AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les 100 - spoil épisode 1x4] Polygone (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Les 100 - spoil épisode 1x4] Polygone (3)   Lun 15 Fév - 3:16

Fandom : Les 100
Prompt : Je préférais quand tu te taisais.
Note : Dernier chapitre, sans doute le plus bizarre, mais bon. Jurphontamy toujours, alors évidemment avec un couple pareil, ça ne peut QUE être bizarre. Ça reste très doudou, tendre et mignon. il est plus de 4h du mat, je suis épuisée. Je n'aime pas la fin, il est possible qu'elle change.

***

3. S'en sortir lié.

Murphy dormit dans les bras de Jasper et Monty. Jasper lui caressait les cheveux, Monty avait un bras posé autour de lui. Bellamy apporta une couverture et la posa sur le genoux.
- Qu’est ce que vous faites tous les deux hein ?
- On tombe amoureux. Répondirent Jasper et Monty.
- De Murphy ?
- Peut-être.
- Ensemble ?
- Peut-être.
Bellamy s’assit devant le canapé et leva ses yeux vers eux.
- Je ne comprends rien, avoua-t-il.
Ils rirent.
- Nous non plus.
Bellamy leur sourit, il posa sa joue sur un petit bout de canapé et ferma les yeux.
- Je ne pensais pas que Murphy savait rire, dit-il.
- Nous non plus, répéta Jasper. Je pensais qu’il était pareil qu’une brique.
- Apparemment non, les briques ne savent pas rire, dit Monty.
- J’ai adoré son rire, ça m’a mis de bonne humeur, renchérit Jasper.
- Et moi donc, ajouta Monty.
Jasper rit doucement et dit :
- Si j’avais pas été sûr qu’il me foutrait un coup de poing dans la tronche je crois que j’aurais pu l’embrasser.
- Pareil, admit Monty.
Bellamy marmonna quelque chose la bouche contre le canapé.
- Quoi ? Demanda Jasper.
- Rien, dit-il.
Monty fronça les sourcils :
- J’ai cru entendre « pareil ».
- Tu as mal entendu, dit Bellamy.
- Tu l’as trouvé mignon n’est ce pas ?
- Hm.
Jasper rit :
- Sérieux ? Tu l’as trouvé mignon ? Bon alors tu ne le détestes plus autant n’est ce pas ?
- Je sais pas. C’est bizarre de découvrir que ce petit con peut rire, peut… Pardonner. Merde, c’est vrai qu’il est mignon quand il s’y met.
Jasper et Monty se sourirent. Au moins s’ils venaient à mourir, ce ne serait pas en se détestant tous. Bellamy sentit une main qui lui caressait les cheveux. Il pensait que c’était Monty ou Jasper et laissa faire, puis il entendit la voix douce de Murphy, un peu rauque, sans doute à cause du sommeil et du manque d’eau.
- J’ai tout entendu, marmonna-t-il.
Bellamy se recula. Pas sûr d’accepter que ce type le touche. Il était quand même responsable de la mort de Charlotte, est-ce que Bellamy pourrait l’oublier comme ça ?
Murphy se redressa sur le canapé, restant entre Jasper et Monty quand même. Ne repoussant pas Monty qui passa son bras derrière ses épaules.
- Je suis désolé pour Charlotte okay ? Je ne voulais pas qu’elle saute, je voulais juste qu’elle soit punie. C’était pas juste qu’on me pende pour rien et qu’elle n’ait rien, elle ! J’étais furieux, dégoûté, mais je ne voulais pas qu’elle meurt comme ça ! Si je pouvais revenir en arrière je l’empêcherais de sauter okay ?
Bellamy le regarda dans les yeux. Murphy s’excusait, comme lui-même s’était excusé. Si Murphy avait été capable de le pardonner, alors pourquoi pas lui. Il prit la main de Murphy et la reposa dans ses cheveux.
- D’accord Murphy. Je te pardonne.
Jasper et Monty levèrent un verre imaginaire :
- Félicitation ! Crièrent-ils comme si Murphy et Bellamy venait d’annoncer leur mariage.
Puis ils se tournèrent tous les deux vers Murphy et embrassèrent ses joues.
- Dégagez, vous êtes collant ! Râla Murphy en le repoussant.
Mais les deux garçons rirent.
- Non, on ne dégage pas ! Fit Jasper.
Et il embrassa encore la joue de Murphy. Encore, et encore, et encore. Murphy grogna et sursauta quand il sentit les lèvres de Monty dans son cou.
- Stop maintenant !
Murphy poussa les garçons et se leva. Il se frotta le cou à toute vitesse, essayant d’enlever la sensation de picotements. Il alla s’asseoir sur le lit, mettant de la distance entre eux. Jasper se colla à Monty, embrassa sa joue à lui et posa sa tête contre son épaule. Monty soupira, décoiffa Jasper et ferma les yeux en appuyant sa joue contre le crâne de son meilleur ami.
Bellamy se releva, les décoiffa tous les deux, et alla s’asseoir à côté de Murphy. Laissant une certaine distance entre lui et l’adolescent.
- Je crois qu’ils sont devenus fous, marmonna Murphy.
- Tu as sans doute raison, sourit Bellamy.
- Ou alors il l’était déjà, mais on n’avait rien vu. On se retrouve enfermé avec des fous.
Bellamy acquiesça doucement.
- Je crois qu’ils sont surtout très libres.
- Ah ouais ? Fit Murphy fronça les sourcils.
- Ils se disent sans doute qu’ils n’ont rien à perdre et que ce serait dommage de ne pas aimer alors qu’ils vont peut-être mourir.
- Ils ont qu’à s’aimer entre eux.
- C’est ce qu’ils font déjà.
Murphy frotta encore son cou :
- C’était quoi ça ?
- De l’amour ?
- Putain je flippe là, je suis enfermé avec des fous complètement nympho.
Il frotta encore plus fort mais la sensation ne disparaissait pas et en plus Bellamy attrapa sa main.
- Tu sais quoi ?
- Non quoi ?
- On s’en fout, on va sûrement mourir.
Et Bellamy entraina Murphy contre lui, dans ses bras. Murphy se sentit soudain très petit, les bras de Bellamy lui paraissaient immenses.
- Tu m’as vite pardonné.
- Ouais on n’a pas le temps de tergiverser des heures hein ?
- On va crever, alors tout à coup tu te dis « et si je câlinais le petit Murphy » ?
- En gros ouais, c’est ça.
- Abruti.
Et Murphy passa ses bras autour de Bellamy.
- Et toi alors ? Demanda Bellamy.
- On va crever, alors je me dis que je vais câliner ce connard de Bellamy.
Ils finirent par s’allonger, restèrent dans les bras l’un de l’autre et dormirent.

xxx

Ensuite ils mangèrent tous les quatre ensemble.
- Jasper arrête de me faire du pied, se plaignit Murphy.
- Comment t’as deviné que c’était moi ?
- Parce que t’as le sourire de celui qui fait une connerie et qui en est fier.
Jasper rit et avala une nouvelle bouchée. Il aurait donné beaucoup pour avoir le droit de boire quelque chose avec ça. Cela faisait presque deux jours qu’ils étaient là, sans avoir bu, et ça lui manquait vachement.
- On devrait tous se rouler des pelles pour boire nos salives, proposa Jasper.
Monty éclata de rire :
- Tu veux juste en profiter en fait.
- Ouais.
Murphy roula des yeux :
- Le premier qui approche trop près sa bouche de ma bouche, je lui crève les yeux c’est clair ?
- Très clair, soupira Jasper.
Bellamy passa une main dans les cheveux de Murphy pour l’apaiser, sous les yeux de Jasper et Monty, qui eurent l’air à la fois contents et amusés.
- Okay c’est mon tour de le papouiller, fit Jasper en approchant sa main des cheveux de Murphy.
Ce dernier leva sa fourchette menaçant.
- Je ne peux pas ?
Murphy rebaissa sa fourchette en soupirant :
- Si allez, vas-y.
Et Jasper caressa les cheveux de Murphy. Et Murphy caressa ceux de Monty et Monty papouilla ceux de Bellamy qui passa sa main dans ceux de Jasper.
- Vous savez à quoi ça ressemble ? Grogna Murphy.
- Non à quoi ? Demanda Bellamy.
- A une partouze.
Puis il avala la dernière bouchée de sa boîte, avant de se lever et d’aller se vautrer sur le canapé.
Jasper, Monty et Bellamy laissèrent un ange passer, puis ils éclatèrent de rire. Murphy posa un bras sur ses yeux pour ne plus voir cette bande de débiles, mais il se sentit sourire malgré lui. Ces abrutis… Lui plaisait.

xxx

Jasper ne manquait pas d’idée pour les occuper, pour qu’ils ne pensent pas à la soif qui se faisait de plus en plus pressante.
- On va danser.
Il ne fallait pas danser trop vite, cela leur donnerait soif, il fallait une danse douce, qui ne donnait pas soif. Le slow.
- On va séparer les couples.
- Y a pas de couple tête d’ahuri.
Mais Jasper ignora Murphy.
- Moi avec Murphy, Monty avec Bellamy, ça vous va ? C’est une équipe différente que pour le jeu du dessin.
- J’ai pas dis que j’acceptais de danser.
Mais personne n’écoutait Murphy. Bellamy posa sa main dans le dos de Monty et le colla contre lui. Monty appuya sa joue contre son épaule, entourant Bellamy de ses bras.
- Je ne sais pas danser avoua-t-il.
- Pas grave.
Ils se contentèrent de tourner. Sans musique.
Jasper s’approcha de Murphy qui avait les bras croisé, toujours assit sur le canapé, bien décidé à ne PAS danser. Jasper sourit puis tendit la main vers lui :
- Tu viens danser ?
Murphy leva les yeux vers lui.
- Vous êtes tous bizarres.
- Oui. Mais c’est toi le plus bizarre Murphy.
- Ah bon et pourquoi ?
- Parce qu’on va peut-être mourir et que tu sembles vouloir mourir seul alors que tu as trois beaux gosses juste pour toi.
Murphy fixa un moment Jasper.
- Vous n’êtes pas entrain de vous foutre de ma gueule hein ? Si on survit qu’est ce qu’il se passera ?
- Si on survit, on aura alors pu danser ensemble.
- Et ensuite ? Vous allez m’abandonner ? Je suis toujours banni je te rappelle.
Bellamy qui entendait tout lâcha :
- Tu es débannis. Si on survit tu rentres avec nous.
Jasper tendait toujours sa main vers lui :
- Alors ? Tu viens ?
Murphy abandonna, et attrapa la main de Jasper. De toute façon ils allaient mourir.
Contrairement à Bellamy et Monty qui se tenaient gentiment l’un contre l’autre, Murphy posa sa main dans le creux du dos de Jasper, et ne lâcha pas sa main, collant ses hanches aux siennes et le regardant droit dans les yeux.
- Tout ceci n’est qu’un gros délire n’est ce pas ?
Jasper sourit.
- Oui. C’est un gros délire.
- Dans ce cas…
Murphy s’approcha et embrassa la commissure de la bouche de Jasper. Sa joue. Son oreille et son cou.
Quitte à mourir, s’il mourrait, ce ne serait pas sans tendresse.

Ils échangèrent les partenaires à un moment. Monty colla sa main sur les fesses de Jasper et celui-ci rit en posant son front sur l’épaule de son « meilleur ami » qui embrassa sa tempe. Quand à Murphy et Bellamy, ils se pelotaient de la même façon, alors il n’y avait pas de soucis.

Ils échangèrent à nouveau, et Jasper perdit ses doigts dans les cheveux de Bellamy. Et Bellamy colla son nez dans les cheveux de Jasper, puis embrassa son front, tendrement. Murphy vint chuchoter à l’oreille de Monty :
- Tu es au courant que Jasper t’aime ?
- Oui, bien sûr.
- Et toi aussi tu l’aimes, non ?
- Oui.
Murphy soupira :
- Et c’est tout, tu n’as pas d’autres réactions ?
- Tant qu’on peut être ensemble, ça me va.
- Vous êtes vraiment les deux mêmes débiles, s’agaça Murphy.
Et il mordilla l’oreille de Monty comme pour se venger de ne rien comprends à ce qu’il se passait.

xxx

Ils finirent par décider d’arrêter de bouger. Ils s’allongèrent par terre, après y avoir mis des coussins et des couvertures. Jasper tenait fermement la main de Monty dans la sienne. Ils avaient soifs, et ils étaient fatigués d’avoir soif. Ils avaient beaucoup dormi, ils n’avaient presque rien mangé. La soif coupait la faim. Manger donnait soif. Il ne savait plus bien. Peut-être qu’il manquait tout simplement d’envie, d’énergie.
- On va crever, marmonna Murphy.
Jasper avait envie de pleurer, il ne voulait pas mourir.
- Chiale Jasper, je lécherai tes larmes. Ajouta Murphy.
Monty murmura :
- Ne fais pas de mal à Jasper où je te botte le cul.
Murphy eut un petit rire et Bellamy le fit taire en le prenant contre lui un instant. Parler devint de toute façon vachement difficile, ils avaient la bouche sèche. Jasper jouait avec les doigts de Monty, les pliant et les dépliant. Murphy les regardait faire et Jasper lui tendit son bras :
- Tiens amuse toi, réussit-il à marmonner.
- Ta gueule, tu gâches ta salive.
Murphy fit des spirales sur les bras de Jasper. Puis il embrassa sa paume. Et il attrapa celle de Bellamy et il fit pareil, et finalement posa ses lèvres sur la paume de Monty.
- Partouze, murmura Bellamy.
Les trois adolescents auraient ris s’ils en avaient la force.

Monty aurait bien aimé pouvoir se blottir contre eux trois en même temps, mais il se serra contre Jasper. Murphy passa un bras autour de Jasper, touchant Monty en même temps, et passa son autre bras autour de Bellamy. Jasper soupira, il caressa du bout du pouce le bras de Murphy et celui de Monty. Bellamy posa sa joue contre l’épaule de Murphy, essayant d’entourer de ses bras les trois ados. Il avait envie de prier « s’il vous plait je ne veux pas que nous mourrions maintenant alors que quelque chose de bizarre est entrain de nous arriver et que cette chose bizarre ressemblent étrangement à de l’amour » et il se demandait si les autres priaient aussi et ce qu’ils demandaient. Jasper et Monty devaient sûrement demander un truc qui devait les faire rire en secret dans leur tête, et Murphy ? Seul Murphy savait ce que pouvait demander Murphy maintenant.

Pour le reste c’est flou. Ils allaient sans doute mourir, puis il y eut des bruits, de la lumière, des gens. Ils sentirent qu’on leur mettait de l’eau dans la bouche et ils la vomirent presque aussitôt et en reburent ensuite et c’était un vrai bonheur même si c’était douloureux. Ils sentirent qu’on les portait, qu’on les emmenait, qu’on les séparait. Bellamy s’accrocha au bras de Clarke, enfin il n’était pas sûr que c’était le bras de Clarke, mais tant pis. Il devait le dire, il devait leur dire.
- Mur…phy…pu bani…
Et il ferma les yeux et s’évanouit.

xxx

Jasper ouvrit les yeux, la gorge ultra sèche. Il attrapa la gourde que Clarke lui tendit et but comme un fou.
- Pas si vite tu vas te rendre malade !
Mais Jasper s’en foutait. Boire voilà ce qu’il voulait. Boire. Puis il tourna les yeux et chercha Monty.
- Tu es le dernier à t’être réveillé, les autres sont déjà levés.
- Laisse moi deviner, fit Jasper d’une voix très rauque, Murphy a été le premier.
Puis il réalisa soudain :
- Murphy est là n’est ce pas ? Vous ne l’avez pas abandonné hein ?
- Il est là, c’est bon, pas de panique.
Jasper souffla de soulagement.
- Et tu as bien deviné Jasper, il a été le premier à se lever.
- Et ensuite il a grogné et s’est énervé contre quelqu’un.
- Bien vu.
Jasper eut un sourire tendre, puis il demanda :
- Monty va bien ?
- Oui. Il était à ton chevet y a deux minutes.
- Et Bellamy ?
- Il va bien aussi, il s’occupe d’expliquer aux autres pourquoi il a décidé que Murphy resterait avec nous. Sans doute parce qu’il a failli mourir avec vous.
- Sans doute… Répondit Jasper évasif.
Il recommença à boire, vida la gourde puis s’étira :
- Je meurs de faim.
Clarke lui sourit :
- C’est une bonne chose.
Elle lui emmena quelque chose à manger, ainsi qu’une autre gourde d’eau et Jasper se régala. Clarke en profita pour lui expliquer ce qu’il s’était passé de leur côté. Ils avaient très vite constater leur disparition, Octavia avait cherché son frère partout.
- Et toi aussi, elle était morte d’inquiétude.
Jasper sourit, flatté qu’on s’inquiète pour lui. Ils avaient aussi constaté la disparition de Monty et avaient commencé à les chercher. Ils supposaient qu’ils avaient dû, soit se cacher quelque part à cause du nuage, soit… Etaient morts à cause du même nuage et dans ce cas là ils avaient peur de ce qu’ils trouveraient. Puis ils s’étaient souvenus du bunker, un arbre était tombé sur la porte, il avait fallu se mettre à plusieurs pour libérer le passage. Et ils les avaient trouvés, et les avait aidé.
- C’est marrant, mais à part Murphy vous nous avez tous dis la même chose.
- Ah bon quoi ?
- Que Murphy n’était plus banni.
- Et lui il a dit quoi ?
- Il a dit quelque chose qui devait ressembler à « va crever princesse ».
Jasper éclata de rire.
- Ca lui ressemble bien.
Il finit de manger son repas, bu encore et finit par se lever. Jasper pratiqua quelques flexions, puis embrassa la tempe de Clarke :
- Merci tu m’as encore sauvé la vie et merci d’avoir sauvé celle des trois autres aussi.
- Merci à vous de ne pas être mort.
Jasper sourit, puis sortit de la tente.

Il aperçu tout de suite Bellamy. Il était debout et parlementait, défendant la cause de Murphy. Jasper avança droit sur lui et Bellamy lui sourit en le voyant, passant son bras autour de lui :
- Tu es réveillé ! Tu vas bien ?
- Oui.
- Tant mieux, comme tu mettais du temps à te réveiller on s’inquiétait.
Jasper claqua un bisou sur la joue de Bellamy puis se décolla de lui, les autres adolescents les regardaient bizarrement.
- Vous êtes trop mignons. Où sont les deux autres ? Demanda Jasper sans s’en préoccuper.
- Murphy est dans ma tente, j’essaie de le protéger, je ne veux pas que les autres me l’écharpent maintenant qu’on s’est réconcilié. Je crois que Monty est avec lui et l’empêche de ruminer.
- Je vais aller leur dire que je suis bien vivant alors. Bon courage pour convaincre tout le monde que Murphy n’est pas le connard qu’il montre et qu’il dit.
- Merci.
Jasper lui sourit, puis s’éloigna en direction de la tente indiquée. A l’intérieur il entendait Monty rire, ce qui était bon signe. Il entra et trouva Murphy entrain de chatouiller Monty.
- Je vois que vous vous amusez bien.
- Je me venge, fit Murphy. Ton pote est très chatouilleux lui aussi.
Jasper se pencha pour chatouiller Monty avec Murphy. Monty se débattait tant bien que mal en suppliant qu’ils arrêtent. Ils finirent par arrêter et Monty se releva, tout rouge et haletant, ce qui plu autant à Jasper qu’à Murphy. Même si pour Jasper c’était clairement écrit sur son visage, alors que Murphy se cachait bien mieux ce qu’il pensait sous son visage inexpressif.
- Content de voir que tu es enfin réveillé, sourit Monty en reprenant sa respiration.
- Ouais t’as pris ton temps, t’étais pas pressé.
Jasper leur sourit :
- Je suis heureux de voir que vous allez bien, moi aussi.
Murphy roula des yeux, mais Monty embrassa la joue de Jasper. Et quand Jasper tourna ses yeux vers Murphy, celui-ci abandonna et embrassa aussi sa joue.
- Un bisou de Monty et un de Murphy, j’ai vraiment bien fait de me réveiller.
Murphy posa une main exaspérée sur son visage :
- Je crois que je préférais quand tu te taisais.
Mais quand Jasper lui sourit, Murphy l’embrassa une deuxième fois.
Bellamy vint les rejoindre quelques minutes plus tard.
- Bon, j’ai l’impression qu’ils sont prêts à accepter à nouveau Murphy, mais il va falloir que tu te fasses petit.
- John. Lâcha Murphy.
Bellamy, Jasper et Monty tournèrent les yeux vers Murphy :
- Quoi ? Dirent-ils tous les trois en même temps.
- Appelez moi John.
- Alors tu préfères John ? Sourit Jasper vainqueur.
- Pas spécialement, mais je veux que pour vous ce soit différent.
Ils acquiescèrent.
- Okay John.
Et Bellamy de renchérir :
- Bien, donc appelez moi Bell.
- Tu viens de me voler mon idée, râla Murphy juste pour la forme.
Jasper éclata soudain de rire en disant :
- Moi c’est Jasper
Et Monty de renchérir, riant comme Jasper :
- Et moi c’est Monty !
- Bande de débiles, grogna Murphy.
Mais il rit avec eux.

Puis il y eut un moment de silence, où ils se regardèrent tous les quatre.
- Et maintenant on fait quoi ? Demanda John Murphy.
- J’en ai absolument aucune idée, rit Jasper. Ca vous dirait qu’on fasse un jeu ?

xxx

Ce n’était pas comme si Murphy, Monty, Jasper et Bellamy pouvaient expliquer ce qu’il se passait entre eux sans être pris pour des fous. Il n’y avait pas de bons mots pour raconter ce qui leur était arrivé. C’était facile de dire « on a eu peur, on a eu soif, c’était dur et tellement effrayant », c’était pas compliqué de raconter « Jasper a pleuré, Murphy a grogné, Monty a engueulé Bellamy et Bellamy a failli tuer Murphy », ça ils pouvaient.
Mais le reste ?
Les sentiments ?
Ils ne savaient pas. Ils avaient été pris par un moment de folie qui les avait rapproché, qui les avait liés, et tout le monde le voyait. Leurs proximités, cette manière qu’ils avaient de se sourire, ou de se parler en se tenant très près des uns des autres, comment parfois ils oubliaient qu’ils n’étaient pas seuls, leurs baisers échangés, les éclats de rire de Murphy qui restait pourtant de marbres quand il était avec d’autres. Mais personne ne comprenait.
Ils avaient été enfermés tous les quatre, Jasper et Monty avaient refusé de laisser Murphy et Bellamy s’enterrer dans leur solitude, chacun de leur côté, les attirant à eux. Et alors tout était devenu délirant, et maintenant ils étaient inséparables.

Octavia avait serré son frère dans ses bras, fort. Il lui avait rendu son étreinte, sa petite sœur était ce qu’il avait de plus précieux après tout. Jasper avait fait un pas en arrière quand elle avait voulu l’embrasser, soulagée de le voir vivant. Elle n’avait pas compris, puis avait vu sa main dans celle de Monty, elle s’était fait une raison, se doutant quelque part qu’il se passait quelque chose entre eux depuis longtemps.
Elle ne s’attendait pas à ce que tout à coup Murphy passe un bras autour de son frère et lui lance à elle un sourire arrogant. Mais elle ne fut pas au bout de ses surprises, quand plus tard elle vit Jasper et Murphy quasiment nez contre nez entrain de se parler d’un truc qui les faisait marrer ou quand Murphy embrassa la joue de Monty ou quand elle retrouva Jasper et Bellamy dans les bras l’un de l’autre ou quand Monty posa sa joue contre l’épaule de Bellamy…
C’était bizarre.
Bon ouais, c’était très bizarre.
Mais finalement … Pas plus que quand, avant, elle voyait deux filles sortir de la tente de son frère.
Ces quatre là s’aimaient ouais, c’était évident.
Et ils avaient l’air très heureux de ça.
Les voir rire tous les quatre comme des idiots à propos de quelque chose que seuls eux pouvaient comprendre, finalement, ça n’avait pas de prix.

Et c’était très bien comme ça.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)


Dernière édition par Maliae le Lun 15 Fév - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean and I, have a more profound bound


avatar

Jaaxely
Messages : 73
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: [Les 100 - spoil épisode 1x4] Polygone (3)   Lun 15 Fév - 5:59

Omg. Je crois que c'est la fic la plus parfaite que je n'ai jamais lue. En trois chapitres, en plus. Sérieux, c'est un plaisir de se lever et de lire ça. J'aurais jamais cru dire ça un jour, mais le Jurphontamy c'est absolument parfait. Sérieux omg, sensible comme je suis j'ai versé une petite larme. Je vais la lire. Jusqu'à la fin de mes jours, cette fic, tellement elle est parfaite. C'est triste, c'est drôle, et c'est tellement adoraaable ! ** Je m'en remet pas, si un jour on m'avait dit que j'aimerais le Jurphontamy je l'aurais pas cru. Mais j'adore ta fic, complétement, c'est beaucoup trop bien que quelqu'un comme toi qui écrive aussi bien ait décidé d'écrire sur ce ship.

Alors merci pour cette fic (à chapitre en plus, le rêve) qui était tout simplement parfaite ! <3 <3 <3 Je suis complétement fan de toutes tes fics ! <3 <3 <3

PS : "- Parce que t’as le sourire de celui qui fait une connerie et qui en est fier." Le moment qui m'a achevé. xDD

_________________

Tartiflette, Joséphine, Michacha, P'tit Caneton
Vous êtes entrain de pêcher Bell et Murphy dans un placard pendant que je fais des fractions avec ma gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Si vous rejoignez, Phineas et Ferb on va bien s'amuser !


avatar

Yuuki
Messages : 11994
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: [Les 100 - spoil épisode 1x4] Polygone (3)   Lun 29 Fév - 20:39

C'est sûr que ce chap est plus bizarre pacque y a dix fois plus de tendresse, et même si au débit c'était un peu bizarre, ben finalement ça passe crème. Les petits choupichoux. T'as envie de les patpater quand y ont super soif ;___;. Au moins leur dernier mot furent partouze.
*pan*
Mais j'ai bien aimé le passage avec Murphy et les frottages de cheveux xD
Et la fin. elle est très jolie la fin, elle est très douce, et sonne très juste <3

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Pudding \o/


avatar

Swato
Messages : 958
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Les 100 - spoil épisode 1x4] Polygone (3)   Jeu 10 Mar - 0:43

... alors ok c'était bizarre de les voir si tendres les uns envers les autres pour moi au début mais au final... *0* wow, ça me fait bizarre mais j'aime bien !

Jasper et Monty ont carrément entraînés Bell et Murphy ♡

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 902
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Les 100 - spoil épisode 1x4] Polygone (3)   Sam 12 Mar - 23:23

Et me voilà!

Le mot de la fic semble être "bizarre", vu les commentaires précédents. Bizarre, cela l'est certainement, mais ce mot n'a jamais été un défaut dans ma bouche, et cela ne va pas commencer maintenant, loin de là.^^

Oui c'est étrange, et assez incompréhensible. Mais c'est bourré de tendresse, et vrai au final. Il y a des choses que je ne comprends pas, des choses que je n'aurais pas faites je pense à leur place parce que je suis trop exclusive; mais cela ne veut pas dire que ce n'est pas un amour vrai.

C'est subtil et très beau. Merci. Smile

^^


Maeve

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Les 100 - spoil épisode 1x4] Polygone (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Les 100 - spoil épisode 1x4] Polygone (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les crossover de Kobato (attention spoil !!)
» Spoil Bleach chapitre 274
» L'épisode tant attendu.
» Qui est Himawari ? / Himawari Kunogi
» [SPOILER] Fin de l'épisode 2x15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: