AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cupidon - Chapitre 9 - SPN, Destiel-Sam, pas de spoil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No one decides my fate, except me


avatar

Maeve
Messages : 948
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Cupidon - Chapitre 9 - SPN, Destiel-Sam, pas de spoil   Dim 10 Jan - 17:39

Fandom: Supernatural.

Disclaimer: Rien n'est à moi.

Prompt: C'est trop important pour toi.

Note: Ce chapitre m'a tuééééée... :'D

Bonne lecture!




Cupidon - Chapitre 9

.

Sam avait toujours sa main sur l'épaule de Terry. Il la fixait dans les yeux, parfaitement conscient de la présence de son frère non loin et du vrombissement perpétuel des abeilles dorées autour de lui, perdues et hagardes.

Après un silence de plusieurs secondes, quelque chose sembla remuer dans l'air, comme si le temps se remettait en route. Ou plutôt comme si Dean respirait de nouveau.

- Je... Je vous rejoins.

Sa voix était sourde, caverneuse comme s'il venait de se réveiller; ou comme si elle suffoquait de trop d'émotions. Ses pas s'éloignèrent dans la cuisine, et Sam relâcha un souffle un brin déçu. Il continua à étudier Terry cependant, fervent, déterminé à la convaincre.

Un frémissement parcourut la jeune femme, puis elle rejeta sa main d'un mouvement lent d'épaule. Sam la laissa faire.

Elle le dévisagea à son tour, comme à la recherche du plus petit signe de tromperie. Comme si elle craignait qu'il ne se payât sa tête ou recherchait en fait à accomplir un objectif caché.

Le seul objectif caché de Sam, c'était que Dean fût heureux aussi. Et accessoirement, si Sam pouvait ne pas mourir à cause des pouvoirs du Cupidon, ce serait bien.

- ...Tu es vraiment sérieux. Tu crois sincèrement que le fait d'avouer mes sentiments à Carla va rompre le sortilège qui l'emprisonne? On n'est pas dans un conte de fée, Sam, tu sais.

Sam rit légèrement, un brin gêné :

- Je le sais bien. Et je n'ai pas dit que cela allait rompre le sortilège.

Terry fronça les sourcils. Elle recula d'un pas, soudain un peu plus méfiante :

- Dans ce cas, qu'est-ce que ça va apporter?

- Cela pourrait l'ébranler.

Et c'était Dean qui lui avait montré cela. Dean, qui avait pensé au fait que si Terry agissait, ou s'il lui arrivait quelque chose, alors peut-être. Peut-être que Carla pourrait réagir et se libérer elle-même du sort. Et vu ce qu'il s'était passé à la brasserie quand Sam avait provoqué Carla vis-à-vis de ses fiançailles, il avait sûrement raison. Ces femmes étaient amoureuses l'une de l'autre, il n'y avait aucun doute là-dessus.

Dean en avait parlé comme s'il avait déjà vécu la situation. Et c'était le cas, pas vrai? Sam ne connaissait pas tous les détails, mais dans la crypte, Naomi n'avait-elle pas forcé Cas à se battre contre Dean? Comment l'emprise sur l'ange s'était-elle rompue, alors?

Les yeux de Sam s'écarquillèrent.

- Sam?

Sam ignora l'appel de Terry et se tourna vers la cuisine. On pouvait apercevoir par la porte entrouverte la silhouette de son frère, appuyée contre la table, un verre de quelque chose à la main. Il semblait plongé dans ses pensées, sa tête basse, ses yeux fermés. Mais les particules dorées étaient loin de partager son calme.

Elles clignotaient tout autour de lui, étoiles d'or explorant la pièce en traversant l'air. Elles s'agitaient en tous sens, mais par rapport à la première fois où Sam les avait observées, une certaine grâce les habitait maintenant. Une certaine paix.

C'était le mot. Dean, appuyé contre cette table, était toujours alourdi du poids du monde sur ses épaules. Mais pour la première fois depuis des années, il semblait presque paisible.

Et les étoiles, autour de lui, n'appelaient plus simplement Castiel. Elles le chantaient.

Elle priaient.

Sam hoqueta. L'âme de Dean priait toute entière parce que Dean le voulait, et il n'y avait aucun moyen pour Cas de ne pas entendre son appel. Aucun.

Le bruit d'une porte qu'on déverrouille attira leur attention à tous les trois. En quelques secondes, Dean était à nouveau près d'eux, tendu comme tout chasseur sur ses gardes et implacable.

La voix de Dean s'éleva, méfiante et dure :

- Tu attendais quelqu'un, Terry?

Terry secoua la tête sans quitter la porte des yeux :

- Non. Carla a déménagé depuis plusieurs jours, maintenant.

Elle ne laissa pas l'amertume colorer son ton. Son visage vide d'expression, Sam la vit sortir un poignard fin de sa poche, sa prise ferme sur le manche, un piège à démons gravé dessus. Probablement que la lame était également en argent.

La jeune femme fronça les sourcils.

- Il n'y a que Carla qui a les clefs. Si ce n'est pas elle...

Mais la porte s'ouvrit et c'était bien elle.

Terry se détendit aussitôt, mais Sam et Dean restèrent immobiles, sur le qui-vive. Dean avait de nouveau attrapé son shotgun et Sam avait sorti discrètement le poignard de Ruby.

Terry, elle, s'élança pour accueillir la jeune femme.

- Carla-

Dean l'arrêta d'un geste, la tirant d'une main sur l'épaule pour la remettre entre Sam et lui, légèrement en retrait.

Sam plissa les yeux. Carla avait vraiment l'air inoffensive, avec sa petite taille, ses longs cheveux noirs tombant en cascade et son air perdu. Elle devait revenir de la brasserie, elle portait encore son uniforme de travail.

Elle était toujours aussi ensorcelée, les serpentins de son âme flottant autour d'elle comme dans du formol, leur éclat doré terni et fade.

Terry ouvrit la bouche avec hésitation :

- ...Que fais-tu là?

Carla se tourna vers elle, mais seulement partiellement, mécaniquement. Comme si elle ne faisait qu'accorder de l'importance à une distraction futile, penchant la tête en direction de Terry avec la rigueur d'une aiguille comptant les secondes.

Sam vit Dean se raidir près de lui, et il le comprenait bien : il y avait quelque chose d'étrangement angélique dans l'attitude de Carla, dans le sens le plus alien du terme.

La voix de Carla s'éleva, aérienne, sans aucune inflexion; la voix d'un répondeur téléphonique pré-enregistré :

- Je suis sortie plus tôt du travail, je suis venue prendre mes affaires restées ici.

- Je vois...

Terry baissa la tête, et son visage tomba. La rivière de son âme, qui s'était précipitée vers Carla à son arrivée, arrosant gentiment sa joue, reflua vers Terry avec tristesse, s'efforçant de se faire la plus petite possible possible. Sa voix continuait d'appeler presque timidement, mais son ton aigu était une lame de souffrance pure :

Carla...

Les serpentins eurent un soubresaut. Carla fronça légèrement les sourcils.

Dean rencontra le regard de Sam, et Sam hocha la tête.

Dean agrippa l'épaule de Terry un peu plus fort, ramenant la jeune femme vers lui presque possessivement, protecteur.

Terry leva la tête vers lui, outrée :

- Qu'est-ce que tu-

Mais Sam l'arrêta. Il plaça une main sur son bras, apposa un doigt sur ses lèvres. Il la supplia silencieusement de leur faire confiance.

Et Terry étudia son visage, puis acquiesça.

Carla avait tout suivi du regard; le mouvement de Dean pour rapprocher Terry de lui, a priori contre sa volonté. Et la main de Sam sur son bras. Carla avait tout suivi du regard, son visage lisse, et remontait maintenant le bras de Dean pour rencontrer ses yeux.

- Toi. Le Dragueur.

Sam fixait Carla attentivement. Son expression avait à peine changé, des plis aux coins de ses paupières seuls pour trahir son ennui à la vue de Dean.

Dean lui offrit un sourire large et prédateur.

- Moi.

Il rapprocha de nouveau Terry de lui, plus brusquement. Elle dut se rattraper contre lui.

Le sourcil gauche de Carla tiqua.

Sam retenait son souffle.

Après quelques instants que Carla passa ses yeux rivés sur Dean, aussi rigide qu'une statue, son froncement de sourcil la seule chose trahissant son stoïcisme, Dean passa une main dans les cheveux de Terry. Une fois.

Terry frappa la main de Dean :

- Hé!

Mais cela fut suffisant pour que quelque chose craquât chez Carla. Elle avança d'un pas dans la pièce, puis un autre, et c'était ses mouvements les plus brusques depuis que Sam l'avait rencontrée, la porte d'entrée claquant derrière elle.

Elle s'immobilisa ensuite. Confuse. Comme si elle ne savait pas comment elle avait fait pour se retrouver si rapidement face à eux. Et Dean, ses yeux rivés dans ceux de Carla, caressa une fois de plus les cheveux de Terry et Carla grinça des dents :

- Que fais-tu ici, Dragueur? Ce n'est pas chez toi.

Les mots se voulaient atones, neutres, mais ils ne l'étaient pas. Les serpentins autour de la tête de Carla commençaient à s'agiter, sifflant doucement; ses poings s'étaient serrés.

Elle semblait incapable de détacher son regard de la main de Dean dans les cheveux de son amie.

Terry l'observait, ses yeux larmoyants. La rivière autour d'elle recommençait à couler paisiblement, essayant d'attirer les serpentins à elle :

- Carla...

Carla tourna de nouveau la tête dans sa direction; plus comme on sacrifie du temps à une distraction temporaire, mais comme on écoute une musique qui nous est chère, le corps une vague pour suivre chacun des sons.

Dean baissa sa main pour attraper celle de Terry dans la sienne.

- Je suis là parce que Terry m'a laissé entrer, mon frère et moi. N'est-ce pas toi, plutôt, qui n'est plus chez toi, Carla? N'as-tu pas déménagé?

Et puis, Sam comprit quelque chose. Une émotion dangereuse brilla dans les yeux de Carla, et Sam réalisa que peut-être qu'elle était très douce habituellement; mais elle restait une petite fille de sorcière, et là, Dean la provoquait alors qu'elle n'avait pas toutes ses facultés. En s'attaquant à ce qu'elle avait de plus précieux. Dans cet état, Carla était imprévisible.

Dean était en danger.

- Dean. Tu en fais peut-être un peu trop-

Dean ne l'écouta pas. Il s'avança d'un pas, déterminé, traînant Terry par la main qui protesta, son bras endolori. Les yeux de Carla se focalisèrent sur ce point précis, là où Terry frottait sa peau au-dessus de la prise de Dean, et son regard en se redressant crépita, plus si vide; les serpentins s'agitèrent comme des serpents.

Deux mots échappèrent simplement ses lèvres, grondant comme la foudre :

- Lâche. La.

Les lèvres de Dean s'étirèrent. Il relâcha Terry mais violemment, la poussant sur Sam.

Carla se jeta à sa gorge.

- NON!

Les cris de Sam et Terry ne firent qu'un. Dean n'avait pas réussi à esquiver sa prise et grimaçait, ses mains empoignant ses bras pour tenter de les écarter.

- Le sort... Sa force n'est pas... Normale...

Sam se précipita pour retenir Carla par derrière, un bras sous la propre gorge de la jeune femme. Il se pencha pour murmurer à son oreille, pressé et dangereux :

- Relâchez-le. Relâchez mon frère, Carla. Je ne veux pas vous faire de mal.

Mais Dean avait raison : le sortilège octroyait à Carla une force surhumaine. Elle donna un coup de pied à Dean, le balançant contre le mur et lui ôtant ce qui lui restait de souffle, puis elle agrippa Sam par-derrière et le souleva au-dessus de sa tête comme s'il ne pesait rien, l'envoyant rejoindre son frère, son crâne se fracassant contre le sol.

- STOP !

Carla s'immobilisa.

Terry la menaçait d'un révolver tombé de la poche de Sam. Elle tremblait, mais s'efforçait de raffermir sa prise, ses yeux pleins de larmes et la rivière de son âme en déroute.

- Carla, c'est moi. C'est moi...

Carla retrouva une posture neutre. Au garde-à-vous, comme un soldat. Elle cligna des yeux telle un robot :

- ...Terry?

Sa voix était toute petite. Un accroc dans la machine.

Terry lui sourit, à travers ses larmes. Elle l'avait rejointe, et posa une main sur sa joue, la glissant doucement dans ses cheveux emmêlés.

- Oui. C'est moi. C'est moi...

Il y eut un moment. Un moment où Carla cligna des yeux plus fort, et où ses pupilles semblèrent se focaliser, enfin. Un moment où le voile du sort se déchira, un sourire vrai naissant sur les lèvres de la jeune femme, les serpentins mêlés à l'eau or. Un moment de pur joie.

- Terry...

Terry laissa tomber le révolver. Depuis le sol, Sam poussa un soupir, essuyant le sang maculant sa tempe. Dean reprenait lentement connaissance dans ses bras.

Et puis, Dean poussa un grognement, ouvrant les paupières en toussant brusquement.

Et au son, Carla se tourna vers eux.

Et le sort prit de nouveau possession d'elle.

- Non.

A la vitesse de l'éclair, Carla se pencha pour saisir le révolver et le pointa sur Dean, une expression choquée sur son visage. Dean s'efforça aussitôt de s'éloigner de Sam mais Sam le retint, recontrant son regard.

Terry hurlait.

- Non. Non, Carla. Ne fais pas ça, ne fais pas ça !

Carla mit en joue Dean, ses yeux vides.

Et puis une lumière éblouissante les aveugla tous.

xxx

xxx

Quand la vision de Sam s'éclaircit, Cas se tenait au milieu du salon, Carla inconsciente dans ses bras.

- Qu'est-ce que vous avez fait? Lâchez-la, lâchez-la!!

Cas se tourna vers Terry, qui le menaçait de son poignard. Il pencha la tête sur le côté :

- Elle est simplement endormie...

Terry ouvrit des yeux exorbités. Cas déposa Carla sur le canapé, et Terry se précipita vers elle, des sanglots déchirant sa gorge.

Cas se tourna vers eux.

Sam essaya de lui sourire, mais son crâne était une plaie vivante et sa joue gauche le cuisait :

- Joli timing, Cas.

Cas s'approcha d'eux, mais presque avec hésitation :

- J'ai entendu les appels de Dean...

Sam cligna des paupières. Il se tourna vers son frère, qui essayait de s'asseoir douloureusement à ses côtés :

- Dans la cuisine, tu étais bien en train de prier, alors.

Dean ne rencontra ni son regard, ni celui de Cas.

Cas sourit simplement en réponse, lentement. Il combla les derniers pas les séparant, la main tendue vers Dean pour le guérir, mais Dean l'arrêta en saisissant doucement son poignet. Il ne leva les yeux qu'à ce moment, enfiévré, sa voix cassée :

- Guéris Sam d'abord. Il s'est fracassé le crâne sur le sol.

Sam se renfrogna aussitôt :

- Comme si toi, il ne t'était pas arrivé la même chose contre le mur.

- Moi, je n'ai pas essayé de me faire tuer avec mon frère.

- Comme si si on m'avait visé moi et que tu n'avais pas pu me sauver, tu n'aurais pas fait pareil-

- Sam. Dean.

Ils s'interrompirent. En se tournant vers Cas, Sam fut surpris par la véhémence de son regard, ardent soudain, animé d'une colère divine et grondante.

Cas prit bien soin de les clouer l'un après l'autre de sa Fureur Juste, et Sam réprima un frisson.

Cas énonça les mots lentement. Implacable :

- Personne. Ne va. Mourir. Pas comme ça. Vous êtes trop importants, vous-

Cas s'interrompit. Il baissa les yeux un instant, puis harponna Dean :

- Vous êtes importants pour moi. Je ne vous laisserai jamais mourir ainsi. Et le jour où vous mourrez, je...

Là, il fixa Sam, plaidant, plaidant. Le suppliant de comprendre.

- Je serai là. A vos côtés.

La gorge de Sam se noua. Il rit, sourd, puis donna un coup affectueux sur l'épaule de Cas, jurant de le prendre dans ses bras dès qu'il aura retrouvé ses forces :

- Bien sûr. Tu fais partie de la famille, Cas.

Dean ne dit rien. Cas tourna ses yeux vers lui, comme pour le défier de réagir, mais Dean resta muet.

Et puis, un petit sourire naquit sur ses lèvres, à peine tremblant :

- ...Bon boulot, Cas. Tu nous as sauvés, là.

Cas se figea. Mais ce fut assez pour que ses lèvres se redressassent lentement, assez pour que son aura gazeuse flashât or de plaisir.

- Merci, Dean.

Dean se laissa soigner docilement, puis il se leva. Avant de rejoindre Terry, il sembla hésiter puis tapa l'épaule de Cas en remerciement, une fois, deux fois.

Trois.

Sam secoua la tête pendant que Cas le soignait. Dean rencontra son regard et les particules dorées rosirent.

Dean se retourna brusquement dans un reniflement, s'éloignant, les mains bien enfoncées dans ses poches.

Sam ricana.

Cas fronça les sourcils :

- Tu es sûr que ça va, Sam?

Sam mentit. Dean était incorrigible mais venait de rougir et Terry et Carla étaient sauves, l'état émotionnel de Sam était au beau fixe. Cas venait de soigner ses blessures, alors physiquement parlant, cela allait aussi.

Mais Sam avait toujours l'impression de flotter. Et l'impression qu'on secouait sa cervelle pour en faire de la purée.

Sam lui offrit un sourire large :

- Bien sûr, Cas. Grâce à toi.

Cas fronça un peu plus les sourcils. Il se tourna en direction de Dean, qui contrôlait l'état de Carla et essayait d'apaiser Terry. Terry lança à l'ange un regard particulièrement méfiant depuis l'arrière du canapé.

Le front de Cas se plissa :

- Cette femme aux cheveux mauves... Elle ne te fait pas penser à Dean?

Sam étouffa un nouveau rire. Et puis, l'expression de Cas changea en observant Carla, devenant plus gardée. Plus confuse.

Sam s'appuya d'une main sur l'épaule de Cas.

- Cas?

Cas ne se tourna pas vers lui. Bien.

- Sam. Ce sortilège, ce n'est pas un Cupidon qui l'a lancé, il est beaucoup trop fort. C'est un Archange.

Sam essaya d'enregistrer ses mots. Vraiment, il essaya. Il avait l'impression que c'était important.

- Cas. Finalement, je crois que je ne vais pas très...

Il ne put finir sa phrase.

Avant de perdre connaissance, la dernière chose qu'il vit fut les yeux affolés de Cas, avec, dans le fond, les cris de Dean qui résonnaient comme des tambours à ses oreilles.

XXX

A suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1011
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: Cupidon - Chapitre 9 - SPN, Destiel-Sam, pas de spoil   Ven 5 Fév - 0:53

OH MY GOOOOD NAOOOOOONNNN !! C'est trop cruel de finir sur un chapitre comme ça, comment je vais faire pour dormir moi maintenant !? PAUVRE SAMMY !!!

Bon, j'ai un peu d'espoir pour Dean et Cas maintenant mais si Sammy tient pas le coup, ça va être dur v_v". Bref, j'espère qu'ils vont tous s'en sortir, le nouvel élément avec l'archange me pose question, j'espère que Terry et Carla vont bien aller aussi ><"

J'adore ! Je veux la suiiiiiite <3

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1881
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: Cupidon - Chapitre 9 - SPN, Destiel-Sam, pas de spoil   Sam 6 Fév - 2:02

NON CEST QUAND MEME PAS GABRIEL QUA FOUTU TOUT CE CARNAGE? oh purée de bois... Petit con.
SI CEST LUI NON MAIS... petit con !
Pauvre Sam purée :'(:'(
et faut que Dean fasse du bruit au moment où ça allait marcher pour Terry et Carla non mais roooh.
Enfin le moment fraternel guuuh
j'adore le "soigne le lui d'abord" "non lui d'abord" aha c'est mignon ça <3

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cupidon - Chapitre 9 - SPN, Destiel-Sam, pas de spoil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cupidon - Chapitre 9 - SPN, Destiel-Sam, pas de spoil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Cupidon - Tome 2: Philtre d’amour [Malik & Cauvin]
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maeve-
Sauter vers: