AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Kyou Kara Maoh - léger spoil sur la s2] Voyage sur terre (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No times outs. Only death !


avatar

Maliae
Messages : 1801
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Kyou Kara Maoh - léger spoil sur la s2] Voyage sur terre (1)   Sam 19 Mar - 23:39

Fandom : Kyou kara maoh
Prompt : J'ai tenté de m'enfuir.
Note : Yuuram parce que voilà, quelques spoils rien de grave

***

1. A propos de nos fiançailles.


Wolfram boudait. Ce n’était pas si nouveau que ça, Wolfram avait ses humeurs et Yuuri semblait toujours faire quelque chose qui allait l’énerver, le mettre en colère, le faire ronchonner, le faire crier, ou le faire bouder. Et Yuuri se ferait traiter de boulet, parfois sans même plus savoir pourquoi. Mais Yuuri appréciait Wolfram et n’aimait pas se disputer avec lui. Il savait aussi que les humeurs du garçon étaient comme le vent. Il pouvait être comme une tornade puis se calmer quelques secondes plus tard. Il n’était pas rancunier, oubliait vite, passait à autre chose. Plus important encore, Wolfram prenait très au sérieux son rôle de protecteur du Maoh, et Yuuri savait qu’il pouvait lui faire confiance – même s’il avait souvent peur que Wolfram soit blessé.
Cette fois-ci, néanmoins, les choses semblaient plus sérieuses. Wolfram n’était même pas venu dormir avec lui et s’il s’était occupé de Greta comme d’habitude, il n’avait pas adressé une parole à Yuuri. Greta elle-même s’était rendu compte du malaise.
- Yuuri, qu’est ce qu’il se passe avec Wolfram ? Vous vous êtes disputés ?
Yuuri soupira et réfléchit. Est-ce qu’ils s’étaient disputés ?
- Je ne suis pas sûr. Répondit-il.
La dernière fois que Wolfram lui avait adressé la parole, le bishonen blond ramenait toujours cette même vieille rengaine sur leurs fiançailles. Yuuri avait déjà essayé de lui expliquer des millions de fois qu’il se trompait, que ça avait été un accident, mais selon Wolfram, le fait que Yuuri n’ait pas eu connaissance de leurs coutumes ne changeait rien au geste. Wolfram avait encore crié quelque chose à propos de soi disante filles que Yuuri aurait dragué – ça aurait été trop beau si ça avait été vrai mais les filles ne paraissaient pas s’intéresser tant que ça à Yuuri – et Yuuri avait essayé de le tempérer. Ils s’étaient gentiment battus comme ils le faisaient souvent, et normalement à cet instant là tout aurait dû se régler. Mais ça n’avait pas été le cas. Pourquoi ?
Yuuri avait seulement dit quelque chose comme « mais puisque je te dis que de toute façon je pourrais te refuser et que ça réglerait tout », au moment où Conrad, Gwendal et Günther arrivaient. Ils avaient sans doute tout entendu, mais aucun d’eux ne pouvaient réellement prendre ces fiançailles au sérieux n’est ce pas ? Günther l’avait serré dans ses bras comme d’habitude en s’écriant « votre majesté quel bonheur de vous revoir », Gwendal n’avait rien dit, et Conrad avait fait son sourire hyper apaisant. Il avait même rassuré Yuuri ensuite quand Wolfram était parti l’air furieux sans donner de raisons :
- Ne t’inquiète pas, il se calmera, je suis sûr que lui-même ne sait pas s’il est sérieux à propos de ces fiançailles, il agit encore comme un enfant.
Conrad avait eu tort, Wolfram ne s’était pas calmé. Cela faisait trois jours, et pour quelqu’un d’aussi changeant que le blond, c’était énorme. Yuuri avait essayé de lui parler, de comprendre, de savoir, il avait essayé mais Wolfram n’avait même pas daigné l’écouter. Et Yuuri craignait qu’au-delà d’une simple bouderie, il ait blessé Wolfram, sans même savoir exactement comment. Conrad le rassurait comme il savait si bien le faire, et Yuuri finissait par être apaisé par ses paroles, Wolfram ne resterait pas fâché. C’était certain.
Murata avait dit quelque chose de similaire, même s’il avait ajouté que pour Wolfram les fiançailles étaient un sujet sensible et que Yuuri ne devrait pas le traiter avec tant de désinvolture.
Yuuri avait fini par réussir à parler à Wolfram sans qu’il ne l’évite. Il s’était excusé et Wolfram avait un peu grogné, haussé les épaules, et tout semblait être rentré dans l’ordre. Et heureusement, parce que quelques minutes après, Yuuri trébucha dans la fontaine avec Murata. Rappelés tous les deux sur terre. Yuuri sourit, au moins il s’était réconcilié avec Wolfram avait de rentrer, le contraire l’aurait rendu triste.
Mais Wolfram, voyant que Yuuri avait encore trouvé le moyen de lui échapper s’était accroché à sa manche, et contre toute attente, au lieu de retenir Yuuri il fut envoyé avec lui et Murata sur Terre.
Etait-ce un accident ? Ou le choix du Shinou ? Un choix tordu que Yuuri ne pouvait pas comprendre. En tout cas peu en importait la raison, puisque Wolfram était de retour sur Terre.
Ce n’était pas la première fois, il était déjà venu, pour chercher le dernier coffre. Cette fois-là Wolfram avait été accompagné de Conrad et Gwendal. Aujourd’hui il était seul. Il leva les yeux vers Yuuri et Murata qui se relevaient d’une flaque d’eau, tellement habitués par la situation qu’il n’était pas déconcerté pour deux sous. Les deux garçons se parlaient, mais Wolfram ne comprenait rien à leur mot. Yuuri se tourna alors vers lui, lui tendant la main pour l’aider à se relever.
- Wolfram !
Wolfram prit la main tendue, sans comprendre le reste de ce que lui disait Yuuri. Il voulu parler, mais il vit bien que Yuuri ne comprenait pas non plus. C’est Murata qui trouva la solution en montrant son oreille. Bien entendu, ils ne parlaient pas la même langue, mais il y avait l’invention d’Anissina. Wolfram fouilla sur lui, sans savoir exactement pourquoi, il l’avait toujours gardé. Pour la fois où il retournerai dans le monde de Yuuri. Il posa l’appareil dans son oreille et tout devint clair :
- Tu me comprends Wolfram ?
- Oui.
- Super, s’extasia Yuuri, je n’aurais pas su quoi faire dans le cas contraire. Tu vas bien ?
Wolfram hocha la tête et regarda autour de lui. Il connaissait très peu de chose à propos de ce monde. Il savait que les machines qui roulaient n’étaient pas des monstres à attaquer, et qu’il y avait des grosses boites avec des gens dedans, mais que ces gens n’étaient pas enfermés par une magie bizarre, il y avait aussi des grosses machines roulantes sous la terre, et beaucoup de gens avec des cheveux et des yeux noirs comme le Maoh sans pour autant être des Mazokus. Il avait vu ces choses lors de sa première visite, mais c’était encore assez déconcertant. Yuuri resta à ses côtés tout au long du trajet jusque chez lui. Murata était rentré de son côté, les laissant seuls, supposant qu’ils avaient encore des choses à se dire à propos de leur récente dispute.
Dans le métro, Yuuri se fit bousculer par une brute, et dut retenir Wolfram qui voulait dégainer son épée pour protéger le Maoh de cet avorton qui osait se montrer irrespectueux.
- Calme toi Wolfram, ici tu ne peux pas dégainer ton épée devant tout le monde. Tu vas avoir des ennuies.  
Wolfram avait froncé les sourcils, mais obéit.
- Faut bien que je reste près de toi, à se demander comment un boulet comme toi a survécu jusqu’ici.
- Je ne suis pas un boulet.
Ils étaient arrivés à la maison de Yuuri sans encombre. La maman de Yuuri en voyant Wolfram l’avait immédiatement pris dans ses bras :
- Wol-chan tu es revenu nous voir, comme c’est gentil de ta part !
Puis elle serra ensuite son fils :
- C’est fantastique Yuu-chan d’avoir emmené ton fiancé à la maison.
Yuuri avait haussé les épaules, pas très sûr de ce qu’il devait dire. Il ne comprenait pas pourquoi sa mère acceptait de rentrer dans ce jeu étrange des fiancés, il aurait aimé qu’elle s’abstienne, ou mieux encore, qu’elle explique à son « Wol-chan » pourquoi deux garçons ne pouvaient pas être fiancés. Wolfram, contrairement à son habitude, n’insista pas tellement sur cette histoire de fiançailles, il salua avec beaucoup de respect la mère de Yuuri et lui demanda comment elle se portait. Wolf pouvait donc vraiment avoir les manières d’un prince ? Yuuri se sentit sourire en le regardant faire, et en voyant sa mère s’exalter. Après quelques minutes de discussions, Yuuri avait finit par entraîner Wolfram dans sa chambre. Le blond devait se changer, et même lui avait envie de mettre des autres vêtements. Il prêta à Wolf ce dont il avait besoin, et alla un instant dans la salle de bain pour se rafraîchir et se changer. Quand il revint dans sa chambre, Wolf avait mis les vêtements qu’il lui avait prêtés. Un tee-shirt, un pull vert, et un jean. Le vert, ça allait bien à Wolfram, et Yuuri ne savait pas s’il l’avait choisi exprès ou par hasard.
- Ces habits sont vraiment étranges, dit Wolfram pas vraiment habitué.
- Ils te vont biens, sourit Yuuri.
Le blond rougit et détourna les yeux :
- Mouais, si un boulet comme toi le dit, alors je vais les garder.
Yuuri hocha la tête, satisfait, sans vraiment comprendre les rougissements de Wolf. Il lui donna également un pyjama pour le soir :
- Tu n’as pas quelque chose de plus élégant ?
Yuuri connaissait les pyjamas de Wolfram, un peu extravagant, et il rit en se frottant les cheveux :
- Désolé, je n’ai rien dans tes goûts.
Wolfram serra le pyjama en ronchonnant :
- Hmf, je ferai avec.

xxx

Comme ils étaient arrivés assez tard, il ne fallut pas longtemps pour que la mère de Yuuri les appelle pour dîner. Et Yuuri en fut soulagé, parce que franchement il commençait à manquer d’imagination pour occuper Wolfram. Il avait voulu lui prêter un livre, mais Wolf n’arrivait pas à lire la langue terrienne, et quand Yuuri avait essayé de lui lire, le blond avait râlé en disant qu’il n’était plus un gosse.
Ensuite Yuuri était en train d’essayer d’expliquer à Wolfram comment exactement fonctionnait une télévision. Celui-ci avait encore beaucoup de mal à accepter qu’on n’avait pas enfermé des gens dans une boite magique. Il avait secoué et tapé sur la télé et Yuuri avait dû l’arrêter :
- Wolf, tu vas me la casser. C’est fragile !
- Si ça peut libérer les personnes coincées dedans, où est le mal ?
- Ils ne sont pas prisonniers, je te l’ai déjà expliqué.
Et alors que Wolf avait dégainé son épée parce qu’à l’écran un homme avait fait de même, la mère les avait appelé pour le repas, au plus grand soulagement de Yuuri.

La maman et le papa de Yuuri occupèrent Wolfram facilement. La mère de Yuuri avait beaucoup de facilité à parler aux autres. Le père était très sociable aussi. Et Shori était trop occupé en ce moment, il ne pouvait donc pas ramener sa mauvaise humeur à table. Les principales questions de la mère se portaient sur le pays de Wolfram, comment c’était là bas, est-ce que ça se passait bien pour Yuuri, est-ce qu’il était un bon Maoh ?
- Ce boulet a encore beaucoup à apprendre, mais tout se passe bien. Yuuri a apporté beaucoup de choses, aux humains comme aux Mazokus, et vous pouvez être fier de lui.
Yuuri regarda un instant Wolf comme s’il venait de tomber du ciel, il parlait assez peu comme ça de lui. Ca lui faisait bizarre, quelque part dans son estomac il sentait des picotements. La mère était ravie d’entendre ce genre de commentaires, et son époux essayait tant bien que mal de la calmer. Sans résultat.
- Et à propos des fiançailles, je veux tout savoir, Wol-chan comment as-tu fais ta déclaration ?
Wolfram expliqua honnêtement, sans trop s’étendre :
- C’est Yuuri qui m’a fait sa demande.
- Noooon ? Yuu-chan, pourquoi tu m’as caché pendant si longtemps que tu avais un fiancé aussi mignon ? Et c’est toi qui lui as fait sa demande ? Petit cachottier !
Yuuri poussa un soupir un peu gêné, sans savoir comment se sortir de cette situation. Il aurait bien tenté de s’enfuir, sachant que ce n’était pas possible. Il jeta un regard à son père pour connaître sa réaction, mais celui-ci souriait et n’avait pas l’air de vouloir dire quelque chose en faveur de Yuuri. Quelque chose comme « mais un homme avec un homme ce n’est pas normal » aurait bien aidé Yuuri. Apparemment pour ses parents, ça l’était.
- Je … Ce n’était pas vraiment voulu. C’est une longue histoire.
Il sentit sur lui le regard brûlant de Wolfram, et préféra se taire. Il ne voulait pas que Wolf arrête à nouveau de lui parler parce qu’il aurait dit quelque chose qu’il ne fallait pas. La mère les observa quelques secondes, intrigué par le fait qu’ils avaient l’air mal à l’aise avec le sujet, puis elle préféra parler d’autres choses.

xxx

Comme il y avait de la place, Yuuri aurait apprécié que Wolf dorme dans la chambre d’amis, mais bien entendu Wolf avait insisté pour dormir avec lui.
- Nous sommes fiancés ! C’est normal.
- D’accord d’accord.
Yuuri avait laissé tomber. Pourtant même si la dernière fois, lui et Wolfram avait partagé son lit, Yuuri avait tenu à mettre un matelas par terre. Wolfram dormait toujours dans des positions étranges, ce n’était pas forcément facile de dormir avec lui à côté qui n’arrêtait pas de bouger. Wolf n’avait pas vraiment râlé, au moins ils étaient dans la même chambre et en plus Yuuri lui laissait le lit.
- Je ne comprends pas pourquoi tu tiens à dormir par terre. Fit Wolfram.
- Ca ne me dérange pas.
- Comme tu veux. Si jamais tu te sens mal par terre n’hésite pas à venir me rejoindre, ça ne me dérangera pas.
- C’est compris.
Wolf posa alors la tête sur l’oreiller et s’endormit.
- Toujours aussi rapide, s’amusa Yuuri.
Il éteignit la lumière et se coucha sur le matelas au sol. Il se demandait ce qu’il allait faire avec un Wolfram chez lui. Un Wolfram sans mission, sans rien, juste là avec lui, dans un monde qui n’était pas le sien. Un Wolfram qu’il allait devoir occuper. L’idée était à la fois étrange, et presque satisfaisante. Yuuri savait déjà qu’il allait y avoir des moments bizarres et vraiment agaçants, mais en même temps, il était presque impatient de voir comment Wolfram allait bousculer ses habitudes.
Il n’allait pas s’ennuyer, c’était certain.

A suivre.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1000
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Kyou Kara Maoh - léger spoil sur la s2] Voyage sur terre (1)   Mar 22 Mar - 15:19

Quel idiot ce Yuuri v.v mais ACCEPTE TES SENTIMENTS... mauviette ! Mdr

J'adore, hâte de lire la suite ♡

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 939
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Kyou Kara Maoh - léger spoil sur la s2] Voyage sur terre (1)   Mer 30 Mar - 20:17

Et coucou ! Very Happy

AAAAHHH!!! Trop trop bien!! *yeux plein d'étoiles* Yuuri a encore du chemin à faire mais tant mieux, il y aura plus à lire! Very Happy

C'était génial! Merci!!


Maeve

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Kyou Kara Maoh - léger spoil sur la s2] Voyage sur terre (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Kyou Kara Maoh - léger spoil sur la s2] Voyage sur terre (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kyou kara maoh
» Kyou Kara Maoh !
» Présentation d'une psychopathe...
» Kyou Kara Maoh
» Spoil Bleach chapitre 274

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: