AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Galek - Arrête toi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Si vous rejoignez, Phineas et Ferb on va bien s'amuser !


avatar

Yuuki
Messages : 12764
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: [Galek - Arrête toi]    Dim 20 Mar - 17:12

Prompt : Rapproche toi un peu

---

Il était clair qu’il ne voyait plus très clair. Il était clair qu’Aleksey voyait plus flou que correctement, tant et si bien qu’il demanda même à Gary s’il avait un possible jumeau.
Il avait bu plus que de raison, sur une colère sourde qu’il avait voulu taire, qu’il n’avait pas voulu imposer à son meilleur ami. Une colère provenant de ses imbéciles de personnes qui le désespérait, l’ennuyait, l’énervait tout court.
Alors, Aleksey s’était enfilé un peu trop de verres, un peu beaucoup trop, pour s’éviter d’exploser devant Gary. Mais au vu des remarques qu’il poussait à présent, c’était à se demander s’il n’aurait pas mieux fait de rester sobre.

- Mais putain pourquoi l’autre là il te double !

Son haleine sentait la vodka, ses mots vrillaient de vulgarités inutiles, et il ne pouvait s’empêcher de râler pour un oui, un non, un bordel mais regarde le panneau là, il est trop moche, hahaha.
Gary se demandait comment il faisait pour rester calme quand il entendait son ami prononcer autant de mots exécrables qui lui donnait fortement envie de s’arrêter à côté d’un cours d’eau pour plonger la tête d’Aleksey dedans, lui laver la bouche, et repartir une fois qu’il arrêterait d’être vulgaire.
Mais il fallait croire que le journaliste était la patience même, puisqu’il continuait de répéter :

- Aleksey Hutcherson, je te prierais d’être plus poli.
- Ouais désolé… répétait Aleksey, avant de se remettre à beugler pour rien, plaçant un merde quelque part.

Finalement, Aleksey avait voulu boire pour ne pas s’énerver inutilement, et perdre Gary à cause de son attitude, mais en ayant bu, il ne faisait qu’agacer légèrement le journaliste, qui fini par s’arrêter pour de vrai.

- Ben tiens, ça roule plus ? demanda Aleksey, d’un air bête
- Aleksey, je crois qu’il vaudrait mieux que tu rentres à pied.
- Mais c’est ma voiture que tu conduis, je te rappelle…

C’est vrai. Gary avait accepté de ramener Aleksey, avec sa voiture à lui, bien que celle-ci effraye plus que de raison le plus âgé des deux, qui aurait bien aimé que le chasseur accepte que Gary lui en offre une autre.

- Alors, va faire un tour, et reviens sans vulgarité dans la bouche.
- T’en peux plus de moi ? demanda Aleksey soudainement
- Non, ce sont les mots que tu emploies, qui me donne envie de te laver la langue avec du savon
- Ooooh…

Comme si c’était drôle, Aleksey se mit à rire, avant de prendre un air terriblement morose, passant d’une émotion à l’autre sans aucune transition :

- Allez redémarre, plus vite tu te seras débarrassé de moi, mieux tu seras, je te dis. J’suis complètement bourré, j’raconte de la… Enfin tu vois quoi, et du coup ben vaut mieux que tu me jartes…
- Aleksey…

Gary fini par redémarrer, en regardant son meilleur ami. Il s’était douté que quelque chose n’allait pas pour qu’Aleksey boive autant, et qu’ensuite, il se retrouve dans un pareil état. D’accord, le fait qu’il prononce des mots vulgaires avait quelque chose de terrible, mais Gary était prêt à le ramener quand même, et à supporter tout ce qu’il pourrait dire. Il ne pouvait pas l’abandonner maintenant.
Mais alors que la voiture roulait à nouveau, le chasseur se dit qu’il devait vraiment être un poids pour Gary, et il ouvrit la porte pour sortir. Il n’avait pas eut conscience que descendre d’une voiture en marche n’était pas ce qu’il y avait de plus pratique. Ni de plus sain.
Quand Gary s’aperçu de ce qu’Aleksey faisait, il écarquilla grand les yeux, il freina d’un seul coup, et hurla sous la panique :

- Aleksey ! Referme la porte !

Aleksey, qui était entrain d’essayer de sortir de la voiture – en marche – avec sa ceinture – toujours attachée – se retourna vers Gary :

- Ben pourquoi ? Je pense qu’il vaut mieux que je parte…
- Non, reste. C’est ta voiture, non ? Allez, referme la porte. Je ne veux pas me débarrasser de toi. Tu es mon meilleur ami.
- … Ouaaaaaaais. C’est ça. Peut-être. T’es sûr ? Non parce que comme je suis vulgaire….

Gary fixa sérieusement Aleksey, et répéta toujours très sérieusement :

- Tu es mon meilleur ami.

Aleksey observa Gary un instant, restant silencieux. Puis, il ferma la porte. Gary en profita pour se dépêcher de verrouiller toutes les portes, et il pu redémarrer.
Aleksey avait fini par se taire, et c’était un silence de mort qui régnait dans la voiture. Il n’osait plus rien dire, de peur de perdre Gary, persuadé que celui-ci allait l’abandonner dès l’instant où il ouvrirait la bouche.
Alors, il préféra allumer la musique. Histoire de faire passer le temps.
Le son retentit dans la voiture, tandis que défilait du rock et du métal à pleins poumons. Gary ne semblait pas être choqué par ça, et laissa faire.
Aleksey se remit à rire.

- Je pensais pas que tu pourrais écouter ça, Gary
- C’est pas mal.
- J’t’imaginais plus à écouter du Mozart et tout…
- J’écoute ça aussi.
- Oh okay. C’est marrant.

Il n’y avait aucune raison à ce que ça soit drôle, mais Aleksey trouvait ça amusant, voilà tout.

La voiture roulait encore, et Aleksey se taisais toujours, profitant juste de la musique, mais observant Gary.

- Je sais pas si c’est l’alcool qu’il fait ça, mais je crois pas, mais tu sais Gary…

Il ne poursuivit pas sa phrase, et Gary tourna rapidement son regard vers lui, interrogateur :

- Oui ?
- …Tu sais Gary…T’es pas mal… Vraiment pas mal… Genre t’as des jolies bouclettes, un air amusant, je sais pas… T’es pas mon genre d’habitude, mais là… Ouais là… Tu veux pas t’arrêter, que je t’embrasse ? Rapproche toi, un peu….. Juste un instant…

Gary manqua de foncer dans une voiture quand il entendit les propos d’Aleksey. Balbutiant, ne sachant plus quoi dire, il manqua de s’arrêter pour faire une pause, mais il eut peur que s’il s’arrêtait, le chasseur passe vraiment l’acte.
Et ca ne serait pas très sympathique pour Aleksey, puis que selon Gary, c’était sûrement l’alcool qui faisait dire tout ça à son compagnon de route. Il ne le pensait sûrement pas vraiment hein ? Alors si Aleksey l’embrassait, après il le regretterait, et Gary ne voulait pas.

Il fut presque rassuré, quand soudain, Aleksey paru oublier ce qu’il venait de dire, ouvrit la fenêtre, prétextant qu’il allait vomir. Peut-être que l’étudiant avait enlevé cette idée de l’embrasser, de sa tête.
Bon, après ça allait être peu ragoutant si Aleksey vomissait réellement…Alors le brun à bouclettes fut content, quand il s’aperçu qu’ils étaient arrivés. Il se gara à côté du trottoir, et souffla.
Finalement, cette escapade avec Alek, n’avait clairement pas été de tout repos.

- Nous sommes arrivés…
- Oh non pas déjà ! J’ai même pas eut mon bi… Oh je vais vomir.

Le chasseur décrocha sa ceinture, ouvrit la porte, et s’en alla dans un buisson, déjecter l’alcool qu’il avait dans le corps. Cela du l’aider à se sentir mieux, parce qu’il se dépêcha de vouloir rentrer comme par honte de ce qu’il avait fait subir au journaliste.
Celui-ci l’aida néanmoins à rentrer chez lui, et s’assura qu’il ne se cogne nulle part ou qu’il ne lui arrive rien.
Alors qu’Aleksey s’affala dans son canapé, il regarda Gary :

- …Je sais pourquoi toi et moi on est amis…
- Ah ?
- Tu es le seul qui peut me supporter, je crois.

Ca n’était pas des paroles très joyeuses, mais c’était ce qu’Aleksey sous le reste d’alcool, pensait.

- Je ne crois pas, je suis sûr qu’il y a d’autres personnes qui pourraient, Aleksey.
- Mouais, répondit-il dans un soupir, avant de tourner ses yeux vers Gary : Merci.
- C’est rien. Je n’aurais jamais pu te laisser rentrer tout seul.
- Ouais, de toute façon, vu la tête que t’as fait, je crois que tu m’aurais volé les clés si j’avais osé toucher à mon volant…
- Tu avais trop bu, si je t’avais laissé conduire, je crois que tu aurais eut un accident

Aleksey eut un rire :

- Sûrement !

Ca n’était pas forcément drôle, mais vu son état, cela le faisait rire. Gary s’assit à côté de lui :

- Ca va aller ?
- Ouaaaaais, ouaaais. T’inquiètes, tu vas pouvoir rentrer, je vais aller me coucher je crois. C’était sympa cette petite sortie n’empêche.
- …Mais tu as beaucoup bu
- C’est vrai, à cause de ces connards qui m’irritent. Mais bon, t’étais là. Et je crois que ça me fait du bien, que tu sois là. Même si j’ai dû être super encombrant.
- Non, ça va.
- Mouais.

Un silence. Aleksey qui regarda Gary, se demandant malgré son manque de lucidité, si Gary était sincère. Mais Gary était toujours sincère n’est ce pas ?
Il eut un faible rire qui n’avait aucune raison d’exister, sinon celle d’exprimer sa haine envers lui-même, d’une bien étrange façon.
Mais Gary ne répondit pas à ce rire. Gary qui semblait inquiet, comme s’il se demandait si Aleksey irait bien avec tout l’alcool qu’il avait ingéré.
Gary alla pour se lever, et Aleksey se sentit soudain mal. Comme s’il avait besoin que Gary reste. C’était sûrement l’alcool qui exagérait ses sentiments, mais il l’attrapa par le bras, le tirant, quitte à ce que le journaliste tombe un peu sur lui :

- Reeeste.
- D’accord.

Gary n’essaya même pas de protester et Aleksey en resta surpris. Mais il se sentit heureux de ça. Il se sentit sourire, et posa sa tête sur l’épaule de Gary.
Il resta comme ça un moment, silencieux, puis, il s’entendit murmurer :

- Gary, tu sais…Je crois que je t’….

Puis le silence.
Le journaliste tourna sa tête vers Aleksey pour voir ce qu’il pouvait bien faire, et se rendit compte sans mal que l’étudiant s’était endormi. Il eut un petit sourire. Il se sentait rougir aussi. Parce qu’il se doutait de ce qu’Aleksey allait dire.
Il se demanda un instant, si Aleksey était allé jusqu’au bout, si cela avait été la vérité.
Gary resta assis comme ça pendant un temps, posant sa propre tête contre celle de l’endormi. Profitant de cet instant, mourant d’envie de prendre sa main.

Il fini par aller le coucher, le soulevant comme il pu, parvenant à le tenir, même si c’était en princesse. Aleksey ne bougea pas, son sommeil toujours aussi profond que d’habitude, ronflant légèrement, sous l’effet de l’alcool.
Gary l’observa en souriant, une fois qu’il l’avait couché. Aleksey avait beaucoup bu, ce soir là, et avait dit des vulgarités, il avait agi un peu comme un imbécile, mais… Gary se doutait de pourquoi il avait fait ça. Et puis, Aleksey était resté très mignon malgré tout.

Gary dormit sur le canapé ce soir là, l’air pensif, la tête encore posé sur celle d’Aleksey.
Il resta pour la nuit, persuadé qu’il faudrait alors guérir l’obligé gueule de bois qu’aurait l’étudiant le lendemain.
Mais cela ne le dérangeait pas d’aider Aleksey pour ça. Après tout, celui-ci le remerciait bien.

Fin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: [Galek - Arrête toi]    Ven 1 Avr - 17:28

BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH
tu sais je crois que je t'....
MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH <3
TELLEMENT MIGNON.
J'adore Very Happy
Tu maîtrises bien Garynou éhéhé Very Happy qui veut lui laver la bouche à cause des gros mots.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Galek - Arrête toi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] HD qui reboot sans arrêt depuis ce matin
» Arrêt du signal pour les décodeurs VISIONETICS VISTAR
» Et là, c'est le drame: Zeiss arrête la monture ZK
» Arrête ou ma mère va tier ! (Stop ! or my mom will shoot)
» [AIDE] HTC touch HD qui s'arrête tout seul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yuuki-
Sauter vers: