu n’as pas dormi. Je me débrouillerais.

Il se servit et mangea ses œufs, avant de regarder Gary :

- Tu travailles aujourd’hui ?
- Oui. J’ai un article à écrire.
- Ca ira ?
- Mais oui.

Gary trouva mignon qu’Aleksey s’inquiète pour lui. Le chasseur laissa échapper un soupir, se demandant comment il avait pu faire pour dormir aussi profondément, empêchant son meilleur ami de pouvoir dormir.
Il voulait s’excuser, mais les mots refusaient de passer sa bouche.

- T’es sûr que tu dois aller au travail aujourd’hui ?
- Oui. Ca ira, Aleksey. Ne t’inquiète pas. Je t’assures que ce n’est pas grave.
- Je ne m’inquiète pas, j’ai juste une image de toi entrain de t’endormir sur ton clavier, entrain d’écrire un article avec des caractères aléatoires ne voulant rien dire. Et je dois avouer que c’est plutôt drôle.

Ce n’était pas si drôle. Mais bon. Gary regarda l’heure :

- Tu devrais y aller, non ?
- …C’est vrai.

Aleksey se leva, alla ramasser ses affaires, observant le canapé où il avait dormi. Il avait vraiment bien dormi cette nuit là. Comme s’il s’était senti plus en sécurité que jamais. C’était étrange.
Il regarda Gary un instant. Puis partit, bien réveillé, malgré son manque d’heure de sommeil. Même si Gary n’avait pas dormi, lui de son côté, Aleksey espéra inconsciemment qu’un jour, il puisse redormir en sa présence, il semblait d’être un bon somnifère.

Fin

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org En ligne
Sorry Women


avatar

Maliae
Messages : 1713
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Galek - Nuit blanche]   Ven 20 Mai - 12:30

Ahahahaah Gary prendra l'habitude ensuite, il le portera jusqu'au lit :p !
Ils sont trop adorables, Gary aime vraiment Aleksey :p

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Galek - Nuit blanche]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
» Les métiers de la nuit
» Photos de nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yuuki-
Sauter vers: