AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Murphamy | Spoils S2 |•| Cours plus vite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dean and I, have a more profound bound


avatar

Jaaxely
Messages : 76
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Murphamy | Spoils S2 |•| Cours plus vite   Dim 10 Jan - 22:40

Fandom : The 100 ewi.

Prompt : J'ai envie de dire des mots.

PS : C'est un peu nul et il y a beaucoup de gros mots. Merci Murphy.

Oh bordel. Il ne savait pas ce qu'il avait fait pour mériter ça. Se faire enlever par des Natifs, encore, en pleine journée, alors qu'il était juste parti s'aérer un peu l'esprit ? Ça ne pouvait bien sûr arriver qu'à lui ça. Franchement, s'il survivait, il penserait à ne plus mettre un pied en dehors de ce foutu Camp Jaha. De toute manière, il n'allait certainement pas survivre. Ou alors il allait en baver, pour changer. Il en avait marre de toute façon, alors s'ils pouvaient le tuer ça l'arrangerait. Mais pour le moment, ils l'avaient simplement attaché à un arbre. Ils avaient du aussi lui coller quelque coups, étant donné qu'il avait mal à peu près partout. Il les entendait parler, aussi, mais bien entendu il parlaient leur foutue langue de sauvage. Pitié, achevez le. Il faisait nuit maintenant, et il faisait beaucoup trop froid. Il y avait un feu de camp pourtant, mais Murphy en était plutôt éloigné. Les Natifs les plus proches se situaient à plus de cinq mètres de lui, ça voulait dire qu'ils pensaient certainement qu'il n'arriverait pas à se détacher. Eh bien, il devait avouer qu'ils avaient raison. Il avait beau tirer sur ses liens, c'est à peine s'il parvenait à bouger. Alors il allait mourir de froid ou de faim ce soir, c'est ça ? Il n'avait plus sa veste ni son pull, il venait de s'en rendre compte. Oui, il allait sans aucun doute mourir ce soir. Chouette, il en aurait enfin fini.

« Murphy, surtout ne bouge pas et ne fais pas un bruit. »

Oh putain, lui qui pensait en avoir fini. Bellamy ? Encore lui ? C'était un blague ? Peut-être que les Natifs lui avaient fait bouffer un truc hallucinatoire.

« Blake, j'espère que tu as une bonne explicati-..

-La ferme. »


C'est si gentiment demandé. Murphy leva les yeux au ciel, mais obéit. Si Bell voulait tant le sauver que ça et jouer encore une fois le héros national, qu'il le fasse. Il s'en foutait tellement, maintenant, et se contentait de fixer les Natifs censés le surveiller, histoire de voir s'il n'allaient pas lui bondir dessus à tout instant. S'il ne se trompait pas, et d'après ce qu'il entendait, Bellamy était en train de couper la corde qui le retenait attaché. C'était dangereux et stupide. Une fois la corde tombée au sol, il sentit qu'on le tirait doucement derrière l'arbre. Oh, bonjour Mr. Tâches de rousseur.

« Pourquoi tu es venu jusqu'ici ? T'aurais pu me laisser crever.

-Parce que ce camp est le seul à ne pas avoir accepté le traité de paix, et tu sais bien qu'on a déjà eu cette discussion. Je ne t'abandonnerais pas. Maintenant, si tu veux parler, je propose de faire ça au camp, je n'aimerais pas risquer qu'ils ne se rendent compte de ton absence. »


Il approuvait. Maintenant qu'il était libéré, ça serait bien qu'il le reste encore un petit moment. Il s'en allèrent à pas légers, prenant soin à ne pas faire trop de bruit. C'était dur, spécialement pour Murphy qui, avouons le, commençait à trouver la situation un peu trop stressante. Il en avait marre, marre qu'il ne lui arrive que de la merde, marre de dépendre à ce point des autres. C'est pourquoi il n'avait pas vu la branche. En plus de ne pas l'avoir vu, il marcha dessus. Ce craquement sinistre fut presque immédiatement suivit d'une flèche qui vola juste à côté de sa tête, si près qu'il avait entendu l'air siffler dans son oreille.

« Merde. »

Et ils se mirent à courir. Ils ne savaient même pas où ils allaient, il savaient juste que s'ils s'arrêtaient ils allait sans doutes mourir. Ils entendaient les cris des Natifs derrière eux, les faisant courir encore plus vite. Il était en tête, et entendit Bellamy s'étaler par terre. Ah bah bravo ! Non, il n'allait pas l'abandonner ici, pas après tous ce qu'ils avaient traversé. Il jura bruyamment et se précipita vers le plus âgé qui tentait déjà tant bien que mal de se relever, et lui pris la main avant de le tirer, l'incitant à courir plus vite. Dans la pénombre, il parvint à trouver une grotte cachée par d'épais feuillages contre une montagne. Sans se poser plus de question, il s'y précipita.

Voilà, ils étaient à l'abris, plus rien ne pouvait leur arriver. Essoufflé, Murphy lâcha finalement la main de Bellamy et s'assit par terre, respirant de grandes bouffées d'air. Il ne se serait pas posé plus de question s'il n'avait pas entendu un bruit sourd derrière lui. Il se retourna rapidement, interloqué. Oh bordel, Bellamy venait de s'éclater au sol comme un cadavre. Murphy se rapprocha aussi vite qu'il le put, et retourna le jeune homme sur le dos

« Hey, Bellamy ?! »

Il respirait toujours et avait les yeux ouverts, c'était une bonne chose. Alors qu'est ce qui n'allait pas, bordel ?! Il se recula un peu, et détailla le corps du plus grand. Oh. Ohhh non. Une flèche. I-Il y avait une flèche plantée dans sa jambe.

« Merde. »

Qu'est ce qu'il devait faire ? Il n'était pas médecin ! Il ne pouvait décemment pas le ramener à l'Arche maintenant, pas en pleine nuit avec des Natifs potentiellement à leurs trousses ! Ça y est, il commença à paniquer. Ce fut pire quand il réalisa que Bellamy venait d'enlever la flèche de sa jambe lui même, grognant à cause de la douleur. Mais quel abruti !

« Non mais ça va pas ?! Tu veux pas non plus que je te laisses ici et que tu te démerdes ?!

- Poison.. Il y avait du poison au bout de la flèche... "


Pardon ? Du poison ? Comment pouvait-il le savoir..

« Ça fait bien plus mal qu'une flèche normale.. »

Bien sûr. Bien sûûûr. Bordel de merde. Pourquoi ne lui avait-il pas dit plus tôt, qu'il s'était pris une flèche ? Quand il était tombé, sûrement. Oh bon sang. Et la panique revenait.

« Calmes-toi Murphy.

- Comment veux-tu que je me calme ? Tu n'avais pas à venir me chercher, tu n'avais pas à te prendre une foutue flèche empoisonnée dans la jambe, c'est de ma faute, tu m'avais dit que je ne te perdrais jamais, comment veux-tu que je survive sans toi..? Tout le monde me déteste là bas, je n'ai que toi. Que toi, putain, et tu es le seul à être capable de se prendre une flèche empoisonnée.. C'est de ma faute, encore et toujours.. "


Il n'arrivait plus à s'arrêter de parler, c'est pourquoi Bellamy l'avait tiré sur lui et s'était mis à tracer des ronds dans son dos avec ses doigts.

« Calme toi. Ça va aller, d'accord ? Ce n'est pas de ta faute, je n'aurais pas du venir te chercher seul, c'était risqué. Mais ça va aller, demain on ira jusque l'Arche, et ils trouveront un remède. Compris ? "

Murphy hocha la tête. Il n'était absolument pas rassuré mais il n'avait rien d'autre à faire que de hocher la tête.

« Je t'aime, d'accord ? »

Il hocha encore la tête. Il aurait tant voulu répondre, il aimerait tant lui dire des mots exprimant tout l'amour et toute la reconnaissance qu'il ressentait à son égard. Mais il n'était pas encore prêt à ça, et préféra fermer les yeux en écoutant les battements de coeur rapides de Bellamy.



Le lendemain matin fut difficilement supportable. Murphy avait un mal de tête terrible, et il avait froid. Beaucoup trop froid. Quel fut son étonnement lorsqu'il tenta par instinct de se réchauffer contre le corps habituellement bouillant de Mr. Tâches de rousseur mais qu'il eut au contraire l'impression de se coller à un glaçon. Quelque chose n'allait pas.

« Bellamy ? »

Aucune réponse. Quelque chose n'allait vraiment pas. Il se redressa et jeta un coup d'oeil au visage dudit Bellamy. Il avait les yeux fermés, l'air paisible. On aurait pu croire qu'il dormait. Mais quelque chose ne tournait pas rond.

Bellamy ne respirait plus.

Pas besoin d'être médecin pour voir ça.

« Blake, ça suffit. Réveille toi... »

Ça ne pouvait pas arriver. Non. Non ! Il devait l'emmener jusqu'à l'Arche, ça ne devait pas se passer comme ça ! Il agrippa ses épaules et se mit à le secouer de plus en plus violemment. Tout ça, sans signe de vie du plus âgé.

« Putain Bellamy ! »

Sa voix s'était brisée, il ne pouvait simplement pas accepter ça. C'était impossible, Bellamy ne pouvait pas juste crever comme ça, il avait survécu à bien pire.

« S'il te plaît... »

Comme si ça allait servir à quelque chose de supplier. Non, ça ne servait plus à rien, il perdait tout ce à quoi il tenait réellement. Il n'avait même pas répondu à sa déclaration, il n'avait pas eu le courage de le lui dire, ce lâche qu'il était.

Maintenant, c'était trop tard, il n'avait littéralement plus que ses yeux pour pleurer, ce qu'il se fit un plaisir de faire. Il se déplaça jusqu'à un mur de la caverne tout en tirant le corps du brun, toujours pas décidé à le considérer en temps que cadavre, et ne fut faire autre chose que le serrer contre lui en le suppliant de revenir, les larmes coulant allègrement sur ses joues. Peut-être qu'un jour il trouvera la paix. Mais pour le moment, il abandonnait.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Murphamy | Spoils S2 |•| Cours plus vite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bonheur est dans le pré ? pas sûr !
» J'oubliais...t'a oublié?...on oublie vite....
» [AIDE] Batterie qui se decharge super vite, comment faire ?
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» cours technique femme et milonga art plus tango

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Jaaxely-
Sauter vers: