AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cupidon - Chapitre 7 - SPN, destiel-sam, pas de spoil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No one decides my fate, except me


avatar

Maeve
Messages : 948
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Cupidon - Chapitre 7 - SPN, destiel-sam, pas de spoil   Sam 9 Jan - 16:34

Fandom: Supernatural.

Prompt: Tu t'es fait avoir.

Disclaimer: Rien n'est à moi.

Couple: Destiel et Sam présent.^^

Note: La suite! Je ne sais pas exactement dans quoi je m'embarque, ahaha. :'D

Bonne lecture!




Cupidon - Chapitre 7

.

Terry referma la porte derrière eux et les dévisagea encore un moment avant de finalement les autoriser à s'asseoir sur les canapés du salon. La table basse débordait de bijoux soigneusement étiquetés à la main, brillant sous la lumière douce du plafonnier, le cuir ou l'étole noire qui pouvaient les composer soigneusement découpés, les chaînes magnifiques. Les motifs gothiques classiques étaient là - têtes de mort, bracelets à piquants, croix - mais la délicatesse de leur confection leur donnait un certain raffinement.

Dean s'arrêta avant de s'asseoir et siffla, étudiant les bijoux :

- Wow. C'est du beau travail, pour un simple hobby.

Terry rétrécit ses yeux avec un mélange de méfiance et de perplexité, comme si elle n'était pas sûre que c'était un compliment.

Sam toussa derrière sa main, peut-être un peu plus longtemps qu'il ne l'aurait fallu.

- Ne l'écoute pas. Il est loin d'être le roi du tact.

Dean ouvrit la bouche comme pour ajouter quelque chose mais Sam lui donna un coup de coude, le poussant à s'asseoir. Dean plissa les lèvres avec mauvaise humeur, et les particules autour de lui grondèrent, s'éloignant de Sam en boudant ouvertement.

Sam secoua la tête en camouflant un sourire. Dean le fixa avec suspicion mais Sam l'ignora, se tournant vers Terry :

- Tes bijoux sont superbes, Terry. Tu as des doigts de fée.

Terry se dandina sur le canapé avec gêne, ses joues légèrement colorées face à son ton sincère, la rivière autour d'elle se repliant sur elle-même.

- 'Faut pas exagérer non plus...

Sam lui offrit un sourire large. Dean roula des yeux.

Terry toussa, vrillant son regard dans celui de Sam, puis Dean, avec sérieux :

- Enfin... C'est pas pour ça que vous êtes là, pas vrai?

Le sourire de Sam se fana. A ses côtés, Dean semblait nonchalant mais la poussière autour de lui le trahissait, entièrement focalisée sur Terry.

Sam ouvrit la bouche :

- Non. Ce n'est pas pour ça...

Terry croisa les bras sur sa poitrine, comme pour dresser une barrière entre eux. Ses yeux pomme ne le quittaient pas, intelligents et perspicaces :

- Qu'est-ce qui vous amène dans un trou aussi perdu que notre bonne vieille Joliville?

Dean se rapprocha d'elle, ses bras sur ses genoux :

- Avez-vous remarqué quelque chose d'étrange ces derniers temps, dans cette ville?

- Vous voulez dire, en dehors de tous ces amoureux sortis d'on-ne-sait-où, de tous ces mariages brutaux, de ce brusque "bonheur" étouffant? Non, rien de particulier.

Dean resta bouche bée. Sam rit, tapotant le genou de son frère :

- Ton problème, Dean, c'est que tu continues de sous-estimer Terry.

Sam se plia soudain en deux, secoué d'une quinte de toux. Dean se précipita vers lui pour mettre la main sur son front, taper sur son dos.

- Sammy, Sammy? Respire mon grand, doucement...

Sam inspira à fond et expira contre l'épaule de Dean. Il se concentra sur l'air entrant et sortant de ses poumons, ferma les yeux en essayant d'imaginer ses alvéoles pulmonaires se gonfler et se contracter, et continua ainsi jusqu'à ce que sa toux se calmât.

Les abeilles dorées de l'aura de Dean vrombissaient autour de sa tête, comme prêtes à attaquer quelque chose. L'adrénaline transformait la prise de son grand frère en étau autour de lui, comme si en le gardant dans ses bras, il pouvait le protéger du monde. Cela fit sourire Sam alors même qu'il donnait un léger coup à Dean pour être relâché, tapotant maladroitement son épaule.

- Je vais bien. C'est passé.

Dean lui jeta un regard sceptique et débordant d'inquiétude. Les particules appelèrent Cas plaintivement, et Sam savait que cette fois-ci, c'était pour qu'ils fussent deux à veiller sur lui.

- ...Wow.

Les deux frères se tournèrent vers Terry. Elle les regardait, ses yeux arrondis :

- Ca, c'était de la toux violente. Ca va aller, Sam? Tu veux que j'appelle les secours?

Sam fit aussitôt de grands gestes dans sa direction pour l'en dissuader. Dean reprit sa place à ses côtés, légèrement plus près de lui qu'avant l'incident.

- Non, non! C'est bon, ne t'en fais pas, Terry! C'est sous contrôle.

Sam sentit le regard flamboyant de Dean sur lui à ces mots et n'avait pas besoin de se tourner vers lui pour connaître sa réaction. "Contrôle", hé? Comme l'Apocalypse était sous notre contrôle, pas vrai, Sam?

Sam déglutit. Il reprit la conversation comme s'il ne s'était rien passé, ignorant les abeilles en colère que Dean semblait irradier par tous les pores de sa peau :

- Cela a été si brusque que ça, le changement dans la ville?

Terry renifla :

- Tu plaisantes? On était comme d'habitude, puis le lendemain, c'est comme si soudain tout était devenu rose. La radio n'a fait que passer des chansons d'amour. La télé n'a fait que passer des séries mièvres, le journal télé est devenu joyeux. Je me suis levée, et mes voisins, Mr Jones et Mr Martin, m'ont amené une tarte aux pommes qu'ils avaient cuisinée à deux. La veille, ils avaient menacé de se faire un procès et on avait dû appeler la police pour les séparer parce qu'ils n'arrêtaient pas d'hurler.

Terry reprit son souffle. Elle fixa Sam avec sérieux :

- Sam. Tu vois dans les Disney, ce moment où la princesse finit toujours par parler avec des animaux?

Sam hocha la tête tandis que Dean fronçait les sourcils. Maintenant qu'ils y prenaient garde, on entendait les oiseaux chanter très fort, dans cette ville. On aurait dit qu'ils étaient en ce moment même en train de faire la fête juste sous les fenêtres de Terry.

Sam se tourna vers la fenêtre à cette pensée, et Terry l'encouragea :

- Oui. Va ouvrir la fenêtre.

Sam se leva et obéit.

La fenêtre donnait sur une arrière-cour entourée d'immeubles et les oiseaux ne faisaient pas que chanter, ils volaient d'une fenêtre à l'autre, se posant sur les doigts des habitants enjoués qui les observaient et chantaient avec eux, des sourires tellement étirés sur leurs lèvres que Sam en grimaça de douleur. Leurs voix se mêlaient en un orchestre désaccordé, le voisin le plus proche d'eux roucoulait comme un pigeon. Sur le sol, des lapins et des rats dansaient. Sur le bord du balcon, une limace avançait et Sam aurait pu jurer qu'elle se dandinait au son de leur chanson.

Sam referma la fenêtre.

Dean s'était levé à son tour et l'observait avec inquiétude :

- Sammy, ça va? Tu es tout pâle.

Sam se tourna vers Terry. Celle-ci souriait, désabusée et amère :

- C'est comme ça depuis trois semaines...

Sam retourna s'asseoir sur le canapé.

- Comme cela se fait que tu n'es pas affectée?

Du coin de l'oeil, Sam aperçut Dean se diriger vers la fenêtre. Terry haussa les épaules :

- Je n'en ai aucune idée. Ce que je sais en tout cas, c'est qu'on n'est pas nombreux à ne pas être touchés. Même Carla, elle...

Terry se tut, baissant les yeux. Dean ouvrit la fenêtre, tint deux secondes puis la referma en serrant le loquet, fort.

Sam continua d'une voix douce, essayant d'accrocher le regard de la jeune femme :

- Qu'est-il arrivé à Carla? Qu'est-ce qu'il s'est passé?

Dean revint vers eux, sa démarche robotique et son teint légèrement verdâtre. Les particules se cachaient derrière lui en tremblant.

Sam leva les yeux au ciel. Dean avait toujours été prompt à exagérer.

Terry l'observait avec intensité :

- ...Vous n'êtes pas du FBI, pas vrai? J'adore X-Files, mais je pense pas qu'une section du FBI soit sérieusement dédiée aux événements surnaturels. Aux extraterrestres, à la rigueur, mais...

Dean l'interrompit :

- Qu'est-ce qui vous fait penser qu'on a affaire à un événement "surnaturel"?

Terry lui lança un regard torve, que Dean affronta sans ciller. Sam avait l'impression d'assister à un combat entre deux Deans, Terry ressemblant étrangement à son frère à cet instant.

Terry haussa de nouveau les épaules, lentement, sur ses gardes. Elle répondit à Dean d'une voix sèche ne laissant aucune place au doute :

- Carla ne se serait jamais fiancée au patron de la brasserie autrement. Elle déteste ce type.

Dean fronça un sourcil :

- Pourquoi?

Terry eut un rictus sardonique :

- Parce qu'il est misogyne, raciste, qu'il la fait trimer pour une misère et qu'il l'a déjà harcelée sexuellement au travail. Il a menacé de virer Carla si elle portait plainte.

Terry se tourna vers Sam :

- C'est une ordure cupide, aussi. La famille de Carla est riche. Se marier à elle est une aubaine, pour lui.

Sam se souvint brusquement de la couleur de l'âme du patron, la première fois qu'il était entré dans la brasserie : aussi noire que le pétrole, sans une once de doré.

Ses yeux s'arrondirent :

- Wow...

Terry rétrécit les siens. La rivière rouge et or, autour d'elle, grondait, ses poings se serrant, et Sam n'avait aucun doute quant au fait qu'elle aurait bien aimé pouvoir étrangler son patron si elle avait pu.

Dean reprit, avec une voix étrangement douce, quelque chose de compatissant dans le regard :

- Terry... Pour tout comprendre et pour pouvoir faire quelque chose, il faut vraiment que vous nous parliez de Carla.

Sam fixa son frère avec surprise, mais Dean ne se tourna pas vers lui, focalisé résolument sur la jeune femme.

'Cas', dirent les particules, une fois, dans le vide, et oh. Sam étudia de nouveau Terry et vit un peu plus encore de son frère en elle, dans ses yeux verts intelligents et méfiants, dans sa fausse nonchalance, et l'auto-flagellation inscrite dans sa peau jusqu'au bout de ses lèvres.

Terry tendit la main pour prendre un chewing-gum, le paquet posé sur la table, et Sam vit ce geste pour ce qu'il était : une tentative de camoufler le tremblement de ses doigts.

Terry enfourna le chewing-gum dans sa bouche et ne regarda aucun d'entre eux, faisant cliqueter ses bracelets :

- Un matin, Carla s'est réveillée et était amoureuse du patron. C'est tout. Alors qu'elle le maudissait encore la veille.

Dean fronçait les sourcils, et Sam le voyait d'ici perdre patience alors il enchaîna à sa place :

- En dehors du fait que cela semblait... "brutal". Est-ce qu'il y avait autre chose de bizarre dans son attitude? Est-ce que quelque chose d'autre a changé?

Terry se tourna vers lui et Sam grimaça. La rivière se laissait couler autour d'elle, abattue, comme si elle pleurait.

Terry cligna des yeux :

- Elle...

Elle baissa la tête, observant ses poignets et les bracelets qui les ornaient.

- Elle adore confectionner des bijoux avec moi, vous savez? Mais depuis ce jour où elle s'est réveillée "amoureuse", elle n'en a plus fait un seul. C'était comme si... Tout s'était éteint pour elle, à part le patron. Moi y compris-

Terry s'interrompit brusquement, serrant les dents, ramenant ses bras contre elle. Dean tendit une main pour la poser sur son épaule mais elle le repoussa brutalement, ses yeux étincelants :

- Non. Je veux pas de ta pitié.

Dean n'insista pas. Il se recula en continuant de l'observer. Son expression était totalement illisible, les particules figées.

Sam lui jeta un coup d'oeil inquiet avant de se tourner de nouveau vers Terry. Elle poursuivit, balançant ses jambes et faisant une bulle avec son chewing-gum :

- C'est comme si elle était devenue un robot. Elle a plus goût en rien, y'a que lui. Et ses yeux sont si vides, comme si on lui avait lavé le cerveau.

Dean se pétrifia. C'était discret, mais Sam le connaissait trop bien pour ne pas le remarquer, et de toute manière les particules ne laissaient place à aucun doute, courant dans tous les coins de la pièce, cherchant Cas à présent plus que jamais.

Dean sembla faire un effort pour déverrouiller ses mâchoires. Sa voix était atone :

- Vous avez essayé de lui faire entendre raison?

Terry se tourna vers lui, et pour la première fois, quelque chose s'adoucit sur son visage en étudiant Dean, comme si elle y reconnaissait quelque chose :

- Bien sûr. Je lui ai parlé. ...J'ai essayé de lui montrer que c'était ridicule qu'elle soit amoureuse, alors qu'elle le détestait encore la veille et qu'on parlait de démissionner et de monter... notre propre entreprise.

Terry baissa la tête, un sourire amer aux lèvres :

- Un joli rêve... J'ai essayé de lui redonner goût aux choses, de lui faire ses plats préférés, de l'emmener à ses endroits préférés. Rien à faire. C'était Oliver, Oliver, Oliver...

Quelque chose luisa dans les yeux de Dean et Sam en eut marre, il attrapa le regard de Terry, se rapprochant, ses sourcils plissés de détermination :

- Lui as-tu parlé de tes sentiments pour elle?

La gorge de Dean émit un hoquet. Il tourna une expression choquée vers lui, et Sam aurait pu rire car Terry le regardait avec exactement les mêmes émotions sur son visage : incrédulité et stupéfaction et tellement, tellement de haine pour elle-même.

Dean tenta d'attraper son bras, pour l'arrêter. Un petit "Sam" échappa ses lèvres, perdu et suppliant, mais Sam rejeta sa main et concentra toute son énergie sur Terry. L'aider elle, c'était aider Dean.

Les yeux de Terry s'écarquillèrent encore, l'affolement noyant ses iris.

- Géant Vert, qu'est-ce que tu ra-

Sam roula des yeux.

- Voyons. J'ai bien vu comment tu la regardais.

Dean s'étouffa. Il devint rose jusqu'à la racine de ses cheveux et quelques particules explosèrent en gerbes d'or dans la pièce. Terry lui jeta un coup d'oeil cisconspect avant de fixer de nouveau Sam.

A sa décharge, elle était moins rouge que Dean, même si cela jurait avec ses mèches mauves, et l'or de la rivière de son âme ne faisait que briller un peu plus fort au lieu d'exploser partout.

- ...Je. Hum.

Sam ne cilla pas, buté. Il entendit Dean soupirer à côté de lui.

Terry laissa son regard courir sur le sol puis se releva brusquement, sourcils froncés :

- Ok. Je l'aime et alors?? T'as un problème avec ça??

Oups.

Il y eut un blanc de quelques secondes, le temps pour Sam de réagir. Il s'empressa de la rassurer :

- Non, non, pas du tout! Ce n'est pas ce que je voulais dire! Tu peux te rasseoir...

La rivière était secouée par un ouragan. Terry darda ses yeux flamboyants vers Dean :

- Il est sérieux, promis! Aucun problème!

Sam se tourna vers son frère, surpris. Dean n'osait pas totalement rencontrer son regard :

- Enfin, je... Crois?

Sam le dévisagea quelques instants. Puis, il soupira, souriant :

- Idiot... Bien sûr, que je n'ai pas de problème avec ça.

Il frappa son frère à l'épaule, joueur. Dean lui rendit le coup, mais Sam pouvait voir que ses traits s'étaient détendus, sa posture moins gardée.

Terry cligna des yeux, puis se rassit :

- Vous parlez toujours de moi et Carla, ou vous parlez de Dean?

Dean manqua s'étrangler de nouveau. Sam l'ignora joyeusement :

- On a fini de parler de Dean. On parle de nouveau de toi.

Dean le fusilla du regard.

Terry les étudia encore quelques instants, puis rit :

- Vous faites une sacrée paire de frères.

Si elle savait...

Terry reprit lentement son sérieux, puis jeta un coup d'oeil inquiet à Sam. Celui-ci l'encouragea d'un hochement de tête. A leurs côtés, Dean observait la tapisserie mais Sam pouvait voir la poussière jaune et or voler autour de Terry, manifestant son intérêt à sa manière.

Terry prit une grande inspiration :

- Non. Je n'ai pas parlé de mes sentiments à Carla.

Dean, qui jouait avec ses doigts, s'immobilisa. Carla, chanta la rivière, et en réponse les particules d'or revinrent près de Dean, enfouissant Cas contre sa peau.

Sam prit un ton léger, comme pour ne pas effrayer un animal - ni Terry, ni Dean :

- Et pourquoi ça?

Les yeux pomme de Terry se plissèrent, une haine d'elle-même luisant dans ses iris comme un poignard. Un sourire se dessina sur ses lèvres, lent et tordu :

- Parce que je ne la mérite pas.

xxx

xxx

Dean s'était figé, pour la énième fois depuis qu'ils parlaient à Terry, mais Sam n'en avait que faire. Que faire.

- Terry-

Mais Terry l'interrompit d'un geste de la main, ses yeux sérieux :

- Géant Vert. Je t'aime bien, mais on se connaît depuis, quoi, trois jours? Tu me connais pas autant que moi-même.

Sam se mordit la lèvre. Il n'allait pas abandonner aussi facilement.

Il ignora le mal de tête qui se faisait plus intense, puis la fusilla des yeux :

- Je te connais assez pour savoir que tu es une fille bien.

Et Terry lui rit au nez. Au nez. Elle éclata de rire, et le toisa avec un dégoût d'elle-même qui lui rappelait tellement Dean que son coeur se fissura en deux :

- Ca. C'est la meilleure.

Sam s'apprêta à rétorquer, mais se tut quand Dean posa une main sur son épaule, , son regard soudain dur comme du granit focalisé sur la jeune femme :

- Tu t'es fait avoir, Sam. Elle est pas nette.

Terry plissa les yeux en les observant l'un après l'autre :

- Et vous, je comprends pas comment vous avez pu espérer pouvoir vous faire passer pour le FBI. Chasseurs.

XXX

A suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normal people scares me


avatar

Swato
Messages : 1011
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: Cupidon - Chapitre 7 - SPN, destiel-sam, pas de spoil   Ven 5 Fév - 0:30

Oula... Ça vire au drame !
En tout cas, Terry est au moins aussi bouché que Dean, ça en devient frustrant !
J'ai adoré, je continue tout de suite ma lecture Smile

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Run for it


avatar

Maliae
Messages : 1881
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: Cupidon - Chapitre 7 - SPN, destiel-sam, pas de spoil   Ven 5 Fév - 11:24

Sam qui parle à la fois à Terry et à Dean.
Et sans doute que Terry ne mérite pas Carla Very Happy mais même comme ça, c'est pas à elle d'en décider.
La fin est super brutale. La réaction de Dean ôO

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cupidon - Chapitre 7 - SPN, destiel-sam, pas de spoil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cupidon - Chapitre 7 - SPN, destiel-sam, pas de spoil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Cupidon - Tome 2: Philtre d’amour [Malik & Cauvin]
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maeve-
Sauter vers: