AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Supernatural - pas de spoil] La première fois qu'on se manque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
On a eut pleins de belles journées, mais on a un seul Perry


avatar

Maliae
Messages : 1657
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: [Supernatural - pas de spoil] La première fois qu'on se manque.   Dim 13 Déc - 21:49

Fandom : Supernatural
Prompt : Il soupçonne. Non. Il sait.
Note : Dean/Sam, un peu triste je crois, pas trop bien sinon.

***

L’orage faisait moins de bruits que cette porte qui avait claqué, faisant disparaître Sam. Le silence était moins silencieux que le vide que son absence laissa.
Dean soupçonnait… Non. Il savait que c’était la faute de John si Sam était parti, mais John était le chef, alors Sam était forcément en tort. Sam aurait dû obéir.
Mais peu importe à qui incombait la faute, le problème c’était que Sam n’était plus là. Sam était absent.

L’absence de Sam c’était comme un courant d’air qui se logea dans le cou de Dean, réfrigérant tous ses os, et l’empêchant de ne jamais se réchauffer. Dean avait été tellement naïf, il avait cru que Sam serait toujours là, que Dean marcherait toujours dans son ombre pour le protéger. Qu’il entendrait dans les silences de Sam « tu es mon frère » et dans ses mimiques agacés « t’es chiant mais je t’aime quand même ». Son absence c’était angoissant, qui le connaissait mieux que Sam ?
Pas John.
John pensait connaître Dean, le Dean qu’il avait formé, le Dean qui était le soldat de ses chasses et qui obéissait à ses ordres.
Il ne connaissait pas vraiment Dean. Celui qui avait enfouit en lui trop de secrets, et une partie complète de ce qu’il était réellement. Sam, lui, savait que Dean était plus que ce qu’il montrait, qu’il ne fallait pas se contenter de gratter. Qu’il fallait y aller à la pelle.
Tout ça Sam le savait.

Dean se sentit plus seul que jamais. Il avait beau voir du monde, coucher avec des femmes, peut-être même tomber amoureux une fois, il avait beau être avec son père, il ressentait de la solitude. Il avait l’impression parfois d’entendre Sam parler dans l’Impala, il se retournait et Sam n’était pas là, et c’était comme rentrer dans l’eau glacé. Sam n’était pas là.
Parfois John s’énervait, quand il n’était pas satisfait par Dean.
- Sam aurait su lui.
Cela devint sa rengaine. Sam aurait su. Sam aurait fait mieux. Mais Sam n’était pas là, Sam était parti, Sam était allé faire sa vie et ne reviendrait jamais. Il l’avait juré. Jamais. Dean avait son numéro de téléphone. Combien de fois par jour il le regardait en se disant qu’il pouvait appeler ? Envoyer un message ? Mais il ne le faisait pas.
Peut-être que c’était la meilleure chose qui pouvait arriver à Sam. Il allait pouvoir faire sa vie, une vie normale, sans monstre, sans chasse, une vie heureuse. C’était ce que souhaitait Dean pour Sam. Même si son absence l’étouffait. Même s’il lui arrivait de le chercher la nuit. Même s’il l’aurait voulu près de lui.
Et son père lui rappelait l’absence de Sam.
- Sam se serait mieux débrouillé.
Dean était jaloux aussi, Sam avait claqué tout seul cette foutue porte, que fallait-il qu’il fasse pour que son père soit fier de lui ? Pourtant au-delà de la jalousie, Dean avait simplement envie que Sam revienne.

Sam faisait sa vie. Est-ce que Dean lui manquait au moins un peu ? C’était ce que se demandait Dean. Est-ce que s’il débarquait dans sa vie, Sam l’accueillerait ? Lui dirait « Dean, mon frère », les bras grand ouvert ?
Dean imaginait ça de mille façons. Les mauvaises, les bonnes. Les pires. Les meilleurs. Dans les meilleurs, il vivait avec Sam. Sam avait une femme. Dean avait une femme. Ils avaient une vie normale. Ils étaient toujours aussi proches. John étai fier d’eux. John donnait une tape sur l’épaule de Dean et lui disait « je suis tellement fier de toi ».
Dans les pires, Sam ne le reconnaissait même pas, comme s’il n’avait même jamais existé. C’était surtout ça qui empêchait Dean d’aller le voir.

xxx

Sam fit sa vie. Rencontra Jess. Tomba amoureux. Il se sentit libre pour la première fois. Libre de faire ce qu’il voulait, libre de laisser son passé derrière lui. Et libre il l’était, même s’il lui arrivait parfois de chercher des monstres dans le noir, de sursauter pour un bruit qui lui paraissait étrange, d’avoir un flingue planqué dans l’appartement (au cas où, juste au cas où), les vieilles habitudes ne partaient pas facilement.
Il aurait voulu que Dean voit ça. Qu’il soit là avec lui. Que Dean se laisse aller, ne laisse plus John l’influencer et l’utiliser, et qu’il vienne vivre sa vie. Sam avait toujours vécu avec Dean, et Dean lui manquait atrocement à certains moments. Comme s’il avait perdu plus que sa famille le jour où il avait claqué la porte sans prendre le bras à son frère pour l’emmener avec lui.
Sam le regrettait. Dean ne l’aurait pas suivi, mais Sam aurait au moins dû essayer d’emmener Dean avec lui.
Il regardait sur son portable le numéro de son frère, et se demandait s’il pouvait l’appeler, si ce n’était pas trop tard ? Est-ce que Dean était passé à autre chose ?
Des fois Sam y pensait et se disait que Dean était trop coincé dans des chasses dangereuses pour même avoir une minute pour penser à lui, qu’il obéissait à John et n’avait pas de temps pour Sam. Il ne lui manquait sûrement pas, et c’était triste.
Sam aurait voulu que Dean soit là, mais il ne voulait pas retourner dans cette vie de chasseur auquel il avait réussi à s’arracher.

Maintenant il avait une vie à lui, il allait sans doute demander Jess en mariage, il allait continuer ses études. Tant pis pour cet espèce de trou qu’il avait en lui, ce manque de ce frère qui l’avait élevé.

xxx

Les retrouvailles ne furent pas faciles du tout. Dean en voulait à Sam d’être parti, Sam en voulait à Dean d’être revenu pour le ramener dans une vie qu’il ne voulait plu (plutôt que de venir pour lui). Leur père avait disparu, et c’était à cause de ce même père qu’ils s’étaient retrouvés séparés. C’était à cause de ce même père, que maintenant ils se retrouvaient.
Sam devait dire non, laisser Dean se débrouiller, ne pas l’écouter. Mais c’était Dean, et Dean était là, Dean son frère. Il ne pouvait pas dire non. Il ne pouvait que aller avec lui, même juste pour une fois.
Dean aurait voulu ne pas avoir besoin de Sam, il aurait voulu pouvoir retrouver John tout seul, et peut-être bien qu’il aurait pu. Mais il était peut-être aussi égoïste, quelque chose chez lui était mauvais, et voulait à tout prix revoir son frère, voulait à tout prix qu’il soit avec lui. Dean venait tirer Sam de la vie sécuritaire qu’il lui souhaitait pour le mettre en danger, ce danger qu’il avait toujours voulu lui éviter. Par égoïsme, un foutu égoïsme. Parce qu’il voulait revoir Sam, il voulait que son frère soit là, à ses côtés. Parce qu’il ne savait pas comment faire sans lui alors que John n’était plus là pour donner les ordres. Si Dean avait possédé les bons mots et n’avaient pas tout enterrer au fond de lui, il lui aurait dit « Sam, je t’aime frangin, tu es ma famille, merde viens avec moi ». Merde c’était facile à dire. Pour le reste…

Dean et Sam s’étaient retrouvés. Pour le temps d’une chasse, un moment qui se devait éphémère, qui leur faisait prendre conscience à quel point tout les séparait, leurs caractères, leurs envies, leurs aspirations. Incapable de s’entendre sans se crier dessus, incapable de ne pas en vouloir à l’autre d’être là ou de ne pas l’être assez. Sam aurait voulu tirer Dean dans sa vie, Dean aurait voulu tirer Sam dans la sienne (parce que c’était ce que John voulait). Ils se déchiraient. Puis ils se disputèrent.
Et se réconcilièrent. Et se sauvèrent la vie, se parlèrent (ou du moins Sam parla et Dean comprit). Tout fut bien plus facile ensuite. Peu importe leurs différences, ils partageaient quelque chose de bien plus fort. Ils étaient liés, ils étaient frères. Ils avaient réussi à se retrouver, malgré l’absence, malgré l’éloignement, malgré toute cette merde qui les avait frappé toute leur vie. Ils se sentaient mieux maintenant.
Sam pouvait retourner dans sa vie, Dean dans la sienne, ils allaient s’appeler désormais, se donner des nouvelles l’un de l’autre, Dean viendrait voir Sam, et Sam savait qu’il finirait par aider Dean. Ils reviendraient se chercher, parce qu’ils savaient dans quel direction trouver l’autre. Ils avaient retrouver le chemin.

Fin.

_________________
I'm Sexy

Un koala équivaut à deux Sam Rodrick Jonty. (Plus du Galek qui reste haha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pudding \o/


avatar

Swato
Messages : 958
Date d'inscription : 08/08/2013

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil] La première fois qu'on se manque.   Lun 14 Déc - 18:48

*soupire* de contentement ou pas, la est la question. Leur relation est forte mais des fois ils sont tellement fier et secret ces deux la que t'as envie de les secouer lol

J'ai adoré Smile j'adore j'adore !

_________________
C'est chouette non ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Si vous rejoignez, Phineas et Ferb on va bien s'amuser !


avatar

Yuuki
Messages : 12764
Date d'inscription : 14/05/2010
Emploi/loisirs : Broum

Feuille de perso
Pancake: thjtfiohjdtijhsitj
Pudding:

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil] La première fois qu'on se manque.   Lun 21 Déc - 22:18

.... ;______________;
*prend sam, prend Dean et les colle l'un à l'autre*
*fous un coup de pied aux fesses de John pour l'envoyer en orbite, là où il ne trouvera jamais ses fils*
*en profite pour re-tuer john*
(ceciestuncommcourt)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kapouekapoue.forumactif.org
Tu es une licorne, Harry


avatar

Maeve
Messages : 902
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil] La première fois qu'on se manque.   Sam 2 Jan - 1:10

Coucou... Smile

Malheureusement, la série... Jess... TT

Chapitre dur à lire. C'est dur, de les voir éloignés et penser chacun qu'ils vont déranger l'autre.

Je n'ai pas de mots pour JW. --

Je te souhaite plein d'inspiration!! Smile


Maeve

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Supernatural - pas de spoil] La première fois qu'on se manque.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Supernatural - pas de spoil] La première fois qu'on se manque.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SPOILER] La "Première fois" de Crichton
» Stargate Atlantis - La première fois qu'on s'aimera - Rodney/John - G
» La première fois (on lit avant de répondre au sondage!)
» Ma toute première fois, toutoute première fois...
» la première fois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maliae-
Sauter vers: